Catégories
Remarque
Cher visiteur, généralement, on vous envoie les réponses à vos questions dans un délai de dix jours. Si, à cause d'un problème technique au niveau du courrier, vous ne recevez pas de réponse, on vous prie de bien vouloir nous renvoyer, encore une fois, vos questions.
Sincères remerciements.
Si vous désirez qu'un des sujets sur le site soit plus développé, ou qu'un sujet non existant sur le site, soit traité, on vous prie de bien vouloir nous envoyer ses recommandations par courrier électronique. Et nous vous enverrons le sujet plus détaillé sur votre courrier électronique.
Janvier
22
2006

Est-ce que l’obéissance au père est une obligation au cas où il n’observerait pas la Charia (ou la législation islamique) ? Quels sont nos devoirs à son égard surtout qu’il s’est remarié ?

Question:

 Cher Docteur Mohammad Rateb an-Nabulsi,

 Assalamu Alaykum wa Rahmat Allah wa Barakatuh,
 Nous vivons une situation critique avec notre père voici déjà cinq années. Il s’est emparé de la maison de notre grand-père peu de temps avant la mort de ce dernier sans pour autant lui en verser le prix, prétendant qu’il lui avait auparavant confié un objet en dépôt dont la valeur équivaut au prix de la maison, sachant que son père avait alors cent ans ; or après la mort de notre grand-père, notre père est resté le seul bénéficiaire du legs, au sens qu’il n’a pas reconnu à ses frères et sœurs leur droit à l’héritage.
 Depuis qu’il habite cette maison les coups n’ont cessé de nous affecter en raison des prières que ses frères et sœurs formulent contre nous (Qu’Allah te ravisse le bonheur, tes enfants et toi et autres…) ; nonobstant, aucun de ses enfants (fussent-ils mariés ou célibataires) n’a osé l’affronter de peur d’avoir à subir sa colère.
 A présent, il vient de faire la connaissance d’une jeune fille de 35 ans plus jeune qu’il a l’intention d’épouser, sachant que notre mère a été la seule à l’avoir blâmé au sujet de cette maison mais elle recevait toujours la même réponse d’un ton colérique: « Tu n’y comprends rien, toi !»
 Nous savons très bien qu’il a perdu tout esprit de clairvoyance et que cet état qu’il vit découle de l’argent des héritiers qu’il a pris injustement.
 Est-ce que nous transgresserons la disposition religieuse et nous nous attirerons la colère d’Allah si nous soulevons ce sujet avec lui et si nous rompons toute relation avec lui au cas où il se mettrait en colère contre nous ? Si la réponse est positive, quelle attitude devrons-nous adopter ?
 Qu’Allah vous récompense.

Réponse:

 Au Nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.
 Que la paix et le salut soient sur notre maître Mohammad le véridique qui croit en la promesse d’Allah.

 Ceci dit:
 Cher frère,

 Assalamu Alaykum wa Rahmat Allah wa Barakatuh,
 Vous devrez savoir a fortiori qu’Allah, exalté soit-Il, dit:

(…et nul n’aura à assumer les fautes d’autrui)

Coran 6, Bestiaux (Al-An‘âm): 164

 De plus, Allah n’inflige point un châtiment collectif en raison d’une faute commise à titre individuel.
 Ensuite:

((On ne doit obéir à quiconque nous ordonne de contrevenir aux ordres d'Allah)).

 La colère du père n’est pas justifiée si on lui demande de restituer leur droit aux ayants-droit.
 Sa’d le compagnon du Messager d’Allah, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit à sa mère lorsque celle-ci a décidé de renoncer à manger tant qu’il n’annonce pas son apostasie en Mohammad:
 « Ô mère, si tu avais cent âmes et que tu les rendes l’une après l’autre, jamais je ne désavouerais Mohammad ; mange si tu veux ou renonce à manger… »
 Mais:

(Mais s’ils exercent sur toi une contrainte pour t’amener à M’associer des divinités dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas, tout en continuant à te comporter envers eux en ce bas monde de façon convenable)

Coran 31, 31 LUQMĀN: 15.

 Ce faisant, acquittez-vous de vos devoirs envers lui et sollicitez Allah à propos de ce qui vous revient de droit.
 Quant au fait de s’unir avec une deuxième femme, cela est toléré moyennant d’établir la justice intégrale non absolue dans le logement, la répartition du temps et les dépenses.
 Dr. Mohammad Rateb an-Nabulsi

Last update:2016-02-10
Views:631