Doctrine Islamique :Les Djinns et la Magie- Leçon (7-7):La lutte contre la sorcellerie à travers la voie légale islamique.

2004-08-01

La voie légale islamique est l’unique voie pour lutter la sorcellerie:

Chers frères, nous sommes dans la septième des leçons qui portent sur l'interdiction d’avoir une relation avec les sorciers, les charlatans et les djinns. Honorables frères, la leçon précédente parlait des sorciers et aujourd'hui on verra une partie de ce grand sujet, à savoir: la lutte contre la sorcellerie ne se fait qu'avec le traitement légal. Il existe des milliers de moyens et de chemins dont le fondement est: le charlatanisme, la sorcellerie, le mensonge et la superstition. En fait, pour contrecarrer et lutter contre la sorcellerie, il nous faut une seule voie, c'est la voie légale. Un des grands ulémas a dit: "quiconque suit, pour lutter contre leur hostilité (des djinns), la voie ordonnée par Allah et Son messager, il ne les lésera point. Au contraire, il obéit à Allah et à Son messager dans le soutien du lésé, dans l'aide de l’affligé et dans le soulagement de l'angoissé".
Cela veut dire que si un homme qui est tombé sous l'effet de la magie ou qui est possédé par un djinn, se rend auprès d'un savant divin qui connait Allah, qui connait les détails de la méthode d'Allah et les moyens légaux, et les a appliqués dans la lutte contre la sorcellerie, rien ne sera reproché à ce savant parce qu'il a présenté une grand aide à cet ensorcelé ou à ce possédé. Avec la voie légale, ô frères, il n’y a pas d’association avec Allah. La première et dernière grande vérité est qu'aucune force sur terre ne peut te faire du mal sauf si Allah le veut.

(Or ils ne sont capables de nuire à autrui qu'avec la permission d'Allah)

Sourate AL Bakara 102

Ta relation avec le sujet de la sorcellerie et de la possession des djinns est avec Allah Seul.

Allah punit l'homme en le faisant posséder par un djinn:

Aujourd'hui, j'ai reçu un e-mail d'un homme dont la femme a des comportements irraisonnables, inacceptables et inhabituels de sa part. La plupart des médecins qui l’ont vue lui ont dit: "elle est possédée par un djinn". Ses paroles, ses comportements, son refus de coucher avec son mari et son agressivité envers lui sont incompréhensibles.
Les psychologues ont conclu qu'elle est possédée par un djinn. Des procédés islamiques légaux ont été appliqués sur elle et le mari m'a dit: « ce qui est incroyable, c’est qu'elle est revenue à sa gentillesse, à sa douceur, à sa mentalité et à son équilibre d’avant. »
Parfois, pour une grande raison, Allah, exalté soit-Il, punit un homme- alors qu'Il est La Justice Divine- en le faisant posséder par un djinn, à cause de son inattention, de sa négligence ou de sa persévérance dans un péché que personne ne connaît ou tout ce qui lui ressemble. Cette possession par Satan ou par les djinns, et les démons sont des djinns incroyants ; et l'effet de la sorcellerie sur cet homme, ne peut être évité qu'avec la voie islamique légale.

Le verset du "Trône" est le moyen le plus efficace pour vaincre les djinns:

La voie légale est le premier et dernier recours pour chercher refuge auprès d'Allah, exalté soit-Il:

(Et si jamais le diable t'inauthor à faire le mal, cherche refuge auprès d'Allah)

Sourate AL A'raf 200

(Certes, ceux qui pratiquent la piété, lorsqu'une suggestion du diable les touche, ils se rappellent du châtiment d'Allah)

Sourate AL A'raf 201

La possession d'une personne par le diable lui fait rappeler Allah, et la possession par un djinn inauthor à demander l'aide à Allah car Sa demande d'aide et Son rappel ont le même résultat et pour détailler: on demande l'aide d'Allah en récitant les deux sourates "An-Nass" et "Al- Falak", le verset du "Trône", la prière et l’invocation, tout cela renforce la foi qui nous pousse à éviter les péchés et la désobéissance.
Certains savants disent que le verset du "Trône" est le moyen le plus efficace pour vaincre les djinns. Beaucoup de gens qui ont essayé la récitation du verset du "Trône" sur un possédé, ont trouvé qu'il a une grande influence dans la lutte contre les démons en les écartant de l’âme humaine et en éloignant les djinns loin de l'âme du possédé.

La notion du diable n'est pas acceptable chez la plupart des musulmans:

Chers frères, le verset de "la chaise" est récité sur les personnes possédées par le diable ou les djinns ou sur les personnes qui sont tombées sous l'effet de la sorcellerie, ou qui ont subi un mal par les alliés des démons. Parfois, on trouve des démons parmi les humains; il peut être ton copain dans le travail, ton voisin ou ton proche. Cette personne est alliée avec le diable et il arrive qu'il t’oppresse ou qu'il te fasse du mal, cela aussi est une possession par un démon humain. Et si tu lis avec sincérité le verset du "Trône" sur tous ces gens, tu repousserais les démons loin d’eux. Je vous dis franchement: "la notion du diable n'est pas mentionnée chez la plupart des gens, ou des musulmans". L'idée qui dit qu'il y a une créature qui complote contre toi, qui te pousse à détester ta femme, qui crée de l'animosité entre toi et ton frère, qui t'inauthor au mal, à la colère, à la tyrannie et qui te rend un taureau enragé, c'est Satan:

(Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré)

Sourate AL Bakara 168

Par Allah, frères, à chaque fois que je vois un homme qui commet un crime, je dis: "c'est un acte du diable", il l'a poussé au vol, qui s’est transformé en meurtre, qui s’est transformé en corde de potence, c'est un acte du diable.
Les cas de divorce abusif dans leur majorité sont fréquemment dus à l'œuvre du diable. Les cas de faillite dans de grandes entreprises sont souvent dus à cause de l'œuvre du diable; un partenaire entêté qui veut prendre ce qui n'est pas à lui, en utilisant la force contre son associé, et c’est ainsi que l'entreprise fait faillite au moment où elle donnait de grands gains. Ne crois pas donc que la question du diable n’existe que dans les livres; le diable est avec chacun de nous, à chaque instant, dans chaque maison. Si quelqu'un entre chez lui sans dire "au nom d'Allah", le diable dira à ses frères: "vous avez trouvé un lieu où dormir". Et s’il s’assoit pour manger sans dire "au nom d'Allah", le diable dira: "vous avez trouvé le dîner". Le diable et ses alliés trouveront un lieu où dormir et un repas à manger si l'homme ne dit pas "au nom d'Allah" en entrant chez lui et en prenant son repas.
Parfois, on trouve une maison pleine de morosité, l’homme et la femme n’arrêtent pas de se critiquer, les disputes et les accusations devant les enfants sont monnaie courante, ainsi que l'animosité et l'agressivité parce que le diable vit à plein temps dans cette maison. Elle est comme une tombe parce qu'on n'y fait pas la prière, on n'y réauthor pas le Coran, on n'y évoque pas Allah, on n'y glorifie pas Allah, on n'y demande pas le pardon d'Allah. Alors, que si tu entres dans la maison en disant: "que le salut et la miséricorde d'Allah soient sur vous" le diable s'enfuira. Je suis obligé de parler avec sincérité.
Je répète en disant que la notion du diable n'existe pas chez la majorité des Musulmans en dépit que le noble Coran affirme cela:

(Le diable est certes, pour l'homme, un ennemi déclaré)

Sourate AL Issra 53

Le diable est responsable de la corruption dans les relations entre les gens:

Il parait clair d’après ce qui se passe dans notre société que n’importe quel homme qui jure de divorcer de sa femme si jamais elle va chez sa sœur, elle ne fait qu’à sa tête et elle part rendre visite à sa sœur. Gloire à Toi Allah! L’épouse sacrifie son mari et la bonne relation avec lui. Des centaines et des milliers d'histoires pareilles: un serment juré par un homme à sa femme, cette dernière fait fi du serment de son mari suivant les incitations du diable. Parfois le père adresse un conseil à ses enfants mais s'il y a des problèmes entre les parents, la mère demande aux enfants de ne pas écouter les ordres du père. Si le père leur conseille de prier, elle lui dit: laisse-les, ils sont fatigués et s'il les invite à aller à la mosquée avec lui, elle refuse, c'est un diable. Et parfois, c’est le mari qui incarne le diable. Il dit: sa moralité est mauvaise, le diable est en elle. Le diable sait exactement comment corrompre la relation entre les époux, entre les partenaires ou entre les voisins avec des mots durs, des remarques déplacées et parfois de l’agressivité. On trouve parfois un homme gentil, doux et avec un sourire aux lèvres mais dès qu'il entre chez lui, c’est un véritable monstre, pourquoi ce changement ? Ce sont ta femme et tes enfants qui n'ont personne d’autre que toi, et ton sourire, c’est pour qui? Il est pour ta femme. Si le mari travaille dans un bureau avec des employées, il n’y a pas plus gentil et respectueux avec elles que lui, il devient aimable, poli, modeste, il choisit les plus beaux mots. Par contre, avec sa femme, il prononce les mots les plus durs et les plus blessants. Parfois, le diable t'empêche d’adresser un remerciement à ta femme pour la propreté de la maison, pour le bon repas ou pour les enfants bien éduqués. Il ne fait que manger, sans dire "que la paix soit sur toi", "qu'Allah te donne la santé", "qu'Allah te récompense", "Allah m'a honoré en t’épousant", par contre, tu n’entends que des mots durs comme du roc.
Par Allah, frères, je souffre beaucoup quand j'entends des histoires racontées par nos frères au téléphone ou à travers les e-mails: les maisons des musulmans sont devenues un enfer insupportable, est-ce le destin? Ceci est dû à des fautes commises et non pas à cause du destin. Ne peux-tu pas être un mari noble, poli, gentil, tolérant, tendre et clément? Ne peux-tu pas, ô épouse, être intelligente? Le gain de l'argent est très difficile et plein d'obstacles, de pressions, de fatigue, et de lois. Tu es déchargée de tous les soucis et tu veux tous tes besoins sans attente en n'excusant pas ton mari et en faisant une grande pression sur lui, ce qui le pousse à perdre son équilibre. Un diable est dans la maison, il est l’allié du mari ou de l’épouse, ou de tous les deux.
Les maisons des musulmans sont devenues un enfer insupportable, il n'y a ni amitié, ni amour, ni respect envers les parents, ni préoccupation envers les enfants.

La séparation entre les gens est le plus grand but du diable:

Une deuxième fois: la notion du diable est ambiguë chez la plupart des gens. Parfois, un homme s'empresse de faire du mal sans rien gagner en contrepartie. Parfois, de grands désastres ont lieu à cause d'un mot ou d'une petite erreur. Pour cela, dis: "je demande l'aide d'Allah contre le diable maudit" en entrant chez toi. Et en sortant, dis: "ô Allah, je demande ton aide, pour ne pas être égaré ou d’égarer quelqu’un, pour ne pas être humilié ou humilier quelqu’un, pour ne pas être lésé ou léser quelqu’un". Il y a une invocation à apprendre quand on entre à la maison et quand on en sort. Tu dois savoir que le plus grand but du diable est de séparer les époux, les frères, les associés et les voisins.

Un des buts accompli par le diable est le déchirement de la société et par Allah, frères, les sociétés musulmanes aujourd’hui sont bel et bien déchirées. Si on réauthor le verset du "Trône" avec sincérité et fidélité et avec un cœur présent, le diable s'enfuit. Gloire à Toi, ô Allah! Personne n'est irréprochable. Un savant estime qu'il faut frapper fortement la personne possédée pour que le djinn puisse sortir. Il ajoute que ces coups agissent sur le djinn et non sur le possédé. Un autre savant interroge: où est la preuve? Frapper la victime n'est indiqué ni dans le Coran ni dans la Sunna. Tu veux le faire mourir! Et tu dis que tu veux le guérir. Allah a évoqué le remède, suis donc Son conseil, Il n'a pas parlé de coups, j'entends beaucoup ces cas. Tous les gens qui vont chez un charlatan qui se croit capable de faire sortir les djinns de leurs corps, sont victimes d'une «raclée» douloureuse et parfois insupportable. Ce savant a conclu: « Tout ceci n'a pratiquement aucun fondement. »

Les nobles versets avec lesquels on implore l’aide d’Allah pour celui qui est possédé par un djinn:

1- Le verset du "Trône":

Il est préférable de le réauthorr sur une personne ensorcelée, ou possédée par un djinn ou par un djinn humain et ce dernier a une influence plus grande que les vrais djinns qui sont moins dangereux que lui. Il arrive qu'un jeune homme innocent passe une soirée avec ses amis, il boit une tasse de thé qui contient de la drogue. Devenant un habitué de la drogue, il perd tout ce qu'il possède pour en acheter, puis il emprunte de l'argent, puis il vole, ce qui l’amène à la fin de permettre à son ami de coucher avec sa sœur en échange du prix de la drogue.
Par Allah, frères, il existe des histoires concernant les drogues, qui font blanchir les cheveux des garçons. C'est le diable, pour cela l'homme doit avoir un très grand degré de prudence.

((Ne prends comme ami qu'un croyant. Et ne permets qu'au pieux de prendre de ta nourriture))

Abou Dawood, AL Tirmithi, Ibn Haban et Al Hakem d'après Abi Sa'd

Une deuxième fois:

((Ne prends comme ami qu'un croyant. Et ne permets qu'au pieux de prendre de ta nourriture))

Abou Dawood, AL Tirmithi, Ibn Haban et Al Hakem d'après Abi Sa'd

N’entre pas dans une maison que tu ne connais pas et ne permets pas à quelqu'un que tu ne connais pas d'entrer chez toi.

2- AL Fatiha et les versets "AL Mou'aouazat":

La Fatiha (l'ouverture): l'imam AL Bokhari, qu'Allah soit satisfait de lui, raconte dans son livre authentique (Sahih). Si on dit "qu'Allah soit satisfait de lui" pour un imam contemporain, il a pour sens de l’invocation. Et si on le dit pour un honorable compagnon, il a pour sens de la résolution parce qu'Allah, exalté soit-Il, a dit:

(Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment de l'allégeance sous l'arbre)

Sourate AL Fateh 18

Il y a une grande différence entre le fait de dire: "qu'Allah soit satisfait de lui" dans le sens de l’invocation ou de la résolution. D'après Abi Sa'id Ben AL Mou'la, il a dit:

((Je priais dans la mosquée lorsque le messager d'Allah, paix et salut sur lui, m'a demandé mais je ne lui ai pas répondu. Je lui ai dit: (ô messager d'Allah, je priais) il a dit: (Allah n'a-t-Il pas dit: répondez à Allah et à Son messager lorsqu'il vous demande à ce qui vous renaît?) et puis il m'a dit: (avant que tu ne sortes de la mosquée, je vais t'apprendre la sourate la plus importante dans le Coran) ensuite, il a pris ma main et quand il a voulu sortir, je lui ai dit: (n'as-tu pas dit que tu m'apprendrais la sourate la plus importante dans le Coran?) il a dit: (Louange à Allah, Seigneur de l'univers; ce sont les sept versets les plus répétés et le noble Coran que j’ai eu par la révélation))

ALBokhari d'après Abi Sa'id Ben AL Mou'la

Un autre hadith qui parle de la bénédiction de la Fatiha, ce hadith est aussi cité dans les deux livres authentiques (sahihs). D'après Abi Sa'id, qu'Allah soit satisfait de lui:

((Des compagnons du prophète, paix et salut sur lui, étaient partis en expédition. Ils firent halte près d’une tribu de nomades Arabes et leur demandèrent l’hospitalité mais ceux-ci refusèrent. Le seigneur de ce quartier a été piqué – par un serpent ou un scorpion- et ils n’avaient trouvé aucun remède efficace. Alors, les Arabes se sont rendus auprès des compagnons et leur ont dit: "ô hommes! Notre seigneur a été piqué et nous avons fait pour lui tout notre possible mais sans résultat. Avez-vous un médicament pour lui?". L’un d’entre eux a dit: "oui, par Allah, je fais de l’exorcisme (la rouquia), mais par Allah, on vous a demandé l’hospitalité mais vous avez refusé. Certes, je ne prononcerai aucune formule qu'après avoir reçu la promesse de nous donner une rétribution. Les Arabes se concertèrent et acceptèrent de nous donner un certain nombre de moutons. Alors, le compagnon a commencé par lancer quelques gouttes de salive tout en récitant le Coran sur le seigneur, et de répéter "Louange à Allah, Seigneur de l'univers". Et c'est ainsi que le maître a retrouvé sa vivacité et sa force et se mit à marcher sans ressentir le moindre mal. Les Arabes ont décidé de donner aux compagnons le troupeau promis. Certains ont dit: "Partageons, maintenant" mais l'homme qui a fait la Rouqia a dit: "non, n'acceptez pas le cadeau jusqu'à ce qu'on aille chez le prophète, PSL, et qu'on lui raconte ce qui s'est passé et on attend ses ordres". Ils sont allés chez le messager d'Allah, PSL, et lui ont raconté ce qui s'est passé. Il a dit:" comment savez-vous que c'est une Rouqia?" et il a ajouté: "vous aviez raison, répartissez ces moutons entre vous et donnez-moi une part" en disant cela, le prophète se mit à rire".))

Raconté à l'unanimité d'après Abi Sa'id qu'Allah soit satisfait de lui

Prendre de l'argent en contrepartie de la récitation du Coran est illiauthor :

Les oulémas ont déduit de ce hadith que tu peux prendre de l'argent contre la Rouqia. Il existe un autre hadith, d'après Ibn 'Abbas:

((Des compagnons du prophète, PSL, sont passés près d'une tribu où un homme est piqué par un serpent ou un scorpion. Un homme leur a exposé la situation en leur demandant: "y a-t-il parmi vous quelqu'un qui fait la Rouqia? Il y a parmi nous un homme piqué". Un des compagnons s'est empressé à réauthorr la Fatiha en contrepartie d’un chameau, et l'homme a guéri. Le compagnon a apporté le chameau chez ses amis qui ont détesté cela lui disant: "tu as pris un salaire contre le livre d'Allah?" ils sont allés à Médine et ont demandé: "ô messager d'Allah, il a pris un salaire contre le Livre d'Allah". Le messager d'Allah, PSL, a dit: "le salaire le plus juste que vous ayez pris est celui du Livre d’Allah".))

AL Bokhari d'après Ibn 'Abbas

Cela est spécifique à la Rouqia et il ne s'applique pas du tout aux autres cas. En ce qui concerne la Rouqia, l'homme qui l'exerce peut prendre un salaire. Il est convenu chez les compagnons qu'il est illiauthor de prendre de l'argent contre la récitation du Coran sauf pour la Rouqia. Comme les compagnons du prophète, qu'Allah soit satisfait d'eux, ont compris lorsqu'ils ont dit au prophète PSL: "Il a pris de l'argent en contrepartie du Livre d'Allah" alors qu'ils avaient entendu dans Sa parole, exalté soit-Il:

(Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix)

Sourate AL Mayda 44

Donc, les gens qui réauthornt le Coran pour répondre aux besoins des autres dans les occasions, qu'ils se méfient que leurs gains soient illégaux.

3- Les derniers versets de la sourate AL Bakara "la vache":

Chers frères, on a le troisième hadith. D'après Ibn 'Abbas:

((Gabriel étant assis chez le prophète PSL, a entendu un son au- dessus de lui, il a levé la tête et a dit: (une porte du ciel a été ouverte, elle ne l'a été qu’aujourd’hui et un ange en est descendu, c'est la première qu’il est descendu vers la terre). L’ange a salué en disant: (reçois la bonne nouvelle d'avoir deux lumières qu'aucun prophète avant toi n'a eu: la Fatiha du Livre et les derniers versets de sourate AL Bakara. Avec chaque lettre que tu liras de ces versets, tu auras ce que tu demandes))

Moslim d'après Abi 'Abbas

Les deux sourates: AL Falak et AL Nass, le verset du "Trône", la Fatiha du Livre, les derniers versets de sourate AL Bakara, ces versets et ces sourates repoussent la sorcellerie, la possession et les complots des djinns humains qui sont de notre espèce.

Les bienfaits de sourate AL Fatiha:

L'imam Ahmad a rapporté d' Ibn Djaber:

((Je suis allé chez le messager d'Allah, PSL, qui versait de l'eau. Je lui ai dit: (que le salut soit sur toi, messager d'Allah!) et je l'ai répété trois fois mais il n'a pas répondu et puis il est parti et je l'ai suivi. Il est entré chez lui, et moi je suis entré dans la mosquée où je me suis assis, chagriné et triste. Le messager d'Allah est venu après s'être lavé et a dit: (et que le salut et la miséricorde d'Allah soient sur toi) et il l'a répété trois fois. Et puis il a dit: (ô Abdoullah, veux-tu savoir quelle est la meilleure sourate dans le Coran?) j'ai dit: (oui, ô messager d'Allah) il a dit: (lis: Louange à Allah, Seigneur de l'univers…jusqu'à ce que tu la termines))

Ahmad d'après Ibn Djaber

Nous parlons toujours des bienfaits de sourate AL Fatiha: At-Tirmithi a rapporté d’après Abi Houraira

((Le messager d'Allah est sorti vers Abi Ben Ka'b qui priait, et il a dit: (par Celui qui maintient mon âme en Ses mains; Allah n'a fait descendre ni dans la Thora, ni dans l'Evangile ni dans le Zabour ni dans la bible des versets pareils: ce sont les sept versets bénis (qui sont beaucoup répétés))

AL Bokhari d'après Abou Houraira

Le fait d’être modeste, de ne pas exposer ses ornements et de ne pas se vanter:

Honorables frères, c'est la méthode légale dans le combat contre la sorcellerie, la possession et les « diables humains ». Avec la demande de la protection d'Allah, tu deviens le plus fort, le plus instruit et le plus riche des êtres humains. Mais, gloire à Toi, Ô Allah! Il existe des choses qu'on répète trop souvent au point qu’elles ont perdu leurs sens et leurs valeurs. Par exemple: si un homme s'est mis en colère à cause de quelqu’un, il dit "j'atteste qu’il n’y a point de divinité à part Allah". Cette attestation a-t-elle été dite pour que tu exprimes ta colère? Il arrive que tu interroges un homme athée sur sa santé, et il répond "louange à Allah". Tu fais louange à qui? A force d’utiliser certains mots, les Musulmans les répètent comme des perroquets, des mots creux pour la forme seulement jusqu’à en perdre leurs sens. Quant à toi, lorsque tu dis: "je demande refuge auprès d'Allah contre le diable maudit", dis: "Je cherche protection auprès d'Allah, le Seigneur de l'aube naissante, contre le mal des êtres qu'Il a créés, contre le mal de l'obscurité quand elle s'approfondit, contre le mal de celles (les sorcières) qui soufflent sur les nœuds et contre le mal de l'envieux quand il envie". Le prophète, PSL, a dit: "l'œil de l'envieux met le chameau dans la marmite et met l'homme dans la tombe".
Si l'homme se vante d'un bienfait, s'il en est fier cherchant à briser les cœurs de ceux qui l'entourent, en disant: "je gagne telle somme, c'est mon salaire, je suis allé à tel endroit, s'il commence à se vanter des bienfaits attribués à lui par Allah, gloire à Lui, s'il s'enorgueillit devant les serviteurs d'Allah, l'œil des envieux le touchera parce qu'il était écervelé et occupé à se complimenter, à s'enorgueillir, à se voir plus haut et plus grand. Ainsi, il a suscité la jalousie et un jaloux aussi écervelé que lui viendra pour l'envier. Alors, il sera atteint « d'un œil » (l’envie) qu'on ne peut repousser son danger par un mot seulement "que l'œil de l’envieux soit aveuglé". Que non, cela ne repousse pas l'envie. Elle est repoussée par la modestie et en n’exposant pas ses ornements, en ne se vantant pas, en n’étant pas orgueilleux et fanfaron, c’est le remède contre l'envie. Quant à accrocher un cadre sur lequel est écrit: "l'envieux ne domine pas", cette parole ne fait ni avancer ni reculer.
Je vous conseille honorables frères, et bien sûr je demande à Allah la sécurité pour moi et pour vous contre les Djinns, les fables des menteurs et des charlatans, contre l'égarement des égarés et contre toute corruption et perdition sur la terre. En fait, je vous considère des messagers pour ceux qui vous entourent car chacun de vous est entouré de gens et s'il a entendu des histoires pareilles, il devrait prendre une attitude ferme et osé et affirmer qu’aucune puissance dans le monde ne peut nuire à quelqu’un sans la permission d'Allah, et il devrait affirmer que le meilleur moyen d’éloigner ces maux est la demande de protection auprès d'Allah, avec notamment la récitation de La Fatiha, les deux sourates (AL Falak et AL Nass), le verset du "Trône" et les derniers versets de sourate AL Bakara "la vache".