Sujets Scientifiques -Sujets Scientifiques extraits des Sermons du Vendredi -Leçon(015):Le cœur et le péricarde, et la coagulation en particulier.

1986-02-07

Chers frères croyants! Le cœur situé entre les membres de notre corps est l'une des merveilles de la création d'Allah, Exalté soit-Il. Les savants en ont dit: c'est le muscle le plus fort et le plus robuste dans le genre humain.
Les savants l'ont appelé: une pompe aspirante et refoulante, qui assure la circulation sanguine dans les membres du corps, depuis son premier battement alors que tu es dans l'utérus de ta mère et jusqu'à ta mort. Il ne s'ennuie, ne se fatigue, ne se repose ni ne s'arrête dès son premier battement et jusqu'à la mort de la personne.
Chers frères croyants, parmi les signes splendides d'Allah, c'est qu'Il a conçu pour le cœur un sac que les savants appellent "le péricarde". Ce dernier sécrète une matière grasse qui permet les mouvements cardiaques sans que le cœur ne se frotte contre ce sac; cette matière ressemble parfaitement à l'huile utilisée dans les machines. De plus, le cœur est enveloppé d'une membrane très mince et très lisse appelée "l'endocarde". Donc, cet endocarde avec ce péricarde qui sécrète la matière grasse contribuent à empêcher le frottement du cœur durant ses mouvements.
Aussi, parmi les signes miraculeux de la création d'Allah est une particularité du sang sans quoi personne ne peut survivre; il s'agit de "la coagulation". Si le sang est exposé à l'air extérieur, des fibres qui bouchent les ouvertures externes des artères s’y forment. Or, sans cette caractéristique de "la coagulation", une simple blessure d'une personne pourrait faire couler tout son sang, mais une fois que celui-ci est en contact avec l'air, il se coagule et se transforme en fibres qui bouchent les ouvertures des artères en cas de blessures ou autres

"Voilà l’ordre conçu par le Puissant, l’Omniscient."

[S.6: "al-An'âm" (les bestiaux), V.96].

Un cœur qui travaille sans repos: il aspire le sang qui a déjà accompli son rôle dans les membres puis le refoule dans les poumons qui le filtrent en se débarrassant du gaz carbonique et en gardant l'oxygène qui est absorbé par l'oreillette droite puis poussé dans le ventricule gauche qui à son tour le refoule dans tous les membres du corps. Donc, le cœur comporte deux oreillettes et deux ventricules qui aspirent et refoulent le sang constamment sans fatigue ni ennui.

Certains savants ont estimé la quantité de sang pompé par le cœur dans chaque battement à plus de 10 cm2, et puisque dans chaque minute il y a environ quatre-vingts poussées de sang, donc à chaque minute le cœur pompe deux gallons et demi de sang. On a estimé la quantité de sang pompée pendant soixante-dix ans à quatre millions de gallons; c'est vraiment merveilleux, et c'est l'un des signes miraculeux d'Allah dans Sa création de ce cœur.
Le Prophète (pbAsl) dit au sujet du cœur:

"«…Eh bien! Il y a dans le corps un morceau de chair qui, s’il est sain, rend tout le corps sain; mais s’il est corrompu, tout le corps devient corrompu. Eh bien! Il s’agit du cœur.»

[Rapporté dans Sahîh al-Boukhari, d'après an-Nu'mân ibn Bachîr].