Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Premier sermon:

Les louanges adressées au Prophète:

  Honorables frères, nous sommes toujours à l'occasion de la commémoration de l'anniversaire du Prophète (bénédictions et paix sur lui). J'avais mentionné la semaine précédente que si nous nous mettions à louer le Prophète (bénédictions et paix sur lui) durant toute la vie sans suivre sa Sunna, cela ne servira à rien du tout. Si par exemple un savant a un fils ignorant et que ce fils se mette à louer son père, cela ne changera rien à la situation, le fils demeurera ignorant et le père demeurera savant. Les louanges seules ne servent à rien. La seule chose qui peut être bénéfique est de se conformer à la Sunna du Prophète (bénédictions et paix sur lui). Allah dit:

«Allah n'est point tel qu'Il les châtie, alors que tu es au milieu d'eux.»

(Al-'Anfâl (LE BUTIN): 33)

 image A ce propos, cette forme de négation et la plus forte du genre dans la langue:

“ Allah n'est point tel qu'Il les châtie ”

 Ce qui signifie qu'il est absolument impossible que la nation de Mohammad (bénédictions et paix sur lui) soit châtiée alors qu'elle suit sa Sunna:

«Allah n'est point tel qu'Il les châtie, alors que tu es au milieu d'eux.»

“ que tu es au milieu d'eux.”

 c'est-à -dire que leur vie soit conforme à ta Sunna et à ton système de vie, dans leurs maisons, leur travail, leurs relations et les occasions musulmanes tristes. Lorsque vous appliquez le système d'Allah vous méritez Sa protection.

La majesté de cette religion:

 La majesté de cette religion est qu'elle est communautaire. La nation qui l'applique triomphera des gens les lus forts sut terre et l'individu qui l'applique en récoltera tous les fruits seul. Ne vous inquiétez pas beaucoup de l'éloignement des gens de cette religion, vous n'avez qu'à appliquer ses lois tout en prenant soin de l'étendre à la communauté, d'inviter le gens à Allah et d'essayer de les en convaincre. Mais si finalement ils ne réagissent pas favorablement et que vous soyez seul à appliquer la religion, vous récolterez seul les fruits de l'islam. Un Dieu majestueux! Personne ne portera le fardeau (responsabilité) d'autrui.

L'être humain doit réagir à la Sunna de l'honorable Prophète:

 Honorables frères, puisque la commémoration de l'anniversaire ne doit signifier rien d'autre que notre enthousiasme à suivre sa Sunna, Allah dit:

«Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. »

(Al-Qassas (LE RECIT): 50)

 Il y a deux lignes à suivre sans une troisième c'est où vous répondez à l'invitation du Prophète (bénédictions et paix sur lui) et vous conformez votre vie à sa Sunna ou bien selon le verset vous suivez vos passions. Il n'y a pas de troisième attitude:

«Mais s'ils ne te répondent pas, sache alors que c'est seulement leurs passions qu'ils suivent. »

Celui qui suit sa passion en accord avec les directives d'Allah, est indemne:

 Le reste du verset dit:

«Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah? »

(Al-Qassas (LE RECIT): 50)

 Un troisième sens affirme que celui qui suit sa passion en accord avec les directives d'Allah, glorifié et exalté soit-Il, est indemne. Par exemple, un homme veut s'unir à une femme et il se marie, cela est tout à fait liauthor. Un hadith dit:

«La meilleure intercession est d'intercéder entre deux mariés.»

(Rapporté par At-Tabarani dans Al-Kabir (Le Grand) d'après Abou Rahm As-Sam'y)

 Si un être a besoin d'argent, il y des moyens liauthors innombrables pour en acquérir. Habituez-vous à l'idée qu'il n'y a pas de privation en islam. Allah a créé ne voie légale pour toute passion dont il a dotée l'être humain, une voie qui aide à l'ascension. Les passions sont des échelles sur lesquelles on s'élève ou des degrés sur lesquels on dégringole, elles sont neutres. Je donne souvent cet exemple du bidon d'essence qui est mis dans le réservoir de l'automobile. Il circule dans les tubes spéciaux, brûle à l'endroit spécifique et donne une énergie utile qui vous transporte avec votre famille là où vous le désirez. Ce même bidon d'essence jeté sur l'automobile et allumé par une étincelle, brûle l'automobile et ce qu'elle contient. La passion est donc une énergie utile ou une force destructrice. Sans elle, nous n'aurions pas pu nous élever vers le Seigneur des cieux et de la terre. Le besoin de nourriture et de boisson vous pousse à l'avant et durant l'avance, votre foi apparait. Vous êtes incorruptible, vous ne prenez pas ce qui ne vous appartient pas, vous n'obtenez pas des gains illiauthors, vous ne trichez pas les Musulmans, vous ne leur faites pas du tort et Allah béni vos gains.
 Donc, il n'y a pas de privation en islam mais de la régulation car Allah a créé une voie propre pour toute passion qu'il a créée en nous.

La miséricorde et la foi vont de pair:

 Ce majestueux Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit de lui-même:

«Je suis de la miséricorde donnée en gratification »

(Rapporté par Al-Hâkem d'après Abou Houraïra)

 Une miséricorde pour l'univers dont Allah dit:

«Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers. »

(Al-'Anbiyâ' (LES PROPHETES): 107)

 Allah, notre Seigneur, notre créateur, notre éducateur lui parle et lui dit:

«C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! »

('Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN): 159)

 Comment y est-il parvenu? Par sa liaison avec Allah, ce qui et pour l'honorable Prophète et tout croyant. Votre liaison avec Allah génère une miséricorde de Sa part dans votre cœur. Si vous avez un indicateur pour la miséricorde et un autre pour la foi, je crois fermement que les deux indicateurs avancent ensemble en accord avec votre foi.  Vous êtes miséricordieux dans la mesure de votre foi.

La chose qui manque le plus parmi les Musulmans de nos jours:

 image Lorsque le Prophète (bénédictions et paix sur lui) entra à la Mecque en triomphateur, que les épées de ses combattants encerclaient cette ville qui l'avait fait sortir et souffrir, qui avait entrepris trois guerres contre lui, supplicié et tué ses Compagnons, l'avenir de ses habitants tenait à un seul mot de sa part, il dit: “Que pensez-vous que je vais faire de vous?” Ils répondirent: “Un frère généreux, fils d'un frère généreux.” Il dit: “Allez, vous êtes libres.” Une preuve de miséricorde, la miséricorde qui manque à la société d'aujourd'hui et laisse la place à beaucoup de cruauté. Il y a des hommes qui peuvent dépenser cent mille Lires et donner à leurs employés une paye qui lui suffit à peine. Ce qui nous manque le plus entre nous est la miséricorde. Pourtant le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit:

«Pensez-vous triompher ou recevoir une subsistance autrement que par (les bénédictions et les invocations) des faibles d'entre vous?»

(Rapporté par Al-Boukhari d'après Sahl Ibn Sa'd)

 Cet homme faible que vous pouvez écraser, humilier, affamer et à qui vous donnez une paye qui ne lui suffit que quelques jours et qu'il accepte par grand besoin, cet homme devient une des causes de triomphe et de richesse, si vous le nourrissez, vous le revêtez, vous lui enseignez, vous l'aider à se marier, vous l'abriter et vous le soignez.
 Un médecin envers qui j'ai beaucoup de respect me dit: “Je travail dans des hôpitaux publiques dont les malades sont tous parmi les pauvres. Aucun d'entre eux n'ose discuter avec vous si vous le maltraitez. Par Allah, je prends soin d'eux comme si je me trouvais dans le plus grand hôpital pour me rapprocher d'Allah et je me trouve dans un paradis. Vous pouvez informez ce malade pauvre que sa maladie est incurable, lui parler durement ou le négliger. Dans un hôpital luxueux, vous prenez grand soin des malades par crainte pour votre réputation et votre rang, alors que chez les pauvres vous prenez soin d'eux parce qu'ils sont des créatures d'Allah et Allah vous rétribue de Sa miséricorde.

La loi de la miséricorde:

 Nous avons besoin de miséricorde et un verset très précis compte comme l'énoncé de sa règle. Il dit:

«C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! »

('Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN): 159)

 Ce qui signifie: à cause de ta liaison avec Nous, Mohammad, ton cœur s'est empli d'une miséricorde qui s'est transformée en douceur et fait que les gens se soient rassemblés autour de toi.

«Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage.»

('Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN): 159)

 Si tu te tenais loin de nous, ton cœur se serait empli d'une cruauté transformée ensuite en dureté et les gens t'auraient fui.
 Croyez-le ou non, ce verset est une équation mathématique:

 Relation, miséricorde, douceur, rassemblement des gens = Manque de relation, cruauté, dureté et fuite des gens.

 Nous avons tous besoin d'appliquer ce verset. Comme père pour rassembler nos enfants autour de nous, les voir nous aimer, nous obéir, nous servir, nous respecter et nous louer en notre absence. Car l'essentiel est qu'ils vous louent derrière vous, comme nous louons les prophètes et non face à face comme devant les puissants. Les pères et les mères ont besoin d'être loués en leur absence comme toute personne liée à Allah dont le cœur est plein d'une miséricorde qui va de pair avec la foi. Car autant vous avez de foi autant vous êtes miséricordieux.

La miséricorde du Prophète envers les gens:

 Un bédouin, nu pieds, aborda le Prophète (bénédictions et paix sur lui) durement et lui dit: “Sois équitable, Mohammad. L'argent ne t'appartient ni à toi ni à ton père.” Si ces paroles étaient adressé à n'importe quel homme puissant, il avait tué ou emprisonné celui qui les aurait prononcées. Mais le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit: “Il et vrai que l'argent appartient à Allah.” Ensuite, il lui donna généreusement et le satisfit.
 Une fois, le Prophète entendit un bébé pleurer durant la salât de Al-Fadjr (l'aube) à la mosquée. Il se pressa alors de terminer rapidement la salât, lui qui d'habitude allongeait cette salât. Lorsqu'on lui demanda pourquoi il avait agi ainsi, il répondit: “J'ai entendu un enfant appeler sa mère et j'ai senti de la compassion envers lui.” C'était là un exemple de sa miséricorde. Il tremblait de tout son être lorsqu'il voyait une bête porter une charge au-dessus de ses forces. Que penser alors de celui qui charge une nation au-dessus de ses forces?
 Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) vit un homme égorger une chèvre devant une autre chèvre. Il se mit en colère et lui dit: “Ne peux-tu pas la voiler loin de sa sœur, tu veux la tuer deux fois?”
 Après que toute la péninsule arabe se soumit à lui, il se tint devant les gens et dit: “Ô vous les gens, voilà mon argent, que celui à qui j'ai pris de l'argent vienne en prendre; voici mon dos, que celui dont j'ai fouetté le dos vienne s'en venger; que celui à qui j'ai fait atteinte à son honneur vienne me le rende sans craindre la dispute, elle n'est pas de mon habitude ni de ma nature.
 Alors qu'il était à l'apogée de sa puissance, Sa'd Ibn 'Oubada, chefs des Ançâr vint lui dire: “Les gens de ma tribu ont un sentiment contre toi à cause de ce “Fay' ” (butin sans combat) duquel tu n'as rien donné aux Ançâr.” Le Prophète (BP sur lui) lui demanda: “Et où en es-tu de cela Sa‘d?” Il répondit: “Je fais partie des Ançârs, ô Messager d’Allah.” Le Prophète (BP sur lui) dit: “Assemble-moi les Ançârs dans cette salle.” Il leur adressa ensuite ces paroles qui feraient fondre les pierres:

«Ô gens des Ançârs, j’ai entendu de votre part des paroles qui expriment un certain sentiment au sujet de ce Fay' que j'ai donné à d'autres. Si vous voulez, vous pourriez dire ce qui sera vrai: “Tu es venu vers nous démenti et nous t’avons cru, délaissé et nous t’avons soutenu, en fuyard et nous t’avons hébergé, pauvre et nous t’avons enrichi… - Il leur rappelait leurs grâces envers lui, alors qu'il était à l'apogée de la puissance - Ô gens des Ançârs Ne suis-je pas venu vers vous, alors que vous étiez égarés et Allah vous a guidés à la sagesse; alors que vous étiez pauvres et Allah vous a enrichis; alors que vous étiez ennemis et Allah vous a unis?” Ils répondirent: “Mais certainement. Allah et Son Messager sont plus généreux et magnanimes.” Le Messager d’Allah (BP sur lui) continua: IIÔ vous les Ançâr, vous avez été bouleversés par une miette des biens de ce monde que j’ai donnés à des gens pour les amener à l’Islam alors que je vous ai laissés à votre foi? Ne serez-vous pas satisfaits que les gens s’en aillent avec les brebis et les chameaux et que vous retourniez avec le Messager d’Allah dans vos bagages? Les gens se mirent à pleurer au point de mouiller leurs barbes et dirent: “Nous acceptons le Messager d’Allah comme part et grâce.»

(Rapporté par Ahmad dans son Mousnad d'après Abou Sa'îd Al-Khoudry)

 Les gens puissants assomment ceux qui s'opposent à eux, et parfois même les anéantissent. A quoi rapporter cette histoire, à sa miséricorde, sa sagesse, sa modestie ou sa loyauté? Les Ançâr étaient inquiet de le voir demeurer à la Mecque sa ville natale qu'i aimait. Lorsqu'il en fut informé, il leur fit savoir qu'il allait vivre et mourir chez eux et il ne les abandonna jamais.
 Un jour où il se trouvait en voyage avec certains de ses Compagnons, ils voulurent égorger et cuire une chèvre. L'un d'entre eux dit: “Je l'égorge.” Un autre dit: “Je l'équarris.” et le troisième dit: “Je la cuis.” Le Prophète (bénédictions et paix sur lui), le maître des humains, le leader de la nation dit: “Moi, je ramasse le bois pour le feu.” Ses Compagnons s'exclamèrent: “Nous le ramasserons à ta place.” Il leur dit: “Je sais que vous pouvez le faire à ma place mais Allah n'aime pas voir un être se faire distinguer de ses pairs.”
 Voici sa Sunna dont chacune des histoires prendrait des années à être expliquée. Un bédouin entra un jour dans une assemblée où se trouvait le Prophète (bénédictions et paix sur lui). Il demanda: “Qui est Mohammad parmi vous?” - parce que le Prophète (bénédictions et paix sur lui) n'avait pas une place particulière dans les assemblées - Une version du hadith dit qu'il répondit: “Moi.” L'autre version rapporte qu'un de ses Compagnons dit: “Cet homme brillant.”
 Remarquez-vous qu'i ne se faisait pas distinguer de ses Compagnons?
 Durant la bataille de Badr les Compagnons étaient au nombre de mille et les montures n'étaient que trois cents. Il dit: “Un monture pour chaque trois personnes et 'Ali, Abou Loubaba et moi sur une monture.” Le chef de l'armée, le leader de la nation qui se met au même niveau d'un simple soldat? Il se mit sur la monture jusqu'au moment où ce fut le tour de ses amis de monter. Ils lui demandèrent de demeurer sur la monture mais il leur dit: “Vous n'êtes pas pus fort que moi et je n'ai pas moins besoin de rétribution que vous.”

Le cœur cruel est le plus éloigné d'Allah:

 Si vous vous liez à Allah de la façon qu'Il veut, votre cœur deviendra compatissant. Vous compatirez aux gens qui vous entourent, ils vous aimeront et vous entoureront.  Chaque être humain a besoin de ce verset, le père, la mère, le professeur, le chef de département, le directeur d'hôpital, d'université, toute personne qu'Allah a mise à la tête de dix autres:

«C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! »

('Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN): 159)

 Nous avons un hadith qudussy qui dit:

«Si vous aimez Ma miséricorde, ayez de la miséricorde envers mes créatures.»

(Rapporté par Ad-Delémi d'après Abou Bakr)

 Il faut avoir de la miséricorde pour toute créature, même un chat. Un hadith dit:

«Une femme entra en enfer pour avoir enfermé un chaton jusqu'à la mort. Ni elle l'a nourri ni elle le laissa se nourrir des bestioles de la terre.»

(Hadith reconnu à l'unanimité d'après Ibn 'Omar)

 Quoi dire de celui qui coupe la nourriture d'un million et demi d'êtres humains? Trois cents nations au monde, arabes et non arabes, voient que les habitants de Gaza sont encerclés de toutes parts et des murs en aciers sont construits pur bloquer les voies souterraines et les faire mourir de faim. Allah est majestueux! Ayez de la miséricorde pour les créatures d'Allah Il en aura pour vous. Chacun d'entre nous a une autre personne sous sa domination. Ayez de la compassion pour votre enfant, votre serviteur, ou votre employé. Le cœur dur est le plus éloigné d'Allah. Soyez sûr que votre miséricorde envers votre entourage est l'indicateur de votre foi.

«Je suis de la miséricorde donnée en gratification »

(Rapporté par Al-Hâkem d'après Abou Houraïra)

 Un homme voulut aller combattre avec le Prophète (bénédictions et paix sur lui) qui lui demanda: “As-tu des parents?” L'homme répondit par l'affirmative et le Prophète (bénédictions et paix sur lui) lui dit de nouveau: “Vas prendre soin d'eux, c'est là ton Djihad.” Il l’empêcha d'aller au Djihad pour prendre soin de ses parents.
 Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) et ses Compagnons se trouvaient une fois en guerre au mois de Ramadan alors que la chaleur était torride. Il demanda un broc d'eau et, le levant haut devant tout le monde, il en bu. On l'informa que certains continuaient à jeûner et il commenta: “Ceux-là sont des désobéissants.” Il les qualifia ainsi parce qu'ils n'avaient pas eu pitié d'eux-mêmes. Allah nous dispense du jeûne en voyage et le Prophète (bénédictions et paix sur lui) qualifia ceux qui ont agi ainsi de désobéissants et pas de fervents.

Celui qui ne sent pas de la compassion n'est pas sujet à la compassion:

 Le Prophète (bénédictions et paix sur lui) dit:

«Celui qui donne un sursis à celui qui est en difficulté (matérielle) ou lui allège (sa dette) Allah le placera à l'ombre de Son trône au jour où il n'y aura d'ombre que la Sienne.»

(Rapporté par Ahmad et At-Termizi d'après Abou Houraïra)

 Un homme vous doit une somme d'argent et votre situation matérielle est avantageuse. Il ne ment pas et il ne triche pas mais il est en difficulté. Vous avez un document, le procès est prêtet vous avez un bon avocat. Allah vous dit:

«A celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu'à ce qu'il soit dans l'aisance. »

(Al-Baqara (LA VACHE): 280)

 Celui qui ne sent pas de la compassion n'est pas sujet à la compassion. Le prophète dit:

«Que celui qui aimerait voir ses invocations exaucées et ses difficultés dissipées qu'il vienne en aide à un autre en difficulté.»

(Rapporté par Ahmad d'après Ibn 'Omar)

Celui qui consolide son lien avec Allah:

 image Chers frères, la parole au sujet du Messager d'Allah (bénédictions et paix sur lui) peut durer longtemps. Sa vie entière et de la miséricorde. Soyez certainement sûr que votre compassion envers ceux qui vous entourent, proches ou étrangers, est l'indicateur de votre foi. La miséricorde qui vous aide à vous hausser est la générale parce qu'il est très naturel que vous ayez de la compassion pour vos enfants. Allah a généré ce sentiment dans le cœur de tous les pères et c'est une miséricorde instinctive et pas acquise. Je ne dis pas que vous n'êtes pas rétribué pour celle-là mais vous l'êtes faiblement. Mais quand est-ce que vous êtes rétribué au moyen de vos enfants? Lorsque vous leur faites connaître Allah, vous leur apprenez à Lui obéir, vous surveillez leurs moralités et leur comportement. Quant à leur santé, il et très naturel que tout père et toute mère aiment voir leurs enfant sains et saufs et les voir réussir leurs études.
 Nous bénéficierons de la commémoration de l'anniversaire du Prophète (bénédictions et paix sur lui) si nous le prenons pour guide et que nous consolidons notre lien avec Allah pour en tirer une miséricorde qui nous rapprochera de Lui.
 Je termine en demandant pardon à Allah pour moi et vous. Quel réussite pour ceux qui demandent pardon à Allah! Je Lui demande pardon.

Le deuxième sermon:

 Louange à Allah Seigneur de l'univers. Je témoigne qu'il n'y a pas d'autre dieu à part Allah le patron des bienfaisants et que notre maître Mohammad, aux moralités majestueuses, est Son serviteur et Son messager. Ô Allah, bénis Mohammad, accorde-lui la paix et le salut. De même les membres de sa famille et ses Compagnons.

La foi de tout croyant qui n'obéit pas à Allah, est pareille à celle d'Ibliss:

 Nous avons beaucoup d'illusions dans notre vie. Il y a un être qui n'est ni correcte, ni discipliné, qui commet beaucoup de fautes, recherche ce qui déplait à Allah, qui a des rencontres et des moyens de gagner de l'argent qui déplaisent à Allah et, avec tout cela, prétend être croyant. Il vous faut adopter des critères très précises pour la foi, parce que la foi de tout croyant qui n'obéit pas à Allah est pareille à celle d'bliss qui dit:

«Par Ta puissance! dit [Satan] »

(Sâd: 82)

 Et encore:

«Tu m'as créé de feu, alors que Tu l'as créé d'argile»

(Al-'A`râf: 12)

 Et de même:

«Accorde-moi un délai, dit (Satan,) jusqu'au jour où ils seront ressuscités »

(Al-'A`râf: 14)

 D'après ces versets, Ibliss a foi en Allah, en le Créateur et en le Jour de la Résurrection, alors qu'il est Ibliss le damné. Donc, la foi qui ne vous porte pas à l'obéissance d'Allah et à la soumission à Ses ordres ne sert à rien. Au contraire, la foi qui résulte en droiture, obéissance et discipline est la foi voulue par Allah.

L'invocation:

 Ô Allah, guide-nous parmi ceux que Tu guides, préserve-nous parmi ceux que Tu préserves, administre nos affaires parmi ceux dont Tu administres les affaires, bénis-ce que Tu nous as donné, protège-nous et évite-nous le mal que Tu as prédestiné, Tu juges avec équité et personne ne peut Te juger, celui que Tu rapproches ne peut être humilié et celui que Tu prends pour ennemi ne peut être honoré, béni et exalté sois-Tu. Louange à Toi pour ce que tu as prédestiné, nous Te demandons pardon. Ô Allah, guide-nous vers les meilleures moralités, il n'y a que Toi qui guide vers les meilleures. Ô Allah, améliore notre religion qui est notre protection, notre monde où nous vivons, notre vie de l'au-delà où nous finirons. Fais que la vie soit une augmentation pour nous de tout bien et la mort un repos pour nous de tout mal. Ô notre maître, Seigneur de l'univers, suffis-nous de ce qui est liauthor loin de l'illiauthor, de Ton obéissance loin de Ta désobéissance, de Ta grâce loin de tout autre que Toi. Ô Allah, par Ta miséricorde fais que la vérité et la religion soient au plus haut, fais triompher l'islam, anobli les Musulmans, fais-les triompher toute part à tous les endroits de la terre, ô Seigneur de l'univers. Ô Allah, fais-nous voir Ta puissance avec Tes ennemis, Toi le plus honorables des honorables.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers