Doctrine : La Doctrine et L’aspect miraculeux -Leçon (07-36)-Les composants de l’obligation : La raison. -1- La raison est un outil pour connaître Allah- La raison et son rapport avec la transmission.

2007-07-08

 Gloire à Allah, Maître de la Création. Paix et Salut sur notre guide Mohammad qui croit en la promesse d’Allah, le digne de confiance. Seigneur, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné ; Toi le Savant, le Sage. Seigneur, enseigne-nous ce qui nous sera utile ; fais-en sorte que ce que Tu nous enseignes nous soit utile et augmente notre savoir. Fais-en sorte que la vérité nous apparaisse comme telle et accorde-nous les facilités pour la suivre, et fais-en sorte que le mensonge nous apparaisse comme tel et accorde-nous les facilités pour nous en éloigner. Fais-en sorte que nous soyons de ceux qui savent écouter pour suivre le meilleur discours. Par Ta miséricorde, compte-nous parmi Tes hommes bienfaisants. Ô Allah, délivre-nous des ténèbres de l’ignorance et de l’égarement et guide-nous vers les lumières de la connaissance et du savoir ainsi que de la boue des désirs vers les Hauts Paradis.

Introduction pour rappel :

 Chers frères, nous sommes arrivés à la septième des leçons de la doctrine et de l'inimitabilité. Nous avons déjà parlé des composants de l'obligation, nous avons indiqué que l'univers est la première création stable, le premier composant de l'obligation et que la raison sincère est elle aussi, un des composants de l'obligation ainsi que la disposition naturelle saine et le désir avec lequel on s'élève deux fois : patient et remerciant. La liberté qu'Allah, exalté soit-Il, nous attribue, donne une valeur à notre travail et la législation est une balance avec deux mesures, celle de la raison et celle de l'instinct et que le temps est l’enveloppe de cette obligation. Nous avons terminé dans les leçons passées le sujet de l'univers et le sujet des versets qui montrent la grandeur d'Allah, exalté soit-Il à travers cet univers. Pour les versets qui désignent la grandeur d'Allah, exalté soit-Il, ils seront cités dans chaque leçon, si Allah, exalté soit-Il le veut bien.

 

Un des composants de l'obligation : la raison :

 Nous passons à présent au sujet de la raison qui est une des facultés essentielles chez l'homme.

 

 

1- Les versets qui évoquent la raison sont nombreux :

  Les versets qui désignent la raison et ses dérivés et tout ce qui s’y rapporte, avoisinent les mille versets. Allah, Exalté soit-Il, dit :

 

 

(Ne comprendront-ils donc pas ?)

 

Coran 36, Yâ-Sîn : 68

(Ne considèrent-ils donc pas ?)

Coran 88, Al-Ghâshiya (l'Enveloppante) : 17

(Ne vous rappelez-vous donc pas ?)

Coran 6, Al-An’âm (les Bestiaux) : 80

 Les versets qui sont liés à la raison avoisinent les mille versets.

 

2- L'homme est une raison qui comprend, un cœur qui aime et un corps qui bouge :

 Vous savez tous, ô frères, que l'homme est (une tête) qui comprend, un cœur qui aime et un corps qui bouge. L’homme doit répondre au besoin du cerveau par le savoir, au besoin du cœur par l'amour et au besoin du corps par la nourriture et la boisson. Donc, celui qui répond à ces trois besoins réussira, et celui qui ne répond qu’à un seul besoin en délaissant les deux autres, tombera dans la démesure, et la différence entre la réussite et la démesure est grande. L'âme de l'homme est son ego qui lui parle, c’est elle l’interlocutrice qui blâme, qui croit ou ne croit pas, qui s'élève, se rabaisse, aime, déteste, remercie, mécroit, fait la justice et travaille sans relâche. L'âme de l'homme elle-même ne meurt pas mais elle goûte la mort et la mort signifie que l'âme de l'homme se sépare de son enveloppe charnelle qui est le corps, par l'arrêt de l’assistance divine, à savoir l'âme.

 

 

 Pour tirer l'idée au clair : c'est comme l'électricité dans une ampoule quand l’assistance s'arrête, quand l'âme de l'homme se sépare du corps, la mort se réalise. N'oubliez pas que cette ampoule : ou on lui coupe le courant électrique, et la mort survient, ou on la détruit alors que le courant existe et il y a un meurtre. La mort signifie la rupture de l’assistance alors que la coupure nette signifie la destruction du corps pour l'empêcher de recevoir l’assistance divine et la mort survient.
 Après tout, l’action remarquable que tu puisses faire serait de protéger ton âme parce qu'elle est éternelle. Mais malheureusement, la civilisation occidentale malgré toutes ses réalisations, ne s’occupe que du corps des gens et ses réalisations s’effacent avec la mort. En revanche, les réalisations de la civilisation islamique commencent avec la naissance et ne se terminent pas, elles restent éternelles.

 Il y a une vérité précise, Allah, Exalté soit-il, dit :

(Ils crieront : ô Malek, que ton Seigneur nous achève ! Il dira : en vérité, vous y êtes pour y demeurer éternellement)

Coran 42, Azzukhruf (l'Ornement) : 77

 L'âme humaine goûte la mort.

 

La raison est une force de perception intellectuelle dont il est indispensable de répondre à ses besoins :

  Honorables frères, Allah, exalté soit-Il, a placé en l'homme la raison qui est une force de perception intellectuelle avec un grand besoin de connaissance. Si ce besoin n'est pas assouvi, l'homme perd de son humanité et chute brutalement à un niveau qui ne lui convient pas. Si l’homme ne satisfait pas ce noble besoin, s’il ne cherche pas la vérité, ni le secret de son existence, ni le but de sa vie, ni la mission et les obligations dont Allah, exalté soit-Il, l’a chargé, ni se demande d'où il vient et où il va, s’il ne cherche pas à acquérir le savoir, son humanité perdra de sa valeur et il tombera à un niveau très bas.

 

 

 Les gens sont de deux types : un savant et un apprenant et il n'y a de bien qu'avec eux. (Ô mon fils, le savoir est meilleur que l'argent, il te protège alors que tu dois monter la garde de l'argent, celui-ci s’amoindrit avec la dépense alors que le savoir s’accroît. Ô mon fils, le gardien de l'argent est mort de leur vivant alors que les savants ( continueront à vivre ) jusqu’à la fin des temps, leurs corps sont ensevelis sous terre mais leurs paroles demeurent dans les cœurs).

 ( Les gens sont de trois types : un savant dévot, un étudiant dans la voie du salut et des crapules qui suivent chaque charlatan, qui ne sont pas illuminés par la lumière de la science et qui ne se sont pas réfugiés dans un lieu sûr. Méfie-toi donc, ô Kumail d'être parmi eux(. Ce sont les paroles de notre maître 'Ali (qu’Allah soit satisfit de lui).

C’est ainsi que l'âme meurt :

 La raison est donc une force de perception intellectuelle qui si elle n’est pas satisfaite par le savoir, ravira à l'homme son humanité et le mettra au rang de la bestialité, pour cela Allah, Exalté soit-Il, dit :

 

(Ils sont morts, et non pas vivants, et ils ne savent pas quand ils seront ressuscités).

 

Coran 16, An-Nahl (les abeilles) : 21

 C'est la mort de l'âme, Allah, exalté soit-Il, dit :

 

(Ils ne sont en vérité comparables qu'à des bestiaux. Ou plutôt, ils sont plus égarés encore du sentier)

 

Coran 25, Al-Furqâne (le Discernement) : 44

(Ils sont comme des bûches appuyées)

Coran 63, Al-Munâfiqun (les hypocrites) : 4

(Alors que toi (Mohammad), tu ne peux faire entendre ceux qui sont dans les tombeaux)

Coran 35, Fâter (le Créateur) : 22

 Chers frères, tu ne peux affirmer ta personne qu'en allant à la quête de la science et tu ne peux affirmer ton humanité elle aussi qu'en demandant la science.

 

La raison est un ensemble de principes :

 Chers frères, qu’est-ce que la raison ? C'est un ensemble de principes.

 

 

Le premier principe : la causalité :

 La causalité est le premier principe. En fait, ta raison ne peut comprendre une chose qu'avec une cause. Si en voyageant, tu as éteint les lumières, tu as fermé la porte de ta maison et personne d’autre n’a de clé mais au retour, tu as vu la lumière par les fenêtres, tu serais paniqué et ta femme te dirait : pourquoi cette panique ? Qui est dans la maison ? C'est parce que ta raison ne peut pas comprendre que la lumière soit survenue toute seule. Elle ne conçoit une chose qu'avec une cause.

 

 

Le deuxième principe : la finalité :

  Rien ne peut être compris qu'avec une finalité. Pourquoi cette chose a été mise en ce lieu, quelle en est la finalité ?
 J’ai remarqué en accomplissant la ‘umra que les étagères de la bibliothèque qui renfermait les exemplaires du Coran dans les lieux sacrés de la Mecque, est toutes inclinées, pourquoi ?  Elles contenaient des Corans et de peur que les gens ne puissent poser quelque chose d’inconvenable dessus, les responsables ont pensé aux étagères munies d’un rebord incliné. On ne saisit le sens de cette inclinaison qu'avec cette finalité, on trouve des milliers d'exemples pareils.

 

 

 Pourquoi a-t-on attaché des chaînes aux camions qu’ils laissent traîner sur terre, on ne comprend pas pourquoi, même si on ne s’y connaît pas avec les véhicules ; on comprend son utilité quand on reçoit la réponse : si la foudre frappe la voiture, cette chaîne absorbera la charge électrique comme le paratonnerre dans le but de protéger le véhicule contre le feu. Donc, la raison humaine ne comprend une chose qu'avec une cause et un but.

Le troisième principe : la non contradiction :

 La raison n’admet pas la contradiction. Pourrais-tu croire qu'un homme puisse se trouver à huit heures du soir à Damas et à Alep en même temps ? C'est impossible, la raison refuse la contradiction et n’admet un fait qu'avec une cause et une finalité. En revanche, ce qui est formidable c'est que l’origine des lois de l'univers est établie à base de causalité et de cohérence. En l’absence d’une conformité intégrale entre les principes de la raison et les lois de l'univers, la raison serait dans l’impossibilité d'accomplir sa grande mission, à savoir : connaître Allah, Exalté soit-Il. Si un événement se produit dans l’univers en dehors du principe de causalité, la raison serait désorientée. Si au contraire l'univers dispose du principe de causalité, mais que la raison n'en a pas, on dirait : du moment que la cause n'est pas nécessaire pour qu'un évènement se produise, cet univers serait sans créateur. Mais quand tu vois la poule sortir d'un œuf et l'œuf sortir d’une poule, tu chercheras à savoir le créateur de la première poule ? Qui est l'auteur des causes ? C'est Allah, Glorifié soit-Il. Alors, à travers le principe de causalité, Allah, Exalté soit-Il, t'emmène doucement vers Son Être Suprême, c'est Lui l'Auteur des causes et à travers le principe de la finalité, Allah, exalté soit-Il, t'emmène doucement vers les objectifs que tu observes autour de toi.
 La quantité de lait que donne la vache quotidiennement dépasse de dix fois le besoin de son petit veau, à qui est destiné ce surplus de lait ? A nous autres, les humains. Allah, Exalté soit- Il, dit :

 

(Et les bestiaux, Il les a créés pour vous)

 

Coran 16, An-Nahl (les abeilles) : 5

 Si tu continues à observer le principe de causalité, de finalité et de compatibilité, tu verras que la raison est un outil qui sert à mieux connaître Allah, exalté soit-Il et ce qui est formidable, c'est cette conformité entre les principes de la raison et les lois de l'univers qui a donné à la raison une grande efficacité.

 

La mission de la raison est limitée :

  Cependant la mission de la raison est limitée, comment ? Exactement comme un magasin commercial qui vend des produits alimentaires et qui est équipé d’une balance perfectionnée et chère et contenant des mémoires, en dépit de tout cela, on ne peut excéder cinq kilogrammes dans le pesage. Mais, si tu veux peser ta voiture sur cette balance, tu la poses par terre et tu mets ta voiture dessus, elle se cassera ; est-ce que tu peux dire que la balance n'est pas bonne puisqu’elle s'est brisée ? On va te dire que tu en as fait un mauvais usage, vu que sa charge est limitée et ceci nous conduit à dire qu’il y a une mesure pour chaque chose.

 

 

Les outils de la certitude dans le cercle des choses concrètes, intelligibles et informatives :

 Nous arrivons aux mondes sensible, intelligible et à celui des informations. Les objets sensibles ne peuvent être perçus qu’avec les cinq sens. La lampe est allumée, le bruit du ventilateur parvient à l’oreille, cette couleur est brune, ce morceau de bois est creux. On ne peut percevoir les objets sensibles qu’à l’aide des cinq sens ou alors à défaut de visibilité à l’œil nu, on peut se servir du microscope et pour les objets éloignés on peut se servir du télescope. A en déduire que ces deux instruments aident les cinq sens à mieux observer les objets.
 Donc, les cinq sens représentent les outils qui aident à percevoir tout objet concret. Ce cercle des objets palpables est incontestable.
 Le deuxième cercle : celui des faits intelligibles qui ne peuvent être discernés que par l’outil approprié : la raison dont la mission serait de voir une chose matérielle ou d’en constater les traces pour ensuite en établir un jugement. En remarquant les traces de par la raison déduit que quelqu’un vient de passer à cet endroit. Le ruisseau est une preuve pour la raison de l’existence d’un fleuve. En voyant des crottes, la raison déduit qu'il y a des animaux et si la raison perçoit une fumée qui s’élève de l’autre côté du mur elle dit : il n’y a pas de fumée sans feu. Telle est la fonction de la raison, tu lui montres les traces d'une chose et elle est convaincue. Si une chose est invisible mais ses traces sont visibles, la raison intervient pour affirmer son existence. Les lampes sont allumées : ce sont les traces de l’électricité. Le son du haut-parleur est fort, c’est encore l’effet de l'électricité.
 Donc, la raison est l’outil de certitude dans le domaine des objets intelligibles, autrement dit, l’effet ou l’impact existe mais la cause fait défaut. Tel est le domaine de la raison, sa mission se limite à ce cercle.
 Au reste, lorsque l’objet est visible ainsi que ses traces, comme le verre d’eau à titre d’exemple, on peut le discerner par les cinq sens : il n’est de doute que le verre est bien là et il est rempli d’eau, on peut le palper pour discerner s’il est froid ou chaud. L’œil nous aide à voir ce verre, et s’il émettait des sons, on l’aurait entendu par notre ouïe. L’objet concret est présent en nature et par ses traces. Donc, les cinq sens présentent les outils de distinction.
 Par contre, si on aperçoit une fumée en l’absence du feu, on en conclut que le feu en tant que nature visible n’existe pas mais que sa trace est toujours là qui s’incarne par la fumée. La raison intervient à ce stade comme arbitre pour conclure qu’il n’y a pas de fumée sans feu.
 Mais lorsque disparaissent l’objet et ses traces, la raison devient inactive et ne joue aucun rôle, à ce moment-là s’impose le domaine des informations et des connaissances acquises.  L’histoire du passé lointain, le monde de l’au-delà, les anges, la croyance aux anges, la croyance aux djinns sont du domaine des informations reçues.

 

 

 A en déduire que l’objet visible ainsi que ses traces, appartiennent au domaine des choses palpables qu’on peut percevoir au moyen des cinq sens.

 L’objet disparu en tant que nature mais dont les traces restent, fait partie du domaine des choses intelligibles, la raison étant l’outil de la certitude.

 L’objet disparu en tant que nature et traces, sera certifié par l’information vraie. La question est des plus claires.
 En entrant dans une maison, la cruche d’eau ou le verre d'eau que tu vois sont du domaine du concret ; la lumière par la fenêtre, prouve que c’est l’effet de l'électricité, tu dis : il y a du courant électrique dans la maison qui provient soit du réseau général, soit d'un générateur. Si tu vois une armoire fermée à clé, quoique tu sois intelligent et sensé, tu ne peux pas deviner ce qu’il y a dedans et puis son propriétaire vient t’annoncer qu’il y a rangé ses livres les plus précieux : il t’a donné une information.

La sagesse exige de mettre chaque chose en son lieu approprié :

  Il y a un objet qui apparaît en nature et avec des traces, les cinq sens présentent les outils de communication. Un objet qui disparaît en nature mais dont les traces demeurent, son outil de certitude est la raison. Un objet qui disparaît sans laisser de traces, sera confirmé par l’information vraie. Ton exploit consiste à mettre chaque question concernant la religion dans son véritable contexte, mais si tu veux argumenter dans le troisième cercle avec ta raison, ta raison sera désorientée.
 Il se peut qu’un homme athée te dise : donne-moi une preuve sur l'existence des anges, il n'y en a pas. Je veux des preuves scientifiques sur l'existence des anges, des djinns, de l'au-delà ; les preuves n’existent pas, il s’agit d’informations reçues.
 Il est une question très subtile : le prédicateur commet une faute, en voulant traiter des sujets informatifs devant ceux qui dénient l'origine de cette religion, en effet, il pourra tomber dans un grand embarras, s’il n'a pas de preuves à fournir. Ta grandeur serait de mettre chaque question dans son véritable contexte : une question concrète, intelligible ou informative.

 

 Chers frères, parfois tu entres dans une université constituée d’un édifice luxueux entouré de beaux jardins, comprenant des amphithéâtres formidables équipées d’appareils anti-bruit, des chaises confortables, d’un tableau mobile, d’un haut-parleur, d’un projecteur, de dortoirs pour les étudiants, de bureaux administratifs, de laboratoires, de salles, d’un théâtre ; tout cela est saisi par ta raison ; mais peux-tu savoir qui est le doyen de l'université ? C'est impossible. Qui sont les recteurs des facultés ? C'est impossible. Quel est le règlement intérieur établi pour accepter les étudiants, pour décider de leur réussite ou leur renvoi ? C'est impossible. La raison à elle seule ne suffit pas. La transmission de l’information est essentielle. Nous avons une raison et une transmission.
 Tout ce que la raison est impuissante à concevoir, Allah, exalté soit-Il, nous en a informés : La question est assez délicate : Allah, exalté soit-Il, t'a informé au sujet de tout ce que ta raison est impuissante à concevoir. Tant que cette balance est celle d’un magasin de marchandises alimentaires, tu ne peux t’en servir pour peser ta voiture. Or, le fabricateur de la voiture a mis une fiche à l’intérieur qui t’indique son poids exact. Tout ce que ta raison n'a pu comprendre, Allah, exalté soit-Il, t’en a informé.

 Chers frères, nous devons avoir la ferme conviction que cet œil, quoiqu'il soit perçant comme celui de l’aigle est inefficace dans certaines situations ; parfois l'homme fait un contrôle pour ses yeux et l’ophtalmologue lui dit : 12 sur 10, car il a pu voir toutes les lignes jusqu’à la dernière et s'il n’avait pu voir que l'avant dernière ligne, il aurait eu 10 sur 10. Donc, cet œil, bien qu'il soit très perçant, n'a aucune valeur sans la lumière qui est l’intermédiaire et lui permet de distinguer les objets visibles. Si un homme aveugle s'assoit avec quelqu’un qui a une bonne acuité visuelle dans une pièce obscure, ils seront sur un pied d’égalité concernant la vue. Comme pour l'œil qui n'a aucune valeur sans la lumière, la raison elle aussi, n'a aucune valeur sans une inspiration qui la guide. La lumière pour l'œil est comme l'inspiration pour la raison. Pour cela, Allah, Exalté soit-Il, dit :

(Il a réfléchi et il a décidé. Qu'il périsse ! Comme il a décidé ! Encore une fois, qu'il périsse ; comme il a décidé ! Ensuite, il a regardé. Et il s'est renfrogné et a durci son visage. Ensuite, il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil. Puis il a dit : (ceci (le Coran) n'est que magie apprise. Ce n'est là que la parole d'un humain(. Je vais le brûler dans le Feu intense (Saqar). Et qui te dira ce qu'est Saqar ? Il ne laisse rien et n'épargne rien. Il brûle la peau et la noircit. Ils sont dix-neuf à y veiller).

Coran 74, AL-MUDDATHIR (le Revêtu d'un manteau) : 18-30

 Privée de l'inspiration divine la raison humaine serait perdue, pervertie et égarée. Et c'est ce que nous endurons avec la civilisation occidentale. La raison les guide mais ils travaillent dans l’obscurité totale alors que les Musulmans dorment sous la lumière éclatante du soleil.

 

La raison sincère et la raison justificative :

 La raison sincère te conduit à la vérité mais tu utilises la raison justificative, à des fins différentes de celles conçues et prescrites. Comment ?

 

 

 Il se peut que tu achètes une imprimante très chère, tu peux l'utiliser dans l’impression d’enveloppes, de cartes, de calendriers et de notes, tu peux ainsi gagner beaucoup d'argent.  Cependant, tu l'as utilisée dans la falsification des billets d’argent, ce qui t’a conduit en prison. L’appareil est le même, ou tu l'utilises dans des travaux artistiques et commerciaux qui génèrent de grands gains, ou tu l'utilises dans un travail illégal et cet appareil devient une cause pour entrer en prison. La raison sans une inspiration (conscience) peut être une des causes de la perdition de l'homme. Allah, Exalté soit-il, dit :

(Nous le saisirons certes, par le toupet).

Coran 96, Al-‘Alaq (l'Adhérence) : 15

 Le toupet, c'est le devant de la tête (le front), le lieu de la prise des décisions et du jugement. (Le toupet d'un menteur, d'un pécheur(. Lorsque l'homme prend une mauvaise décision, la faute incombe à sa raison.
  Pour rapprocher l'idée : un homme a une maison très chère qu’il a vendue en dollar, il a dans sa poche un appareil qui détecte la monnaie falsifiée. Actuellement, on utilise des appareils dans lesquels on met le billet et une couleur s’affiche sur l'écran, si elle est orange, le billet est vrai et si elle est d’une autre couleur le billet est faux. Cet homme a vendu sa maison très chère tout en ayant un appareil qui détecte l'argent falsifié qu’il n'a pas utilisé : cet appareil représente la raison ; dans l'autre poche se trouvent les numéros des billets falsifiés, c'est la loi divine en vigueur. Cependant, il n'a pas utilisé sa raison et il n'a pas eu recours à la loi divine. C’est ainsi qu’il fut surpris que les billets étaient falsifiés ; au fond, il est le seul responsable de la perte de sa maison.

 

 Voilà pourquoi, ô frères, la raison sincère est celle qui te conduit au bien, à la réussite, au succès, à la foi en Allah, à l'obéissance à Allah, à être au service des gens et à l’empressement vers Allah, exalté soit-Il. Tandis que la raison justificative, c'est comme si tu occupes un pays en prétendant l’avoir fait dans le but d’y installer la liberté et la démocratie. Mais la réalité était toute autre, le vol des richesses et le massacre des gens sans jugement. La raison justificative s’avère être la plus dangereuse, la plus vile et la plus méprisante, elle dissimule les désirs, les égarements et le déchaînement des instincts. Or, à chaque fois que tu tiens compagnie à un homme désobéissant, tu entends ses argumentations, tu réalises qu’il utilise sa raison justificative et à chaque fois que tu rencontres un homme sage, droit et croyant, tu remarques qu'il utilise sa raison sincère. Il en ressort que la vérité est un lieu de croisement où se rencontrent quatre lignes : celle de la vraie transmission, celle de la raison sincère, celle de l'instinct sain et celle de la réalité objective. La vraie transmission, la raison sincère, l'instinct sain et la réalité objective sont les quatre vérités.
 Chers frères, comme j'avais dit sous peu : lorsque tu utilises la raison en dehors du but pour lequel elle a été créée, cela aura pour conséquence la destruction. Allah, Exalté soit-Il, a dit :

(il a réfléchi et il a décidé. Qu'il périsse ! Comme il a décidé ! )

Coran 74, AL-MUDDAṮṮIR (le Revêtu d'un manteau) : 18-19

 Mais la raison s'illumine avec l'inspiration divine et par les directives du Créateur, du Bâtisseur des cieux et de la terre et du Sage.
 O frères, Allah, Glorifié soit-il, dit :

 

( Le Tout miséricordieux, ) ( Il a enseigné le Coran. ) ( Il a créé l'homme. ) ( Il lui a appris à s'exprimer clairement. )

 

Coran 55, AR-RAHMĀN (Le Tout Miséricordieux) : 1-4

Entre la raison et la méthode :

 Il est une question qui se pose au niveau de la raison et de la méthode. Est-il raisonnable que l'homme apprenne le Coran avant qu'il ne soit créé ? Quelle est l'interprétation du verset ?

 

 Le classement de ce verset est un classement par ordre d’importance non par ordre chronologique. L'existence de l'homme n'a aucun sens sans une méthode à suivre et le Coran est cette méthode. La question est similaire à un appareil très cher, d’une grande utilité et dont la fabrication est très complexe, mais la société qui te l'a vendu, a oublié de t'envoyer les instructions sans lesquelles tu pourrais le faire tomber en panne, et si tu as peur de l'utiliser, tu gèlerais son prix. Donc, les instructions ne sont-elles pas plus importantes que l'appareil ? Tel est le sens de la parole d'Allah, exalté soit-Il :

( Le Tout miséricordieux. ) ( Il a enseigné le Coran. ) ( Il a créé l'homme. ) ( Il lui a appris à s'exprimer clairement. )

Coran 55, AR-RAHMĀN (le Tout miséricordieux) : 1-4

 L'enseignement du Coran est disposé avant la création de l'homme avec un classement par ordre d’importance non par ordre chronologique.
 Des lignes rouges à respecter concernant la raison :
 La raison peut te conduire à Allah, exalté soit-Il, mais tu ne peux pas avec ta raison cerner les desseins d’Allah, Exalté soit-Il :

( Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut)

Coran 2, AL-BAQARAH (la vache) : 255

 La situation est pareille à un véhicule qui te mène au bord de la mer mais qui ne peut te transporter en pleine mer avec ses vagues agitées, car elle est destinée à un usage terrestre. Ce que j'ai dit sous peu : Allah, exalté soit-Il, t'a informé de tout ce que ta raison n'a pu concevoir, comme si elle est un cheval que tu prends jusqu'à la porte du sultan et quand tu entres dans son palais, tu y entres tout seul. C’est avec ta raison que tu es arrivé à Allah, exalté soit-Il, mais s’Il te donne un ordre quelconque, tu dois t’y soumettre. Cela ressemble à un homme malade qui a cherché avec sa raison un médecin qui jouit d'un haut degré de science et de plus, est fidèle à sa profession, compréhensif, vigoureux, expérimenté et compétent ; quand le médecin a fait son diagnostic, il lui dit : méfie-toi de prendre du sel. Ce patient ne peut discuter ses conseils du moment que sa raison l'a conduit jusqu’à chez lui, il doit seulement lui obéir selon sa croyance en sa supériorité.
  La raison, comme notre vie, contient beaucoup de lignes rouges, mais la plus en vue est :

((Réfléchissez aux créatures d'Allah, et ne réfléchissez pas à Son Être Suprême, sinon vous périrez)).

( Al-Djame’ Assaghir ) selon Ibn 'Abbas, selon une transmission faible.

 La raison est trop impuissante pour réfléchir à l’Être Suprême d'Allah, Exalté soit-Il, comme j'ai déjà dit. La raison ne peut comprendre que ce qui est palpable, elle ne peut pas cerner l’Être Suprême d’Allah, celui qui le ferait, périrait, se détraquerait ou tomberait dans la folie.

 

((Réfléchissez aux créatures d'Allah, et ne réfléchissez pas à Son Être Suprême, sinon vous périrez)).

 Donc, il y a des lignes rouges qu'il est indispensable de respecter concernant la raison.

 

 

 Chers frères, il est déconseillé de soulever les causes informatives en présence de gens sceptiques en religion autrement tu tomberais dans une situation critique, ces gens ne parviendraient jamais à comprendre que ce sujet est informatif et que la raison n’a aucun rôle à jouer. C'est un sujet purement informatif.

Parmi les versets cosmiques d'Allah, exalté soit-Il : (n'est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour) :

 On passe à présent à une autre question, notamment celle des versets d'Allah qui soulignent Sa grandeur, Sa parole :

 

(N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour)

 

Coran 27, AN-NAML (les Fourmis) : 61

 La terre est stable, elle tourne autour du soleil à une vitesse de trente kilomètres par seconde, soit 1800 km par minute. Notre leçon est de cinquante minutes, maintenant, nous nous sommes rapprochés de neuf mille kilomètres, à la moitié de notre leçon. Pour aller de Damas à Riad en avion, il faut parcourir 1100 kilomètres. Durant la trajectoire de la terre autour du soleil, nous avons parcouru environ neuf mille kilomètres sans bouger de notre place. Allah, Exalté soit-il, dit :

 

(Et tu verras les montagnes, que tu croyais figées, passer comme des nuages)

 

Coran 27, AN-NAML (les Fourmis) : 88

 Malgré tout ce mouvement, la terre est stable. Il m’est arrivé de visiter une mosquée à Istanbul, le guide touristique m'a conduit au mihrab, me faisant voir une colonne en marbre, cette mosquée fut construite vers 1310 selon le calendrier grégorien. Ensuite, il m'a demandé de faire tourner la colonne qui a une base et une couverture, elle a pivoté de l’espace d’un millimètre.  Sept cents ans sont passés sans que personne n’ait fait pivoter cette colonne et même si on la pousse, elle ne bougera pas. Allah, Exalté soit-Il, a dit :

 

(N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour)

 

Coran 27, AN-NAML (les Fourmis) : 61

 Les immeubles sont stables et les séismes sont une preuve de la stabilité de la terre. La ville d’Agadir au Maroc a croulé sous la terre en trois secondes à tel point qu'un hôtel de trente étages est tombé en ruine et seul le trentième étage portant le nom de l'hôtel est resté témoin de son existence en ce lieu, cet hôtel est tombé avec ses trente étages. Donc,

 

(N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour)

 

Coran 27, AN-NAML (les Fourmis) : 61

 C’est la raison pour laquelle il faut connaître les grâces d'Allah, exalté soit-Il, durant leur abondance et non pas durant leur disparition. C'est le premier sens.
 Passons à ce verre, pourquoi reste-t-il sur la table ? Parce qu'il a un poids, quel est ce poids ? C'est la loi de la pesanteur terrestre.
 Honorables frères, nous vivons une grâce, ne connaissant sa vraie valeur qu’une fois perdue.
 Lorsque les astronautes sont allés à la lune dans une région où il n’y a pas de pesanteur et qui n'obéit ni à la loi de la terre ni à celle de la lune, ils ont perdu une partie de leurs poids, en dormant dans leurs couchettes, à leur réveil, ils se retrouvent flottant dans le plafond de l’engin spatial ; quand ils lancent un objet, il flotte dans l'air. Allah, Exalté soit-Il, a dit :

 

(N'est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour)

 

Coran 27, AN-NAML (les Fourmis) : 61

 Qui a fait que les choses soient stables sur terre ? C'est une grâce, les meubles, la bibliothèque et les choses sont stables et ont un poids, l’homme aussi est stable. S’il voyage sur la lune, son poids serait divisé par six, s’il pèse soixante kilos sur la terre, son poids sur la lune ne serait que de dix kilos. Si un astronaute part en fusée, il entrerait dans une zone d’apesanteur où la notion de poids n’existe pas et les expéditions spatiales confirment cela. Le poids, c'est l’attraction de la chose vers la terre et c'est une grande grâce, les choses ont un poids et il y a une stabilité.

 

Le sens de :( N'est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour) :

 

 Le premier sens :
 Le premier sens : qui a rendu la terre aussi stable ? Cette colonne de marbre dans la mosquée qui bouge, pourquoi le fait-elle ? Parce qu'il y a un petit vide d’un millimètre et si le bâtiment était pressé d’un millimètre, la colonne ne bougerait pas et c'est le signe d’une bonne construction. La terre est stable, mais lors des séismes, on te dit que s’il y a sept degrés sur l’échelle de Richter, tout serait détruit comme les séismes dévastateurs qui frappent partout dans le monde, ils rasent tout. Donc, le croyant est celui qui reconnaît la Grâce lors de sa présence et non lors de sa disparition : la grâce de la stabilité de la terre.

 Parfois, en prenant l'avion l'homme pense que la terre est plus sûre, mais la terre elle-même, lorsqu'elle est en colère, dévaste tout. Il y a quelques années, des séismes ont frappé le Caire tout comme ils frappent partout sur terre sans distinction et si une région est épargnée par ce cataclysme, c'est une des grâces d'Allah, Exalté soit-Il, qui dit :

( N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour)

Coran 27, AN-NAML (les Fourmis) : 61

 C'est le premier sens.
 Le deuxième sens :
  Le deuxième sens : qui a donné un poids à toute chose ? Tu la mets dans un lieu et elle reste à sa place bien stable. Si les poids n’existent, tu peux quitter ta maison et au retour, tu trouveras que tout est chamboulé, plus rien n’est à sa place, mais avec le bienfait du poids, tu reviens pour trouver que tout est en place. C'est aussi une des grâces d'Allah, Exalté soit-Il, l'honorable verset dit :

 

(Et Allah propose en parabole une ville (la Mecque) : elle était en sécurité, tranquille ; sa part de nourriture lui venait de partout, en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur (en punition) de ce qu'ils faisaient).

 

Coran 16, An-Nahl (les abeilles) : 112

(Dis : Il est capable, Lui, de susauthorr contre vous, d'en haut, ou de dessous vos pieds, un châtiment, ou de vous confondre dans le sectarisme)

Coran 6, Al-An’âm (les Bestiaux) : 65

 Ce sont les séismes ou d’autres fléaux qui frappent certains pays voisins.
 Donc, chers frères, lorsque l'homme contemple les créations d'Allah, Glorifié soit-Il, lorsqu'il médite sur Sa Grandeur, sa glorification envers Allah augmente. Allah Exalté soit-Il, a dit :

 

(Et tu verras les montagnes, que tu croyais figées, passer comme des nuages. Telle est l'œuvre d'Allah qui a tout façonné à la perfection)

 

Coran 27, An-Naml (les Fourmis) : 88

 Même en étant debout, tes pieds sont bien stables sur terre.
 Le troisième sens :
 Il y a aussi un autre sens : comment peux-tu te tenir stable en étant debout et ce, malgré que la base d'appui qu’exercent tes pieds sur ton corps ne suffît pas. Chaque corps humain a besoin d'une base d'appui qui dépasse les soixante-dix centimètres et le pied est très petit. En effet, cette stabilité et cet équilibre sont dus à un système très sophistiqué dans l’oreille interne s'appelant l’organe de l'équilibre. Dans l’oreille interne se trouve un labyrinthe qui comprend trois compartiments communicants : le sac endolymphatique, le vestibule et la cochlée. Ces compartiments sont remplis d’un liquide, l’endolymphe. Ce sont les mouvements de la tête qui font bouger les liquides contenus dans chaque oreille, activant ainsi les récepteurs de l’équilibre. Ces récepteurs nous permettent d’être informés continuellement sur la position et les mouvements de notre tête dans l’espace et de contrôler notre posture. Si ces trois compartiments n'existaient pas, l'homme ne pourrait pas se tenir debout sur la terre et tomberait. Et la preuve : le mort ne peut pas se dresser et tombe car l’organe de l’équilibre ne fonctionne plus.
 Lorsque l'homme réfléchit pour dire que sa stabilité sur terre est l’effet de l’attraction terrestre et que sa stabilité sur terre est également due à la tranquillité de la terre malgré ses mouvements répétés. Et comme j'ai déjà dit : nous avons parcouru avec cette leçon neuf mille kilomètres. La circonférence de la terre est de quarante mille kilomètres, nous avons parcouru neuf mille kilomètres à une vitesse de trente kilomètres par seconde sans rien sentir et la terre est stable et calme parce que les choses ont un poids et l'homme est doté d’un organe d'équilibre, c'est la Sagesse d'Allah, Exalté soit-Il, qui a dit :

 

(Certes, dans la création des cieux et de la terre ; dans l'alternance de la nuit et du jour)

 

Coran 2, Al-Baqarah (la vache) : 164

La méditation sur l'univers est le chemin le plus court pour connaître Allah :

 Chers frères, je répète toujours cette phrase : la méditation sur la création des cieux et de la terre est la porte la plus large et le chemin le plus court pour connaître Allah, exalté soit-Il, parce qu'elle te place devant Sa Grandeur. Si je dis : la raison, je ferais allusion à la pensée. Ta méditation sur la création des cieux et de la terre est la cause de ta connaissance d'Allah.  C’est pour cela que cette bonne rencontre est intitulée : La doctrine et l’aspect miraculeux. L’aspect miraculeux serait de méditer ces versets. La stabilité de la terre est autre chose.

 

 Lorsque tu voyages en Australie, sur la carte du globe terrestre, elle se situe au sud-est de l’Asie dans l’hémisphère sud. En la survolant, tu vois le ciel au-dessus de toi et la terre au-dessous, c'est une chose déroutante. Donc, quelle est l'altitude ? C'est le côté opposé au centre de la terre, cela est régi par un ordre universel. Allah, Exalté soit-Il, a dit :

( N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour )

Coran 27, An-Naml (les Fourmis) : 61

 Tu jouis de stabilité, n’est-ce pas Lui qui a fait que les choses aient un poids. Donc, toi sur terre, ton poids et ta masse seraient multipliés plusieurs fois et tu pèserais deux cents kilos. Et s'il n'y avait pas d’organes d'équilibre, tu aurais besoin d’une très grande base d’appui avec des pieds comme ceux de l'éléphant et la marche deviendrait un travail forcé. Cette méditation te fait connaître Allah, Exalté soit-Il, aussi bien que la perfection de ta création. Allah, Exalté soit-Il, a dit :

 

( N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour )

 

Coran 27, An-Naml (les Fourmis) : 61

(Nous avons certes créé l'homme dans la forme la plus parfaite. Ensuite, Nous l'avons ramené au niveau le plus bas).

Coran 95, At-Tîn (le Figuier) : 4-5

 Chers frères, nous allons continuer la leçon sur la raison dans la prochaine rencontre.