Sermon de Vendredi-Sermon (1187) :S1- Le jugement religieux de la commémoration de la naissance du prophète. S2- Qu'aimez-vous en ce bas-monde?
  Gloire à Allah, Maître de la Création . Paix et Salut sur notre guide Mohamed qui croit en la promesse de Dieu, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde nous les facilités pour la suivre, et fais en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde nous les facilités pour nous en éloigner. Fais en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants.

Premier discours:

 Louange à Allah, nous Le louons, implorons Son secours, demandons Sa guidance, nous cherchons refuge auprès de lui contre nos propres maux et nos mauvaises actions. Quand quelqu'un est guidé par Allah, nul ne peut l'égarer, et quand quelqu'un est égaré par Allah, il ne trouvera nulle part de guide, et je témoigne qu'il n'y a de Dieu qu'Allah Seul sans associé, en reconnaissance de Sa divinité, et en forçant ceux qui le nient et ne croient pas en lui, et je témoigne que Muhammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est le Messager d'Allah, le maître des humains et des créatures, tant qu’il y a âme qui vive. Ô Allah, salue et bénis notre maître Muhammad, sa famille, ses compagnons, et les membres de sa famille, bons et purs, dignes de confiance, dépositaires de son message, et dirigeants de sa brigade, et sois Ô Seigneur de l'univers, satisfait de nous et d'eux. Ô Seigneur, fais-nous sortir des ténèbres de l'ignorance et de l'illusion aux lumières de la connaissance et du savoir, et des impuretés des désirs aux paradis du Voisinage.

La religion est fondée sur l’unicité et la mission du maître des messagers:

 Chers frères, l'anniversaire du Messager d'Allah (Que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) est proche, et avant de parler, grâce à la satisfaction d'Allah (Exalté-Soit-Il), de la signification de cet anniversaire, j’aimerais tirer au clair une fois pour toutes la question controversée sur le jugement religieux de la commémoration de la naissance du prophète. Les musulmans sont divisés en deux catégories, l’une estime que la commémoration de la naissance du prophète est illicite, et l'autre juge que toutes les infractions légitimes et doctrinales de la commémoration de la naissance du prophète sont acceptées, et la vérité réside entre les deux catégories extrémistes, quand d'Allah (Exalté-Soit-Il) a dit:

(Ou n’ont-ils pas connu leur Messager)

[Sourate 23, Al-Mu'minûne: Les Croyants 69]

 Il nous a incités à connaître le Messager dans ce verset, ainsi que dans le deuxième verset:

(Dis: «Je vous exhorte seulement à une chose: que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu’ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Muhammad) n’est nullement possédé:».)

[Sourate 34, Saba': 46]

 Et dans ce troisième verset, Il nous a incités aussi indirectement quand Il a dit:

(Et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers, c’est pour en raffermir ton cœur.)

[Sourate 21, Hûd: 120]

 Si le cœur du maître de la création, qui est le bien-aimé d'Allah (La Vérité absolue) devient plus stable en écoutant l'histoire d'un autre prophète qui n'a pas la même place que lui auprès d'Allah, il est normal de ce fait que notre foi devient plus solide en écoutant l'histoire du maître des prophètes. La commémoration de l'anniversaire du prophète n’est qu’un rappel de ses bonnes qualités, de ses vertus, de sa miséricorde, de sa perfection, de sa méthodologie et son héroïsme. Donc, soyez attentifs à ce que je dirai, car cela est inclut dans le cadre de l'appel à Allah, parce que l'ensemble de l'islam se réduit à deux mots: il n'y a d'autre Dieu qu'Allah et Muhammad est le messager d'Allah, donc, La première moitié de la religion est le rappel à l'unicité, alors que la deuxième est le rappel de la mission du maître des messagers:

(Ou n’ont-ils pas connu leur Messager)

[Sourate 23, Al-Mu'minûne: Les Croyants 69]

La commémoration de la naissance du prophète fait partie de l'appel à Allah:

 Chers frères, les extrémistes commettent une hérésie en considérant que la commémoration de la naissance du prophète est un acte d'adoration, la commémoration de naissance du prophète fait partie intégrante de l'appel à Allah parce que les actes d'adoration sont stables, les doctrines et les cultes de l'Islam sont stables, ils n’admettent ni ajout ni suppression. Donc, la commémoration de la naissance du prophète n'est pas un acte d'adoration, elle représente une invitation à adorer Allah, ce en quoi vous pouvez commémorer la naissance du prophète tout au long de l'année, au mois du "Rabî`a al Awwal" ou durant tout autre mois, dans les mosquées ou à domicile.
 J'ai un ami dont les proches sont éloignés d'Allah (Exalté-Soit-Il), il a pris l’habitude depuis une dizaine d’années de les inviter chez lui à un repas succulent où il leur offre les plats les plus délicieux, en même temps, il invite un honnête prédicateur qui leur fait l’éloge du Messager d'Allah ; au terme de ces années, un grand nombre de ses proches qui s’étaient détournés du Chemin d'Allah (Exalté-Soit-Il) ont commencé à peupler les maisons d'Allah.
 Qu’est-ce qui vous empêche de rassembler les gens chez vous ou dans la mosquée et de leur parler du Messager d'Allah? De sa miséricorde, de sa justice, de sa méthode, de sa perfection, de sa mission? Cela fait partie de l'appel à Allah, par conséquent, méfiez-vous, méfiez-vous puis méfiez-vous de prétendre que la commémoration de la naissance du prophète est un acte d'adoration, elle n’est qu’une invitation à avoir foi en Allah donc, elle est possible, à tout moment et en tout lieu, et ce, tout au long de l'année.

Cette religion est magnanime parce qu'elle persistera jusqu'au jour de la Résurrection:

 Chers frères, arrêtons de nous disputer. Une fois, un frère m'a demandé à la radio: quelle est le nombre des unités de la Salât des Tarawihs? Je lui ai dit: accomplissez huit unités "Rakkats", ou encore vingt unités, à la maison ou à la mosquée. Assez de problèmes, il est grand temps de nous unir, il est grand temps de laisser tomber les questions secondaires qui nous ont déchirés, il est grand temps de nous secouer, nos ennemis ont l'intention de nous exterminer, passons outre nos discordes, il est faux de dire que la commémoration de la naissance du prophète est illicite ou un acte d'adoration, les actes d'adoration sont stables, ils ne doivent être soumis à aucun ajout ni à aucune suppression, et si on laisse aux musulmans la liberté d'ajouter aux actes d'adoration, nous nous trouverons en face à de millions d'actes d'adoration, mais, cette religion est éminente parce qu'elle durera jusqu'au jour de résurrection comme elle a commencé. Et cela ne peut être à moins de tenir fermement à sa doctrine et à ses actes d'adoration, mais pour ce qui est des relations avec les autres, les textes tolèrent plusieurs significations et interprétations, et je respecte toute interprétation, sauf en ce qui concerne la doctrine et l'adoration, on ne peut rien y ajouter.
 Un homme à l'époque des compagnons a voulu accomplir la sacralisation (Al Ihram) à partir d'un endroit plus éloigné que celui indiqué par le Prophète (que la prière et la paix d'Allah soient sur lui) un des compagnons lui a dit: «Malheur à vous! Vous exhortez à l'émeute!» L'homme lui a dit: «comment cela si j'accomplis une adoration?? »Il lui a dit: «Y a-t-il une plus grande émeute que le fait de dépasser le Messager d'Allah?» Ceci est la plus grande émeute. Donc mes frères, assez de disputes, si nous évoquons la vie du Prophète, les bonnes qualités du Prophète, et la méthode du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), nous le faisons pour amener les gens à mieux le connaître, en obéissant à la parole d'Allah dans ce verset:

(Ou n’ont-ils pas connu leur Messager)

[Sourate 23, Al-Mu'minûne: Les Croyants 69]

 En obéissant à la parole d'Allah (Exalté-Soit-Il) dans ce verset:

(Dis: «Je vous exhorte seulement à une chose: que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu’ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Muhammad) n’est nullement possédé:».)

[Sourate 34, Saba': 46]

 En nous appuyant sur la parole d'Allah (Exalté-Soit-Il) dans ce verset:

(Et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers, c’est pour en raffermir ton cœur.)

[Sourate 21, Hûd: 120]

 Si le cœur du maître de la création, qui est le bien-aimé d'Allah (La Vérité absolue) devient plus stable en écoutant l'histoire d'un autre prophète qui n'a pas la même place auprès d'Allah, il est d’autant plus certain que notre foi, nous autres les défaillants se raffermisse et devienne plus profonde en écoutant l'histoire du maître des prophètes. Je vous parle en me référant au Coran et à la Sunna.

La religion n’admet pas d’opinion personnelle:

 En l’occurrence, aucun être humain sur Terre n’ose juger cette religion, cette science est une religion, donc, faites bien attention à la source d’où vous la puisez.

((Omar, votre religion, votre religion, c'est votre chair et votre sang, tâchez de la puiser auprès des croyants et ne suivez pas les errants))

[Ibn Abû Hatem dqns Al-Ilal]

 Chers frères, les musulmans ont été déchirés à cause de ces détails insignifiants, ils se sont débattus, ils se sont échangés des accusations, puis le sang a été versé pour des disputes historiques, des milliers ont été tués à cause des disputes historiques, cette situation indique-t-elle la réalité du statut des musulmans?

Le Noble Prophète n'a pas besoin de célébrations en son honneur:

 La deuxième vérité: je vous affirme fermement que le Prophète (PSL), n'a nullement besoin de cérémonies célébrées en son honneur, qui sommes- nous? Allah a fait l'éloge de son esprit en disant:

(Votre compagnon ne s’est pas égaré ni n’a été induit en erreur.)

[Sourate 53, An-Najm: L'étoile 2]

 Il a fait l'éloge de sa langue, en disant:

(…et il ne prononce rien sous l’effet de la passion)

[Sourate 53, An-Najm: L'étoile 3]

 Il a fait l'éloge de sa méthode en disant:

(…ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée,)

[Sourate 53, An-Najm: L'étoile 4]

 Il a fait l'éloge de l’Ange Djibril:

(Que lui a enseigné [l’Ange Gabriel] à la force prodigieuse)

[Sourate 53, An-Najm: L'étoile 5]

 Il a fait l'éloge de son cœur en disant:

(Le cœur n’a pas menti en ce qu’il a vu.)

[Sourate 53, An-Najm: L'étoile 11]

 Il a fait l'éloge de ses yeux en disant:

(…la vue n’a nullement dévié ni outrepassé la mesure.)

[Sourate 53, An-Najm: L'étoile 17]

 Puis Allah a conclu par l'éloge de toute sa personne en disant:

(Et tu es certes, d’une moralité éminente.)

[Sourate 68, Al-Qalam: La Plume 4]

 Si le Créateur de l’Univers a fait son éloge avec tous ces témoignages, aurait-il besoin des gens des derniers temps, noyés dans les péchés et les méfaits pour faire son éloge, lui le maître de créatures ? Non, il n'a besoin ni de nos compliments, ni de nos commémorations de sa naissance, mais c’est bien nous qui avons besoin de lui, nous comptons en ces temps troublés, un milliard cinq cents millions, nous n’avons aucune valeur auprès Allah, nous avons perdu le contrôle de nos affaires, alors que la partie adversaire dispose de mille et une manières pour nous dérouter ; nous sommes les seuls à avoir un besoin pressant de suivre sa méthode.

Le Messager d'Allah n'a besoin ni de notre glorification si nous n'appliquons pas son honorable Sunna:

 Chers Frères, un auteur a dit: Je témoigne que ceux qui admirent ta grandeur, sont excusés, et que ceux qui se sont sacrifiés pour toi, sont gagnants, quelle foi, quelle détermination, quel éclat, quelle sincérité, quelle purification, et quelle pureté, quelle modestie, quel amour, et quelle fidélité !

 Qui sommes-nous comparés aux compagnons du Messager d'Allah qui se sont sacrifiés pour lui? Par Allah, je n'oublie pas la position prise par l'un des compagnons du Messager d'Allah, celui-ci fût arrêté et condamné à crucifixion pour venger les morts de Badr ; Abou Soufiyâne (qui était à cette époque mécréant) lui a demandé: « Aimeriez-vous que Muhammad soit à votre place? » Je vous jure par Allah, si j’avais à entendre les propos tenus par ce compagnon mille fois, j’en serais touché autant, il a dit: « par Allah, jamais je n’aurais aimé être avec ma femme et mes enfants (par analogie aux normes contemporaines, ces paroles signifient une maison luxueuse de quatre cents mètres de superficie, une belle femme maquillée, vos enfants près de vous, une maison équipée de tous les appareils électroménagers, plusieurs voitures garées devant la maison, un commerce prospère, un revenu astronomique, des fleurs, de la nourriture, des boissons, des voyages) « Par Allah, jamais je n’aurais aimé être avec ma femme et mes enfants, en étant en bonne santé et jouissant des grâces de la vie, et de ses plaisirs contre le fait de voir le Messager d'Allah piqué par une épingle. » Abou Soufiyâne a commenté: « Il ne m’est jamais arrivé de constater quelqu’un vouer un amour aussi profond à l’égard d’une personne comme le font les compagnons de Mohammad à l’intention de la personne de Mohammad.»

 Il n'a que faire de ses adeptes négligents, qui ont abandonné sa Sunna, leur seul souci se réduit aux plaisirs de la vie ici-bas, il n'a que faire d'adeptes qui n'ont pas de valeur auprès d'Allah ni auprès des gens, qui sommes-nous? Va-t-il gagner un rang prééminent si nous le glorifions? C’est nous qui avons besoin de lui, il n'a besoin ni de notre glorification ni de notre vénération, encore moins de la célébration de son anniversaire.

La disparition de l'univers est plus facile pour Allah que le fait de manquer à ses promesses:

 Chers frères, je jure par Allah que chaque cellule dans mon corps, et chaque goutte dans mon sang, croient fortement en cette vérité, méfiez-vous de penser que par sa mort, cet homme vénérable qui est le maître de la création et le bien-aimé d'Allah (La Vérité absolue) est venu dans ce monde puis l’a quitté après avoir transmis sa mission aux gens de son temps, sa mission est achevée. Autrement dit, si le Messager d'Allah n'est pas, métaphoriquement bien sûr, parmi nous, et si sa Sunna n'est pas notre méthode, nous n'aurons aucune valeur auprès d'Allah, et nous ne mériterons aucune des promesses d'Allah, et la preuve est dans ce verset.

(Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux.)

[Sourate 8, Al-Anfâl: Le Butin 33]

 Le verset est très clair du vivant du Prophète, mais quel est le sens du verset après sa mort? Les oulémas d'exégèse ont dit: cela veut dire que tant que la Sunna du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est appliquée, tant que nous observons sa dévotion, son intégrité, son amour, sa justice, dans nos comportements et notre vie, toutes les forces sur terre n'arriveront jamais à nous affaiblir même étant réunies, mais du moment qu'elles ont réussi à nous vaincre (cinq pays musulmans sont occupés), cela signifie que nous nous sommes détournés de la Sunna, parce que les promesses d'Allah sont évidentes, et le fait de faire disparaitre l'univers est plus facile pour Allah que de ne pas tenir ses promesses qu’Il s’est engagé d’exécuter envers les croyants.

Celui qui applique la Sunna du prophète sera dispensé du Châtiment divin:

 (( Allah n’est point)) "ma kan Allahu" les spécialistes de la langue arabe savent que la formule "ma kan" est la formule la plus forte dans la langue arabe pour exprimer la négation. Si quelqu'un demande à un autre: Avez-vous faim? «Non » dira-t-il, à Allah ne plaise. Si vous êtes un croyant, dévot, fidèle, loyal, et honnête, et quelqu'un qui ne vous connait pas vous demande: Etes-vous un voleur? Pourriez-vous vous limiter à lui dire non? C'est impossible, mais vous lui direz: non, je ne peux commettre cet acte, ce n’est pas dans mes habitudes, c’est contraire à ma nature, je n’apprécie pas le vol, je ne l’admets pas, je ne respecte pas celui qui le fait, cette idée n’effleure jamais mon esprit. ((Allah n’est point)) "ma kan Allahu" les spécialistes de la langue arabe ont recensé douze verbes arabes qui prennent cette forme de négation.
 (( Allah n’est point)) "ma kan Allahu". C'est pourquoi, quand Allah (Le Tout-Puissant) dit:

(Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux.)

[Sourate 8, Al-Anfâl: Le Butin 33]

 Cela signifie qu’il est absolument impossible, que nous subissions le Châtiment d’Allah si nous appliquons la Sunna du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), Noble, d’ailleurs le hadith affirme cette notion:

((Ma communauté de douze mille combattants ne saura être vaincue pour son nombre réduit))

[Le petit recueil]

 Il vous dit: Nous sommes un milliard cinq cent millions de musulmans, nous disposons de la richesse de la terre, et de l'emplacement stratégique, nous avons du pétrole, du phosphate, de l'or, de l'uranium, des métaux, et du diamant, nous avons toute la richesse, nous occupons le site le plus important sur sol, et nous comptons un milliard cinq cent millions de personnes ; nous professons la même religion, nous appartenons à la même nation, et avons le même Coran.

( Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux.)

[Sourate 8, Al-Anfâl: Le Butin 33]

 Mais, puisque nous sommes châtiés, puisque nous sommes tombés en désaccord, et puisque l'ennemi a eu de nous, le prophète n'est certainement pas avec nous, au sens précis de ce verset, nous n’observons pas sa méthode ni sa sunna dans nos maisons, ni dans nos magasins, ni dans nos marchés, ni dans nos fêtes, ni dans nos afflictions, ni dans la façon de gagner l'argent, ni dans la dépense de l'argent. A titre d'exemple, un modéliste en France et pour comble juif, décide des vêtements des femmes et conçoit pour elles des modèles séduisants auxquels malheureusement toutes les femmes musulmanes en dehors de quelques exceptions, se soumettent et les voilà habillées d’une façon scandaleuse, Donc, il n'est pas avec nous.

(Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux.)

[Sourate 8, Al-Anfâl: Le Butin 33]

 Il n'a besoin de nous, ni de notre célébration, ni de notre glorification, et ni de notre vénération, mais c’est nous qui avons un besoin pressant de lui.

Quelques réflexions et illuminations susceptibles de maintenir notre religion:

 J’ai choisi de vous présenter rapidement quelques situations et de tirer au clair quelques prises de position pour que vous en preniez conscience et vous rendiez compte que notre religion ne nous sera point salutaire si nous passons outre ces situations.
 Il est arrivé au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et à ses compagnons de vouloir cuisiner un mouton, l'un d'eux a dit: moi, je l'égorge, le second a dit: moi, je l'écorche, le troisième a dit: moi, je le cuis, et le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

((et moi, je ramasse du bois)).

 Les compagnons dirent: Non, nous ferons l’affaire à votre place ! Le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) dit:

((Je sais que vous voulez mon repos, mais Allah déteste de voir Son serviteur se distinguer de ses semblables)).

 Chaque fois que vous refusez de vous élever au-dessus des autres vous serez un parmi eux, et vous appliquez la Sunna du Messager d'Allah, mes frères faites attention ! Celui qui se donne des droits qu’il refuse aux autres est une personne raciste, et celui qui se soustrait aux obligations en y contraignant les autres est une personne raciste. Le mari peut être un raciste, le père peut être un raciste, le père qui n'accepte pas que les beaux-parents de sa fille traitent cette dernière de la même manière qu'avec laquelle il traite sa bru dans sa maison est un père raciste qui n'a pas de valeur d'auprès Allah.
 Chers frères, le racisme dirige presque tous les comportements des musulmans, une fois, un homme m'a dit: j'ai un employé, c'est un orphelin, mais très intelligent, il m'a demandé de quitter le magasin une heure avant la fin de la journée pour aller à une école qui ouvre dans l'après-midi, il veut obtenir un certificat, il m'a dit: je ne lui ai pas permis d'y aller parce qu'il est un orphelin et s'il obtient un diplôme je le perdrai, ce même homme a versé trois millions de livres syriennes pour des cours particuliers afin que son fils soit un médecin. Vous ne permettez pas à cet orphelin d'apprendre et d'avoir un certificat afin de ne pas vous quitter, mais vous voulez que votre fils devienne un médecin. C'est du racisme ; je vous avoue également que le veto est du racisme, le monde se trouble de fond en comble si un Etat islamique essaye de posséder un réacteur nucléaire pacifique, Pourquoi? Des racistes. Tant qu'il y a des racistes, les actes de violence ne s'arrêteront pas dans le monde, une grande injustice prédomine le monde entier:

((Une fois que l’injustice et l’agression prendront racine sur terre et deviendront monnaie courante, mon frère Issa (Paix sur lui) viendra pour la remplir d'équité et de justice))

[Version d’Ibn Madjah d'après Abdullah]

 Lorsque le cœur du croyant se fond par les scènes qu'il voit auxquelles il ne peut rien changer. Un Président de République est prisonnier, alors que celui qui a massacré un million de personnes en Iraq, expatrié cinq millions d'autres, et causé des handicaps à un million de personnes, se voit honoré. Celui qui a massacré des milliers et des milliers de personnes à Gaza, et a démoli vingt mille de maisons, ne sera-t-il pas puni? Quel type de monde est-ce ? Je ne me mêle pas de la politique, mais si vous demandez des comptes à l’un demandez-en à l’autre. Le racisme qui règne au niveau du monde est insupportable, si nous ne foulons pas l'occident du pied, le chemin vers Allah ne sera pas facile à traverser.
 Le président américain nous a rendu visite, et dans son programme il a rendu visite à la famille du captif israélien chez la résistance palestinienne, en feignant d’ignorer l'existence d'onze mille huit cents prisonniers palestiniens chez les Juifs, il n'a même pas pensé rendre visite à au moins une seule famille palestinienne pour faire l'équilibre. Ce sont des racistes. Si nous n’arrêtons pas de les prendre en considération, en étant fiers de notre religion, de notre nation, et de notre histoire nous n'arriverons pas à Allah, nous sommes une nation civilisée grâce à cette religion, mais, la vérité amère est que nous ne sommes pas développés, parce que nous sommes faibles, en revanche, les occidentaux constituent une nation très développée, mais, ils ne sont pas civilisés, ils sont sauvages, c'est cette certitude qui doit combler votre cœur et vous rendre fier d’Allah.

Le croyant doit prendre le Noble Prophète en exemple dans son travail et ses actions:

 Chers frères, Allah déteste de voir Son serviteur se distinguer de ses semblables, celui qui fait valoir ses droits au détriment de ceux d’autrui, qui demande aux autres de s’acquitter de leurs obligations en négligeant les siennes. Le bédouin qui n'a jamais vu le Messager d'Allah auparavant entra à son siège, il dévisagea les présents en demandant: Qui parmi vous est Muhammad ? Cette scène représente la meilleure illustration de la moralité du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et peut être développée dans environ un millier de pages, aucune distinction ni dans les vêtements, ni dans la place, ni dans la chaise? Rien de tout, il ressemble à ses compagnons.

 O vous qui êtes venu dans cette vie pour donner sans rien prendre en revanche, vous qui avez sanctifié l'ensemble de l'existence, qui avez respecté la cause de l'homme, qui avez approuvé la domination de la raison, qui avez déjoué l'instinct grégaire, vous dont la prééminence a permis d’occuper un rang supérieur à tout le monde, en dépit de cela vous avez préféré mener une vie modeste parmi vos compagnons, vous dont le visage traduit la miséricorde, dont la Justice s’incarne dans votre loi, dont l’amour est la disposition naturelle, dont l'Altesse est la profession, et les problèmes de gens représentent l’adoration.

 Vous avez un message à transmettre ? Donc, vous êtes un disciple du Prophète (PSL), si vous n'en avez pas, vous n’appartenez pas à sa communauté. Aussitôt après avoir reçu la première Révélation Divine et a vécu des moments pénibles, il a entamé son appel à adorer Allah, mais, quand Sayyida Khadija, l'épouse parfaite, lui a demandé de prendre un moment de répit, qu'est-ce qu'il lui a dit?

((O Khadija, l'ère du sommeil est largement passée)).

 Et vous, mes frères, le moment de répit que vous vous êtes accordé est déjà passé, vous devez faire quelque chose pour la nation, pour servir la nation, pour apprendre des sciences, pour améliorer mes capacités et renoncer à l'expérience des étrangers. Est-ce que cette initiative a jamais effleuré votre esprit ?

((O Khadija, l'ère du sommeil est largement passée.))

 Mes frères, je vous affirme que la vérité amère est mille fois mieux que l'illusion réconfortante, si vous ne prenez pas le Messager d'Allah comme modèle à suivre, et l'argument se trouve dans ce verset:

(En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre])

[Sourate 33, Al-Ahzâb: Les Coalisés 21]

 Vous ne célèbrerez pas l'anniversaire du prophète en embellissant le lieu, en apportant la meilleure bande de chanteurs, et en distribuant les bonbons les plus délicieux, mais, il suffit de vous qualifier de ses moralités, de les appliquer dans votre maison et dans votre lieu de travail.
 Il est arrivé au prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) de trouver une datte sur le lit, il a dit: O Aïcha, si je n’avais craint que cette datte ne soit de celles d'aumône je l’aurais mangée, il a voulu la manger, mais il avait peur qu'elle ne soit tombée du plat d'aumône.

Celui qui déprécie l'ordre d'Allah, n'aura aucune valeur auprès d'Allah:

 Maintenant, tout semble être licite, l’homme qui gagne son argent d’une façon louche est appelé « l’habile », la fille turpide est « libre », l'hypocrite est appelé « éloquent », les valeurs ont changé:

((Qu’adviendra-t-il de votre rang parmi les communautés si vous n’exhortiez pas aux actes vertueux et si vous n’interdisiez pas les actes vicieux ?)) « Ô Messager d’Allah, est-ce que cela sera ? » lui ont demandé les compagnons sous l’effet de la stupéfaction. ((Oui, pis encore, la situation sera d’autant plus difficile)) « Qu’y a-t-il de pire que cela ? Lui ont –ils demandé. ((Qu’adviendra –t-il de vous si vous exhortiez au vice et interdisiez la vertu ?)) Leur a-t-il répliqué. Leur stupéfaction s’est accrue et ils ont demandé: «Ô Messager d’Allah, est-ce que cela sera ? Et qu’y a-t-il de pis encore ? » ((Qu’adviendra-t-il de vous si vous jugiez le bien comme un acte blâmable et le blâmable comme un acte favorable ?))

[Ibn Abû Ad-Dunya et Abu Ya’la Al-Moussilly dans son « Musnad » d'après Abû Oumama, selon une chaîne de transmission faible]

 Cela veut dire que le jeune homme refuse d’entrer dans la salle des noces laquelle est pleine d’une centaines de femmes qui sont presque nues, avec toutes leurs parures, à cause de sa crainte d'Allah, même si les gens l'accusent d'être un borgne, ou un handicapé mental, et même si sa mère voilée, son père, et sa famille le désapprouvent.

((Qu’adviendra-t-il de votre rang parmi les communautés si vous n’exhortiez pas aux actes vertueux et si vous n’interdisiez pas les actes vicieux ?)) « Ô Messager d’Allah, est-ce que cela sera ? » lui ont demandé les compagnons sous l’effet de la stupéfaction. ((Oui, pis encore, la situation sera d’autant plus difficile)) « Qu’y a-t-il de pire que cela ? Lui ont –ils demandé. ((Qu’adviendra –t-il de vous si vous exhortiez au vice et interdisiez la vertu ?)) Leur a-t-il répliqué. Leur stupéfaction s’est accrue et ils ont demandé: «Ô Messager d’Allah, est-ce que cela sera ? Et qu’y a-t-il de pis encore ? » ((Qu’adviendra-t-il de vous si vous jugiez le bien comme un acte blâmable et le blâmable comme un acte favorable ?))

[Ibn Abû Ad-Dunya et Abu Ya’la Al-Moussilly dans son « Musnad » d'après Abû Oumama, selon une chaîne de transmission faible]

 Cela signifie qu'il suffit que vous soyez riche même si l'argent est illicite pour être glorifié auprès des gens, et il suffit que vous soyez pauvre en raison de votre droiture pour être mésestimé auprès des gens, cette communauté n'a aucune valeur auprès Allah, et le résultat, le peuple déprécie l'ordre d'Allah, et a perdu toute valeur auprès de Lui, exalté soit-Il.

Le concept le plus perfectionné est celui de la citoyenneté et de la coexistence pacifique:

 Chers frères, (en fait, ce sujet très long pour être soulevé à ce stade) quand le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

((les gens de Yathrib sont une seule nation)).

 Qui sont-ils les gens de Yathrib? A Yathrib il y a des païens, des juifs, des chrétiens, des bédouins, des musulmans, et des immigrants, donc, comment le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a-t-il dit:

((les gens de Yathrib sont une seule nation?))

 Ceci est le concept le plus perfectionné, c'est le concept de la citoyenneté et de la coexistence pacifique. Si vous habitez dans une ville qui souffre de sécheresse, cette sécheresse affectera tous les habitants, il y a des dénominateurs communs, des intérêts communs, et des défis communs, vous êtes un croyant, c'est bien, vous avez un concept humanitaire cela est rejeté, maintenant il y a des divisions, il y a des guerres, il y a une effusion de sang pour des raisons historiques. Chers frères, quand le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a interdit de livrer un combat pour conquérir la Mecque, il a appris qu'un de ses dirigeants a versé du sang, il s’est mis en colère et a dit:

((Y avait-il quelqu'un qui lui a reproché son acte ?))

 -Ils ont dit: «oui.» -Il a dit:

((qui ?))

 -Ils ont dit: «Houdhaïfa.» Il a dit:

((Allah soit loué)).

 Quand le Prophète a loué son Seigneur, cela signifie que ses compagnons ne cessent d’observer ses ordres, qu’ils sont libres, ne craignent pas le blâme d’autrui dans l'obéissance à Allah, qu’ils sont courageux, constants, et libres.
 Vous devriez être libre et vous retenir de prononcer des propos erronés. Est-il raisonnable qu'un homme d’un autre pays que je m’abstiens de citer le nom et la position, qualifie de turbulentes et chaotiques les manifestations effectuées dans les terres des pays qui condamnent les crimes sionistes à Gaza! De plus, il qualifie les manifestants de fous qui ont perdu leur raison ! Est-il raisonnable? Chers frères, lorsque l'homme oublie son Seigneur, il tient des propos inacceptables

((Y avait-il quelqu'un qui lui a reproché son acte ?))

 -Ils ont dit: «oui.» -Il a dit:

((Allah soit loué)).

La Moralité du Noble Prophète:

 Lorsque le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a rencontré les Ançârs, faites attention, après la bataille de Hunayn, toute la péninsule arabe a embrassé l’islam, d’une extrémité à l’autre; cela veut dire, selon les critères de la puissance, le prophète a atteint, en ce temps-là, le degré le plus élevé de la force après la conquête de la Mecque, et sa victoire fut décisive à la bataille de Hunayn, alors l'ancienne victoire était fragile.

(Et [rappelez-vous] le jour de Hunayn, quand vous étiez fiers de votre grand nombre et que cela ne vous a servi à rien.)

[Sourate 9, At-Tawba: Le Repentir 25]

 Lorsque la péninsule arabe a professé l’Islam, il a appris que certains partisans sont en colère. Or, suivant la logique des puissants il aurait pu les éliminer ; dans la logique des puissants il aurait pu les écraser ; dans la logique des puissants il aurait pu leur adresser des reproches ; dans la logique des puissants il aurait pu les négliger. En un mot il était en mesure de mettre fin à leur vie ou de les négliger. Mais quelle fut la réaction du prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam)? Il leur a rappelé leurs grâces, en leur disant:

((Si vous le souhaitez, vous pouvez parler et on vous croira sur parole, " Quand tu es venu chez nous, personne n’avait foi en ta mission, diriez-vous, mais nous autres nous avons eu foi ; tu es venu chez nous en fugitif et nous t’avons donné l’abri, tu es venu en pauvre et nous t’avons enrichi".))

 Il a évoqué leurs grâces sur lui.
 Qu’en est-il de vous, auriez-vous ce même courage en étant fort, de reconnaître les faveurs dont une personne vous a comblé dans le passé et qui se tient à présent devant vous après avoir subi les infortunes de la vie auriez-vous la force de faire preuve de gratitude à son égard ? Je jure par Allah, qu’une personne sur million serait à la hauteur d’agir à l’instar du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ; maintenant le plus fort écrase ceux qui sont autour de lui.

((Si vous le souhaitez, vous pouvez parler et on vous croira sur parole, « Quand tu es venu chez nous, personne n’avait foi en ta mission, diriez-vous, mais nous autres nous avons eu foi ; tu es venu chez nous en fugitif et nous t’avons donné l’abri, tu es venu en pauvre et nous t’avons enrichi ; O vous les Ançârs, n’étiez-vous pas égarés et Allah vous a ramenés dans le Droit Chemin par mon aide ? »))

 Il ne s’est pas attribué le mérite et n’a pas dit:

((Je vous ai guidé sur la Bonne Voie))

 Quel est donc ce signe de Monothéisme ?!

 Chers frères, je vous affirme que toutes ces célébrations, ces décorations, ces drapeaux, ces hymnes et la distribution des bonbons, si nous ne suivons pas sa Sunna dans ses moindres détails, par Allah, cette commémoration n'ajoute ni ne retranche, elle peut s’ajouter au folklore, aux célébrations traditionnelles avec lesquelles les gens se sont familiarisés.

La miséricorde du Prophète envers le plus jeune et le moins jeune:

 Un enfant se tenait à sa droite, et Abû Bakr à sa gauche (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) ; selon ses instructions, l’enfant devait être servi juste après le Messager d'Allah. Or, le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

((ô garçon, me permets-tu de présenter le verre aux compagnons avant toi ?))

 « Non » Lui a-t-il répondu.
 Par Allah, il ne m’est jamais arrivé de ma vie de me trouver devant une situation pareille., Le maître des prophètes demande la permission à un enfant assis à côté de lui !! Vous sentez-vous disposé à demander la permission à votre fils? Le respectez-vous ? Aidez-le à avoir conscience de sa valeur et de son individualisme.
 Nous avons appris à l'université que le respect de la personnalité de l'enfant est une des plus grandes raisons du succès de son éducation, il a l’impression d’être quelqu’un d’important, ((me permets-tu))?
 O frères, je vous demande vivement de lire sa biographie tous les jours, un livre de biographie accrédité, lisez-en deux pages à vos enfants et faites des commentaires, parce que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

((Tâchez d’enseigner à vos enfants trois bonnes qualités en les éduquant dont l'amour voué à votre prophète.))

[At-Tabarani d'après Ali]

 Nos enfants apprécient les joueurs de football, et les chanteuses - vivantes seraient-elles ou mortes. Ô vous, Notre Seigneur, qui entend tout et exauce les vœux de ceux qui l'implorent. Donc, apprenez à votre fils d’estimer à juste titre le maître de la création et le privilégié auprès d’Allah au lieu de s’attacher vainement au chanteur et au joueur de football. Avez-vous jamais pensé à cela dans l’intérêt de votre fils?
 Sayyida Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle), demandait souvent au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam): «Qu’en est-il de ton amour pour moi?» Il lui répondait

((Pareil au nœud de la corde)).

 A présent vous trouvez un jeune homme qui a épousé une jeune femme très belle, tout en cherchant à lui attribuer cents défauts, en l'humiliant, en se moquant de sa mère, et en commettant des stupidités qui menacent leur bonheur conjugal. Le Prophète (PSL) a déclaré:

((Pareil au nœud de la corde)).

 Depuis, elle lui posait la question de temps à autre « comment était le nœud ? » et lui de répondre:

((Tel quel)).

 O Messager d’Allah, mon amour pour toi ne fait que s’accroître: tu es un mari parfait, et un professeur inégalable.

((Enseignez et ne brusquez pas, car celui qui enseigne est meilleur que celui qui brusque))

[Al-Bayhaqi d'après Abû Huraïra]

 Soyez doux, soyez un bon précepteur pour votre fils mais ne le brusquez jamais, n’essayez jamais de le frapper, car celui qui a obéi à votre bâton vous désobéira à coup sûr, rapprochez-le de vous, essayez de susciter son amour à votre intention, quand il vous aime, il évitera de vous rendre triste.
 Les occidentaux ont animé un sentiment d’hostilité mêlée d’un désir de vengeance contre le président d'un Etat arabo-islamique. Cette méthode est appliquée à celui qui a provoqué le massacre d’un millions de personnes en Iraq, qui a handicapé un autre million, qui a expatrié cinq millions, qui a massacré les enfants et les femmes dans la bande de Gaza… Est-ce que cette loi s’applique sur ceux-ci? Donc, cette civilisation est susceptible d’être négligée pour ne pas dire foulée au pied, dites-le très fort: ce ne sont que des racistes.

((Par Allah ! Si Fatima, fille de Muhammad arrivait à voler, je lui couperais la main))

[Al-Boukhari et Moslim d'après Aïcha, mère des croyants]

La nation ne peut réaliser de progrès à moins d’appliquer les procédures sur les catégories sociales:

((Ce qui a fait périr ceux qui vous ont précédés était le racisme, en effet, si une personne de haut rang commettait un vol, elle était épargnée, mais si un démuni commettait le même acte, ils le punissaient, Par Allah ! Si Fatima, fille de Muhammad arrivait à voler, je lui couperais la main))

[Al-Boukhari et Moslim d'après ïcha, mère des croyants]

La miséricorde du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) envers les animaux:

 Chers frères, sa miséricorde envers les animaux:

 Une fois le Prophète vit un chameau, en se rapprochant de lui, ce dernier s'inclina et pleura, le prophète s'approcha de plus et mit sa main sur son dos, en demandant: ((Qui est le propriétaire de ce chameau?)) - Ils ont dit: «Un garçon des Ançârs.» - il a dit: ((Amenez-le ici)). Lorsque le garçon vint, il lui a dit:

((Oh garçon, vous ne craignez pas Allah en ce cette bête qu'Allah à mise à votre disposition ? Elle s’est plainte contre vous parce que vous ne lui donnez pas à manger, et vous la frappez.))

 Une fois, je jure par Allah, dans un marché de Damas, j'ai vu un vendeur de poules qui a mis devant lui une marmite d'eau bouillante, il a abattu la poule et en moins d’une seconde l’a jetée dans cette eau, pour la déplumer plus facilement ; c’est un monstre, le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a interdit d’égorger un mouton devant un autre, en disant:

((Pourquoi ne l’égorges-tu pas à l’insu de son frère, veux-tu provoquer sa mort deux fois de suite?))

Le musulman doit appliquer l'Islam comme il est indiqué par le prophète sans extrémisme:

 Chers frères, nous ne pourrons tirer avantage de cette commémoration, tant que nous ne lisons la Sunna du Prophète. Dès à présent, procurez-vous un livre respectable, lisez-en quelques pages chaque jour et appliquez-la, de cette manière vous aurez célébré l'anniversaire du prophète.

 Sachez que les décorations, les chants bruyants, et la distribution des bonbons ne présentent aucun avantage. L'autre partie voit que la commémoration de la naissance du prophète est illicite, si quelqu'un achète des bonbons, le vendeur dira: suis-je en droit de les vendre? Il les a achetés pour la commémoration de l'anniversaire du prophète, monsieur est-il permis de le vendre? C’est de l’extrémisme !

 Parallèlement, on trouve ceux qui célèbrent la naissance du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), commettre des désobéissances et des péchés, les femmes et les hommes dansent en commettant des absurdités dont Allah Seul est en mesure de connaître.

 Ceux qui ont refusé de commémorer la naissance du Prophète ont leurs raisons, à cause de la multitude de désobéissances et des péchés commis durant ces célébrations.

 Somme toute, en tant que communauté musulmane nous sommes priés de mettre en vigueur les normes de l'islam ainsi que nous les a indiquées le prophète sans prendre aucun parti extrémiste.

 Au terme de ce discours, je demande pardon à Allah (Le Très Grand) pour moi et pour vous, demandez le pardon à Allah et Il vous pardonnera, quelle salut pour ceux qui demandent le pardon, o Allah, pardonne-moi.

 * * *

Deuxième discours:

 Louange à Allah, Seigneur de l’Univers, j’atteste qu’il n’y a de Dieu qu’Allah, L’Allié des vertueux, et j’atteste que notre maître Muhammad est Son serviteur et Son Messager, qui a la moralité imminente, et que la prière, la paix et la bénédiction d’Allah soient sur notre maitre Muhammad ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Le Noble Prophète s’enquerrait auprès de ses compagnons sur les choses qu'ils appréciaient:

 Voici une histoire qui frôle de près la commémoration de l'anniversaire du prophète.

 Un jour, le Messager d'Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) s’est installé parmi ses compagnons (qu'Allah soit satisfait d'eux) et leur a demandé en commençant par Abou Bakr:

((Qu’aimez-vous en ce bas-monde ?))

 Abou Bakr (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit: « j’aime trois choses de ce bas-monde: m’asseoir entre tes mains, te regarder – et dépenser mes biens pour toi ».
 ((Et toi Omar ?)) Omar a dit: « j’aime trois choses: Exhorter les gens aux actes vertueux même en secret – interdire les actes blâmables même en public – et dire la vérité quoiqu’amère fût-elle ». Parfois il arrive de taire la vérité en présence d’un homme puissant qui tient des propos incompatibles à la vérité, avez-vous le courage de dire la vérité même si celle-ci est amère? Et d'interdire les actes blâmables même en public? Et d’exhorter aux actes vertueux même en secret?

((Et toi ô Othman ?))

 Othman a dit: « j’aime trois choses: donner à manger – aborder les autres par le salut– et prier la nuit alors que les gens dorment ».

((Et toi ô Ali ?))

 Ali a dit: « j’aime trois choses: honorer l’invité – jeûner l’été – et frapper l’ennemi par l’épée ».

((Et toi ô Abu Dharr ?))

 C'est une situation embarrassante, Abu Dharr a dit: « j’aime trois choses: la faim – la maladie – et la mort ».
 Sûrement, je vais l'amorcer pour que vous puissiez l'admettre.

La vie, la liberté, et la santé sont trois choses inestimables:

 Un des oulémas vénérables de Damas qui n’est plus de ce monde (la miséricorde d'Allah soit sur lui) emmenait ses frères le premier jour de l'Aïd aux cimetières afin de prendre conscience de la grâce de la vie. Vous êtes toujours en vie, vous pouvez payer une aumône, vous pouvez aller à la quête de la science, vous pouvez élever vos enfants ; si vous visitez les cimetières vous vous rendrez compte de la grâce de la vie, l'occasion est toujours disponible, l'opportunité de l'intégrité est toujours disponible, la repentance est toujours disponible, le bonheur est toujours disponible, il emmenait ses frères le premier jour aux cimetières pour leur faire savoir la grâce de la vie.
 Le deuxième jour, il les emmenait visiter les malades dans les hôpitaux; une insuffisance rénale, une tumeur maligne dans le poumon, (Je cherche refuge auprès d'Allah), un caillot dans le cerveau… pour leur faire savoir la grâce de la Santé.
 Une fois, une personne que je connais bien, par Allah mes frères, quand les choses étaient très simples, l'homme pouvait très facilement mener une vie confortable avec cinq cents livres syriennes, alors que lui gagnait à ce moment-là des millions de livres syriennes des transactions qu’il concluait. Or tous les mois, il effectuait une transaction de deux à trois millions de L.S.
 Une certaine fois, il m'a dit avec un visage renfrogné: je ne peux plus vivre dans ce pays, le marché est empoisonné. Cinq cents livres par mois sont suffisants pour un homme ordinaire pour mener une vie très raisonnable.  Chaque mois, il a une transaction de deux ou trois millions et il en a marre de vivre dans ce pays !
 Un certain jour, il est tombé malade et je lui ai rendu visite en raison de la parenté qui nous lie, il m'a dit: Par Allah, si Allah donne la santé à une personne, un mille de livres syriennes par mois peuvent lui suffire.
 Le deuxième jour l’érudit syrien emmenait ses compagnons dans les hôpitaux pour leur faire savoir la grâce de la Santé.
 Le troisième jour, il leur faisait visiter les prisons pour leur faire connaître à juste titre la valeur de la liberté, s'il n'y a pas un mandat de perquisition délivré contre vous, vous pouvez voyager à Beyrouth, en Egypte, à tout endroit.
 Par conséquent, vous jouissez des trois grâces, vous êtes vivant, sain, et libre.

Chaque être humain doit aimer une chose en ce bas-monde:

 Notre maître Abou Dharr a dit: «J'aime dans ce bas-monde la faim afin que mon cœur s’attendrisse», si la personne ne vit jamais la faim, elle ne connaîtra pas la souffrance de la faim.
 Une révolution a eu lieu en France, le pain manquait, la fille du roi de France a demandé à en savoir la raison « Il n'y a pas de pain » lui a-t-on appris, elle a dit: « Bon, mangez donc du gâteau. Elle n'a jamais goûté à la faim, et je vous dis: si une personne mène une vie simple, ou que sa vie a commencé avec la peine, c'est une des grâces d'Allah sur elle, la grâce est chère,
Abou Dharr a dit: «J'aime la maladie afin d’alléger mes pêchés», la maladie réduit la distance entre la personne et Allah (Exalté Soit-Il), «et j'aime la mort afin de rencontrer mon Seigneur».
 Le messager d’Allah a alors dit: «trois choses me sont chères dans votre bas-monde: le bon parfum, et les femmes», mais dans le sens le plus précis des femmes, que cette femme est bénie qui vous engendre un garçon qui pourra porter profit aux gens après vous, «le bon parfum ; les femmes ; et la Salât qui assure mon soulagement».

((Ô Bilal, réconforte-nous par la Salât))

[Abu Daoud d'après Salem bin Abû Alja’ad]

 Et vous, franchement dit, soyez honnête et courageux avec vous-même, si vous accomplissez la Salât, est ce que vous ressentez quelque réconfort ou non ?
 A ce moment-là l’ange Jibril est descendu et après les avoir salués, il a dit: « Quant à moi, j’aime de votre bas-monde trois choses: transmettre le message ; rendre le dépôt ; et les pauvres » Puis il est retourné au ciel et en est redescendu une autre fois, pour dire: « Allah le Très-Haut vous passe le salut et vous dit qu’Il aime de votre bas-monde trois choses: « une langue qui ne cesse de l’évoquer ; un cœur humble ; et un corps patient face aux épreuves».

 Bien sûr, je ai pris ce hadith à la hâte, je ne peux pas confirmer sa validité, je n’ai pas fait mes recherches mais il n'y a pas de dispositions légales sans effets, nous apprenons que chaque personne doit s’attacher à quelque chose en ce bas-monde, et dites-moi ce que vous aimez et je vous dira qui -vous êtes

Invocation:

 Ô Seigneur ! Guide-nous parmi ceux que Tu as guidés, préserve-nous contre tout mal parmi ceux que Tu as préservés, prends-¬nous en charge parmi ceux que Tu as pris en charge, bénis les Grâces dont Tu nous as fait don, épargne-nous le mal que Tu as décrété, car c’est Toi certes qui juge loyalement et on ne peut Te juger. Celui que Tu prends en charge ne sera jamais humilié, celui que Tu as pris comme ennemi ne sera jamais honoré. Béni sois-¬Tu, Ô Seigneur et -Exalté, louange à Toi pour ce que tu as décrété, nous Te demandons pardon et nous nous repentons à Toi.
 Ô Seigneur, guide-¬nous vers les meilleures actions et les meilleures moralités car personne ne peut nous y guider à part Toi. Ô Seigneur fais que notre religion soit impeccable car il y va de notre vertu ; aménage notre monde ici-bas car il y va de notre vie ; Et concilie-nous avec la vie future car il y va de notre séjour éternel. Fais que notre vie soit pleine de bonnes œuvres et fais que la mort soit un repos pour nous contre tout mal, Ô Allah, Tu es notre Allié et Le Seigneur de l’Univers.
 Seigneur, donne-¬nous ce qui est licite et préserve-¬nous de ce qui est illicite, fais que par ton adoration nous nous tenons à distance de la désobéissance, fais que nous nous attachons à tes mérites et que nous nous passons des mérites de ceux qui Te sont inférieurs.

 Ô Seigneur, par Ta faveur et Ta grâce, place haut la parole de la vérité et de la religion, accorde Ton soutien à l’Islam, honore les Musulmans, et accorde leur le triomphe où qu’ils soient, dans tous les coins du monde, Ô Seigneur de l’Univers. Seigneur, montre-¬nous Ta puissance vis-à-vis de Tes ennemis, Tu es Le Plus Généreux de tous les généreux.



Traduction  : Fatimah Abdul Rahman AL-KHATIB
Vérifier       : Nermine OMARI