Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Introductions importantes:

1-Ramadan est pour celui qui jeûne un stage concentré de Sunna:

  Honorables frères, les leçons de Ramadan se rapportent à ce mois, le mois du jeûne, la seconde des adorations les plus importantes en islam. C’est un stage concentré de trente jours afin qu’Allah nous pardonne ce qui a eu lieu avant Ramadan.

 A cette occasion, il faut mentionner ce que le Prophète (bénédictions et paix sur lui) a dit dans ce hadith authentique:

« Les Fautes passées de celui qui jeûne Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées. Les fautes de celui qui accomplit la prière de nuit à Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées. »

(Approuvé à l’unanimité)

2- Le pardon à Ramadan des fautes qui sont entre Allah et le serviteur:

 image Mais pour ne pas nous faire des illusions, car la vérité amère est mille fois mieux que l’illusion rassurante, les fautes pardonnées à Ramadan, au Hajj (pèlerinage) et à la suite du repentir sincère, sont exclusivement celles entre vous et Allah. Celles entre vous et les créatures ne sont effacées que par la compensation ou le pardon (de ceux auxquels on a fait préjudice).
 Aussi Allah dit-Il:

«Il [Allah] vous pardonnera une partie de vos péchés »

(Al-'Ahqâf: 31)

« Toutes les fautes envers Allah sont pardonnées à Ramadan, alors que, celles envers l’être et son frère ne le sont pas, même si le fautif est un martyr.

(Rapporté par Ahmad dans son Mousnad et dans Sahih Moslim d’après Ibn ‘Amr)

3-Les droits d’Allah sont basés sur l’indulgence:

 Les droits des serviteurs sont basés sur la rigueur, alors que les droits d’Allah sont basés sur l’indulgence, et la différence est grande. Que celui qui doit une dette ancienne, une garantie ou un devoir envers un des membres de sa famille ne s’attende pas à ce que Ramadan arrive et qu’Allah lui pardonne toutes ses fautes. Celles qui se trouvent entre Allah et vous exclusivement sont pardonnées, alors que celles entre vous et les serviteurs ne le sont que par la compensation ou le pardon de celui qui a subi le préjudice.
 image Le Messager d’Allah (bénédictions et paix sur lui) dit:

« (Des péchés il y en a) Un péché impardonnable – l’association à Allah – et un péché jamais abandonné – celui qui est entre vous et un des serviteurs – et un péché pardonné – celui entre vous et Allah »

(Rapporté par At-Tabarani d’après Salmane)

 Donc:

« Celui qui accomplit le Hajj (pèlerinage) sans pratiquer de rapports sexuels ni accomplir de perversités revient chez lui (pur de ses péchés) comme un nouveau-né. »

(Rapporté par Ahmad dans son Mousnad, Sahih Al-Boukhari, An-Nissâ’i et Ibn-Majah d’après Abou Houraïra)

 Pour ce qui est entre vous et Allah:

« Les Fautes passées de celui qui jeûne Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées. »

 Pour ce qui est entre vous et Allah:

« Les fautes de celui qui accomplit la prière de nuit à Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah sont pardonnées. »

 Les fautes qui sont entre vous et Allah peuvent être pardonnées tandis que celles entre vous et les serviteurs ne sont jamais supprimées. Aussi, l’honorable Prophète (bénédictions et paix sur lui) est-il entré dans une des maisons d’un de ses majestueux Compagnons qui venait de mourir et avant d’accomplir pour lui la prière des morts,

Il demanda: “ Doit-il une dette ?” Ils répondirent: “Oui.” Il dit alors: “Accomplissez la prière (des morts) pour votre ami.” Et il ne pria pas avec eux jusqu’à ce que quelqu’un eût dit: “Je paye sa dette, ô Messager d’Allah.” C’est alors qu’il accomplit la prière pour le mort. Le lendemain, il demanda au créancier: “La dette a-t-elle été acquittée ?” --- “Non.” Répondit l’homme. Au troisième jour, il lui demanda: “La dette a-t-elle été acquittée ?” ---: “Non.” Dit l’homme à nouveau. Au quatrième jour, il lui demanda: “La dette a-t-elle été acquittée ?” L’homme dit: “Oui.” Alors le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit: “Sa peau s’est refroidie.”

(Rapporté par Ahmad d’après Djaber)

Une illusion rassurante qui n’a aucun rapport avec le droit musulman:

 Honorables frères, le commun des Musulmans pensent que toutes les fautes de celui qui jeûne Ramadan sont pardonnées. Seules celles commises envers Allah sont pardonnées, tandis que celles qui sont envers les serviteurs doivent être compensées. Allah dit:

« Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra. »

(Az-Zalzala (LA SECOUSSE): 8)

 Un bédouin vint dire au Prophète (bénédictions et paix sur lui):“Ô Messager d’Allah, conseille-moi succinctement. Il (bénédictions et paix sur lui) lui dit: “Dis: Aies foi en Allah et sois droit” Le bédouin répondit: “Je désire moins que cela.” Le Messager (bénédictions et paix sur lui) lui dit: “Alors attends-toi à l’épreuve.” Des paroles subtiles qui signifient que, si tu n’es pas droit, sois prêt pour les épreuves

« Aucune difficulté, aucun frémissement d’un veine ni d’égratignure par un bâtonnet qui ne soit en conséquence à votre action, et ce qu’Allah pardonne est beaucoup plus. »

(Rapporté par Ibn ‘Assâker d’après Al-Barâ’)

 Un autre bédouin vint dire: “Ô Messager d’Allah, conseille-moi succinctement.” Il (bénédictions et paix sur lui) lui récita:

«Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra * et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, le verra.»

 Le bédouin répondit: “Je m’en tiendrai là, cela me suffit.” Le Messager (bénédictions et paix sur lui) commenta: “L’homme a compris.”

Entre les adorations cultuelles et les adorations transactionnelles:

1-Les adorations cultuelles ne sont valables que si les adorations transactionnelles:

 Honorables frères, l’important est d’être agréé par Allah. Le jeûne, la prière et le Hajj sont des adorations cultuelles mais ils ne sont agréés que si les adorations transactionnelles le sont. La preuve:
Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) demanda à ses Compagnons:

« Savez-vous qui est le ruiné ?” --- “Le ruiné parmi nous, ô Messager d’Allah est celui qui n’a ni Dirham ni possessions.” Répondirent-ils. Le Messager d’Allah (Paix et bénédictions sur lui) dit: “Le ruiné parmi ma nation est celui qui vient au Jour de la Résurrection avec du jeûne, de la prière et de la Zakat, ayant insulté un tel, imputé tel autre, molesté l’argent de tel autre, versé le sang d’un autre, battu un autre. Il attend, et untel lui prend de ses bonnes actions, tel autre de même et, s’il lui manque de bonnes actions pour s’acquitter de toutes ses dettes, leurs mauvaises actions lui son imputées et il est jeté en enfer. »

(Rapporté par Moslim d’après Abou Houraïra)

 Qui est le ruiné ? Celui qui prie sans être droit.

« Des gens arrivent au Jour de la Résurrection avec des bonnes actions aussi grandes que la montagne Touhama mais qui seront pulvérisées en poussière par Allah. On demanda: “Ô Messager d’Allah, éclaircis cela pour nous. ---- “Ils prient comme vous le faites, accomplissent la prière de nuit comme vous mais lorsqu’ils sont seuls face aux interdictions d’Allah, ils les violent. »

(Rapporté par Ibn Majah d’après Thawbane)

 Donc:

« La Salât est le pilier de la foi. »

(Rapporté par Al-Bouhaïqi dans Les Branches de la foi d’après ‘Omar)

 A condition d’être droit.

«Ceux qui disent: «Notre Seigneur est Allah», et qui se tiennent dans le droit chemin »

(Foussilat (LES VERSETS DETAILLES): 30)

« Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres »

(An-Nisâ' (LES FEMMES): 57)

Nous désirons un Musulman comme ce berger:

 Le fils de ‘Omar testa un berger en lui disant: “Vends-moi cette brebis.” --- “Elle n’est pas à moi.” répondit le berger. Ibn ‘Omar lui dit: “Dis à son propriétaire qu’elle est morte ou que le loup l’a mangé.” Le berger répondit: “Par Allah, j’ai grand besoin de son prix et si je dis à son propriétaire qu’elle est morte ou que le loup l’a mangé il me croira, je suis pour lui véridique et honnête ? Mais où est Allah ?” Ce berger malgré sa faible condition culturelle a mis son doigt sur l’essence de la religion.

Des hadiths qui démontrent l’influence des transactions sur les adorations:

Premier hadith :

« Telle personne est réputée pour son assiduité à la Salât, à la Zakât et au jeûne. Cependant, elle nuit à ses voisins par la médisance. Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) répondit: “Elle finira en enfer.”

(Rapporté par Ahmad et Al-Bazar d’après Abou Houraïra)

Deuxième hadith:

image « Une femme entra en enfer pour avoir enfermer un chaton, elle ne l’a pas nourri et ne l’a pas laissé se nourrir des bêtes de la terre.”

(Approuvé à l’unanimité d’après Ibn 'Omar)

 Ainsi, les adorations cultuelles ne sont ni valides ni agréées à moins que les adorations transactionnelles le soient.






Troisième hadith:

« L’abandon d’un Daniq (l’équivalent 2, 832 grams) d’interdit, vaut mieux que quatre-vingts Hajj accomplis après le Hajj prescrit. »

Le quatrième hadith:

« Celui qui n’a pas de crainte en ce qui concerne la désobéissance à Allah lorsqu’il lui fait face, Allah ne se soucie point du reste de ses actions. »

(Rapporté par Ad-Daylami d’après Anas)

Le cinquième hadith:

« Deux Rak’a (unité de prière) d’un homme qui craint Allah vaut mieux que mille d’un homme qui mélange (les bonnes actions aux mauvaises).

(Rapporté par Ach-Chirazi et Al-Bouhayqi d’après Anas)

Une histoire réelle:

 L’imam d’une mosquée dans une des banlieues de Londres prenait tous les jours un taxi pour aller à la mosquée. Un jour qu’il payait le chauffeur, ce dernier lui donna 20p en plus de son dû. L’imam réfléchit quelques secondes et se dit en lui-même: “Il n’y aurait pas de mal à les garder, la compagnie de communications anglaise a des revenus astronomiques et j’ai expressément besoin de cette somme.” Mais avant de descendre du taxi, il mit instinctivement la main dans la poche et donna les 20p au chauffeur qui lui dit: “Vous êtes l’imam de cette mosquée ? Il y a deux jours, j’ai pensé venir vous rendre visite à la mosquée pour adorer Allah mais j’ai voulu vous tester avant.” L’imam tomba évanoui par le choc. Il réalisa l’énormité de son crime s’il n’avait pas donné la somme au chauffeur.  Lorsqu’il eut repris ses sens, il se dit: “Ô Allah, j’ai failli vendre tout l’islam à 20P.”

L’importance de la crainte d’Allah dans l’éducation:

 Pourquoi les Compagnons du Prophète (bénédictions et paix sur lui) valaient-ils mille hommes d’aujourd’hui ? Parce qu’ils se tenaient aux limites d’Allah.
 Il en est de même pour la salât. Si vous ne craignez pas Allah, vous ne pouvez pas faire de lien avec Lui:

« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salât »

(Al-Mou'minoûn (LES CROYANTS): 2)

 Allah dit de la salât:

« la Salât est une lourde obligation, sauf pour les humbles»

(Al-Baqara (LA VACHE): 45)

 L’humble, déférent est celui qui obéit à Allah, glorifié et exalté soit-Il, et dont le cœur par conséquent est plein de déférence envers Lui.

« Pas besoin de se priver de boire et de manger (jeûner) pour celui qui n’abandonne pas le mensonge.»

(Rapporté par Al-Boukhari, Abou Dawoud, At-Termizi et Ibn Majah d’après Abou Houraïra)

La raison du jeûne est:

Premièrement:

 Sentir que nous avons besoin d’Allah. Vous vous privez de boire et de manger et en sentant la faim et la soif vous réalisez que vous êtes Son serviteur. Et plus vous sentez que vous avez besoin de Lui, plus vous vous haussez chez Lui.

Je n’ai que mon besoin de Toi comme moyen
Par ce besoin comme moyen je pousserai
Car frapper à Ta porte est mon seul moyen,
Si Tu la fermes laquelle je frapperai

 Ainsi, le jeûne nous habitue à avoir besoin d’Allah.

Deuxièmement:

 imageLe jeûne nous convainque que nous sommes loyaux à Allah pace qu’aune loi au monde ne vous est applicable au cas où vous manger durant le jour à Ramadan. C’est une question qui ne concerne que Ramadan. Vous pouvez rentrez chez vous alors que le frigidaire est plein d’eau froide et boire sans que personne ne vous voit mais vous ne prenez pas une goutte d’eau. C’est pour cela que:

« Toutes les actions du fils d’Adam sont pour lui-même à part le jeûne qui est pour Moi et c’est Moi qui le récompense. »

(Approuvé à l’unanimité)

 Ainsi le jeûne est l’adoration de la sincérité.

Troisièmement :

 Autre chose: le jeune fortifie la volonté parce qu’à Ramadan le liauthor vous est interdit, alors vous délaissez l’interdit d’autant mieux.
 Vous perdez votre équilibre si vous mentez en vous privant de nourriture! De même si vous regardez une femme qui ne vous est pas liauthor ou si vous proférez un faux serment durant une transaction.
Allah vous défend le liauthor à Ramadan pour fortifier votre volonté et vous éloigner de l’interdit d’autant mieux.

Quatrièmement:

 imageAllah a voulu que nous vivions la réalité des pauvres. Nous pouvons la vivre ou la concevoir avec notre cerveau. Mais il ya une grande différence entre vivre le fait et le concevoir. Par exemple la femme de ton ami l’a quitté et s’est en allée chez ses parents. Toi tu as ta femme chez toi, tu as tout le confort chez toi, tes enfants sont servis, tu ne vis pas la réalité de la privation de ta femme. Tu comprends la situation de ton mari mais tu ne la sens pas:

Il n’y a que celui qui a souffert de la passion qui la connait
Et il n’y a que celui qui est noyé dans l’amour qui le connait

 Allah, glorifié et exalté soit-Il, a voulu que nous endurions la souffrance des pauvres. ? Nous avons à notre table des boissons et des mets que nous n’apprécions pas alors que le pauvre ne trouve rien.
 Un ami m’a un jour raconté qu’il avait rendu visite à une de ses parentes et il a juré qu’il n’avait rien trouvé dans son frigidaire et qu’il n’y avait pas une lmette de pain dans la maison. Lorsque nous jeûnons, nous nous rappelons de ceux qui ne nt pas de nourriture.
 J’ai vu une fois chez le boucher une dame qui achetait des pieds de poulets qui sont généralement donnés aux chiens. Elle les achetait pour donner à la nourriture le goût de la viande uniquement.

Des avantages de Ramadan: le mois des dépenses:

 imageRamadan est le mois des dépenses, le mois de la bienfaisance, de la charité, de l’aumône de la zakat, et le jeûne n’est agréé que si la zakat de la rupture du jeûne est payée. L’imam Ach-Chafe’y préférait que cette catégorie de la zakat soit payée au début de Ramadan parce qu’elle permet au pauvre de se nourrir et qu’elle expie les péchés. C’est pour cela qu’Allah a voulu faire éprouver à chacun le goût de la dépense. Cette zakat est obligatoire pour toute personne qui possède la nourriture d’une journée. Même celui qui n’a qu’un seul repas le jour doit la payer pour sentir ce goût.
 Mes frères, le jeûne de Ramadan reste accroché entre le ciel et la terre jusqu’à ce que la zakat de la rupture du jeûne soit payée.

Des exemples du lien entre les adorations transactionnelles et les cultuelles:

 Mes frères, les adorations cultuelles, parmi lesquelles le jeûne, ne sont valables et agrées que si les adorations transactionnelles le sont, donc:

1-Le jeûne et le mensonge:

« Celui qui n’abandonne pas le mensonge pas besoin pour lui de se priver de boire et de manger (jeûner). »
« Combien de ceux qui jeûnent n’ont de leur jeûne que la faim et la soif. »

(Rapporté par An-Nissa’i et Ibn Majah d’après Abou Houraïra)

 C’est ainsi que le jeûne des communs est de laisser le manger et le boire, alors que celui des croyants est de délaisser les désobéissances et les péchés et que le jeûne de ceux qui craignent Allah est de laisser toute autre chose à part Allah.

« Toutes les actions du fils d’Adam sont pour lui-même à part le jeûne qui est pour Moi et c’est Moi qui le récompense. »

(Approuvé à l’unanimité d’après Abou Houraïra)

2-Si nous passons au Hajj:

« Celui qui accomplit le Hajj avec de l’argent illiauthor, se met en route et prononce ces formules rituelles “Présent, ô Allah, à votre service” reçoit comme réponse “Tu n’es pas présent, tu ne réponds pas aux ordres et ton Hajj n’est pas accepté.”»

(cité dans les traditions)

 Ainsi, ni le jeûne, ni la prière ni le Hajj ne sont valables et agréés que si l’être prend soin des adorations transactionnelles. Le croyant ne ment pas, il est honnête, chaste et ne triche pas. Le jeûne est pour vous rendre honnête et véridique. Allah dit:

«Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété »

(Al-Baqara (LA VACHE): 183)

La crainte d’Allah:

 imageAt-Taqwa c’est la crainte d’Allah dans le sens large. Lorsque vous êtes en bon terme avec Allah, que vous vous repentez à Lui, que vous accomplissez de bonnes actions et que vous vous mettez devant Lui pour la salât, quels seront les fruits de cette prière ? Allah, glorifié et exalté soit-Il, vous emplit le cœur de lumière et vous fait discerner le vrai et le faux tels quels.

«Vous qui avez cru! Craignez Allah et croyez en Son messager pour qu'Il vous accorde deux parts de Sa miséricorde, et qu'Il vous assigne une lumière à l'aide de laquelle vous marcherez »

(Al-Hadîd (LE FER): 28)

 Cette lumière vous fera voir la vérité du faux et c’est At-Taqwa:

«Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété »

 Comme l’a dit l’imam Al-Ghazali, At-Taqwa: est une lumière qu’Allah, glorifié et exalté soit-Il, met dans les cœurs et qui fait voir la différence entre le bien et le mal. Que voient-ils ceux qui commettent les péchés ? Ils voient des jouissances et des gainsmatériels. C’est ainsi que ceux qui désobéissent à Allah, glorifié et exalté, sont aveugles. Allah dit:

« Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement * Il dira: «Ô mon Seigneur, pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors qu'auparavant je voyais?»* [Allah lui] dira: «De même.»

 C'est-à-dire de même tu étais aveugle dans le monde, parce que:

«Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent.»

(AL-HAJJ (LE PELERINAGE): 46)

 Aussitôt que vous coupez avec Allah, glorifié et exalté soit-Il, vous perdez la lumière et vous mélangez la discernation du mal et du bien. Vous voyez les dépenses de l’idiotie et l’avarice de la sagesse, vous voyez le profit des plaisirs de la jouissance et votre éloignement d’eux de la sottise.
 Aussi pour voir le vrai et le faux tels quels, vous devez jeûner ce mois: «Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété »

«pendant un nombre déterminé de jours. »

(Al-Baqara (LA VACHE): 184)

La salât est une purification des saletés:

 L’être humain se purifie également de ses saletés par la salât. Aussi, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) a-t-il dit:

«La salât est de la lumière »

(Rapporté par Moslim d’après Abi Malek Al-Ach’ary)

Les adorations ont une même fonction: la liaison avec Allah:

 Nous devons savoir que la salât, le jeûne, le Hajj, la zakat, la véracité, la chasteté et l’obéissance ont pour fonction de nous lier à Allah, glorifié et exalté soit-Il. La liaison avec Allah est le but principal et unique de toutes les adorations cultuelles.

1-Le sens des adorations dans la salât:

 La salât comprend le jeûne, vous y abandonnez la nourriture, les mouvements et la parole, ce qui est encore plus que du jeûne. La salât comprend également le Hajj puisque vous vous dirigez vers la Maison sacrée, et de même la zakat puisque le temps est généralement passé à gagner de l’argent.  C’est pour cela que la salât est le devoir cultuel le plus répété et qui ne peut être omis de n’importe quelle façon. Le jeûne peut être délaissé en voyage et durant la maladie, le Hajj n’est pas obligatoire pour celui qui n’en a pas le moyen ou le malade et le pauvre est exempté de la zakat. Le seul culte répété est la salât. C’est pour cela que:

« La salât est le pilier de la religion, celui qui l’accomplit accomplit la religion et celui qui la ruine la religion»

(Rapporté par At-Tabarani d’après Mouâdh)

2- La salât est de la purification:

 La religion qui ne comprend pas de salât n’a aucun bien. La salât purifie l’esprit de la rancune, de la malice, de l’orgueil, de l’ostentation, de l’amour de soi, de l’égoïsme. La salât est de la lumière de la part d’Allah, glorifié et exalté soit-Il, avec laquelle vous duscernez le vrai du faux, elle est de la joie.  Pour lui faire annoncer la salât, le Prophète (bénédictions et paix sur lui) disait à son muezzin:

« Relaxe-nous avec Bilal. »

(Rapporté par Moussaddad, d’après ‘Omar Ibn mourra, d’après Salem Ibn Ga’d)

3- La salât est un rapprochement:

 La salât est un rapprochement d’Allah:

« prosterne-toi et rapproche-toi.»

(Al-`Alaq (L'ADHERENCE): 19)

4- La salât est de l’invocation:

 En plus de ce qu’elle est du rapprochement, de la joie, de la purification et de la lumière, la salât est de l’invocation et un rappel d’Allah, glorifié et exalté soit-Il.

Des sens: et le rappel d’Allah est plus grand:

Premier sens:

 Cela signifie que le rappel d’Allah est ce qu’il y a de plus important. Les savants et les exégètes ont dit:

« Le rappel d’Allah est ce qu’elle (la salât) comprend de plus grand ».

Deuxième sens:

 Cela peut signifier également que: Le rappel d’Allah de toi est plus grand que le tien pour Lui. Ce qui signifie que tu accomplis ton devoir de serviteur en accomplissant la prière mais si Lui se rappelle de toi, Il te soutiendra, t’inspirera la sagesse, la raison, la quiétude, le calme et la sécurité. C’est cela: Le rappel d’Allah est plus grand.

5- La salât est une conversation confidentielle:

 En plus de ce que la salât est de la purification, de la lumière, de la joie et une conversation confidentielle, si celui qui est en conversation réalise à qui il parle, il s’engouera pour la conversation.

6- La salât est l’échelle du croyant:

 La prière est une ascension vers Allah, glorifié et exalté soit-Il. C’est l’échelle du croyant, de l’invocation, un rappel d’Allah et un rapprochement

« prosterne-toi et rapproche-toi.»

« Ce ne sont pas tous ceux qui prient qui accomplit la prière, mais J’accepte la prière de celui qui s’humilie devant Ma majesté, retient ses passions loin de mes interdits, n’insiste pas à Me désobéir, nourrit l’affamé, habille le dévêtu, a de la pitié envers le malheureux, héberge l’étranger et tout cela. Par Ma majesté et Ma souveraineté, la lumière de sa face est plus brillante pour Moi que la lumière du soleil. Je ferai de l’ignorance pour lui de la clémence et de l’ombre de la lumière. Il m’invoquera et Je l’exaucerai, il Me demandera et Je lui donnerai, Je réaliserai son serment, Je le protégerai, Mes anges le garderont et il sera chez Moi comme Al-Firdaws (le degré le plus élevé du Paradis), ses fruits ne se gâtent pas et son état ne change pas. »

(Rapporté par Ad-Dilemi d’après Al-hâritha Ibn wahb)

 Donc chers frères:

« La salât est le pilier de la religion, celui qui l’accomplit accomplit la religion et celui qui la ruine détruit la religion»

(Rapporté par At-Tabarani d’après Mouâdh)

 La religion qui ne comprend pas de salât n’a aucun bien. Le jeûne est accompli pour parvenir à la prière. Dans la journée vous délaissez le boire et le manger et la nuit vous prenez votre rétribution d’Allah durant la prière de At-Tarawih (prière de nuit).

« Allah pardonnera les fautes de celui qui accomplit la prière de Ramadan »

Une invitation à l’effort et au profit de la veille à Ramadan:

 imageDonc: Nous sommes au mois de l’obéissance, du rapprochement d’Allah, de la dépense, de la lecture du Coran qui a été révélé en ce mois. C’est comme si Allah vous permet en ce mois d’ouvrir une nouvelle page avec Lui, de vous pardonner vos fautes d’avant Ramadan. Ainsi:

« Le jeûne procure deux joies, l’une à la rupture du jeûne et une autre au moment de la rencontre avec Allah. »

(Approuvé à l’unanimité d’après Abou Houraïra)

 L’homme sera joyeux à la rupture de son jeûne après un mois de jeûne et de prière, d’abaissement du regard, de lecture du Coran, de prière à l’aube à la mosquée, de prière de nuit, de la liaison avec les parents et de dépenses pour la grâce d’Allah.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers