Catégories
Octobre
24
2004
Hadiths au sujet de Ramadan(1425 H)-Des éclats et des fragments de transcendance-Leçon (20-64):les vertus.
Dernière mise à jour:2013-07-28
Voir:2082
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

La moralité:

  Chers frères, le croyant doit avoir une bonne moralité. La définition précise de la moralité est ce qui régule le comportement. Allah, exalté soit-Il, a doté l’homme de passions et Il lui a permis de les vivre sans limite ni condition, mais la législation divine lui a établi un espace qu’il ne doit pas dépasser. Ainsi, l’homme peut pratiquer n’importer quelle passion qu’Allah, exalté soit-Il, a mis en lui d’une manière complète, mais la législation pure lui a permis, par exemple, d’avoir une relation avec la femme uniquement dans le cadre du mariage, dans sa manière de gagner son pain uniquement d’une façon licite. image Et ainsi de suite pour n’importe quelle passion mise dans l’homme, il existe une voie pure pour la pratiquer, une voie de la législation divine. Tout homme qui a ainsi défini ses mouvements dans le cadre établi par Allah, exalté soit-Il, est quelqu’un qui a une bonne moralité.
 C’est pourquoi les caractères sont acquis, par choix, volontairement et par les actions. Bien qu’il soit le meilleur en tout le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) fut rappelé par Allah, exalté soit-Il:

{Nous te ferons réciter (le Coran), de sorte que tu n’oublieras.}

(L’astre Nocturne:6)

 Le Coran est récité une seule fois devant lui et il le mémorise ; il était le plus éloquent des arabes, bel homme et Allah, exalté soit-Il, l’avait doté de toutes les caractéristiques qui l’ont aidé à accomplir son message ; il avait les outils de la Da’wa, cependant, quand Allah, exalté soit-Il, a fait son éloge, Il a loué son caractère.
 Le concept devient clair quand un fils demande à son père de lui donner un palais et étant un roi, il le fait ; il lui demande un jet privé et il le lui donne ; il demande un yacht et il le lui donne. Cependant le fils ne peut pas se sentir honoré quand il reçoit le Yacht ou le jet, mais quand il réussit dans ses études, après avoir fourni des efforts, il est honoré. Ainsi, tous les outils de la Da’wa- éloquence, forte mémoire, sagesse, etc. ont été octroyés au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) par Allah, exalté soit-Il ; mais quand Il le loue, Il le fait en raison de ce que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a accompli à savoir le bon caractère. Les caractéristiques peuvent être données, mais le caractère il est acquis. Allah, exalté soit-Il, dit:

{Et tu es certes, d’une moralité éminente.}

(La Plume: 4)

 imageQuand la dame ‘Aicha fut interrogée sur son caractère, elle a dit:

((Sa moralité était le Coran.))

(Mouslim)

  Si vous lisez tout le Coran, vous trouverez qu’Allah, exalté soit-Il, fait l’éloge des véridiques et le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) était véridique ; Il fait l’éloge de ceux qui donnent les aumônes et le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) donnait l’aumône sans compter ; Il fait l’éloge des patients et le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) était patient. Ainsi, chaque fois que le Coran mentionne une excellente qualité, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) la personnifie, et donc sa moralité était le Coran.

Les bons caractères:

 Certains ont dit: tout l’univers est un coran silencieux et le Coran est un univers parlant. Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est un coran qui marche, et les bons caractères ont été réunis dans un seul verset. Allah, exalté soit-Il, dit:

{Accepte ce qu’on t’offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants.}

(Al-A’râf: 199)

 Le terme ‘Accepte’ signifie qu’il a reçu ce qui est inestimable. Quand vous pardonnez ceux qui se montrent injustes envers vous et vous donnez à qui vous a privé ; quand vous maintenez les liens de parenté avec celui qui les a rompus avec vous, vous aurez ainsi pris ce que l’on vous offre de raisonnable ; vous avez pardonné quand il a rompu ses liens et quand vous les avez maintenus ; vous lui avez pardonné quand il vous avait privé mais que vous lui avez donné ; et vous lui avez pardonné quand il s’était montré injuste envers vous et que vous vous êtes montré équitable.

((Mon Seigneur m’a ordonné neuf choses: De Le craindre intérieurement et extérieurement. D’être modéré dans la colère et le contentement, dans la richesse et la pauvreté. De maintenir les liens avec celui qui le rompt. D’être généreux envers celui qui se montre injuste envers lui, et de donner à celui qui m’a privé. D’accroître ma connaissance à Son sujet dans le silence. De parler pour Le mentionner. D’avoir un regard examinant Ses …))

(Rapporté par al-Qadâ’i dans Mosnad al-Chihâb (1159), Al-Dahaby dans ‘Mizâne Al-‘Adl) a dit: ce hadith est Mo’dal)

 Prends son ce que l’on te donne raisonnablement. Et les ordres s’en suivent:

{… commande ce qui est convenable…}

(Al-A’râf: 199)

 Le convenable est ce que la nature primaire saine reconnaît intuitivement. Vous êtes doté d’une nature primaire saine. A l’origine de votre formation et de votre nature ; à l’origine de votre nature primaire, vous aimez la sincérité, l’équité, et la miséricorde. Allah, exalté soit-Il, a ordonné au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) de prendre ce qui lui est offert de raisonnable, d’ordonner le convenable: Toi, Ô messager tu dois ordonner les bons caractères avec lesquels l’homme fut créé.

{… commande ce qui est convenable…}

(Al-A’râf: 199)

 Les gens peuvent alors faire suite à votre appel ou non, en faire l’éloge ou le critiquer. Le dépravé n’aime pas les bons caractères, usurpe ce qui ne lui appartient pas et aime violer les honneurs des autres. Allah, exalté soit-Il, dit:

{Accepte ce qu’on t’offre de raisonnable, commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants.}

(Al-A’râf: 199)

 Il existe des hadiths authentiques qui montrent que la meilleure chose dans la religion est la bonne moralité.  D’après Al-Nawwâs ibn Sim’ane Al-Ansâry, il a dit: « J’ai interrogé le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) au sujet du bien et du mal et il a dit:

((Le bien, c'est la bonne moralité, et le mal, c'est ce dont tu n'es pas sûr de la licéité et que tu n'aimerais pas que les gens découvrent.))

(Mouslim)

 Parmi les expressions qui expriment le mieux la bonne moralité, le bien et le bon trait de caractère. Il n’existe rien qui pèse plus lourd sur la balance du croyant le Jour de la Résurrection que le bon caractère. Allah, exalté soit-Il, abhorre le pervers injurieux. D’après Abû Horayra:

((Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) fut interrogé au sujet de ce qui fait le plus entrer au Paradis et il répondit: ‘La piété et la bonne moralité.’ Et au sujet de ce qui fait le plus entrer en Enfer et il répondit: ‘Les deux organes creux: la bouche et le sexe.’))

(Ibn Mâdja et Ahmed)

 Renvoyant ainsi aux désirs relatifs à la nourriture et aux rapports sexuels.
 Aussi, selon ‘A’icha, qu'Allah soit satisfait d’elle:

« Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit: ‘Le croyant dont la foi est la plus parfaite est celui dont la moralité est la meilleure.’ »

(Ahmad et At-Termidhi)

 Aussi, d’après Abû Horayra, qu'Allah soit satisfait de lui, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

« Les croyants dont la foi est la plus parfaite sont ceux qui ont les plus grandes qualités morales ; et les meilleurs d’entre vous sont ceux qui traitent le mieux leurs femmes. »

 Aussi, selon ‘A’icha, qu'Allah soit satisfait d’elle:

« J’ai entendu le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dire: ‘Certes, l'homme peut atteindre par ses bonnes mœurs le degré de celui qui passe sa journée à jeûner et sa nuit à prier.’ »

(Abû Dâwûd et Ahmad)

 Celui qui fait preuve de bonne moralité arrive à dépasser en rang celui qui jeûne sa journée et veille en prière pendant la nuit.
 D’après Abû ‘Omâma: « Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

‘Je garantis une maison aux frontières du Paradis à celui qui se sera abstenu de toute polémique même quand il avait raison, une maison au milieu du Paradis à celui qui se sera abstenu de mentir même en plaisantant, et une maison dans les plus hauts lieux du Paradis à celui qui aura été de bonne moralité.’»

(Abû Dâwûd)

 La polémique ici consiste en toute argumentation. Si vous me posez la question: « Le religion peut-elle être résumée après la validité de la croyance ? La réponse réside dans la bonne moralité. » Chose qui a poussé un grand savant à dire: « la foi est la bonne moralité et celui qui vous dépasse en foi vous dépasse sûrement par sa bonne moralité. »
 D’après Djâbir, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

« Ceux d'entre vous que j'aime le plus et qui seront assis le plus près de moi le Jour de la Résurrection sont ceux d'entre vous qui jouissent de la meilleure moralité. Ceux d'entre vous que je déteste le plus et qui seront assis le plus loin de moi le Jour de la Résurrection sont les bavards, les grandiloquents et les hâbleurs». Les Compagnons dirent: ‘Nous savons qui sont les bavards et les grandiloquents, mais qu'entends-tu par hâbleurs?’ Il dit: ‘Les orgueilleux.’ »

(At-Termidhi)

 Aussi, d’après Anass:

« Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) avait le teint blanc nacré tel des perles ; sa démarche était dynamique, les paumes de ses mains plus douces qu’aucune soie ou laine que j’ai jamais touché et je n’ai pas senti d’encens ou de musc meilleur que son odeur (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). »

(Mouslim et Ahmad)

 Aussi, d’après Anas ibn Mâlik:

« J’ai été au service du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) pendant dix ans et je jure par Allah qu’il ne m’a jamais dit ‘ouf’ ni qu’il m’a demandé pourquoi j’ai fait ceci ni peux-tu faire cela. »

(Boukhari et Mouslim)

La bonne moralité se retrouve entre les deux mauvais:

 Chers frères, une chose importante est à mentionner: chaque bon caractère louable est entouré de deux mauvais. Un mauvais caractère le précède et un autre le suit. La bonne moralité se retrouve entre les deux. Par exemple, la générosité est un trait louable alors que l’excès dans les dépenses et l’avarice sont condamnables. image La dépense exagérée et chaotique et la dépense excessive et à l’opposée, il existe l’avarice, et entre les deux se trouve la générosité. De même, la précipitation et la lâcheté sont condamnables et le courage se trouve entre les deux. Toute bonne moralité est précédée et est suivie d’un mauvais caractère. Ainsi, l’étourderie et la crainte sont condamnables mais la magnanimité se trouve entre les deux. De même, la patience est une vertu et l’apathie, qui peut pousser l’individu à ne bouger que par nécessité par crainte, souci, et la précipitation sont condamnables. Si l’on analyse toutes les vertus, on trouve que chaque bonne moralité est entourée de deux traits de caractères condamnables. C’est pourquoi d’aucuns ont dit: « La vertu est entre deux. »
 Chers frères, celui qui fait preuve de bonne moralité dépasse en rang celui qui jeûne pendant le jour et veille sa nuit en prière et il peut atteindre les niveaux les plus élevés au Paradis. Certes, je parle des traits de caractère basés sur la foi, car il existe des trais qui se basent sur l’intelligence, et il s’agit là des traits des gens de ce bas monde, dont l’intérêt personnel les poussent à être sincères ou à être équitables.
 J’avais dit auparavant: les bons caractères qui font tourner les regards vers le monde occidental sont des traits basés sur l’intelligence, car ils adorent le matériel et non pas Allah, exalté soit-Il ; et ils sont ainsi dotés des traits de caractères mais une fois leurs intérêts sont touchés, ils deviennent des bêtes féroces. N’est-ce pas ? L’épreuve était dure et ils ont échoué. Tant que tout sert leurs intérêts ils sont sincères, équitables, reconnaissent la valeur de l’homme, car leurs intérêts l’exigent ; mais dès que leurs intérêts sont touchés, ils deviennent des bêtes sauvages.  C’est pourquoi, nous devons faire la part des choses entres les caractères des intelligents et ceux des adorateurs croyants.
 Le croyant faire preuve de caractère pur qui n’est influencé ni par les bonnes aspects de la vie ici-bas, ni par ses difficultés, ni par la réalisation de ses intérêts ou non, ni par la richesse ou la pauvreté, car le caractère issu de la foi est immuable, pur alors que le caractère d’origine satanique est basé sur l’intelligence, sur la réalisation des intérêts et une fois on touche à ses derniers, celui qui en est doté devient une bête sauvage.

Traduction  : Laïla ElHakimi
Vérification       :