Catégories
Juin
18
2007
Doctrine islamique-Les plus beaux Noms de Dieu 2008-leçon(100-012 A )-le Nom Le Souverain Juge.
Dernière mise à jour:2011-02-16
Voir:2485
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

L'un des Noms de Dieu est Le Souverain Juge:

1-La mention du Souverain Juge dans la Sunna:

  Chers frères, nous abordons un des Noms les plus beaux de Dieu: le Souverain Juge. Ce Nom n’a pas été cité dans le Coran, mais, il a été cité dans le Hadith du Prophète. Il a été cité pour signifier le Nom propre et la parfaite description.

 Abdullah ibn Anis a rapporté: «J’ai entendu le Prophète –Bénédictions et Paix sur Lui - dire:

«Les gens seront rassemblés le Jour du Jugement ; ou il a dit:-les serviteurs seront nus et incirconcis (Avec les prépuces), et ils sont démunis. Il a dit:- Nous avons dit: -que signifient démunis ? Il a dit:- Ils n’ont rien. Puis Dieu les appelle d’un son entendu de tout près: -Je suis Souverain, Souverain Juge, Personne parmi les habitants de l’Enfer ne doit entrer en Enfer, si elle a un droit chez une personne des gens du Paradis, avant que je ne fasse le talion pour lui. Et il est impossible qu’une personne de ceux du Paradis n’entre au Paradis et l’un de ceux de l’enfer aura un droit sur lui avant que je ne fasse le talion pour lui, ne serait-ce qu’une gifle. Nous avons dit:- Comment serons-nous rassemblés devant Dieu -Gloire à Lui-, nus, incirconcis et nous n’avons rien ?il a dit:-Avec les bonnes et les mauvaises actions».

 [Rapporté par Ahmad, dans son Mosnad, jugé bon]

1-Le Sens du Souverain Juge:

 Le Souverain Juge est dérivé de celui qui règle les comptes, c'est-à-dire- Il récompense ou Il punit. Le Jour du Jugement sera le Jour de la rétribution.

La manière de croire en le Dernier Jour:

Le tangible, l’intelligible et l’informationnel:

 On doit observer une pause prudente sur la manière de la foi en le Jour de la rétribution, ou le Jour du Jugement. Chaque jour, Nous récitons la sourate du Prologue des dizaines de fois.

« Louange à Dieu, Seigneur de l’Univers. Le Tout Miséricordieux et le Très -Miséricordieux. Maître du jour de la rétribution. »

 (La Sourate Al-Fâtiha ‘Le Prologue ou L’Ouverture: 1-3)

 En vérité, pour y croire, il existe trois circuits: le circuit des choses tangibles. Les moyens de certitude en sont les cinq sens. Le circuit de l’intelligible, pour y croire, on aura le moyen de la raison et le circuit informationnel, pour y croire, on a le moyen de la nouvelle sincère.

 Dans le domaine de la religion, il est facile d’effectuer une recherche sur un sujet ou parole, quand on le situe convenablement.

1- Le circuit des choses tangibles:

 Les choses tangibles sont tout ce dont l’essence ou le corps et les effets sont apparus. Les moyens de certitude, en le tangible, en sont les cinq sens.

 En exemples, une lumière brillante visible, ou un son entendu avec ton oreille. Et une couleur blanche, tu la conçois avec l’œil. Une chose dure, tu la sentis avec le toucher, un goût amer, tu le découvres avec le sens du goût.

 Dieu -Gloire à Lui- a déposé en nous les cinq sens. Et quand les sciences se sont développées, elles inventèrent des allongements aux les cinq sens. Le microscope est l’élongation pour l’œil. Et le télescope est comme allongement de l’œil. Et l’amplification du son est comme l’allongement de l’oreille.
 Donc, les moyens de certitude du premier circuit des choses tangibles sont les cinq sens. Ainsi, il n’est pas sujet à controverse que tout ce dont les effets et l’essence se manifestent, les moyens de certitude sont les cinq sens. Nous partageons cela avec toutes les autres créatures.
 En effet, quand la bête voit un fossé, elle s’arrête. Les cinq sens sont comme le moyen de certitude. Les cinq sens dont certaines autres créatures sont dotés également.

2-Le circuit de l’intelligibilité:

 Mais le circuit qui distingue l’Homme, est celui de l’intelligibilité, c’est–à-dire un objet dont l’essence est absente mais dont les effets restent encore.
 Tu perçois, par ta raison, dans la bonne organisation, L’Organisateur, dans la gestion, Celui qui gère, dans la sagesse, Le Sage et dans les créatures, le Créateur.

 Le deuxième circuit, celui de l’intelligible, englobe ce dont l’essence est absente et les effets persistent. Et c’est le domaine de la raison.

 Cet Univers est une des empreintes de Dieu. Il est même la première preuve dans la croyance. Un Univers qui atteste de l’existence de Dieu même si nos yeux ne Le voient pas.

«Les regards ne peuvent l'atteindre.»

 (La Sourate ‘Al-An’âm, ‘Les Bestiaux: 103)

 Mais les esprits L’atteignent. L’Essence divine est imperceptible pour nos sens, mais Dieu -Gloire à Lui- nous pourvoit de raisons avec lesquelles, on peut, non seulement comprendre, mais également atteindre. Et il y a une grande différence entre la compréhension et l’accès. Par exemple: Avec ton véhicule, tu arriveras jusqu’à la mer. Mais avec ce même véhicule, tu ne peux pas plonger dans la mer. Nos Esprits atteignent Dieu.

Dans chaque chose, il y a un signe Qui montre qu’Il est Unique
***

 Donc le deuxième circuit est celui de l’intelligible. Tu peux croire en bonne foi à partir de la raison. L’univers renvoie à l’existence de Dieu, Unique, et Parfait. Et les Noms les plus beaux de Dieu sont perçus à travers l’univers, et l’univers les montre et les reflète. Tu peux atteindre Dieu à partir de cet Univers, L’atteindre en croyant en Son existence, en Son unicité et en Sa Perfection.
 À partir de cette raison, tu peux déduire que ce Coran est la parole de Dieu, et surtout à partir de la réalisation de la promesse et l’avertissement, et à partir de Ses miracles.  La réalisation de la promesse et l’avertissement sont une épreuve absolue, que ces paroles sont celles de Dieu. Et les miracles du Noble Coran sont des preuves, que ces paroles sont celles de Dieu.

 Aussi, à partir de la raison, tu peux croire en le Messager de Dieu –Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui. Car celui qui a rapporté ce livre miraculeux est indubitablement le Messager de Dieu. Il est clair, que grâce à la raison, tu crois en l’existence de Dieu, Son unicité et Sa Perfection à partir de l’Univers.

 Avec ta raison, tu crois que ce Coran est la parole de Dieu à partir de ses aspects miraculeux et de l’avènement de la promesse et l’avertissement. Avec ta raison, tu crois que cet homme qui s’appelle Muhamed Ibn Abdillah est le Messager de Dieu à partir de ce Coran. Et à ce point-ci, le rôle de la raison se termine et tout ce que ta raison ne peut pas concevoir, Dieu te l’annonce.
 Si l’on prend l’exemple d’une balance sophistiquée et bien faite, mais elle est conçue pour un commerce ou une épicerie qui l’emploie uniquement pour peser entre cinq grammes et cinq kilogrammes. Cette balance a de nombreuses mémoires de calcul, des spécificités complexes surprenantes et une grande précision. Mais elle a une mission limitée de peser entre cinq grammes et cinq kilos. Tant qu’on l’utilise dans le domaine de ces deux limites, elle pèse bien et donne des résultats étonnants.

 Il faut donc croire que la raison est limitée dans ses fonctions et tant qu’on l’utilise dans ce domaine, elle donne des résultats très impressionnants.

3-Le cercle informationnel:

 Si, par contre, tu emploies la raison pour percevoir l’invisible, ce qui n’a pas ni essence ni effets, la raison ne réussira pas.
 Donc toute chose que ta raison ne peut pas concevoir, Dieu te l’annonce. Dieu t’annonce dans le Coran, le passé lointain, et le commencement de la création. Le Coran t’annonce ce qu'il y a après la mort, le Jour du Jugement, les comptes, la rétribution, l’Enfer, le Paradis, et le chemin droit. Dieu t’annonce Ses Noms les plus beaux.
 Donc, tant que la recherche se fait selon ce système, dans le domaine du tangible, le moyen de certitude sera les cinq sens. Et dans le domaine de l’intelligible, le moyen de certitude sera la raison. Et dans le domaine informationnel, le moyen de certitude est la nouvelle sincère.
 La première question: L’apparition d’une essence d’une chose et ses effets.
 La deuxième question: L’absence de l’essence d’une chose et ses effets paraissent.
 La troisième question: L’absence de l’essence d’une chose et ses effets sont absents.
 Quand tu situes chaque question en religion à sa juste place, tu trouveras de la facilité à la comprendre, de la certitude, et une facilité quand tu traites ces questions. Les questions dont les essences et les effets sont absents, le moyen de certitude est la nouvelle sincère.

Le jour du Jugement fait partie du troisième circuit.

 Et je conseille à tous les frères croyants, s’ils discutent avec un homme dont les principes de la foi sont ébranlés, de ne pas discuter avec lui des questions du troisième circuit qui n’a pas de preuves rationnelles, et n’a pas de preuves tangibles, car la preuve unique de ce circuit étant les annonces et il ne croit pas en l’annonce qui a été révélée dans le Coran.
 Donc: Le Jour du Jugement est du troisième type, d’un circuit dont les essences mêmes et les effets sont absents, la seule certitude pour en croire est l’annonce sincère.   Nous avons cru en Dieu à partir de l’Univers, et de ce Coran à partir des miracles et on croit au Noble Prophète à partir du Coran. Et le rôle de l’esprit s’est terminé et vient le rôle des transmissions.
 La transmission nous annonce qu’il y a un autre jour. Le jour où les comptes seront réglés.Un jour où on prélève du fort au faible, de l’oppresseur à l’opprimé, un jour où on donne à chacun son droit. Un jour où les gens seront comparus devant le Maître de l’Univers, où les hommes viennent individuellement à leur Seigneur. Cette journée est très importante dans la foi.

La croyance en Dieu et en le Jour du Jugement:

 Nuls autres piliers ne se sont unis dans le Coran, comme l’ont fait la foi en Dieu et la foi en Le Dernier jour.
 La foi en Dieu doit te porter à Son obéissance et la foi en Le Dernier Jour doit t’interdire de nuire à une créature. Et si la foi en Dieu ne te porte pas à Lui obéir, et si la foi du Jour Dernier ne t’empêche pas de porter préjudice à Ses créatures, ta foi n’a aucune valeur.
 Je dirais même que quand Iblis a dit:
 « Par Ta puissance. »

 (La Sourate ‘Sâd’: 82)

 Il avait cru en Dieu comme Seigneur et Puissant, mais il a été orgueilleux et a désobéi, et cette foi n’a aucune valeur.
 Donc la foi n’a aucune valeur si elle ne nous conduit pas à l’obéissance de Dieu. Et la foi en Le Dernier Jour n’a aucune valeur si elle ne nous empêche pas de nuire à une créature.

La foi en le dernier jour:

 Chers frères, Ibn Al-Qayyem, un érudit parmi les savants musulmans, que Dieu lui accorde sa clémence, pense que la foi en le dernier jour fait partie du deuxième circuit. Sa preuve est rationnelle, car la raison n’accepte qu’un grand Univers qui montre l’existence d’un Grand Créateur, Créateur Puissant, Juste, Intègre, Compatissant, qui créera un homme fort et un autre faible où le fort dévore le faible. Et cela sera fini sans compte.
 Ou un Homme riche qui exploite le pauvre, et le Jour du Jugement arrive, et il n’y a pas de compte. C’est impossible ! C’est impossible de ne pas faire des comptes. Il est impossible et inacceptable qu’il n’y ait pas de règlement de comptes. On rendra au faible et à l’opprimé leur droit du fort et de l’oppresseur.
 Ainsi, on trouve dans le Noble Coran:

«Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par L’Enfer»

 (La Sourate Maryam ‘Marie’: 71)

 Certains savants ont dit: que le passage par l’Enfer, ce n’est pas comme y entrer. L’entrée en Enfer est une punition alors que le passage par l’Enfer n’est que pour voir, pour bien vérifier la justice de Dieu. L’Homme passe devant le feu le Jour de la Résurrection sans être affecté de ses flammes, mais pour voir la réalisation du nom de Dieu: le Tout Juste.

La réalisation du Nom: Le Juste:

 À cette occasion, tous les plus beaux Noms de Dieu sont réalisés dans ce bas monde. Mais le Nom de la justice qui est réalisé partiellement. Dieu le Tout-Puissant récompense quelques bienfaiteurs pour encourager les autres, punit certains délinquants pour dissuader le reste, mais le règlement de compte et la fin des comptes seront:

«...Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevez votre entière rétribution...»

 (La Sourate Al-‘Imrân, La Famille d’Imran: 185)

 Donc, il est possible que la foi en le jour du Jugement soit acquise par la voie de la raison, car la perfection de la création montre la perfection du comportement. Il est impossible qu’un Grand Dieu, Fort, Généreux, Clément et Miséricordieux laisse Ses serviteurs sans leur demander des comptes. Dieu -Gloire à Lui- dit:

«Pensiez - vous que Nous vous avions créés sans but..»

 (La Sourate Al-Mo’minoûn, Les Croyants: 115)

 Il est complètement impossible, que l’Homme a été créé en vain. L’absurdité s’oppose à l’existence de Dieu. Ou bien tu crois à l’existence d’un Dieu Parfait et Juste ou bien tu crois à l’absurdité. Pour cela, le mal absolu n’existe pas dans l’Univers. Il y a un mal relatif, qui est employé pour le bien absolu. Mais le mal absolu n’existe pas. Pour cela:

 « Dis: O Allah,Maître de l'autorité absolue.Tu donnes l'autorité à qui Tu veux,et Tu arraches l'autorité à qui Tu veux;et Tu donnes la puissance à qui Tuveux,et Tu humilies qui Tu veux.Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. »

 (La Sourate Al-‘Imrân, La Famille d’Imran: 26)

 Il ne dit pas: et le mal mais:

« Le bien est en Ta main. »

 Car, des fois, conférer le pouvoir, tout comme l’enlever est un bienfait aussi bien pour la nation que pour celui à qui Dieu l’a élevé. La gloire est un bien, et l’humiliation aussi.
 Pour cela: Les savants du monothéisme pensent qu’il ne faut pas dire: Dieu ‘Ad-Dar’ punit et afflige, bien que ce Nom soit l'un de Ses noms. Mais il faut dire: Dieu punit, afflige et Créateur du bien ‘An-Nâfi’, Celui qui rabaisse et élève l’honneur, qui humilie et fait la gloire. C'est-à-dire, Il punit pour faire profiter, abaisse pour élever et humilie pour donner la gloire.
 Abou Houraïra- Que Dieu l’agrée a rapporté que, le Prophète –Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui- a dit:

(Dieu est très étonné de voir un peuple qui entre au paradis enchaîné)

 [Rapporté par Al-Bokhâri]

 Quand tu crois à la Perfection de Dieu et Son unicité, tu verras que le mal relatif est employé pour le bien absolu.

Le sens des formules de l’hyperbole:

 Le Souverain Juge est une formule d’hyperbole. Que veut dire l’hyperbole si elle est attachée aux Plus beaux Noms de Dieu ? Lorsque l’on dit: Pardonneur dans le sens de celui qui fait, c’est une formule d’hyperbole, c’est – à dire Dieu pardonne le plus grand péché. Pardonne des millions de péchés, pardonne en quantité et en qualité.

 Quand les formules d’hyperbole sont liées aux plus beaux Noms de Dieu, elles signifient deux choses: elles signifient l’hyperbole en quantité et l’hyperbole en qualité. Dieu le Tout-Puissant est le Souverain Juge, c’est – à dire, Il règle les comptes pour tous les péchés malgré leurs nombres. Et le Souverain Juge règle le compte du plus grand péché, quelle que soit sa grandeur. Pour cela:

« Par ton Seigneur! Nous les interrogerons tous surce qu'ils œuvraient.»

 (La Sourate Al- Hidjr: 92-93)

 Le nom du Souverain Juge a été cité dans plusieurs hadiths du Prophète -Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui-:

(Je suis le Souverain, Je suis le Juste)

 [Rapporté par Ahmad selon Anas –Que Dieu l’agrée]

(Le bien ne sera pas disparu ; le péché sera inoubliable, le Souverain Juge ne meurt pas. Fais comme te semble, selon tes actions, selon ton acte, tu seras rétribué).

 [Rapporté par Abd Ar-Razâq dans Al-Jâme’ selon Abou Qilaba, sa chaîne de transmission est faible]

Le raisonnable qui vit son avenir:

 Le courage, ce n’est pas de vivre le moment présent comme la plupart des gens insouciants. Le courage est de vivre l’avenir. Dans l’avenir, il y a un compte très précis.

«Par ton Seigneur! Nous les interrogerons tous surce qu'ils œuvraient.»

 (La Sourate Al-Hidjr: 92-93)

 ‘Aïcha a rapporté:

« J’ai entendu le Messager de Dieu-Que les Bénédictions et la Paix soient sur lui- dire: - le Jour de la résurrection, le juge juste vivra un moment ‘heure’ où il souhaitera n’avoir jamais jugé entre deux hommes ne serait-ce qu’au sujet d’une datte.»

 [Rapporté par Ahmad dans son Mosnad d’après ‘Aïcha]

 Notre maître ‘Omar a dit: « Par Dieu, si une mule trébuche en Iraq, pour laquelle Dieu me fait compte en me disant:- Pourquoi n’as-tu pas asphalté la rue pour elle ô Omar ? ».
 Le plus pondéré des Hommes est celui qui craint l’Unique, le Souverain et le Juge. Le plus pondéré des Hommes est celui qui préparera une réponse au Souverain, Juste et Maître de l’Univers. Le plus raisonnable des gens, celui qui vit l’avenir, vit le Jour du Jugement.
 On a interrogé un étudiant qui a été le premier en examen: «Pourquoi as tu eu cette distinction » ? Il a dit:- parce que le moment de l’examen n’a pas quitté mon esprit toute l’année.
 Nous demandons au croyant sincère, avant qu'il ne donne, n’interdise, ne se mette en colère, ne soit satisfait, n’arriver, ne coupe, ne répudie, n’accuser, ne mente, ne frappe et avant qu’il ne commette quoi que ce soit, nous lui disons: As tu une réponse à donner à Dieu Gloire à Lui ?
 Si le Jour de la résurrection, Dieu t’appelle entre Ses Mains, et te demande: «Pourquoi est- ce que tu as fait cela ?» Je t’octroie le don de l’existence, la subsistance, la direction et le droit chemin. Pourquoi as-tu fais cela ? Pourquoi as tu répudié ta femme ? Pourquoi est- ce que tu as chassé ton partenaire du travail ? Pourquoi ? Pourquoi n’as-tu pas bien élevé ton fils ? Nous serons questionnés sur tout. Le courage, ce n’est pas de vivre le présent, comme font la plupart des gens. Le courage est de vivre l’avenir.

 Chers frères, aucun homme n’est plus raisonnable que celui qui vit le Jour Dernier. On se doit de guider nos préoccupations de ce monde appelé à disparaître à l’au-delà qui est éternel. On doit préparer pour chaque comportement, une réponse dans le jour de la résurrection.
 Quelqu’un me dit: «J’ai donné cette maison à mon fils.» Je lui dis: Il n’y a aucun problème, si tu as une réponse, au Jour de la Résurrection. Tu es propriétaire et par la, tu as le droit de faire un don que la religion autorise. Mais parfois, tu fais un don tâché de préférence et d’injustices.
 Le courage avant de faire, d’agir, de donner, d’interdire, de te mettre en colère, d’être satisfait, de communiquer, et interrompre, est de préparer une réponse à Ton Seigneur. Préparez une réponse pour le Jour de la Rétribution. Et chaque jour, tu lis la sourate du prologue.

«Louange à Dieu, Seigneur de l’Univers. Le Tout Miséricordieux et le Très -Miséricordieux. Maître du jour de la rétribution.»

 Et la raison dicte d’atteindre une chose avant d’y parvenir. Parmi les dons de Dieu, cette imagination avec laquelle tu peux vivre l’avenir. Avec l’imagination tu peux atteindre l’avenir avant d’y arriver. Aussi, Dieu te montre un aperçu de l’au-delà.

 «Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main droite, il dira: «Tenez! lisez mon livre. J’étais sûr d’y trouver mon compte». Il jouira d’une vie agréable: dans un Jardin haut place dont les fruits sont à portée de la main. «Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés». Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main gauche, il dira: «Hélas pour moi! J’aurai souhaité qu’on ne m’ait pas remis mon livre, et ne pas avoir connu mon compte... Hélas, comme j’aurai souhaité que [ma première mort] fût la définitive. Ma fortune ne m’a servi à rien. Mon autorité est anéantie et m’a quitté!» «Saisissez-le! Puis, mettez-lui un carcan; .

»

 (La Sourate Al-Hâqqah ‘Celle qui montre la vérité: 19-30)

Conclusion:

 Chers frères, les habitants de l’Enfer y sont à cause d’un manque de science et voici la preuve:

«Et ils dirent : «Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise».»

 (La Sourate Al-Mulk, La Royauté: 10)

 Si nous voulons ce monde ici bas, nous devrons apprendre la science. Si nous voulons l’au-delà nous devrons apprendre la science. Et si nous les voulons tous les deux, nous devrons avoir la science. Et on n’acquiert pas une partie de la science si nous ne lui consacrons pas tout notre temps. Si nous nous contentons de lui consacrer une partie de notre vie, elle ne nous donnera rien. L’homme restera un savant tant qu’il recherche la science. Et s’il croit qu’il a tout appris, il sera ignorant. Celui qui recherche la science, préfère l’au-delà à ce bas monde et il les gagne tous les deux. L’ignorant préfère ce monde à l’au-delà, et il les perd tous les deux.

Traduction  : Herbaoui Izzat
Vérification       : Laïla ElHakimi