Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

La majesté de l’islam est qu’il présente un idéalisme pratique:

 image Honorables frères, la vérité qui a été révélée à notre Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a été mise en pratique par un être humain, ce qui donne encourage à obéir à Allah, exalté soit-Il. Si elle n’avait été qu’une théorie dans un livre, elle n’aurait pas fait naître ce désir. Aussi Allah a-t-Il dit:

« En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. »

(Sourate des Coalisés (Al-Ahzâb): 21)

 Le mérite de la Sirah est d’être constituée par des vérités appliquées par le Prophète, (bénédictions et paix d'Allah sur lui), le seul genre de vérités qui nous influencent. Nous appelons cela un idéalisme réaliste. Nous avons dans notre vie un idéalisme virtuel et une réalité amère. Le premier non réalisable n’est que paroles, car les idéalismes présentés par les penseurs et les réformateurs sont contemplatifs, tandis que la réalité vécue par les humains est amère. La majesté de l’islam vient ainsi de ce qu’il présente un idéalisme concret. Il a été dit que le Coran est un univers parlant, que l’univers est un Coran muet et que le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) est un Coran ambulant.

Les prophètes sont venus avec la parole sincère et ils ont bouleversé la terre en leurs époques:

 imageNous sommes influencés le plus par un être Musulman que nous voyons devant nous en chair et en os. Qu’y a-t-il eu en ces temps ? Les gens n’ont pas eu foi en la parole. Il y a aujourd’hui des nations puissantes qui ont de grands accomplissements, des satellites, des réacteurs nucléaires, des sous-marins, des porte-avions, des missiles balistiques, des armes très variées, des ponts gigantesques et des produits stratégiques. Mais avec quoi sont venus les prophètes ? Vous pouvez ne pas le croire mais ils sont venus avec la parole. Seulement une parole mais véridique et sincère:

« N'as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s'élançant dans le ciel?* Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose des paraboles à l'intention des gens afin qu'ils s'exhortent.»

(Abraham (Ibrâhîm): 24, 25)

 Les prophètes sont venus avec une parole véridique qui a changé la face du monde. Mais le mensonge s’est propagé, les gens jouaient le rôle de personnages de haute moralité alors qu’ils ne l’étaient pas. Il y avait donc du mensonge dans les paroles et de la simulation dans l’action. Ils se sont mélangés ensemble et les gens n’ont plus eu foi en la parole. Aussi en ces temps ne pouvons-nous revaloriser la parole que par sa concrétisation qui lui donne de la vie, de l’éclat et en fait un phare lumineux pour les gens. Si vous avez de bons principes moraux, les gens vous prendront comme idéal sans même que vous ayez à ouvrir la bouche avec un seul mot. Je dis toujours qu’il peut y avoir une invitation à Allah muette. Un homme droit inviter les gens par sa droiture tout comme le compatissant, le véridique, et l’honnête invitent avec la compassion, la vérité et l’honnêteté. Les gens n’ont plus foi en la parole et en les sermons. Comment réagissons-nous de nos jours ? Nous sommes faibles et ne faisons que dénier, condamner, dénoncer, bruler un drapeau ou une image et les Occidentaux se moquent de nous. Nous avons besoin d’agir. Certains disent: « L’islam est devenu une manifestation phonique et la réalité n’est pas ainsi. »

L’invitation à connaitre Allah est absolument la meilleure action:

 Je disais toujours et peut-être que je l’ai mentionné dans une leçon précédente que: Le discours religieux ne peut réussir sans certaines règles. La plus importante est que le bon exemple doit venir avant l’invitation à Allah, la bienfaisance avant l‘allégation, le corps du sujet avant les détails, le contenu avant les titres et les principes avant les personnes. Le discours doit être progressif non par bonds, il doit faciliter la vie des gens et pas la rendre difficile.  Il doit comprendre de l’exhortation et non de l’intimidation, des pensées positives et non passives, ce sont là les règles de l’invitation à Allah. Mais la réalité amère est que, si cette invitation suit ces règles et que les Musulmans ne sont pas en état de force, elle ne réussira pas. La route est longue, nous avons besoin de prendre de la force, de résoudre nos problèmes et, en plus, de faire réussir notre discours religieux. Là, l’Occident et les autres nous écouteront et nous prendront pour modèle ? Je dis souvent que cette religion est communautaire, mais si la nation s’en détourne comme il en est à présent, vous devez vous demander ce que vous devez faire de vous-même. Vous devez savoir que cette religion est communautaire et individuelle à la fois. Si la communauté ne la l’applique pas, appliquez-la vous et vous en récolterez tous les fruits. Allah est équitable. Ne pensez pas que la religion n’est que paroles, textes et notions, la religion est une réalité mouvante. La religion est un Musulman qui l’incarne. On voit en lui de la véracité, de la droiture, de l’honnêteté, de la chasteté, de la compassion et de la clémence. Moi je dis que toutes ces leçons ne sont utiles que dans un seul cas, si vous accomplissez ce que vous écoutez. A ce moment vous aurez une grande influence. Puis, vous savez tous que l’action la plus majestueuse pour Allah est l’invitation des autres à Le connaitre :

«Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit: «Je fais partie des Musulmans? »

(Les Versets détaillés (Fussilat): 33)

L’invitation à Allah est une obligation individuelle dans les limites de ce que vous savez:

 L’invitation à Allah peut être professionnelle ce qui signifie que vous devez obtenir un doctorat dans la Charî’a (Législation islamique) ou une fonction religieuse comme être sermonneur ou bien avoir assisté à des leçons dans une mosquée. Mais chacun de vous peut inviter à Allah avec deux mots dans les limites de ce qu’il sait et les gens qu’il connaît. Si vous assistez à une leçon, est-il possible que vous ne vous en rappeliez rien ? Cela s’appelle une perte de temps. La leçon à laquelle vous avez assisté devait comprendre un verset, un hadith, des récits, des sentences, des pensées lumineuses, des commentaires et des remarques. Vous assistez à la leçon, vous sentez du plaisir et à la fin vous ne vous rappelez de rien ? C’est un grand problème. Je ne raconte pas des histoires, je l’ai vu moi-même. Lorsque le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) vous dit:

« Communiquez d’après moi au moins un seul verset»

(Rapporté par Ahmad, Al-Boukhari et At-Termizi d’après Ibn ‘Amr)

 Si vous assistez à un sermon et que vous notez un point de ce que vous entendez: un hadith, une histoire émouvante, une notion scientifique qui projette un éclair lumineux et ensuite vous rendez visite à un parent un ami et que vous communiquez ce que vous avez noté, vous êtes entrain d’inviter à Allah. Ne pensez pas à la prédication professionnelle des personnes qui étudient la religion, laissez cela de côté. Naturellement, vous ne pourrez pas répondre à toutes les questions des gens à qui vous vous adressez mais c’est de la transmission autant que possible, dans les limites de vos connaissances et, malgré tout, de l’invitation à Allah.

La plus grande faute des Musulmans est d’avoir cru que l’islam est uniquement des rites cultuels:

 imageLa plus grande faute des Musulmans est d’avoir cru que l’islam est uniquement des rites cultuels: du jeûne, de la prière, du hajj (pèlerinage), de la zakat et la proclamation du témoignage. Non, l’islam est de plusieurs clauses parmi lesquelles celle-ci:

«Par le Temps! *L'homme est certes, en perdition,*sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance. »

(Du Temps (Al-'Asr): 3)La

 « s'enjoignent mutuellement la vérité » cette invitation est un des piliers du sauvetage. C’est le quart du sauvetage qui est l’invitation à Allah dans les limites de ce que vous savez et avec ceux que vous connaissez: les amis, les voisins, les parents, les collègues, vous n’êtes chargé de rien d’autre. Vous trouvez un homme très préoccupé par l’islam, ce qui est merveilleux, mais n’en applique pas les règles fondamentales dans sa maison. Mon frère: les Musulmans sont faibles, leurs ennemis leur ont volé leurs fortunes, pris leurs terres. Que possédez-vous ? Rien. Vous êtes uniquement chargé d’appliquer l’islam en vous-même, chez vous en famille, dans votre travail et pas plus que cela. Vous pouvez avoir en plus du sentiment, de la peine, de l’espoir mais aucune autre charge dont vous devrez rendre compte:

«Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. »

(Al-Baqara (La Vache): 286)

 Vous êtes capable de faire respecter l’islam en vous même, dans votre maison ou dans votre lieu travail

La religion est le conseil:

 Vous pouvez communiquer à vos voisins, à vos connaissances, à vos collègues, un seul verset, un hadith, une règle jurisprudentielle, une histoire émouvante ou une notion religieuse. Vous dîtes que c’est peu de chose et vous pouvez résumer la religion en deux mots. Le serviteur ne doit craindre que son péché et n’avoir de l’espoir qu’en le Seigneur. Si vous n’avez pas de péché, je craindrai pour vous la fatuité qui est pire. Craignez votre faute et ayez de l’espoir en Allah. L’être humain aime parfois les explications détaillées. Parfois aussi il aime les paroles succinctes. Par exemple il y a des hadiths étranges comme cette invocation: « Ô Allah, je suis de Toi et pour Toi, je me tien par Toi, ma science me vient de Toi, ma subsistance de même, mes enfants et mon épouse aussi. J’existe par Toi, ma santé, mon cerveau, mon corps, mes organes sont par Ta grâce. Tu m’as donné la faculté d’exercer un métier pour pouvoir vivre, tu m’as appris l’éloquence en résultat à mon invocation. Le but est Toi et vers Toi. Le serviteur ne doit craindre que son péché et ne supplier que Son Seigneur. Ô Allah, donne-moi une bonne subsistance, utilise-moi dans le bien, utilise-moi pour le bien de Tes serviteurs. » Mais parfois l’être aime la concision telle:

« La religion est le conseil»

(Rapporté par Mouslim d’après Tamime Ad-Dari)

 Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) a contracté le sens de la religion en un mot. Je vous donne un exemple pour illustrer ces paroles succinctes: parfois un marchand de tissus a une robe qui ne trouve pas d’acheteur à cause de sa couleur. Un acheteur innocent lui vient et dit: « Je désire une robe d’une belle couleur, conseille-moi. » Le vendeur lui répond: « Avec plaisir, voici la plus belle couleur. » Il lui donne la robe que personne ne veut acheter. Il a ainsi trahit l’homme.

Le noble Prophète a décrété que la bienfaisance absolue est pour la famille:

 Chose étrange, les gens pensent que la religion se trouve dans la mosquée. Par Allah non, par Celui qui a envoyé Mohammad avec la vérité, la religion est là où est ton travail, dans ta maison, dans ton champ, avec tes connaissances, dans l’achat, le mariage, le divorce. Il y a un nouveau phénomène que je n’arrive pas à expliquer.  Vous trouvez un homme qui va régulièrement à la mosquée et se met au premier rang. Il a des actions de bienfaisance majestueuses, alors que chez lui il est un ogre. Est-ce possible ? Sa pauvre femme, son épouse n’a personne d’autre que lui. Qui peut lui sourire si ce n’est lui, être compatissant envers elle ? Au lieu de cela, il la bat ! Par Allah, je reçois tant de plaintes de femmes au sujet de leurs maris que je n’arrive pas à croire que je suis dans une société musulmane. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) dit:

«Le meilleur d’entre vous est le meilleur envers sa famille. »

(Rapporté par Ibn Majah d’après Ibn ‘Abbas)

L’islam n’est pas uniquement des notions, mais de l’action, du comportement, et de l’amour:

 L’islam n’est pas uniquement des notions ni des paroles, l’islam est de l’action, du comportement, de la discipline, de la compassion et de l’amour, ces principes moraux avec lesquels les Compagnons du Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) ont conquis le monde. Je dis tout le temps que si les Compagnons avaient compris l’islam comme nous le comprenons, cette religion ne serait pas sortie de la Mecque. L’islam est parvenu aux confins de la terre par la droiture. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) avait envoyé ‘Abdillah Ibn Rawaha pour évaluer les dattes de Khaybar. Les Juifs voulurent l’appâter et lui proposèrent les bijoux de leurs femmes comme pot de vin pour abaisser l’évaluation. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) avait une part dans ce qui devait résulter de l’évaluation et il allait perdre si l’évaluation était très basse. ‘Abdillah dit: « Par Allah, je suis venu de la part de la personne que j’aime le plus au monde et vous êtes ceux que je déteste le plus parmi les singes et les cochons, mais avec cela, je ne ne serai pas injuste avec vous. »
 Un homme demanda à ‘Omar Ibn Al-Khattab: « M’aimes-tu ? » --- « Non. » répondit ’Omar. --- « Est-ce que cela t’empêchera de me donner mon dû ? » demanda de nouveau l’homme. ‘Omar dit: « Par Allah non. » --- « Donc, cela m’est égal, il n’y a que les femmes qui se préoccupent de l’amour. » répliqua l’homme.
 La foi est une entrave. En ayant de la foi, vous ne pouvez contredire votre conscience. J’étais une fois au marché et j’y ai vu un homme qui plongeait un poulet vivant dans l’eau chaude pour le déplumer plus rapidement. Moi, je compte cela un crime. Il faut que le poulet soit égorgée, le reposer ensuite sur son côté et puis le préparer.  C’est un manque de miséricorde. Le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) vit un jour un homme entrain d’égorger une brebis devant une autre brebis, il se mit en colère et dit: « Ne peux-tu la cacher de sa sœur, veux-tu la tuer deux fois ? »

L’islam est entièrement de la miséricorde:

 imageL’islam est entièrement de la miséricorde. Je me demande comment il est devenu uniquement des rites cultuels. Vous voyez un proxénète qui va prier à la mosquée. Comment pouvez-vous joindre dans votre esprit, l’idée du métier bas et interdit de cet homme et sa prière à la mosquée ? C’est un cas pénible et malheureusement en recrudescence dans le monde musulman. Un ouléma célèbre de Damas m’a raconté qu’il part chaque année en Albani pour faire un discours devant dix mille personnes. Emus par les paroles de l’ouléma, les hommes sortent chacun de sa poche une fiole et boit une gorgée d’arak (boisson alcoolisée). Chez la plupart des Musulmans de l’Europe et en Russie, la consommation des boissons alcoolisées et la vodka sont une chose très naturelle comme boire de l’eau. La religion est devenue un ensemble de rites cérémonieux, de gestes et de murmures qui n’avancent ou ne retardent en rien. Nous les Musulmans, nous avons des cultes pas des rites cérémonieux, nous avons une relation avec Allah, nous suivons les ordres d’Allah, nous jeûnons, nous avons des interdictions. Nous vivons un temps où un milliard et demi de Musulmans ne peuvent faire entendre leur parole et ne peuvent avoir la direction de leurs affaires en main. C’est là l’état des Musulmans. Nous voulons revivifier la Sunna et la méthode du noble Coran sans nous occuper des autres, qu’ils comprennent ou non. Si personne ne désire le faire, appliquez-le vous seul, vous en récolterez les fruits. Il n’y a aucun mal à rencontrer les autres. Faites-leur connaître Allah, sans désespérer si vous n’obtenez pas de réponse. Cette religion vous sera profitable à vous seul.  Mes paroles sont précises. Appliquez l’islam chez vous, dans votre famille, avec vos enfants et dans votre travail, vous serez sauvé par Allah.

L’islam est une religion d’action, de comportement, de pratique et de sincérité:

 Si vous pouvez ne fréquenter que des croyants ? Ne fréquentez qu’eux:

«Ne manifestez de l’amitié que pour un croyant et n’offrez à manger de votre nourriture qu’à une personne qui craint Allah.»

(Rapporté par Abou Dawoud et At-Tirmidhi d’après Abou Sa‘îd Al-Khoudry)

 Un point subtil: vous avez besoin d’un environnement particulier. Je ne crois pas qu’un être qui fréquente des dépravés puisse se tenir sur le droit chemin, ils l’inauthorront à la désobéissance:

«Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux, en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier.»

(Sourate de la Caverne (Al-Kahf): 28).

 L’islam est une religion d’action, de comportement, de pratique et de sincérité. Une religion pour se rapprocher d’Allah, une religion de bonne intention, d’accomplissement. N’en faites pas une religion de rituels. Un ami me parlait d’un pays musulmans et m’a dit que par Allah, la consommation d’alcool et la fornication y étaient des pratiques très naturelles. L’homme là-bas accomplit les cinq prières, alors qu’il vient de prendre de l’alcool. Si chaque élément est pris seul, cela sera un partage dangereux entre la droiture et le culte. Il peut anéantir entièrement la religion.
 Nous avons expressément besoin de comprendre la religion d’une nouvelle façon, d‘une compréhension profonde et concrète, digne, raffinée qui anoblit les tendances non une compréhension textuelle qui résulte en rituels. La prière ne peut être accomplie de n’importe quelle façon sans recueillement, sans émotions. Il ne s’agit pas de l’accomplir tel que le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) nous l’a appris seulement, il faut connaître ce qu’on en récolte et ses conditions.

Le cœur dur est le plus éloigné d’Allah:

 L’être doit rendre des comptes chaque matin:

« La prière pendant la nuit est plus efficace et plus propice pour la récitation.»

(Celui qui s'enveloppe (Al-Muzzammil): 6).

 Le matin beaucoup de faits nous empêchent de penser à la religion, tandis qu’à l’aube comme le Prophète (bénédictions et paix d'Allah sur lui) l’a dit:

« Celui qui accomplit la prière de Al-Fadjr (de l’aube) en communauté est sous la protection d’Allah jusqu’au soir et celui qui accomplit la prière de Al-‘Ichâ’ (du soir) en communauté est sous la protection d’Allah jusqu’au matin.»

(Rapporté par Ahmad)

 Si vous pouvez accomplir la prière de Al-Fadjr (de l’aube) en communauté et de même celle de Al-‘Ichâ’ (du soir) vous aurez couvert entièrement la journée. Vous serez en permanence sous la protection Allah, Il prendra soin de vous et vous protègera. Dans un certain hadith qudussy, il a été dit: « Ne négligez pas d’accomplir avant la levée du soleil deux rak‘a (unité de prière) qui vous suffiront la journée entière.»
 Imaginez-vous marchant sous la protection d’Allah. Vous ne serez surpris par aucun problème et soyez sûr qu’Allah vous aimera et ne vous fera pas passer une épreuve au-dessus de vos forces. La preuve en est ce verset:

«Dis: Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. »

(Sourate du Repentir (At-Tawba): 51).

 Il dit « a prescrit pour nous » c'est-à-dire qu’Il ne nous éprouve pas mais nous donne du bien. L’être profite beaucoup en se liant avec la communauté. Vous marchez avec le Créateur de l’univers, le Créateur des cieux et de la terre lorsque vous êtes sous la protection d’Allah. Il vous protège, vous inspire le bien et parfois Il vous éduque par amour. Il vous donne une épouse bienfaisante si vous vous comportez bien avant le mariage. Par Allah, la vie est vraiment douce à l’ombre de la foi. Allah est toujours avec vous si vous comportez avec droiture dans votre famille, avec vos enfants. Un des oulémas a dit qu’il existe un paradis sur terre et que celui qui n’y entre pas n’entrera pas celui de l’au-delà. » C’est le paradis qui se trouve à la proximité d’Allah.
 Je souhaite que vous puissiez comprendre votre religion d’une façon vraie, scientifique, d’une compréhension de transcendance, de discipline, de don, et ne pas avoir un cœur dur comme le roc. Il faut savoir que la persévérance dans la désobéissance endurcit le cœur et l’être s’anéantit, car le cœur dur est le plus éloigné d’Allah.

Le sujet scientifique:

 La réflexion met l’être face à face avec Allah, exalté et glorifié soit-Il:

 Comme à l’habitude, nous choisissons à la fin de notre leçon, un sujet scientifique qui nous mène à réfléchir à la création des cieux et de la terre:
 imageVous savez de façon certaine qu’Allah ne peut être vu par les yeux mais Il peut être perçu par le cerveau. Il a fait de cet univers une présentation de Ses plus beaux attributs et de Ses qualités suprêmes. Aussi, en réfléchissant à la création des cieux et de la terre, vous vous trouverez face à la majesté d’Allah, exalté et glorifié soit-Il. Ce qu’il y a de plus merveilleux dans la réflexion est qu’elle est la porte la plus large pour entrer chez Lui et le chemin le plus court pour y arriver.
 Nous avons un système olfactif avec 20 millions de nerfs olfactifs dont chacun se termine par sept cils induits d’une matière qui réagit à l’odeur et présente une figure géométrique sous forme de: prisme, pyramide, sphère, cube, parallélogramme et rectangle. Chaque odeur a un code symbolique sous forme d’une figure géométrique. La réaction de telle matière ou telle nourriture sur le cil produit une de ces figures géométriques qui est transférée au cerveau. Elle parvient à la mémoire olfactive qui contient dix mille articles portant les mêmes signes géométriques.  Elle s’accorde à l’article qui porte la même figure et fait savoir qu’il y a par exemple une odeur de cumin ou de menthe etc. C’est un organisme très compliqué. 20 millions de nerfs avec chacun sept cils, une matière visqueuse qui réagit aux matières, en produisant une figure géométrique transférée au cerveau et qui se distingue parmi dix mille articles pour dire après une seconde c’est l’odeur de telle ou telle matière. C’est là une des grâces d’Allah envers nous.

L’œil est un des signes de la majesté d’Allah:

 Croyez-moi vous pouvez voir avec votre œil la différence entre 8 millions de couleurs dont chacun comporte 800 mille degrés. L’œil peut différencier entre deux de ces degrés:

« Ne lui avons Nous pas assigné deux yeux»

(Sourate de la Cité (Al-Balad): 8).

 imageC’est le plus majestueux des appareils photographiques numériques qui comprend dans chaque millimètre carré de la rétine 10 mille photorécepteurs, au total cent millions de photorécepteurs. Allah, exalté et glorifié soit-Il, dit:

« Ne lui avons Nous pas assigné deux yeux»

(Sourate de la Cité (Al-Balad): 8).

 Allah a mis dans l’œil une substance qui empêche sa solidification. Vous partez vers la Finlande où la température tombe à 70° sous- zéro et grâce à cette substance, le liquide de l’œil ne se solidifie. Sans elle tous ceux qui se trouvent dans les pays froid auraient perdu la vue. L’œil comprend de même une lentille souple et des muscles ciliaires qui augmentent sa convexion en y exerçant une pression ou la diminue en la tirant vers le haut. Si vous suivez par exemple un match de football, vous voyez la balle là où elle est à tout moment grâce à la pression de ces muscles qui augmentent ou diminue la pression sur la lentille de l’œil. C’est l’opération la plus compliquée du corps humain, l’adaptation. Si nous apportons une chandelle, un carton et une lentille et que nous déplaçons cette dernière de façon à voir l’image renversée et précise de la chandelle sur le carton. Ce point s’appelle le foyer, c’est le point où l’image est très précise, un millimètre plus loin ou plus près, l’image devient floue. Tout cela signifie qu’il y a dans l’œil un foyer stable. C’est la lentille qui, contractée ou relâchée selon la distance de la chose à voir, fait tomber l’image sur la rétine. Si vous êtes entrain de voir une automobile qui bouge, cela signifie qu’à chaque instant il y a une opération de concordance. Une opération que le cerveau humain est incapable de concevoir. Allah dit:

« Ne lui avons Nous pas assigné deux yeux*et une langue et deux lèvres?* Ne l'avons-Nous pas guidé aux deux voies.»

(Sourate de la Cité (Al-Balad): 10).

Le corps humain est le plus grand signe de la majesté d’Allah:

 Nous valons cher pour Allah. Nous avons dans un certain hadith qudussy:

« Allah a créé l’Homme à Son image»

(Hadith approuvé à l’unanimité d’après Abou Houraïra)

 Allah, exalté et glorifié soit-Il, vous a rendu unique avec votre iris qui ne ressemble à aucun autre des humains.  Vous posez votre tête sur un coussin et on photographie l’iris de votre œil pour le mettre dans un passeport qui ne peut plus être falsifié. Vous êtes unique dans votre iris, votre odeur de peau, votre ton de voix, votre groupe tissulaire, votre empreinte digitale, votre plasma et votre sperme. Il n’y a pas un sperme d’un homme qui ressemble à celui d’un autre homme. Un des plus beaux attributs d’Allah est l’Unique. Il vous a nanti de cet attribut. Votre corps est le plus grand signe de la majesté d’Allah et la preuve en est qu’Il a commencé avec cela:

«Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé* qui a créé l'homme d'une adhérence.* Lis! Ton Seigneur est le Très Noble qui a enseigné par la plume [le calame],* a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas. »

(Sourate de l'Adhérence (Al-'Alaq): 5)

 Il a créé l'homme d'une adhérence c'est-à-dire une clotte qui, après neuf mois, a dans la tête 140 milliards de cellules, une rétine de 130 millions de cônes et de bâtonnets, 20 millions de nerfs olfactifs, neuf cents mille nerfs optiques. Cela en plus des organes du corps humain, l’oreille, la langue, la digestion, l’estomac, les intestins et le foie. Le corps dont chaque cellule a 500 mille fonctions. Par Allah si vous passez votre vie à réfléchir aux fonctions de votre corps, vous n’aurez pas fini. Vous avez entre les mains, le signe d’Allah le plus majestueux.
 Nous devons donc connaître Allah pour bien l’adorer et connaître Ses ordres pour pouvoir Lui obéir.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers