Catégories
Juin
26
1998
Interpretation de coran-Exégèse détaillée-Sourate Al-Baqara(002):Leçon(1-95)-Les Versets mecquoises et médinoises.
Dernière mise à jour:2011-02-21
Voir:45819
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Dans la vie tout est temporel sauf un acte qui soit lié avec l’au-delà:

  imageAujourd’hui on commence l’analytique du Sourate Al-BAQARAH (LA VACHE), mais je commence avec cette réalité, dans la vie tout est temporel sauf un acte qui soit lié avec l’au-delà ; si chacun d’entre nous n’a pas un acte qui soit lié avec l’au-delà, alors, il y aura une grosse perte; un mort laisse tout sauf une bonne action qui l’accompagne dans sa tombe, Allah Le Tout-Puissant dit:

« Voici ma voie, j’appelle les gens (à la religion) d’Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente ».

(Sourate Yusuf “Joseph”, 108)

 image Tous ceux qui suivent le Prophète (Que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) doivent faire l’appel à Dieu d’une façon ou d’une autre, et comme je vous ai dit auparavant: une attitude sincère est un appel, être loyal est un appel, être honnête est un appel, être compétant est un appel, chaque personne peut avoir une bonne action, cette action là, cause l’extension de l’entourage musulman, donc l’appel à Allah est le devoir de chaque musulman, l’appel à Allah dans les limites de ce que vous savez et à qui vous connaissez, alors, chaque homme assiste à une conférence du savoir devient immédiatement responsable, il doit transmettre ce qu’il a appris aux autres soit avec sa langue, soit avec une cassette ou avec un discours, tu dois adresser après avoir écouté, donner après avoir pris, et ce qui pousse le croyant à l’appel d’Allah est le Hadith du Messager d’Allah, je vous jure chères frères et sœurs, si je vous cite ce Hadith cent mille fois je ne serai pas saturé:

« Qu'Allah guide un homme grâce à toi est certainement meilleur pour toi que posséder des chameaux rouges »

(Şaћîћ d'al-Bukhârî, t.3, p.1096, hadith no 2847).

Le jihad en faisant d'appel est l’un de plus grands types de jihad:

 Comme vous le savez le jihad est le sommet de l’islam et celui qui meurt sans avoir fait un jihad, il est décédé sur le craint de l’hypocrisie.
 Le jihad en faisant d'appel est l’un de plus grands types de jihad, la preuve, Allah Le Tout-Puissant Dit:

« Et avec ceci (Le Coran), lutte contre eux vigoureusement »

(Sourate Al-Furqâne “ le discernement”52)

 C’est très agréable de voir la mosquée pleine des étudiants, mais le mieux c’est que cette connaissance se diffuse en dehors de la mosquée, chacun pense de la manière par laquelle il va transmettre cette vérité à son frère, ses amis, ses voisins, à tout ceux qu’il connaisse car nous sommes tous ici présentés, une seul partie, mais le courage c’est de faire entrer dans cette partie des nouveaux acteurs, alors, chaque personne doit être à la recherche de tout le monde autour de lui pour envoyer dans la terre cette vérité, alors, d’éduquer la science de l’islam est le meilleurs des bonnes actions, la diffusion de la vérité est l’exerce des Messagers, Allah Le Tout-Puissant dit:

«Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelles à Allah, fait bonne œuvre et dit: «Je suis du nombre des Musulmans ? »

(Sourate Fûssilat “ les versets détaillés”,33)

Tant que la vérité se propage le droit chemin deviendra facile:

 Le Prophète (que la bénédiction et le salut soit sur lui dit):

«Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne »

(Şaћîћ d'al-Bukhârî)

 Une bienfaisance illimité, et chaque fois que les cercles de la vérité s’agrandissent, les cercles de mensonge seraient réduit, Allah Le Tout-Puissant dit:

« Et repentez-vous tous devant Allah. Ô croyant, afin que vous récoliez le succès »

(Sourate An-Nûr, “la lumière”,31)

 Et Allah Le Tout-Puissant dit:

«Et cramponnez-vous tous ensemble au (Habl) “câble” d’Allah et ne soyez pas divisés »

(Sourate Al-‘Imrân ‘la famille d’Imran, 103)

 Louange à Allah Le Tout-Puissant, et à ce Saint Coran qui est un cadeau d'Allah, Son corde solide, Sa vraie constitution, Son chemin droit, et Sa correcte méthode. Ce Livre ne contient pas de mensonge, Ce Livre contient les nouvelles des générations précédentes et des celles d’après Le prophète Mohammad ( que la bénédiction et le salut d’Allah soit sur Lui). Dans ce Livre, on trouve l’ordre, l’interdiction et la permission, Et aujourd'hui nous commençons le premier tiers de ce Livre Sacré, et on commence avec sourate AL-BAQARAH (La vache).

Cette Sourate affirme la croyance au dernier jour:

 Tout d’abord, avant de commencer l’analytique de cette Sourate, on doit comprendre pourquoi elle a été nommée Al-Bakara (La vache), alors que la vache n’était pas un animal familier dans la Péninsule Arabique ? En effet, cette vache dont a été nommée la première Sourate du Saint Coran après Sourate Al-Fâtiha (Prologue ou Ouverture) à une histoire: il y avait un homme très riche parmi les fils d’Israël et il n’avait pas des enfants, alors, son neveu l’a tué et a jeté le corps à la périphérique d’un village éloigné, et il a accusé les habitants de ce village de l’avoir tués, et là, un conflit a éclaté entre le premier village et le deuxième, jusqu’à ce que les parents du victime sont venu pour demander à Moïse (que la paix soit sur lui) qui à tué cet homme, alors. Notre Seigneur Le Tout-Puissant dans le verset soixante-treize de cette Sourate Mentionne l’histoire de cette vache, Il Dit:

-(Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple: « Certes Allah vous ordonne d’immoler une vache ».

(Sourate Al-Baqarah,’’La vache’’,67)

 L’ordre divin c’est que les fils d’Israël égorgent n’importe quelle vache, alors s’ils avaient pris un de ces membres et auraient frappés la victime avec, ce mort serai revivant et se tiendrai débout et dirai: untel m’a tué, comme si Allah Le Tout-Puissant voulait prouver aux fils d’Israël la vie après la mort ; Je m’arrête un peu pour parler sur le sujet de ‘Le dernier jour’.
 En effet, chères frères et sœurs, après la croyance en Dieu (ce qui est le premier pilier de l’Islam) c’est la croyance au jour dernier, car la vie présente sans croire au jugement dernier devient une jungle où le fort mange le faible, le riche exploit le pauvre, d’ailleurs, c’est ce qui se passe aujourd'hui dans le monde.


Aucune société n’a réussit sauf qu’elle a croyais en Dieu et au jugement dernier:

 Tous les événements indiquent qu’il ne sera pas de vie si seulement elle croit au jugement dernier ; Scrupules et internes, consciencieux, tout cela n’a pas de sens sans la croyance au jugement dernier, alors, Allah Le Tout-puissant à travers l’histoire de la vache voulait faire comprendre aux fils d’Israël que Allah Le Tout-Puissant va faire revivre celui que vous voyez mort au jugement dernier,et il sera rétribué selon ce qu’il faisait, alors, qu’est ce que les fils d’Israël ont fait ? Ils n’ont pas accepté l’ordre ni l’ont respecté d’ailleurs ils l’ont reçue avec moquerie et doute:

« (Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple: «Certes Allah vous ordonne d’immoler une vache ». Ils disent: « Nous prends-tu en moquerie ? » «Qu’Allah me garde d’être du nombre des ignorants » dit-il. (67)

 Un noble prophète se moque ?!!
 Ils disent:

« Nous prends-tu en moquerie ? » «Qu’Allah me garde d’être du nombre des ignorants » dit-il. (67) Ils disent: «Demande pour nous à ton Seigneur qu’il nous précise ce qu’elle doit être ». (68)

 Ici

«Certes Allah vous ordonne d’immoler une vache » (67)

 C’est tout.

L'âme sera tenue responsable de ses œuvres:

 Il n'y a pas une vache précise, si vous auriez pris un membre d'un tel ou tel vache et vous auriez frappé le mort avec celui-ci, le mort sera débout et revivra et dira: celui-ci m’a tué, mais les fils d'Israël étaient très rigoureux:

-« Ils disent: Demande pour nous à ton Seigneur qu’il nous précise ce qu’elle doit être. Il Dit: Certes Allah dit que c’est bien une vache, ni veille ni vierge, d’un âge moyen, entre les deux. Faites donc ce qu’on vous commande. (68) Ils disent: Demande donc pour nous ton seigneur qu’il nous précise sa couleur ». – Il dit: « Allah dit que c’est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir. Ils disent: Demande nous à ton seigneur qu’Il nous précise ce qu’elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous serions certainement bien guidés, si Allah le veut ». (70) –Il dit: Allah dit que c’est bien une vache qui n’a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d’infimité et dont la couleur est unie. Ils disent: Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité ! Ils l’immolèrent alors mais il s’en fallut qu’ils ne l’eussent pas fait. (71) Et quand vous aviez tué un homme et que chacun de vous dissimuliez ». (72)

 Chacun rejette l’accusation sur l’autre:

« Mais Allah démasque ce que vous dissimuliez ». (72) – Nous dîmes donc: « frappez le tué avec une partie de la vache ». –Ainsi Allah ressuscite les morts et vous montre Ses signes afin que vous raisonniez ». (73)

 Les gens appellent celui qui est mort: le tel défunt. Mais celui-ci n’a fait que s’est déshabillé alors que son âme reste et il sera tenu responsable de ses œuvres, il vivra soit dans une vie éternelle pleine du bonheur au Paradis, soit dans l’enfer de tourment sans fin.

Les versets qui sont révélés au début de l'appel islamique:

 image Chères frères et sœurs ses versets indiquent deux choses, la croyance en Dieu, et la croyance à l’au-delà, car la croyance en Dieu ne vaut rien si tu ne crois pas qu’Il t’observe et qu’Il nous jugera et qu’Il nous punira, Allah Le Très Haut Dit:

«Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux (Son) commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de (Son) savoir ».

(Sourate At-Talaq ‘le divorce’,12)

 C'est-à-dire on ne sera point au chemin droit sauf si on est conscient du fait que C’est Allah L’Omniscient et qu’on appartient à Lui et qu’Il va nous jugés. Mais ce qui est étonnant ; Comment un être humain peut-il dormir lorsqu’il gagne de l’argent illicite ? Quand il s’exploit sur les droits des autres ? S’il lit les Paroles d’Allah Le Très Haut:

« Pour ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous ». (92) «Sur ce qu’ils œuvraient ». (93)

(Sourate Al-Hijr)

La spécificité de cette vie c’est que les bienfaits qu’on a, on l’a quittera:

 Quand un croyant soit conscient que tous ses faits et ses gestes, toutes ses donations et empêchements, chaque visite pour faire le plaisir à quelqu’un et chaque sourire seront misent dans la balance de ses œuvres et qu’il va être interrogé au jugement dernier, à ce moment là, l’être humain se tiendra au droit chemin d’Allah car il a une forte croyance à l’au-delà. Toutes ces faveurs qu’on a auront une fin soit dans la vie présente, soit après la mort ; De là venu la prière du Prophète que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui:

« Oh Dieu, Conserve-nous de la vue, nos oreilles et nos forces aussi longtemps que nous vivant et Fait le l’héritier de nous ».

(Razîn rapporté de Nafi’ Bin Mawla Bin Omar)

 Par contre, la demeure où les bienfaisances n’atteindront jamais une fin, c’est l’au-delà.
Allah Le Très Haut Dit:

«C’est pour une chose pareille que doivent œuvrer ceux qui œuvrent»

(Sourate As-Sâffât, ‘les rangés, 61)

 Et Allah Le Très Haut Dit:

« Que ceux qui la convoitent entrent en compétition (pour l’acquérir) ».

(Sourate Al-Mutaffïfune, ‘les fraudeurs’, 26)

 Dans la vie il y a des inquiétudes, on est inquiet de notre santé, plus on grandit plus l’inquiétude augmente, on se demande: est-ce- qu’on va souffrir d’une telle ou telle maladie ? Et malheureusement les maladies sont nombreuses. Celle-ci est notre plus grande peur, l’inquiétude pour la santé, il y a aussi une inquiétude pour le salaire, est- ce le salaire baissera où augmentera ? Dois-je rester dans ce travail où pas ? Ce commerce me fera t-il gagné d’argent où pas ? La vie est pleine d’inquiétude, mais, sûrement dans un jour, on va quitter tout cela, et on se détachera de toutes ces bienfaisances. La preuve, si on vois une funérailles et on vois comment le mort a été enterré, ce mort vivait peut-être dans une maison très jolie, énorme qui a par exemple quatre cents mètres de surfaces, mais maintenant, quel sera le sort de cet homme mort ? Sous la terre dans un petit trou ; voilà le sort de chaque petit vivant.

Les deux piliers dans l’Islam:

 On doit quitter tous ces bienfaisances un jour où un autre, soit après notre mort soit dans cette vie présente, par contre, l’au-delà est une vie éternelle, une vie sans malheur, sans vieillissement, sans inquiétude, sans froideur ni chaleur, ni des maladies ni de pauvreté, ni de richesse ni de répression.

«C’est pour une chose pareille que doivent œuvrer ceux qui œuvrent».

(Sourate As-Sâffât, ‘les rangés, 61)

 Et Allah Le Très Haut Dit:

« Que ceux qui la convoitent entrent en compétition (pour l’acquérir) ».

(Sourate Al-Mutaffïfune, ‘les fraudeurs’, 26)

 Donc, au moment où Dieu le Tout-Puissant a nommé cette Sourate Al-Baqarah (la vache), Il voulait nous rappeler du dernier jour. Et la croyance au jugement dernier vient après la croyance en Dieu, et si on exerce les versets qui parles de la foi, on trouvera que les deux piliers de la foi qui sont souvent attachés sont la croyance en Dieu et au jour dernier ; une fois j’ai posé la question sur le sujet du mariage: Pourquoi un mariage islamique réussit ? Car le couple sait que Dieu les Observe, car chacun d’entre eux craint d’être injuste vers l’autre, ils craignent Dieu, et chacun espère la miséricorde de Dieu en traitent l’autre, du fait que les deux époux s’approchent de Dieu et de plus en plus la compréhension et l’harmonie s’élèvent entre eux à cause de leur foi en Dieu et au jugement dernier.

La préférence des paroles de Dieu aux paroles de Sa Création:

 J’insiste sur la croyance au dernier jour, ce jour doit être inclus aux comptes quotidiens, on sera jugé sur chaque œuvre.
Allah Le Tout-Puissant Dit:

«Malheur à nous, qu’a donc ce livre à n’omettre de mentionner ni pêché véniel ni péché capital ? » « Et ils trouveront devant eux tout ce qu’ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne».

(Sourate Al-Kahf, ’la caverne’, 49)

 image Le croyant est une personnalité unique, une fois c’était dit: la personnalité unique, se possède d’un degré scientifique ; Qui est-il un croyant ? Le croyant est celui qu’a connu la vérité suprême de ce monde, il a connu Allah, faites bien attention à ces paroles - La préférence des paroles de Dieu aux paroles de Sa Création est comme la supériorité de Dieu sur sa création- Ce noble Coran, essaie de faire la différence entre ce Live et un autre, la distance entre eux comme entre Dieu et un auteur, fait la différence entre quelqu'un qui s’attache à cette vie et un autre qui s’attache à Dieu, celui qui s’est attaché à Dieu il a compris la vérité et s’est adapté avec alors il a gagné la vie et l’au-delà.
 La foi est une degré éthique, le croyant doit suivre beaucoup des règles éthiques dans sa vie quotidienne, et comme je vous ai dit auparavant, les musulmans n’ont pas développés car ils ont cru que l’Islam est que des pratiques cultuelles, prière, jeûne, pèlerinage, aumône, alors que, l’Islam contient plus de cents mille bannières, des bannières dans la façon de gagner de l’argent, des bannières dans la dépense de l’argent, des bannières de mariage, des bannière dans l’éducation des enfants, un curriculum complet, quand les compagnons que la religion c’est la vie comme Dieu Le Tout-Puissant la voulait, ils ont vécus selon ce curriculum détaillé, c’est pour cela, la recherche de connaissance est un devoir de chaque musulman, avec le savoir tu sais qui tu es, tu sais ce qu’il y est après la mort et avant, et quel est le chemin que tu dois suivre ? C’est pourquoi quand un croyant croit en Dieu et au dernier jour ses problèmes se résoluent.

La religion est un examen de conscience:

 Cette histoire est un modèle que je raconte toujours, un frère que je connais travaille dans le rembobinage de moteur m’a dit: moi avant que je m’approche à Dieu, quand je recevais un moteur brûlé, le cout de réparation pour un moteur est presque de cinq-cents mille, il me dit: quand je l’ouvre je trouve une simple coupure dans la ligne externe qui peut être réparée au bout d’une minute, il me dit: avant que je m’approche à Dieu, je réparais ce moteur avec cinq-cents mille en comptant chaque billet, car le propriétaire du moteur ne sait pas ce qui est-il arrivé ? Il sait seulement que son moteur est en panne, donc il est brulé, alors il l’amène à nous ; Il me dit: après que je me suis approché de Dieu Tout-Puissant, je disais au client: ça coûter vingt-cinq livres, alors que le tarif fixé est de cinq-mille.
 La religion est un examen de conscience, la religion est comme a dit ce Bédouin à notre maitre Omar Bin ALkhatab: vends moi ce mouton et je te donnerai son prix, Omar lui dit: il n’est pas à moi, le Bédouin lui dit: dit au propriétaire qu’il est décédé, Omar lui répète: il n’est pas à moi, le Bédouin insiste encore deux fois: je te paierai ce qu’il vaux, mais Omar ‘que Dieu Soit satisfait de lui’ lui répète encore: il n’est pas à moi et il lui dit: je vous jure que j’ai plus besoin de ce prix que jamais, et si je dit au propriétaire qu’il est décédé où que le loup lui a mangé il m y croira sans doute car pour lui je suis un homme honnête, mais, où est-Il Dieu dans cela ?
 C’est ça la religion, qu’on croie au jugement dernier.
 Chères frères et sœurs, cette Sourate qui est la plus langue Sourate dans le Coran a été nommée Al-Baqarah ‘La vache’, car la vache est une épreuve pour les fils d’Israël, comment si Dieu Le Tout-Puissant a rendu ce mort à vie pour dire: untel m’a tué.
 Cela est une chose, c’est pourquoi quand une personne désobéit Dieu Le Tout-Puissant il doit être conscient que sa foi au jugement dernier est faible, si sa foi était plus forte il n’oserait jamais désobéir Dieu, impossible qu’un homme croyant désobéisse Dieu car il sais très bien qu’il sera jugé selon ses œuvres, prenons un exemple, si un jour tu voyage dans pays étranger et tu trouve des inspections très précise, aucune chose ne peut passer avant qu’elle soit examinée, achètera-tu quelque chose d’illégale ? Jamais.
 Si un médecin te demande de faire quelques analyses, le patient pourrait-il argumenté avec le médecin ? Non, d’ailleurs qui sais qu’il a vraiment besoin de ses analyses ?  C’est Dieu seulement Le Tout-Puissant ; je vous jure chères frères et sœurs, si les musulmans ont une vrai foi au jugement dernier, les palais de justice fermeraient ses portes.

La religion est un système complet:

 Notre maître Omar est resté le Ministre de justice de notre maître AS-Sidiq pendant deux ans. Personne n’a lui soulevé une affaire ; notre problème c’est la croyance au jugement dernier:

«Par ton Seigneur ! Nous les interrogerons tous »(92) «Sur ce qu’ils œuvraient»(93)

(Sourate Al-Hijr)

 Encore une fois chères frères et sœurs, la plus grande illusion qu’on fait, c’est quand on voie un homme à la mosquée, on se dit c’est un homme religieux, alors que la mosquée est l’endroit où on doit apprendre les règles pour vivre, puis les appliqués à notre vie quotidienne, au travail, aux laboratoires, à l’éducation de nos enfants etc.
 Notre Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) quand il se rendait à la mosquée, en rentrant, il disait:

« Ô mon Dieu ! Ouvre-moi les portes de Ta miséricorde »

 Et en sortant, il disait:

« Ô mon Dieu ! Ouvre-moi les portes de Ta grâce »

(Hadiths rapporté par Muslim)

 Lorsque nous avons cru que la religion n’est que des cultes religieux, on n’est devenu au retard sur le reste du monde, mais on doit comprendre que la religion est un système complet.

Allah est Capable de nous faire revivre tous encore une fois:

 Sourate Al-Baqarah ‘la vache’ a été nommée ainsi, car Dieu a ordonné aux fils d’Israël d’immoler la vache pour frapper avec un de ses membres le meurt, à fin qu’Allah Le Tout-Puissant le fait revivre pour dire: untel m’a tué ! C'est-à-dire Allah Le Tout-Puissant est Capable de nous faire revivre. Tel est mentionné par le Coran.
 image Deuxièmement: parmi les fils d’Israël il y avait un homme de bien et honnête, tous ce qu’il avait c’était une vache, celle-ci était tout son héritage dans le monde pour son fils unique ; ses caractéristiques qui sont dans Sourate Al-Baqarah ‘la vache’:

«Une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir ». (69)

 Correspondaient à cette vache, mais le propriétaire (le fils de cet homme de bien) n’a pas accepté aucun prix moins que la peau de cette vache soit rempli d’or, et voilà comment Allah Le Tout-puissant, si un homme est digne prends le soin de ses enfants après lui. Allah Le Tout-Puissant dans un Hadith Qudusî ‘Parole Sacré’ dit:

« Mon serviteur, Je te donné de l’argent, qu’a-tu fait avec ? Ce serviteur dit: Ô Mon Seigneur, je l’ai consacré à tous les nécessiteux et les pauvres car j’ai confiance que Tu es Le Meilleur Conservateur et Le Très Miséricorde – Dieu Le Tout-Puissant dans ces Paroles Sacrés Dit: mon serviteur c’est Moi Le Conservateur de tes fils après toi ».

( Hadith Qudusi)

 C'est-à-dire: soyez toujours licites, et ne prenez jamais ce que ne vous appartient pas, et n’aie pas peur sur tes enfants après ta mort.

Deuxièment : Assurez-vous un revenu licite et de l’obéissance de Dieu:

 La vache est bénie, car l’homme était vertueux.

«Et quand au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux ; et leur père était un homme vertueux ».

(Sourate Al-Kahf, ‘la caverne’,82)

 Notre maître Al-Khidr a construit ce mur car leur père était vertueux, c’est pourquoi la deuxième vérité de cette Sourate est de s’assurer toujours que nos revenues soient licites, chercher toujours l’obéissance de Dieu, et à ce moment là n’ayez jamais peur sur vos enfants, Dieu prendra soin d’eux après votre mort ; combien d’histoire touchante, un homme qui a obéit Dieu toute sa vie, après sa mort ses enfants son devenu des couronnés de succès, et combien d’hommes gagnaient de l’argent illicites et ont laissé une fortune énorme à leurs enfants, un copain de ces hommes à rencontrer un des fils, il lui demande: Où vas-tu ? Le fils répond: je vais boire un verre sur l’âme de mon père !, l’âme du meurt vole au-dessus du cercueil en disant: Oh ma famille, Oh mon fils, que la vie ne vous trompe pas comme moi, j’ai recueillie de l’argent licites et illicites, et je les ai dépensés dans le bien et le mal, que le bonheur soit pour vous et les conséquences se jette sur moi.
 Le deuxième point: c’est que cette vache que ses caractéristiques ont été mentionnés correspondait à cette vache qu’appartenait à cet homme vertueux et c’est pour cela que Dieu a Pris soin de ses enfants et les a récompensé. C’est la raison pour la quelle on doit jamais s’inquiété de combien on gagne ? Par contre, est-ce mon argents sont licite où pas ?

Troisièmement c’est que cette Sourate est médinoise:

 Le troisième point de cette leçon: c’est que cette Sourate est médinoise, comme vous le savez, le Coran est mecquoise et médinoise, il y a des scientifiques qui on classés les versets selon une échelle de temps, ils disent que: les versets qui ont descendu après l’immigration du Prophète que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui à n’importe quel endroit sont médinoise, et celles d’avant l’immigration sont mecquoise, et il y a d’autres scientifiques qui les ont classés selon une échelle spatial, c'est-à-dire toute verset descendu à la Mecque à n’importe quel moment est mecquoise et toute verset descendu à Médine est médinoise.
 Ce qui nous concerne c’est que les versets médinoise ont des caractéristiques et les versets mecquois ont d’autres, les versets mecquoise se concentre sur la foi en Dieu et au jugement dernier car ce sont les bases de la théologie musulmane , comme par exemple, Sourate An’Naba’ (la nouvelle), An-Nazi’ate (les anges qui arrachent les âmes), Al-Mursalate (les envoyés), de plus, les ils mettes l’accent sur la réponse aux infidèles et aux athées, aux polythéistes et aux deniers, et sur mentionné le Paradis et l’Enfer, alors que si vous lisez Sourate Al-Baqarah (la vache), Al-‘Imran (la famille d’Imran), An-Nisa (les femmes) jusqu'à Al-An’am (les bestiaux), c’est différent vous trouverez les versets de législation, faites ceci, faites cela:

«Ô les croyants ! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit ; et qu’un scribe l’écrive, entre vous, en toute justice ».

(Sourate Al-Baqarah,’la vache’,282)

Chaque appel à Allah doit passer en deux étapes:

 Il y a des hypocrites

«Quand un bien vous touche, ils s’en affligent. Quand un mal vous atteigne, ils s’en réjouissent ».

(Sourate, Al-‘Imran ‘la famille d’Imran’, 120)

 image Au Mecque il n’y avait pas des hypocrites car l’Islam à été opprimé, ce n’était pas la peine que quiconque soit hypocrite, si quelqu’un déclare qu’il est athéiste, il peut marcher dans la rue en toute confiance, les musulmans ont été persécutés, c’est pour cela il n’y avait pas des hypocrites à la Mecque ; mais quand les musulmans ont installé un état fort au Médine, il y a eu des hypocrites, on trouve dans les Sourates médinoise des discours sur législatif, et des discours sur les hypocrites pour avertir les fidèles, et des discours sur la relation des musulmans avec les autres.
 Ce qui nous concerne, c’est que chaque appel à Allah doit passer par deux phases: la première c’est la croyance en Dieu et au dernier jour, et la deuxième c’est l’induction du programme. Quand vous ordonner quelqu’un de faire la prière, pour qui doit-il la faire ? Quand vous dites à quelqu’un de suivre le droit chemin, de qui craigne-t-il pour le suivre ? Il ne connait pas Dieu ! Je dis toujours: si l’homme à connu la commande et n’a pas connu celui qui commande, il essayera par tous les moyens d’échappé de cette commande ; une chanteuse demande à un connaisseur: je me suis repenti, y a-t-il d’inconvénient en chantant? Il n’y a pas d’inconvénient à chanter des sujets islamiques. Le chant est devenu autorisé, la fréquentation est autorisé, de nous jours, tout a une fatwa. Et je disais avec un soupir: chaque péché a une fatwa.
 Si l’homme a connu la commande et n’a pas connu celui qui commande, il essayera par tous les moyens d’échapper de cette commande, d’ailleurs c’est la situation des musulmans de nos jour, l’Islam est devenu un folklore, une apparence, des habits islamiques, des versets Coraniques pour décoré la maison avec, et dans cette maison même on trouve des soirées qui ne satisfait pas à Dieu, des relations qui ne satisfait pas à Dieu, l’Islam est devenu une apparence, des conférences islamiques, des livres très luxueux, le titre est sur tout la largeur du livre, une typographie élégante, des enregistrements audio-visuels, et des librairies, tout au plus haut degré, mais il n’y a pas d’intégrité, il n’y a aucune obligation, comme si Allah Le Tout-Puissant nous a abandonné.

La différence entre Les versets mecquoises et les versets médinoises:

 Autrefois j’ai dit: une personne m’a demandé: pourquoi prions-nous Dieu mais Il nous ne répond pas ? J’ai lui dit: l’Imam Ibrahim Bin Adham s’est fait interroger une fois cette question à Bassora, il lui dit: Allah Le Tout-Puissant dit:

«Et votre Seigneur dit: (Appelez-Moi, Je vous répondrai) ».

(Sourate Gafir ‘le pardonneur’,60)

 Et nous nous prions Dieu et Il nous ne répond pas ?, il a dit: “car vos cœurs ont été morts à cause de dix choses ; vous avez prétendu d’avoir cru en Dieu et vous l’avez désobéis, vous avez lu le Coran mais vous ne faites pas avec, vous avez prétendu d’avoir aimé le Prophète mais vous n’avez pas suit sa Sunna, vous dites: l’enfer est réel mais vous ne vous méfié pas d’elle, vous dites: le Paradis est réel mais vous ne faites rien pour l’atteindre, vous avez enterré vos meurt mais vous n’avez pas pris compte de cela”, il a mentionné douze barrières après il a dit: comment voulez vous qu’Allah vous répondes ?!!
 C’est que je veux dire, tant qu’il ya des versets mecquoise et médinoise, ça voudrai dire que le Coran mecquoise nous fait appel à la croyance en Dieu et au dernier jour à travers les versets, et n’importe quel appel à Dieu qui néglige cette partie importante de la religion est une appelle lame non réussite, Nous devrions nous préoccuper par la jurisprudence et le dogme à la fois, par conséquence, le vrai croyant est toujours préoccupé du jugement de la loi religieuse sur untel sujet ?
 Nous dés fois, comme employeur dans une entreprise, on salut l’ancien directeur général pour son travail et on accueille le nouveaux directeur, on demande: qui est-il ?   Ainsi, quelle est sa culture ? Quels sont ses mœurs ? Quelle est sa nature ? Quelles sont ses attitudes ?, après avoir connu quelques choses de son caractère, maintenant on attend les prescriptions et les interdictions, un comportement tout à fait normal de connaître l’autoritaire d’abord, puis les ordres ; c’est pourquoi donc, chaque ordre qui n’est pas précédé par l’induction de l’autoritaire, n’a pas de valeur. Car la valeur de l’ordre est cèle de la valeur de l’Autoritaire, et plus vous connaissez Dieu plus vous obéissez Ses ordre, plus vous connaissez Dieu plus vous croyez à Ses promesses. C’est pour quoi, il ne faux jamais donner aux gens des ordres divin sans leur faire connaître Celui qui les commande. Quel récompense aurons-nous de Dieu si on L’obéi ? Et que fera-t-Il de nous si on Le désobéi ? S’il n’y a pas une idée clairette, que doit attendre l’obéissant ? Et que doit attendre le désobéissant ? Alors ne te fatigue pas ni à donner des prescriptions où des interdictions.

A travers l'univers on connaît Dieu et à travers les lois religieuses on L’adore:

 Cette leçon est significative pour nous, c’est pour cela que j’ai essayé au début de l’interprétation de commencer avec la partie mecquoise c'est-à-dire par le dernier tiers puis le deuxième tiers, et j’ai demandé à Dieu Le Tout-Puissant de bien enraciné la foi en Dieu aux cœurs des frères fidèles.
 Maintenant vient la législation comme une couronne pour les fidèle, quand l’homme connaît Dieu, il cherche Ses prescriptions et Ses interdictions, il cherche à satisfaire Dieu, c’est pour cela à travers l'univers on connaît Dieu et à travers les lois religieuses on Le adore, ce sont les deux lignes à l’époque du Prophète, la première ligne: connaitre l’autoritaire, et la deuxième: connaitre l’ordre. Le minimum c’est que les deux lignes soient ensemble à la fois, réfléchir à la création des cieux et de la terre est la première ligne, chaque être humain mange et bois, se marie, dort et se réveille, réfléchi et regarde, il faut que vous sachiez que la plus haute culte pour se rapprocher de Dieu c’est de réfléchir à la création des cieux et de la terre:

«Qu’avez-vous à ne pas vénérer Allah comme il se doit (13), alors qu’il vous à créé par phases successives (14)».

(Sourate Nuh ‘Noé’)

 Si vous réfléchissez à la création de l’être humain par phases successives, vous vénérer Dieu comme il de doit, d’où vient la vénération ? Ça vient si vous réfléchissez à la création d’Allah Le Tout-Puissant:

«Parmi Ses serviteurs, seul les savants craignent Allah ».

(Sourate Fatir ‘le Créateur, 28)

 Chères frères et sœurs, les deux mots: mecquoise et médinoise ont nous appris que l’appel à Dieu doit passer par deux phases ; une phase pour connaître l’autoritaire et la deuxième pour connaître l’ordre divin.

Le quatrième point l’orientation indirecte et l’orientation directe:

 image Cette sourate chères frères et sœurs ‘Al-Baqarah’, est l’une des plus longues Sourate du saint Coran, cette Sourate a une troisième particularité dont je m’interroge toujours d’elle, cette particularité est: le long discours sur les fils d’Israël et quelle est notre relation avec les fils d’Israël:

« Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu’elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis ».

(Sourate Al-Baqarah ‘la vache’, 134)

 Des longues pages, notre Maître Moïse et sa relation avec les fils d’Israël, et sa relation avec son peuple, et comment Dieu lui a sauvez auprès de Pharaon ? Et comment il s’est déplacé vers notre Maître Shoaib ? Le discours sur les fils d’Israël a un but: c’est que la méthode d’éducation rationnelle est fondée sur cette citation: ‘écoute bien, c'est à toi que je parle’, Allah Le Tout-Puissant nous enseigne que l’orientation indirecte est plus efficace que l’orientation directe, car il est possible que toutes les maladies dont les fils d’Israël souffrent infectent aussi les musulmans:

«Et ils ont dit: ‘le Feu ne nous touchera que pour quelques jours comptés’, Dis: ‘Auriez-vous pris un engagement avec Allah – car Allah ne manque jamais à son engagement ; - non, mais vous dites sur Allah ce que vous ne savez pas’ ».

(Sourate Al-Baqarah,’la vache’, 80)

 C’est ce que croient les musulmans maintenant, ils croient en concept naïve de l’intercession, ‘fait ce que tu désire’, et le Prophète que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui intercèdera pour toi:

«Va donc, toi et ton Seigneur, et combattez tous deux. Nous restons là où nous sommes ».

(Sourate Al-Ma’idah ‘la table servie’, 24)

 C’est une maladie qui a infecté les musulmans:

« Ils dirent: ‘nous avons écouté et désobéi’ ».

(Sourate Al-Baqarah ‘la vache’, 93)

 Si on regarde les maladies d’Israël, on verra que toutes ces maladies nous ont infecté, si vous lisez l’histoire des fils d’Israël, vous devez le lisez pour apprendre une leçon ; cela est le troisième point.

Résumé des principaux points de la leçon:

 Le premier point: cette Sourate a été nommée AL-Baqarah ‘la vache’ comme affirmation à la croyance du dernier jour, et que toutes les gens seront jugé sur leurs œuvres, et celui qui examine difficilement sa conscience dans cette vie sont jugement au dernier jour sera facile.

 Le deuxième point: c’est que celui qui vit une vie juste ne doit pas s’inquiéter sur ses enfants après sa mort, car Dieu Le Tout-Puissant prendra soins d’eux, c'est-à-dire, nous devons suivre le droit chemin et c’est tout:

«Tout au contraire, adore Allah seul et sois du nombre des reconnaissants ».
(Sourate Az-zumar ‘les groupes’,66)

 Et Il Dit:

«Et (Allah) dit: ‘ Ô Moïse, Je t’ai préféré à tous les hommes, par Mes messages et par Ma parole. Prends donc ce que Je te donne, et sois du nombre des reconnaissants ’ ».

(Sourate Al-A’raf, 144)

 Le troisième point: c’est que cette Sourate est médinoise, et les Sourates médinoise contiennent des législatives, Et la législation vient normalement après avoir vu le législateur, et n’oubliez pas que Dieu Le Tout-Puissant à fait de la législation la moitié de la religion.
 Le quatrième point de Sourate Al-Baqarah: c’est que toutes les histoires des fils d’Israël, s’appliquent aussi sur nous:

«Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection ».

(Sourate Al-Ma’idah ‘la table servie’, 14)

 Cela signifie que, quand est-ce-que l’inimité et la haine suscitent entre nous ? Lorsqu’on oublie une partie de ce qui nous a été rappelé, comme si l’inimité et la haine ont une loi.

Dans notre société il ya de l’inimité et de la haine:

 Dieu Le Très Haut dit:

«Le Diable ne veux que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu d’hasard, l’inimité et la haine ».

(Sourate Al-Ma’idah (la table servie), 91)

 Et Il Dit:

«Mais ils ont oublié une partie de ce qui leur a été rappelé. Nous avons donc suscité entre eux l’inimité et la haine jusqu’au Jour de la Résurrection ».

(Sourate Al-Ma’idah ‘la table servie’, 14)

 C'est-à-dire dans notre société il ya beaucoup des dénominateurs commun, malgré cela, il ya de l’inimité et de la haine, Dieu Le Tout-Puissant a décrit les fils d’Israël, Il a dit:

«Tu les croirais unis, alors que leurs cœurs sont divisés ».

(Sourate Al-Hashr ‘l’exode’, 14)

 C'est-à-dire dans notre société il ya beaucoup des dénominateurs commun, malgré cela, il ya de l’inimité et de la haine, Dieu Le Tout-Puissant a décrit les fils d’Israël, Il a dit:

«Tu les croirais unis, alors que leurs cœurs sont divisés ».

(Sourate Al-Hashr ‘l’exode’, 14)

 La commune contient des dizaines de facteurs communs, mais malgré cela restent l’inimité et la haine, ceci est une troisième règle, alors je voulaisque cette leçon soit une introduction pour les prochaines leçons détaillées, le nom de la vache, le père vertueux, et les fils d’Israël, pourquoi de nombreux mentionnés dans cette sourate ? Et la quatrième chose, le mecquoise et médinoise.

Traduction  : Marwa Satti
Vérification       : Fatima Abdul Rahman ALKHATIB