La Biographie-La biographie du Prophète-Connaissance de la biographie du Prophète -Leçon (35-57) : Certains incidents arrivés avant l'émigration.

2006-04-24

  Chers frères, c'est une nouvelle leçon au sujet de Fiqh As-Sira (compréhension de la biographie du Prophète). Mais, avant de parler de l'arrivée du Prophète (bénédictions et paix sur lui) à Médine, nous devons continuer à mentionner certains incidents arrivés avant l'émigration. Parmi ces incidents:

La fente de la lune:

 Une longue querelle autour de ce verset eut lieu, pour démontrer qu'il s'est effectivement réalisé ou non. Tout d'abord, il faut savoir que la transgression des lois et des règles de la nature est un miracle lorsqu'elle a lieu pour un prophète ou un messager et une marque d'honneur lorsqu'il s'agit d'une autre personne. Mais, si le sujet du miracle est une personne dépravée, il s'agit alors d'un égarement. Il est ainsi évident que la transgression des règles naturelles se trouve être un miracle, une marque d'honneur ou de l'égarement.

Le miracle et une charge confiée par Allah aux prophètes dans le but du défi:

 Allah a confié aux prophètes la charge des miracles dans le but de défier leurs peuples.  Ainsi, lorsque le Prophète (bénédictions et paix sur lui) s'est déplacé de la Mecque vers Jérusalem, qu'il a été conduit dans son voyage nocturne et ensuite est retourné à Jérusalem puis à la Mecque, sa couche était encore tiède. Il aurait souhaité ne pas raconter son voyage aux gens mais, sans cela ils n'auraient pas cru à sa prophétie, parce que le miracle est un témoignage de la part d'Allah que cet être entre les mains de qui le miracle s'est réalisé est Son messager.

 Pour la sainte vierge Marie qui n'était pas un prophète, la transgression c'est-à-dire l'enfant qu'elle eut sans père, était une marque d'honneur. Pour celui qui révèle des nouvelles de l'inconnu à l'aide d'un Djinn, cette transgression est de l'égarement s'il agit dans le but d'éloigner les gens d'Allah et une marque de dignité s'il agit dans le but d'approfondir la foi en Allah.
 Remarquez que nous ne sommes pas obligés d'avoir foi en une marque d'honneur qui n'a pas été rapportée par un texte authentique parce que les marques distinctives de l'islam seront perdues et il ne sera plus qu'une religion de marques d'honneur et de visions. Les oulémas ont d'ailleurs assuré que la personne sujette à ces marques d'honneur a honte de les révéler. Mais notons que la jurisprudence nous recommande de ne pas dénier cette marque parce qu'elle existe, seulement ne pas la révéler. C'est une question entre Allah et nous et non une charge qui nous a été confiée.

La plus grande marque d'honneur est l'honneur de la science:

 Notez que la plus grande marque d'honneur est absolument l'honneur de la science. Allah dit:

«et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense.»

(An-Nisâ' (LES FEMMES): 113)

 Une petite réflexion au sujet de ce verset. Si par exemple un enfant vous dit qu'il a une grand somme d'argent, vous penserez qu'il en a 200 Lires. Si un grand responsable du ministère de la défense vous dit qu'il a apprêté une grande somme pour telle guerre vous penserez qu'il a 200 milliards de Lires. Mais, lorsque le Roi des rois, le Créateur des cieux et de la terre, dit:

«et t'a enseigné ce que tu ne savais pas. Et la grâce d'Allah sur toi est immense.»

 Vous devez savoir très certainement que la plus grande des marques d'honneur est absolument l'honneur de la science.

«Sont-ils égaux, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas?» Seuls les doués d'intelligence se rappellent.»

( Az-Zoumar (LES GROUPES): 9)

«Allah élèvera en degrés ceux d'entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.»

(Al-Moujâdala (LA DISCUSSION): 11)

Les preuves et les textes qui confirment la fente de la lune:

 La fente de la lune est un miracle concret qui eut lieu entre les mains du Prophète (bénédictions et paix sur lui) et se trouve confirmée par les hadiths suivants:

«D'après Anas (l'agrément d'Allah lui soit accordé), les gens de la Mecque demandèrent au Prophète (bénédictions et paix sur lui) de leur montrer un signe. Il leur montra la lune fendue en deux et la montagne Hirâ' apparaissant entre les deux parties.»

(Rapporté par Ibn Massoûd d'après Anas)

 Ibn Masso'ûd rapporta ce hadith dans le chapitre des vertus. L'imam Al-Bokhari le rapporta de même dans son “Sahîh” (Authentique) qui est le livre le plus authentique après le Livre d'Allah.
 Ibn Massoûd dit encore:

«La lune s'est fendue en deux parties au temps du Prophète (bénédictions et paix sur lui) qui nous dit: “Voyez!”»

 D'après Anas qui dit:

«Les gens de la Mecque demandèrent au Prophète (bénédictions et paix sur lui) de leur montrer un signe et il leur montra la fente de la lune»

 D'après Anas qui dit également: «Les gens de la Mecque demandèrent au Prophète (bénédictions et paix sur lui) de leur montrer un signe. Il leur montra la fente de la lune deux fois et ce verset fut révélé:

«L'Heure approche et la Lune s'est fendue. * Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent: «Une magie persistante»

(Al-Qamar (LA LUNE): 1, 2)

(Hadith authentique d'après Anas rapporté par Ahmad dans son Mousnad)

 Toujours d'après Anas:

« Les gens de la Mecque demandèrent au Prophète (bénédictions et paix sur lui) de leur montrer un signe. La lune se fendit alors à la Mecque deux fois et ce verset fut révélé: «L'Heure approche et la Lune s'est fendue. * Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent: «Une magie persistante».»

 'Abdillah Ibn Mass'oûd dit:

«Alors que nous étions avec le Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) à Mena, la lune se fendit en deux parties, une derrière la montagne et l'autre devant, le Messager d'Allah nous dit: “Voyez!”»

 A part le Sahih authentique de Moslim et les livres de la Sira, cet incident de la fente de la lune fut raconté par un nombre non minime des Compagnons du Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) parmi lesquels 'Abdillah Ibn 'Omar (l'agrément d'Allah sur eux), 'Abdillah Ibn 'Abbas (l'agrément d'Allah sur eux) et d'autres. L'Histoire de l'Inde et de la Chine fait de même allusion à l'incident de la fente de la lune et a situé sa date, ce qui le confirme plus.

Les commentaires contemporains au sujet de la fente de la lune:

 Il y a quelques années, un savant égyptien expert en ce qui se rapporte au caractère inimitable du Coran donnait une lecture à la faculté de médecine de l'université de Cardiff dans la province de Wales à l'Ouest de la Grande Bretagne. Un des assistants lui demanda si ce verset

«L'Heure approche et la Lune s'est fendue.»

 représente une de ces lueurs du caractère inimitable du Coran?
 En réalité, cet incident représente un des miracles concrets qui eut lieu pour soutenir le Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) face aux incroyants de la Mecque. Mais avant de continuer, il faut expliquer le sens de ces trois termes: l'exégèse scientifique du Coran, le caractère inimitable du Coran et le miracle prophétique.

 

L'explication scientifique des évènements:

 Une éclipse solaire eut lieu au temps du Prophète (bénédictions et paix sur lui) à la mort d'Ibrahim son fils. Sentimentalement, par amour pour le Prophète (bénédictions et paix sur lui), les Compagnons pensèrent que l'éclipse avait eu lieu en deuil pour la mort de l'enfant. Lorsque le Prophète (bénédictions et paix sur lui) le sut, il fit assembler ses Compagnons et leur dit dans son sermon:

«Le soleil et la lune sont deux signes parmi les signes d’Allah. Ils ne s'éclipsent ni à la naissance ni à la mort d'une personne.»

(Rapporté par Al-Bokhari et Moslim d'près ‘Â’icha, l'agrément d'Allah sur elle)

 Il n'y avait donc aucune relation entre la mort d'Ibrahim et l'éclipse du soleil et le Prophète (bénédictions et paix sur lui) en avait donné une explication scientifique.
 Une fois que j'étais à la Mecque j'entendis plusieurs fois une nouvelle disant qu'une lumière émanait de la tombe du Prophète (bénédictions et paix sur lui) à Médine et montait au plus profond du ciel. Arrivé le même jour au crépuscule à Médine, j'assistai à une leçon et j'entendis le savant qui la donnait dire: “Le prince de Médine m'a informé que La direction des deux mosquées de Mecque et de Médine ont fixé une lumière au laser au dessus du tombeau du Prophète (bénédictions et paix sur lui) pour que les avions qui passent dessus reconnaissent le lieu. C'était là une explication scientifique alors que celle que j'avais entendue à la Mecque ne l'était pas.
 Habituez-vous donc à donner des explications scientifiques, à l'instar du Prophète (bénédictions et paix sur lui) qui fut loyal au sujet des révélations du ciel en disant que l'éclipse du soleil n'avait aucun rapport avec la mort de son fils. Si vous craignez Allah et que vous êtes loyal à l'invitation à Allah, vous ne devez pas mélanger les vérités et les illusions et vous devez donner aux problèmes des explications scientifiques.

L'explication scientifique ne contredit pas l'explication monothéiste:

 Mais il faut savoir que l'explication scientifique ne signifie pas que vos devez négliger l'explication monothéiste. Par exemple un tremblement de terre a eu lieu, l'explication scientifique dit que c'est un dérangement dans l'écorce terrestre mais qui est-ce qui génère ses causes? C'st Allah, glorifié et exalté soit-Il, dont les actions sont d'une sagesse ultime.  Donc, l'explication scientifique ne contredit pas l'explication monothéiste.
 Quant au caractère inimitable du Coran, cela est une autre affaire. Allah, glorifié et exalté soit-Il, dit un verset que je vais authorr après peu de temps.

Entre le caractère inimitable du Coran et le miracle:

 Un astronaute était monté dans l'espace et, après avoir dépassé la couche atmosphérique dont la hauteur est de 65 mille kilomètres, il cria à pleine voix: “Nous sommes devenus aveugles.” Dans notre atmosphère terrestre, la lumière du soleil se réfléchit dans l'air d'un atome à l'autre et c'est cette dispersion de la lumière qui, grâce à l'air, nous fait voir la lumière du soleil et tout sur quoi elle tombe. C'est pour cela que l'astronaute, arrivé au vide dans l'espace, dit qu'ils étaient devenus aveugle. Un fait qui se rapporte au caractère inimitable du Coran puisqu'Allah dit:

«Et même si Nous ouvrions pour eux une porte du ciel, et qu'ils pussent y monter, * ils diraient: «Vraiment nos yeux sont voilés. Mais plutôt, nous sommes des gens ensorcelés».»

(Al-Hijr: 14-15)

 L'astronaute avait parlé après la révélation du verset de 1400 ans, ce qui signifie que Celui qui a révélé le Coran est Celui qui a créé les cieux et la terre. Ce caractère inimitable du Coran signifie que les versets cosmiques ne peuvent être compris au temps de leur révélation mais beaucoup plus tard.
 Quant aux miracles des prophètes cela est un troisième sujet qui n'a aucun rapport avec l'exégèse scientifique ou le caractère inimitable du Coran. C'est une transgression des lois cosmiques qui ne peut être expliquée d'après ces règles. Aussi Allah a-t-Il dit:

«Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l'alentour »

(Al-'Isrâ' (LE VOYAGE NOCTURNE): 1)

Le Voyage nocturne est un exemple de miracle:

 Le Voyage nocturne ne peut être expliqué selon les règles terrestres parce qu'il est une transgression à ces règles, un miracle prophétique. En vérité, c'est une attestation de la part d'Allah que cet être est effectivement Son messager. C'est une question qui ne peut être expliquée suivant les lois cosmiques tandis que l'exégèse scientifique est un signe très ancien d'un incident qui sera connu longtemps après. Quant à l'exégèse scientifique, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) l'a pratiquée et tous ceux qui invitent à Allah la pratiquent à son instar.

 

La fente de la lune se rapporte-t-elle au caractère inimitable ou aux miracles?

 Durant la lecture du professeur à l'université de Cardiff, l'homme avait posé cette question:  Est-ce que ce verset représente dans le livre d'Allah une des lueurs de l'exégèse scientifique? Mais le professeur qui donnait la lecture répondit que c'était un des miracles concrets qui eurent lieu pour soutenir le Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) face aux incroyants de Qouraïche et à leur contestation de sa prophétie.
 Les miracles sont des transgressions aux lois de la nature, des miracles concrets qui ont eu lieu entre les mains des prophètes et qui ne peuvent être expliquées par ces mêmes lois. Si ce n'était leur mention dans le Livre d'Allah et la Sira (biographie du Prophète (bénédictions et paix sur lui), nous ne serions pas obligés, nous les Musulmans d'y croire. Moi-même je n'ai fois qu'en les transgressions des règles mentionnées dans les textes authentiques du Livre et de la Sunna. Croire à tout ce que les gens disent cela serait une manipulation de la religion. Le verset dit:

«L'Heure approche et la Lune s'est fendue. * Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent: «Une magie persistante».* Et ils [le] traitent de mensonge et suivent leurs propres impulsions, or chaque chose arrivera à son terme [et son but].* Ils ont pourtant reçu comme nouvelles de quoi les empêcher (du mal);* [Cela est] une sagesse parfaite. Mais les avertissements ne [leur] servent à rien.»

(Al-Qamar (LA LUNE): 1,2,3,4,5)

 Après la réponse du professeur, à la fin de sa lecture, un Anglais des assistants demanda à ajouter un mot à la réponse du professeur qui le lui permit. L'homme se présenta et dit qu'il s'appelait Daoud Moussa Peetcock, qu'il était musulman et présidait le Parti musulman britannique. Ensuite, il ajouta:
 “Ces versets du début de la sourate Al-Qamar (La Lune) furent la cause de mon entrée en Islam. A la fin des années soixante-dix, alors que je faisais une recherche profonde dans toutes les religions, un Musulman me donna une traduction des sens du Coran. J'ouvris ce livre et tombai sur ce verset:

«L'Heure approche et la Lune s'est fendue. * Et s'ils voient un prodige, ils s'en détournent et disent: «Une magie persistante»

 “J'ai compté cela pour des hallucinations et j'ai mis le livre de côté. Pour moi cela était illogique et le sujet pour moi était clos.”
 La plus grande faute est de vouloir comprendre les miracles par la logique parce que celle-ci est régie par les lois de l'univers, tandis que les miracles sont de la création d'Allah, le Tout-Puissant.
 Allah voulut ensuite que ce britannique encore non musulman voit un programme à la chaîne de télévision BBC en l'année 78 P.C. Le célèbre speaker James Black y présentait trois astronautes et critiquait les dépenses énormes, 25 millions de dollars, que le programme Apollo avait coûtés, alors que des millions d'êtres humains mourraient de faim et que la maladie, l'ignorance et le retard sévissaient sur terre. La réponse des savants présents dans le programme était que, ces voyages d'Apollo avaient servi à l'évolution des techniques utilisées pour les diagnostiques et les remèdes des maladies, pour l'industrie, l'agriculture, etc.
 Je sais qu'un certain tissage fabriqué pour être utilisé dans ces voyages dans l'espace peut être utilisé pour rapiécer un cœur humain blessé. Il peut durer des dizaines d'années et une toute petite surface de quelques centimètres de ce tissu coûte 50 mille Lires.
 Le speaker du programme critiqua encore la somme dépensée pour le programme du voyage et de la descente sur la lune mais l'un des savants répliqua: “Cette excursion nous a révélé une vérité dont nous n'aurions jamais pu convaincre les gens même avec le double prix de ce que nous avons dépensé.” A la question du speaker, le savant dit: “Nous avons découvert que la lune s'était fendue et recollée.”
 Cette discussion, ne traitait pas de la religion, ni de l'islam, ni du Coran. C'était un colloque entre un speaker de la chaîne britannique et des savants qui avaient dit que la lune s'était fendue et recollée et que des photos prises sur la lune en étaient des preuves concrètes. Ces photos ont été présentées à des savants de la terre qui, tous sans exceptions, confirmèrent que la lune s'étaient fendue et recollée.
 Monsieur Peetcock qui avait mis de côté le livre traduit des sens du Coran se disant que ce n'étaient que des illusions dit: “Lorsque j'entendis à la télé la vérité sur la fente de la lune, je me suis dit: “Un miracle arrivée entre les mains de Mohammad, il y a 1400 ans, que le Coran décrit avec cette précision et pour qui Allah asservit ceux qui le confirment aux Musulmans, au siècle des sciences et de la technique que nous vivons, et au prix de cette énorme dépense! Cette religion doit être vraie. Je suis retourné à la lecture du livre du Coran traduit pour lire les versets du début de sourate Al-Qamar (La Lune) qui furent la cause de mon entrée en islam. ”
 C'est pourquoi Allah dit:

 

«Nous leur montrerons»

 

(Foussilat (LES VERSETS DETAILLES): 53)

 Dans ce verset Allah qui s'adresse aux croyants au sujet des incroyants:

«Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes »

(Foussilat (LES VERSETS DETAILLES): 53)

 Ce qui est surprenant est que toutes les découvertes occidentales ont été mentionnées dune façon ou d'une autre dans le Coran. Par exemple:
 La théorie de la relativité émise par Einstein qui causa un tournant important dans la conception du mouvement de la lumière et de la vitesse. Cette théorie qu'il appela la théorie de la relativité et qui assure que la vitesse absolue dans l'univers est celle de la lumière et que tout corps qui se déplace avec la lumière devient lumière, avec une masse zéro et un volume illimité. Supposons que nous avançons à la vitesse lumière, le temps s'arrêtera pour nous et il y aura une source de lumière que nous projetterons de nos visages en vagues vers le monde extérieur. Si un être se trouve dans un véhicule spatial, il est sensé voir cette scène durant les millions d'années prochaines, alors que dans cent ans tout au plus nous serons tous sous la terre. Donc, le temps s'arrête pour le corps qui voyage à la vitesse de la lumière. Si nous montons un véhicule spatial qui dépasse la vitesse lumière, nous devrons voir les batailles de Badr, d'Ouhod, d'Al-Khandaq, d'Al-Qadissya, et d'Al-Yarmouk. En dépassant la vitesse lumière, le temps recule et vice versa. Cette théorie qui a bouleversé les sciences physiques de nos jours est venue dans le Coran en plusieurs mots dans un seul verset:

«Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez.»

(AL-HAJJ (LE PELERINAGE): 47)

 Les Arabes à qui s'adresse le Coran compte les années d'après le circuit de la lune qui fait le tour de la Terre en un mois. Maintenant:
 Si nous réunissons le centre de la Terre et le centre de la lune par une ligne droite, cette ligne représentera la moitié du diamètre du cercle qui représente le circuit de la lune autour de la Terre. La dimension de ce diamètre sera la somme de la distance entre la terre et a lune, plus la moitié du diamètre de la lune plus la moitié du diamètre de la terre, l tout multipliée par deux. Multipliée par 3,14 multiplié par 12, c'est la distance parcourue par la lune autour de la terre en un an. Si nous multiplions la langueur de cette distance par mille, nous aurons la distance parcourue par la lune atour de la terre durant mille ans. Le verset dit:

«Cependant, un jour auprès de ton Seigneur, équivaut à mille ans de ce que vous comptez.»

(AL-HAJJ (LE PELERINAGE): 47)

 La distance parcourue par la lune en mille ans est parcourue par la lumière en un jour. Si nous divisons ce chiffre par les secondes du jour nous aurons 299952/seconde. Cette théorie majeure est comprise en quelques mots en un seul verset du Coran.
 Cet homme, qui avait compté la fente de la lune comme une hallucination, y avait cru lorsqu'il entendit le speaker en discuter et les savants affirmer l'incident avec des photos comme preuves. Ce qui confirme ce verset qui dit:

«Parmi Ses serviteurs, seuls les savants craignent Allah.»

(Fâtir (LE CREATEUR): 28)

 Un jeune étudiant à la fin des années secondaires avait critiqué son professeur de religion qui ne lui plaisait pas. Le père de l'étudiant, un fanatique, gronda son fils et le renvoya de la maison. Cette histoire avait eu lieu à la ville de San-Francisco et le fils déclara son athéisme après être sorti de la maison familiale. Il était pourtant très intelligent. Il avait poursuivi ses études et, à la faculté des mathématiques où il étudiait, son professeur le faisait sortir de la classe et lui donnait la note finale parce qu'il le gênait durant les leçons. Avec le temps, cet étudiant, toujours athéiste, était devenu un grand professeur de mathématique à l'université de San-Francisco. Un jour, une jeune fille du Moyen Orient toute voilée, vint préparer un doctorat avec son ancien professeur qui le renvoyait de la classe. Ce professeur lui envoya la jeune fille qui gardait son voile au mois de juillet, alors que toutes les filles américaines étaient presque nues. A sa vue, le jeune athéiste changea son idée au sujet des jeunes filles du Moyen Orient.  Il dit: “Je regardais son visage et je la voyais comme une sainte. Elle avait des convictions que la plupart des jeunes filles n'avaient pas et j'ai souhaité pouvoir lui venir en aide dans tout ce qu'elle désirait. Au même jour, je me suis mis à lire le Coran recherchant la moindre hallucination ou la moindre erreur scientifique parce que je n'avais foi en aucune religion. Je suis arrivé à un verset que je pris pour une erreur et qui dit:

«Nous allons aujourd'hui épargner ton corps»

(JONAS): 92)

 Allah s'adressait au Pharaon et lui disait encore:

«afin que tu deviennes un signe à tes successeurs.»

(Yoûnous - (JONAS): 92)

 Ce jeune professeur était l'ami du Français Monsieur Bucaille chef de l'autopsie à Paris et lui dit: “Tu me répètes toujours que les livres Saints viennent de la part d'Allah, glorifié et exalté soit-Il, Vois ce verset:

«Nous allons aujourd'hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs.»

 Monsieur Bucaille lui répondit: Cette histoire c'est passée réelleent il y a six mille ans. Cet être mentionné par le verset nous est venu d'Egypte jusqu'à Paris et fut reçu comme un roi. Je lui ai réparé son corps et j'ai sa photo. C'est le Pharaon de Moïse, noyé, dont le corps était tel quel mais avec sa bouche pleine de sel. Il y a une dizaine d'année, il a été amené à Paris pour réparer son corps touché par quelque pétrification. J'ai réparé de mes mains, cet être mentionné par le Coran et il se trouve à présent au Musée du Caire.
 Le professeur de San-Fransisco dicta un livre à Jeffrey Lang dédié à ses filles et qui a pour titre “Pourquoi, je suis devenu musulman”.
 A présent, il fait partie des plus célèbres Musulmans des Etats-Unis qui invitent à l'islam.
 Je devais le rencontrer aux Etats-Unis mais l'heure du départ de l'avion m'en a empêché.  J'ai lu son livre traduit en arabe qui raconte son voyage de l'athéisme vers la foi.
 C'est pourquoi le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit à Khaled Ibn Al-Walid, lorsqu'il était allé déclarer son islam: “J'ai été étonné Khaled (de ton retard) parce que je vois que tu as de la logique.” Ce qui signifie que tous ceux qui ont une intelligence supérieure doivent embrasser l'islam. D'ailleurs un hadith nous dit:

«Les plus intelligent d'entre vous sont ceux qui aiment Allah le plus.»