La Biographie- La jurisprudence de la biographie prophétique -Leçon(37-57) : Hilf-al-Fudul ou le pacte des vertueux.

2006-05-08

Louange à Allah, Seigneur de l’univers. Que la paix et le salut soient sur notre maître Mohammad, le véridique qui croit en la promesse d’Allah. Ô Allah, nous ne savons que ce que Tu nous as enseigné, Toi le Savant et le Sage. Ô Seigneur, enseigne-nous ce qui nous est utile, rends-nous utilité de ce que Tu nous as enseigné et augmente notre savoir. Fais-nous voir le vrai tel qu’il est et donne-nous la possibilité de le suivre, fais-nous voir le faux tel qu’il est et donne-nous la force de l’éviter. Et fais-nous compter du nombre de ceux qui écoutent le discours et qui en suivent le meilleur. Et fais-nous compter par Ta Miséricorde du nombre de Tes bons serviteurs. Ô Allah, fais-nous sortir des ténèbres de l’illusion et de l’ignorance et guide-nous vers les lumières de la connaissance et du savoir, et des impuretés des désirs aux paradis du voisinage.
Chers frères, nous sommes arrivés à une nouvelle leçon relative à la jurisprudence islamique de la biographie prophétique. Le sujet d’aujourd’hui, comme je l’avais déjà cité dans une leçon passée, relève des événements de la fin du trajet de la migration. Mais, j’ai voulu m’attarder quelque peu sur des événements illustres qui ont marqué la période antérieure à la migration. J’ai déjà soulevé le sujet du fendage de la lune et je vais parler aujourd’hui du pacte des vertueux ou de Hilf-al-Fudul.

Les signes du pacte des vertueux ou de ‘Hilf-al-Fudul’:

 En vérité, il y a tant de signes qui découlent de ce pacte auquel a pris part le prophète avant sa mission et qu’il a béni ultérieurement bien que les tribus qui aient instauré ce pacte n’étaient pas des musulmans.  Cependant, nous devons soutenir le bien où il est. Quant à la vie en solitaire, à la rupture des liens avec l’autre et à la suppression de l’autre partie tout en se tenant à l’écart soi-même, tout cela ne fait pas partie de la méthode du prophète paix et salut sur lui.

 

Les détails de Hilf-al-Fudul:

 Ibn Ishâk a raconté: les tribus de Qurayche dont la famille Hachem, la famille AL Muttaleb, la famille AL ‘Oza, la famille Zahra et Taym, ont décidé d’un commun accord, de conclure un pacte.

 

 

L’homme entre la disposition naturelle et la religion:

  Chers frères, avant d’aller plus loin dans notre conférence, il faut préciser qu’à l’origine Allah a créé l’homme suivant une disposition naturelle saine, Allah, exalté soit-Il, le précise dans le verset suivant:

 

 

( Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah]: telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes …)

 

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS): 30

 Tout être dans ce monde, quel qu’il soit, est créé suivant certaines normes, dont l’amour du bien, de la bonne œuvre, de la justice et de la miséricorde. La disposition naturelle signifie que tu aimes la perfection bien que cela n’implique pas que tu sois forcément parfait. Mais la religion signifie qu’après avoir établi un lien avec Allah et après avoir tiré de Lui les types de perfection, tu es devenu miséricordieux.
 Pour cela, nous avons à débattre deux sujets: celui de la disposition naturelle et celui de la religion.

 

( Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah]: telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes )

 

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS): 30

 

 Tel est le sujet de la disposition naturelle ; ainsi chaque individu, quel qu’il soit, apprécie d’être croyant, loyal, chaste, sincère et bienfaisant. C’est une vérité inébranlable.
 Ceci dit, la disposition naturelle de tout être humain est saine en foi de quoi, son âme le torture s’il commet un péché quelconque. Telle est l’interprétation de la morosité qui provoque la souffrance chez celui qui s’est égaré de la méthode d’Allah, exalté soit-Il. A défaut de cette disposition naturelle saine suivant laquelle Allah a créé les hommes, les gens ne vivraient pas la souffrance suite aux fautes qu’ils commettent. Tout homme, qui se détourne de la méthode d’Allah, ou des principes de sa disposition naturelle, vivra une grande souffrance.
 Un hôtel en Allemagne a suspendu sur les lits de ses chambres: « Si tu n’as pas pu dormir de cette nuit, cherche tes péchés car la cause ne réside pas dans nos lits, ils sont confortables. »
 Un cher frère m’a relaté l’histoire d’un accident de voiture qui a eu lieu au Liban. En roulant rapidement, un homme a heurté un garçon qui est allé acheter un objet à son père à deux heures de matin au supermarché du coin qui ouvrait vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Le chauffeur a continué son chemin et le procès a été enregistré contre auteur inconnu. Plus tard, le chauffeur est allé chez un psychologue en raison d’une vingtaine de nuits blanches qu’il avait passées au lendemain de cet accident ; le psychologue lui a conseillé de verser indirectement le prix du sang de la victime à la famille du garçon afin de pouvoir dormir.
 Je vous l’affirme: chacun de nous, quel que soit son niveau social, culturel, et religieux, se trouve l’objet de souffrance s’il a commis une faute interdite par le Tout-Miséricordieux, et réfutée par l’instinct de l’homme. Allah, exalté soit-Il, a dit:

( Et par l’âme et Celui qui l’a harmonieusement façonnée* et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété )

Coran 91 AŠ-ŠAMS (LE SOLEIL): 7-8

 Cela veut dire qu’Allah inspire à l’âme humaine de reconnaître l’état d’âme dans lequel elle se trouvait lorsqu’elle commet une turpitude ou lorsqu’elle fait preuve de piété ;
  C’est une particularité propre à l’homme et qui justement ramène l’homme dans le droit chemin, celui d’Allah, par l’effet de la souffrance qu’il éprouve. Pour cela:

 

( Dirige tout ton être vers la religion exclusivement [pour Allah]: telle est la nature qu’Allah a originellement donnée aux hommes …)

 

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS): 30

 Cette notion est affirmée à travers les paroles que disait le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) à celui qui se présentait à lui pour déclarer son islam:

 

(( Tu as embrassé ton islam sur tes bonnes œuvres précédentes ))

 

Al-Boukhari et Moslim

 Ou bien il lui disait:

 

(( Les meilleurs parmi vous à l’époque préislamique sont les meilleurs parmi vous dans l’islam à condition de bien assimiler les préceptes de leur religion ))

 

AL Boukhari d’après Abou Houraïra

 Cela est affirmé dans l’honorable verset:

 

( C’est Lui qui se charge (de la protection) des vertueux )

 

Coran 7, AL A’râf: 196

 Le vertueux sera pris sous la protection d’Allah avant qu’il ne s’engage dans l’Islam. Donc les Hommes sont d’une même nature,

 

(C’est Lui qui vous a créés d’un seul être )

 

Coran 7, AL A’râf: 189

  Ont les mêmes caractères, et les mêmes sentiments. Chaque personne a son bon côté qui est pris sous la protection d’Allah. C’est en quoi, si tu étais croyant et tu as vu quelqu’un commettre certains péchés et désobéissances, cherche à développer chez lui le côté humain afin de l’aider à vaincre le mauvais côté.
 Notre maître ‘Omar, qu’Allah soit satisfait de lui, avait un ami qui consommait le vin sans arrêt. Il était à Cham. ‘Omar lui a envoyé une lettre dans laquelle il l’incitait au repentir et il a cité le verset:

 

( Le Pardonneur des péchés, l’Accueillant au repentir, le Dur en punition, le Détenteur des faveurs… )

 

Coran 40 ; Sourate Ghâfir (LE PARDONNEUR): 3

 C’était une lettre très chaleureuse. Il l’a lue et a tellement pleuré qu’il a fini par se repentir. Lorsque ‘Omar a appris que cet ami s’était égaré, a désobéi puis s’est repenti et est revenu à Allah. Il a dit: « faites de même avec vos frères s’ils se détournent du droit chemin. Aidez-les à vaincre le diable et surtout n’aidez pas le diable contre eux »
 Donc, la disposition naturelle chez toute personne implique un bon côté ; dans toutes ses relations, dans l’éducation des gens autour de lui, avec ses enfants et même avec ses ennemis.

 

Retour aux détails de Hilf-al-Fudul:

  Ibn Ishâk a dit: « Les tribus ont décidé d’un commun accord de conclure un pacte. En fait, Allah a dompté l’homme à vivre avec son frère » Parce que chacun de nous maîtrise un seul métier et il a besoin de milliers d’autres métiers ; il a besoin de tissu pour se vêtir, le tissu a besoin d’être cousu par un couturier. Cela exige mille et une machines pour fabriquer le tissu. Chaque machine est fabriquée par une usine. Et chaque usine a ses ouvriers qui ont besoin de nourriture et de boisson. Le morceau de pain que tu manges est fabriqué par des milliers de personnes à partir du blé qui a besoin d’être cultivé, arrosé, enrichi aux engrais, récolté, battu, lavé avec de l’eau, séché, broyé puis enfourné jusqu’à ce qu’il devienne un morceau du pain. Ce morceau arrive chez toi. C’est pourquoi, l’homme est obligé de vivre en société. C’est en quoi, la multitude des adorations collectives est justifiée en Islam. La récompense de celui qui accomplit la Salât en un groupe est égale à 27 fois la récompense de celui qui l’accomplit tout seul. Le jeûne est une adoration collective de même que le pèlerinage et la Salât du vendredi suivie du discours.

 

 

( Guide-nous dans le droit chemin * le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés )

 

Coran 1 ; AL Fatiha (PROLOGUE ou OUVERTURE): 6-7

( Que ceux qui la convoitent entrent en compétition [pour l’acquérir] )

Coran 83 ; AL-MUṬAFFIFŪNE (LES FRAUDEURS): 26

( Et concourez au pardon de votre Seigneur… )

Coran 3 Al ‘Imran (LA FAMILLE D’IMRAN): 133

 Quant aux preuves tirées de la Sunna:

 

(( La main d’Allah est avec la communauté ))

 

Ibrahim Ben Maïmoun d’après Ibn ‘Abbas

(( La main d’Allah est sur la communauté et quiconque dévie, finira dans en Enfer ))

At-Tirmidhi d’après Ibn ‘Omar

(( Restez attachés au groupe et méfiez-vous de la discorde car le diable garde compagnie à l’homme isolé et se tient éloigné de deux réunis))

Ibn AL Moubarak d’après Mohammad Ben Souqa.

N.B: Le groupe signifie chez les savants: les gens de science, du savoir et du hadith

Quelques traits du pacte des vertueux ou de Hilf al-Fudul:

Le premier trait: l’association aux gens:

 J’ai constaté dans Hilf al-Fudul un trait for sérieux dont les Musulmans ont tellement besoin: le fait de se tenir isolé et recroquevillé sur soi, d’accuser les autres d’athéisme, de les mépriser, de supprimer leur existence et de se pavaner d’être une nation modèle.

 

(Vous êtes la meilleure communauté )

 

Coran 3 AL ‘Imran (LA FAMILLE D’IMRAN): 110

  Cela est vrai dans une certaine mesure, tant qu’on exhorte les autres au bien et leur interdit le blâmable, et tant qu’on a foi en Allah. Et il est faux si on se détourne de la méthode d’Allah parce que le verset dans lequel Allah a parlé aux gens du Livre, s’adapte parfaitement à notre comportement et à notre conduite:

 

( Les Juifs et les Chrétiens ont dit: (Nous sommes les fils d’Allah et Ses préférés) Dis: (pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés ?). En fait, vous êtes des êtres humains d’entre ceux qu’Il a créés )

 

Coran 5 AL-MĀ-IDAH (LA TABLE SERVIE) 18

 Allah, exalté soit-Il, est pour tous les musulmans en tout lieu et en tout temps malgré la diversité de leurs catégories et leurs genres. Quand on me demande mon avis sur un prétendant qui se présente à une jeune fille, je jure par le Seigneur de la Ka’ba qu’il est un croyant tant que sa foi et sa droiture sont impeccables.
 A en déduire que Hilf al-Fudul implique la fusion dans la société, l’engagement de discours avec autrui, l’acceptation d’autrui même s’il s’oppose à nos convictions. Le Coran nous fournit une preuve absolue où Allah, exalté soit-Il dit:

 

( Les Romains ont été vaincus* dans le pays voisin ; et après leur défaite ils seront les vainqueurs* dans quelques années )

 

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS): 2-3-4

  Qui sont donc les Romains ? Ce sont les gens du Livre.

( A Allah appartient le commandement, au début et à la fin. Et ce jour-là les Croyants se réjouiront *Du secours d’Allah … )

Coran 30 AR-RŪM (LES ROMAINS):4-5

 Qui sont les Croyants qui se réjouiront de la victoire d’Allah ? Ce sont les honorables compagnons. Qui sont les vainqueurs ? Ce sont les gens du Livre. Donc il y a des points communs. Le verset a invité les honorables compagnons à se réjouir de la victoire des gens du Livre même si leurs croyances s’opposent aux leurs. Les Romains ont vaincu les Perses qui adorent le feu. Alors, il y a une relativité. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

( Ils étaient, ce jour-là, plus près de la mécréance que de la foi )

 

Coran Al Imran (LA FAMILLE D’IMRAN): 167

 Il existe une couleur intermédiaire entre le noir et le blanc, dite grise ; un point intermédiaire entre deux autres, c’est ce qu’on appelle la relativité. Pourtant, il y a des gens qui refusent absolument la relativité ou le compromis, rejettent tout point intermédiaire entre deux autres ainsi que la couleur grise, c’est pour eux le blanc ou le noir. C’est ce qui a causé l’animosité du monde entier envers nous.

 

Le deuxième trait: la coexistence avec l’autre partie:

 Hilf al-Fudul implique un autre trait formidable dont les Musulmans d’aujourd’hui ont besoin pour qu’ils coexistent avec l’autre partie: Allah, a permis aux Musulmans d’accepter le tribut de la part des gens du Livre contre la sauvegarde de leur sang, de leur honneur et de leurs biens. Ce qui explique que la coexistence a existé ; Allah, exalté soit-Il, dit:

 

 

( Tant qu’ils sont droits envers vous, soyez droits avec eux )

 

Coran 9 AT-TAWBAH (LE DÉSAVEU ou LE REPENTIR): 7

 Allah, exalté soit-Il, dit:

 

( Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures )

 

Coran 60 AL-MUMTAḤANAH (L’EPROUVÉE): 8

 Ces tribus ont décidé d’un commun accord de conclure un pacte, en foi de quoi elles se sont réunies chez Abdoullah Ben Jadan par respect de son rang noble et de son âge. Ces tribus ont convenu dans ce pacte de soutenir les causes justes et de protéger tout opprimé parmi les habitants de Makkah ou les visiteurs qui y viennent, et de l’aider contre son adversaire jusqu’à lui restituer son droit. Ainsi, Qurayche a nommé ce pacte par Hilf al-Fudul.
 Chers frères, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

 

(( L’injustice se traduira en ténèbres le Jour de la Résurrection ))

 

Ahmad dans sa tradition, At-Tabarani et AL Baïhaqi d’après Ibn ‘Omar

Le troisième trait: le soutien du faible et du lésé:

 Par Allah le plus Grand, si une nation musulmane a fait preuve de tyrannie, elle sera vaincue et affaiblie par une société mécréante qui établit la justice parmi ses sujets. Cette parole est affirmée par certains savants musulmans: « Allah soutient la nation mécréante mais équitable contre la nation musulmane mais injuste »
 Sachez que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) réprouve l’attitude violente unilatérale qui soutient la couleur blanche, méconnait les droits de l’autre partie et la juge souvent de mécréante. Le Prophète était parmi les hommes qui ont conclu le pacte des vertueux bien que les gens qui l’aient conclu étaient des idolâtres, ceci eut lieu avant sa mission (Salla Allahou Alaihi wa Sallam). Or, après sa mission, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a déclaré:

 

((Si j’avais été invité à un pacte similaire, j’y aurais assisté)).

 Que signifie cela ? Cela veut dire qu’il communique avec l’autre partie, qu’il accepte d’établir des ponts, et de coopérer avec autrui ; loin d’être buté ou borné, le croyant est une personne à l’esprit ouvert et vif.
  Donc, leur objectif était de soutenir le lésé serait-il un citoyen de Makkah ou un étranger. Chers frères, le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit dans un hadith qui mérite votre attention car il constitue une solution aux problèmes des Musulmans:

 

 

(( Certes, vous serez vainqueurs grâce aux plus faibles parmi vous))

 

Ahmad et An-Nasaa’i d’après Abou Addarda’

 Comment cela peut-il être ?

 

(( Certes, vous serez vainqueurs grâce aux plus faibles parmi vous))

 Cet homme est faible diriez-vous, je peux le négliger, le faire taire, l’écraser ou le détruire, il est faible et ne peut pas parler, il ne dispose ni de force ni d’argent ni de relations qui le lient avec les forts. Mais lorsque je lui donne à manger jusqu’à le rassasier, à se vêtir s’il ne trouve rien à porter, lorsque je lui fournis le savoir alors qu’il est ignorant, un logement pour l’abriter et que je lui restitue son droit lésé, que se passerait-il à ce moment-là ? Allah, exalté soit-Il, est Reconnaissant. Cet homme est faible,je peux me retenir de l’aider et il ne pourra pas se plaindre. Allah me récompensera pour mon œuvre de bienfaisance, ainsi Il me soutiendra à vaincre celui qui m’oppresse. Si on veut faire subir une défaite à une force dominante tyrannique, orgueilleuse et très puissante, qui possède des armes destructives, nous devrions soutenir les faibles parmi nous, tel est le trait qui traduit l’unicité.
 Mais il existe un trait stratégique ; lorsque la nation assiste ses faibles, les liens au sein de la société se raffermissent, les gens deviennent unifiés et agissent tel un seul homme empêchant tout ennemi de semer la discorde dans leurs rangs.. Seule la cohérence est susceptible de renforcer les liens dans une même société, cohérence qui d’ailleurs découle des rapports étroits qui lient le plus fort au plus faible.
  Ce faisant, ces tribus ont décidé à l’unanimité de signer une alliance qui consiste à défendre les droits des plus faibles et des plus démunis parmi les résidents de Makkah ou ceux qui y viennent temporairement et de les leur restituer en les soutenant contre leurs adversaires injustes. Ainsi, Qurayche a nommé ce pacte par Hilf al-Fudul.
Ibn Ishak a dit: « Mohammad Ben Zaid m’a raconté avoir entendu Talha Ben Abdoullah dire: le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

 

 

(( J’ai assisté à un pacte dans la maison de Abdoullah Ben Jad’an, Et je n’aurais jamais refusé d’assister à ce pacte fût-ce contre un troupeau de chameaux rouges ; de plus, si j’avais été invité à un pacte pareil dans l’Islam, j’y aurais répondu sans hésitation ))

 Telle était la moralité du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).
 Par ailleurs, quelle fut la réaction du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) lorsque le Négus, Roi d’Abyssinie, a honoré ses compagnons (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), les a accueillis chaleureusement, les a mis sous sa protection et leur a fourni l’asile et la bonne hospitalité, qu’est-ce que le prophète a fait lors de sa mort ? Il a accompli la Salât mortuaire en sa faveur à distance. Est-ce que le Négus a établi l’Islam dans son royaume ?  Non, cependant, quelques biographes le considèrent parmi les compagnons du prophète, les Tabé’ines ou les suiveurs qui n’ont pas vu le prophète. Le prophète a accompli la Salât mortuaire en son honneur, voyez-vous cette modération ? Voyez-vous cette sobriété et cette flexibilité ? Voyez-vous ces relations humaines ? Les Musulmans doivent agir de la sorte. Allah, exalté soit-Il, dit:

 

 

( Et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jāhiliyah). )

 

Coran 33 ; AL Ahzab (LES COALISES): 33

Le quatrième trait: les bonnes moralités chez les Arabes de l’ère préislamique:

 Ce premier verset fait allusion à une deuxième époque préislamique qui sera d’autant plus grave et plus amère. ‘Antara disait à la première époque préislamique: « Je détourne mon regard si ma voisine apparaît jusqu’à ce qu’elle rentre chez elle ». c’était avant l’Islam et avant que la Parole d’Allah, exalté soit-Il, ne soit révélée:

 

( Dis aux croyants de baisser leurs regards )

 

Coran 24, AN-NŪR (LA LUMIÈRE): 30

  ‘Antara a dit: « Je détourne mon regard si ma voisine apparaît jusqu’à ce qu’elle rentre chez elle ». Dans le désert on observait des valeurs morales assez sublimes telles le courage et la générosité. Hatem AL Ta’i a égorgé le seul cheval qu’il possédait à l’honneur de son hôte. Ce sont des valeurs morales formidables. Pour cela, le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

 

(( En fait, je suis envoyé en tant qu’enseignant ))

 

Ibn Maja d’après Ibn ‘Omar

 Il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit dans un autre lieu:

 

(( En fait, je suis envoyé pour parachever la distinction des mœurs))

 

Malek d’après Abou Houraïra et autres

 Cela veut dire que les Quraychites avaient de bonnes qualités et le prophète les leur a parachevées. En fait, les Arabes à l’époque préislamique et avant leur conversion à l’Islam, se distinguaient pas l’esprit de vaillance, la noblesse du cœur, l’amour-propre, la dignité, ils n’avaient jamais recours à l’oppression et n’appliquaient pas l’injustice. Ils ne transgressaient pas les limites interdites et préservaient les choses sacrées. Ils se réunissaient pour délivrer les opprimés contre les injustes et restituer leurs droits aux lésés. Leurs dirigeants étaient sages et les idiots n’avaient pas de place parmi eux. Comme Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

( Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent… )

 

Coran 24, AN-NŪR (LA LUMIÈRE): 55

 Il leur a promis la succession sur terre, la force, la sécurité bien qu’ils ne soient pas des successeurs, et qu’ils ne disposaient ni force ni sécurité. Pourquoi ? Le verset suivant l’explique:

 

( Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition )

 

Coran 19, Maryam (Marie): 59

 Parfois, la nation du prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), en vivant un état de débilité et de défaillance, se voit précipitée dans le creuset de la civilisation occidentale, se trouve en admiration devant son évolution, dévie de la méthode d’Allah, subit les agressions des ennemis… en foi de quoi, les gens se réunissent entre eux à l’image des bestiaux sur la nourriture et l’abreuvoir, ils tiennent le langage des sourds, s’identifient au monde occidental dans ses propos, titubent comme un ivrogne, se tiennent comme un somnolent et parlent comme le diable, tels sont les caractéristiques de la deuxième époque préislamique contemporaine:

 

( Et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jāhiliyah).)

 

Coran 33, AL-AḤZĀB (LES COALISES: 33.

 

 Malheureusement, cette époque s’avère être plus grave et plus amère.
 Chers frères, Ibn Hicham, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit à propos du pacte des vertueux ou de Hilf al-Fudul: « C’est un pacte conclu par les hommes de Qurayche pour soutenir les lésés à Makkah, ce pacte- ajoute-il- a été nommé par Hilf al-Fudul mais on n’a pas su la raison de cette nomination. Le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit une autre fois:

(( J’ai assisté à un pacte dans la maison de Abdoullah Ben Jad’an et si j’avais été invité à un pacte pareil dans l’Islam, j’y aurais répondu sans hésitation ))

Le cinquième trait: l’accélération à accomplir les œuvres utiles fussent-elles modestes:

 Allah, exalté soit-Il, dit:

 

( Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression.)

 

 

Coran 05, AL-MĀ’IDAH (LA TABLE SERVIE): 2

 L’entraide dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété est une exécution de l’ordre divine. On dit: la bonne œuvre est une droiture dans la vie d’ici-bas alors que la piété est une droiture dans la vie de l’au-delà. Je viens d’assister à une conférence tenue par le comité de la lutte contre le tabac et les matières toxiques. En fait, je suis un des fondateurs de ce comité. Un médecin spécialisé du cancer du larynx, nous a montré des photos sur des tumeurs malignes dans la gencive, dans le palais de la gorge, à l’entrée de la bouche. C’étaient des photos terribles. Ce cas a abouti à l’excision de la mâchoire toute entière. Croyez-moi, ô frères, vous ne pouvez pas continuer à regarder ces photos. Allah, exalté soit-Il, a dit:

 

( …leur rend liauthors les bonnes choses et leur interdit les mauvaises…)

 

Coran 7, AL A’raf: 157

 Si tu prenais l’initiative d’une œuvre de bienfaisance fut-elle limitée comme la lutte contre le tabac dans ce comité, comme le comité AL I’faf qui marie les jeunes, comme le dépôt de la santé (AL ‘Afia) qui soigne les malades, grâce à Allah, l’établissement de comités qui présentent des services à la nation est devenu une chose aisée. Donc, si tu es d’un naturel positif ayant l’esprit d’initiative non pas négatif, si tu es généreux et non pas avare, si tu es sociable et non pas isolé, penses-tu que cela s’opposerait à la méthode d’Allah exalté soit-Il ? Absolument pas. Tu es prié d’être communicatif.

 

Le sixième trait: la force et l’élite sont nécessaires dans l’Islam:

 Chers frères, comment l’autre partie se comporte-t-elle avec l’Islam ? Elle n’a jamais rien lu sur l’Islam. Pourquoi ? Parce que les Musulmans ont voilé leur religion à l’autre partie. Comment ? Si tu vois un sale type mendier, ayant l’aspect méprisable, pervers et professant une certaine religion qui n’est pas céleste, penseras-tu l’espace d’une seconde à te procurer un livre qui parle de sa religion ? Absolument pas parce que son apparence qui traduit la défaillance, la saleté et la perversité t’ont empêché de chercher à prendre connaissance de sa religion. En revanche, quand tu vois un homme propre, engagé, généreux, bienfaisant et décent, tu te sentiras attiré à te poser des questions sur la mosquée qu’il fréquente, sur le cheikh qui lui enseigne et qui lui donne ces mœurs.
  Je me souviens qu’un jeune homme qui venait souvent dans notre mosquée, s’est engagé dans l’institut qui enseigne le Coran. Il était en dernière année du cycle préparatoire. Son père lui interdisait la fréquentation de la mosquée et refusait absolument qu’il suive des cours de Coran à l’institut. Il l’insultait, le traitait violemment et parfois il le frappait. Or à la surprise de tout le monde, ce jeune homme a brillamment passé ses examens. C’est en quoi, son père lui a demandé d’amener son frère à la mosquée.
 Par Allah, j’aimerais vous souffler un mot mais n’allez pas me demander de vous fournir de preuve. Il s’agit d’une conviction personnelle: notre religion ne sera respectée que si on réussit dans notre vie. Le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a réclamé l’élite en disant:

 

 

(( Allah ! Glorifie l’Islam par l’un des deux ‘Omar ))

 

AL Hakem dans « Al Moustadrak » d’après Ibn ‘Abbas

 Lorsque Hamza, qui était un des notables de Qurayche, s’est converti à l’Islam, les Quraychites se sont abstenus de porter préjudice aux Musulmans. Lorsque ‘Omar a embrassé l’Islam, les Musulmans ont accompli la Salat au sein de la Ka’ba. Pour cela, j’aime l’élite. Quant aux faibles, nous leur vouons le respect et il se peut qu’on se pourvoie par eux. Mais, c’est l’élite qui provoque les grands tournants dans la société. Somme toute, nous avons besoin de croyants qui soient sincères et purs aussi bien que d’une élite distinguée qui jouit de hautes compétences. Pour cela, Le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

 

(( Le croyant fort est meilleur que le croyant faible et est mieux favorisé auprès d’Allah et le bien émane des deux ))

 

Moslim d’après Abou Houraïra

  Il se peut que tes connaissances religieuses soient profondes, que tu possèdes une grande fortune ou que tu occupes un poste brillant et je répète ce que je disais souvent: tu dois être fort parce que le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a loué les qualités du croyant fort, pourquoi ? Parce que les choix disponibles aux bonnes œuvres pour le fort ne sont pas à la portée des autres. Le fort peut faire construire un orphelinat, un institut, un hôpital, ou encore marier les jeunes et le prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

 

((L’envie ne peut être animée contre quelqu’un qu’en deux cas: un homme qu’Allah, exalté soit-Il, a pourvu du Coran qu’il réauthor aux heures de la nuit et aux extrémités du jour et un autre qu’Allah a favorisé d’une fortune considérable qu’il dépense de nuit comme de jour)).

 

Al-Boukhari et Moslim

 L’effet influent de l’argent et du poste. Le fort dans son poste, peut établir le vrai et annuler le faux, il peut attester une bienfaisance et dénier un blâmable, n’est-ce pas ? Par une seule signature, il peut interdire la publicité du tabac dans tous nos pays. Avec une autre signature il peut interdire de fumer à l’intérieur des moyens de transports collectifs seraient-ils terrestres, marins et aériens. Avec une seule signature, tu peux attester une bienfaisance et dénier un blâmable pour cela la force, la science et l’argent sont nécessaires. En fait, les forts ont plus de chance pour accomplir les œuvres de bienfaisance que les autres.
 Une question cruciale: tant que le prophète a vanté les forts, tu dois compter parmi eux, mais il nous faut ajouter un détail: si la voie de la force mène à la méthode d’Allah, tu dois donc être fort. Mais si cette voie réalisait tes objectifs au détriment de ta religion, ta faiblesse sera une médaille d’honneur pour toi. Si la voie de la richesse était conforme à la méthode d’Allah, tu devrais être riche mais si tu devais payer de ta religion comme une marchandise illiauthor, des mensonges, de l’usure, de la fraude et de la tromperie, eh bien, non ; la pauvreté vaudra mieux pour toi et sera même une médaille d’honneur pour toi.

 

Le septième trait: la nation a besoin d’une jeunesse ambitieuse:

  Vous avez l’embarras du choix. J’ai un pincement au cœur toutes les fois que je croise un jeune homme qui est à l’apogée de sa jeunesse mais qui n’a aucune ambition. Pourquoi n’aspires-tu pas à la gloire ou à la célébrité?
 Il m’est arrivé de demander aux étudiants de l’enseignement formel de me authorr le nom d’un homme riche qui a vécu à Damas en 1893. J’ai attendu quelques minutes sans recevoir de réponse. Je leur ai dit: nous sommes pareils là-dessus, je n’en ai aucune idée moi non plus. Mais qui parmi nous peut oublier Saladin al-Ayyoubi qui a battu les Francs ? Qui peut oublier ‘Omar Ben AL Khattâb ? Ibn AL Walid ? As-Siddiq ? Tous sont des hommes célèbres. Pour cela, notre maître ‘Ali a dit: « Ô fils ! La science est mieux placée que l’argent parce qu’elle te garde alors que tu toi, tu gardes l’argent. L’argent se réduit par la dépense alors que la science est plus sublime que la dépense. Ô fils ! Les épargnants de l’argent sont morts vivants alors que le souvenir des savants dure aussi longtemps que dure la vie. Ils ne sont plus là mais leur mémoire est toujours vivante dans les esprits».
  Combien de fois par jour évoquons-nous l’imam Abou Hanifa ? Un million de fois presque. Al Chafi’i, Ibn Hanbal, Malek… Tous ces hommes ont une grande renommée car ils ont marqué l’histoire de l’humanité de leurs sciences. Je m’adresse maintenant aux jeunes: pourquoi ne penses-tu pas à présenter quelque chose d’important à ta nation ? Par Allah, je travaille comme professeur à l’université et j’entends les jeunes parler de leurs ambitions, je les vénère et je souhaite que les autres leur emboîtent le pas. Pourquoi ne serais-tu pas un grand savant ? Un grand atomiste ? Allah, exalté soit-Il, dit:

 

 

(Et préparez pour lutter contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre )

 

Coran 8, AL Anfal LE BUTIN): 60

 Le verset fait allusion à une notion assez fine: tu peux ne pas utiliser la lourde armature mais elle te favorise la sympathie des autres et personne n’osera t’agresser encore moins attaquer le Coran ou injurier ton prophète, n’est-ce pas ? Pour cela, étudiez, apprenez la science, cherchez à obtenir des diplômes d’études supérieures. Pensez à présenter une chose à votre nation, cherchez les solutions adéquates aux problèmes de votre nation comme le chômage, le logement, l’apprentissage, nous avons des problèmes assez nombreux à l’instar de la majorité des pays en voie de développement.
 C’est pourquoi la nation évolue grâce à l’activité de ses jeunes. Les personnes âgées représentent le passé, on les respecte et glorifie mais ils ont été créés pour une époque différente de la nôtre. Leur propos portant sur leurs gloires, sont passées. Quant à ceux qui représentent le présent, ils sont impuissants, ils disent: « il n’y a de force ni de puissance que par Allah ». Le fameux dicton dit à ce propos: (si jeunesse savait, si vieillesse pouvait). Nous sommes des serviteurs qui demandons la charité d’Allah et nous ne pouvons rien faire devant l’épreuve. Allah administre toute chose. C’est à Allah que nous nous référons, c’est Lui qui maintient tout ». La jeunesse représente la seule et bonne issue à la nation. Quand tu établis une comparaison entre un jeune homme âgé de 18 ans que le prophète a désigné pour gérer l’armée, il a enfourché le chameau alors qu’as-Siddiq le cheikh de l’islam était sous son autorité !.
 Il a dit: « ô successeur du Messager d’Allah ! Si vous n’enfourchez pas le chameau, je descendrai ». Il lui a répondu: « par Allah, il n’en sera rien, qu’est-ce qui peut m’arriver si mes pieds se salissent pour une heure dans le sentier d’Allah ».
 Notre maître AsSiddiq a voulu qu’Omar reste près de lui ; Omar était un soldat dans l’armée dirigée par Osama un jeune homme de 18 ans ! Il lui a dit: « ô Osama, vous permettez qu’Omar me tienne compagnie ? » voyez-vous cette discipline et cette hiérarchie ? D’où leur vient ce comportement civilisé ?
  Chers frères, une enquête a été menée par sondage auprès des jeunes et le résultat fut for regrettable ; seulement 3% de ces jeunes avaient déterminé leurs objectifs alors que le reste ne était confus.
 De nos jours, le jeune achète un sandwich et un Pepsi et va droit au stade. Mais auparavant, les jeunes que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) avait formés se suffisaient d’un peu de farine avec quelques dattes et puis ils dégainaient leur épée et partaient à la lutte pour faire valoir la Cause d’Allah.
 Chers frères, si on ajoute des innovations religieuses à l’Islam, on se livrera bataille, on rivalisera on se divisera, de même les dissensions seront extrêmes. Par contre, si on en retranche quelques cultes, on s’affaiblira.  N’oubliez pas cette règle. Si on y ajoute on se disputera et on se divisera en sectes, groupes, collectivités, partis et courants, qui s’accuseront les uns les autres de mécréance.

 

( Certes, ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n’es responsable en rien )

 

Coran 6, AL-AN˒AM (LES BESTIAUX): 159.

 Chers frères, l’homme doit jouer un rôle important dans la société et il suffit qu’il occupe une spécialisation et qu’il présente quelque chose de précieux à sa nation.

 

(( J’ai assisté à un pacte dans la maison de Abdoullah Ben Jad’an, et si j’avais été invité à un pacte pareil dans l’Islam, j’y aurais répondu sans hésitation ))

 Ils ont convenu de restituer leurs droits aux gens et de ne pas permettre de léser autrui par injustice. Ce hadith sacré susmentionné a démontré la cause du nom de ce traité. Ce traité a eu lieu après la guerre des Foujjar (les vicieux). Les guerres détruisent et ravagent, c’est une vérité générale. Cette guerre a été livrée au mois de Sha‘baan et Hilf al-Fudul a eu lieu au mois de Thul-Qi’dah. Vingt ans avant la mission du prophète qui était âgé de vingt ans alors, il était jeune. Hilf-al-Fudul était le pacte le plus noble que les Arabes aient signé dans l’ère préislamique puisqu’il a eu lieu au lendemain d’une guerre écrasante. En fait, les Arabes de l’ère préislamique livraient des batailles destructives qui duraient une dizaine d’années pour des motifs assez futiles. Quelqu’un a tendu le pied en disant: celui qui prétend être plus noble que moi, qu’il me la coupe et c’est ainsi qu’un homme l’a coupée et qu’une guerre s’est déclenchée pendant dix ans.

 

 

Le motif de Hilf-al-Fudul:

 Al Zoubaïr Ben Abdel Muttaleb fut le premier à en avoir parlé et à avoir invité à le tenir. En effet, un homme de Zoubeid est venu à Makkah pour y vendre sa marchandise ; Al ‘Asi Ben Waël fut son client, il occupait une grande place à Makkah était un notable. Mais il a refusé de le payer. Alors AL Zoubeidi, s’en est plaint auprès des Ahlafs, Abd AL Dar, Makhzoum, Jameh et ‘Oudaï Ben Ka’b. Mais, ceux-là ont refusé de le soutenir contre AL ‘Asi Ben Waël, en plus ils l’ont blâmé. Se voyant opprimé, AL Zoubeidi s’est dirigé vers la montagne Abu Qubeis au lever du soleil alors que les Quraychites étaient dans leurs camps autour de la Ka’ba. Il a crié à haute voix: ô famille de Fahar,
 « Un lésé a vendu sa marchandise au sein de Makkah sans en recevoir le prix ; il est loin de son domicile et des siens ; il est venu en s’étant mis en état de sacralisation sans pour autant pouvoir accomplir sa Umra.»
 « Ô vous les hommes qui êtes entre le lieu de Salât d’Ibrahim et la Pierre Noire, sachez qu’il est illiauthor de ne pas respecter la dignité d’autrui et qu’il n’y a pas de sacralisation en étant vêtu de vice et de traitrise »

 

 

  Tel fut le début de Hilf-al-Fudul. Ces tribus se sont réunies alors et AL Zoubaïr Ben Abdel Muttaleb a pris la parole en disant: « c’est une pure injustice que de vendre sa marchandise sans en prendre le prix ».
 Combien de personne se sont vus dépourvus de leurs fortunes dans les sociétés islamiques ?
 Ibn Jad’an leur a préparé un repas au terme duquel ils ont conclu le pacte des vertueux ; c’était au mois de Thul-Qa‘dah, pendant lequel il est illiauthor de livrer bataille. Ils se sont promis devant Allah de soutenir tout opprimé contre l’injuste jusqu’à le soulager et lui restituer son droit. Ainsi, Qurayche a nommé ce pacte par Hilf al-Fudul en disant: « si ces hommes voulaient avoir plus de mérite ». Ensuite, ils se sont dirigés chez Al ’Asi Ben Waël, lui ont pris la marchandise du Zoubeidi objet de la plainte et l’ont remise à ce dernier.
 Dès lors, ce pacte fut connu pour être Hilf al-Fudul.
 Sois un croyant positif, efforce-toi à résoudre les problèmes de ta société et ne vit pas à l’écart de la société et ne sois pas fanatique. Ne t’éloigne pas de ton entourage car chacun a un bon côté au fond de son âme.

L’objectif de relater les détails de Hilf Al-Fudul:

 J’ai voulu qu’on adopte ce pacte comme une méthode dans notre vie. Le prophète, à l’âge de vingt ans, y a assisté et si tu penses qu’il aurait refusé d’y prendre part après avoir reçu sa mission, eh bien, détrompe-toi, car il a dit le contraire:

((…et si j’avais été invité à un pacte pareil dans l’Islam, j’y aurais répondu sans hésitation))

  Donc ne te retire pas loin de la société, garde ton esprit ouvert et contribue à résoudre les problèmes de ta nation. Fais preuve de flexibilité en traitant avec l’autre partie, montre lui par des preuves évidentesque le musulman est un individu positif et bienfaisant et qu’il aime se mettre au service de sa nation.. Détache-toi du tour d’ivoire dans lequel tu t’es recroquevillé en disant: ces gens ne peuvent faire du bien et je ne fais pas partie d’eux.
 Lorsque le prophète a reçu des cailloux au Taëf, il a dit:

 

(( Ô Allah, guide ma nation ))

 Il ne les a pas désavoués, il a dit:

 

 

(( Ô Allah, guide ma nation ))

 Il n’a pas dit: ô Allah, guide ces gens-là.
 Parfois, l’homme fait un bout de chemin dans la voie de la croyance, et le voilà qui désavoue la société, se met à la mépriser et à se voir supérieur à tout le monde.
 Est-ce là la moralité des prophètes ? Est-ce que les prophètes ont vécu dans une tour d’ivoire, morale ou intellectuelle ? Ils ont été qualifiés dans le Coran:

 

 

( …qui mangeaient de la nourriture et circulaient dans les marchés )

 

Coran 25, AL FURQĀNE (LE DISCERNEMENT): 20

 Ils vivaient au milieu de la foule.
 Ce pacte implique des traits dont les musulmans aujourd’hui en ont besoin. Pour que l’autre partie puisse prendre connaissance de l’Islam, il doit voir en toi une personne positive et effective.