Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Des vérités importantes sur la naissance de l'honorable prophète:

  Chers frères, nous sommes dans la mémoration de la naissance du prophète, paix et salut soient sur lui. Il y a des vérités dont je dois vous faire part à l'occasion de ces leçons.
 La première vérité est la suivante. Les Musulmans ont pris l'habitude de célébrer cette mémoration, même si la célébration est un sujet de désaccord entre eux, car on a ceux qui l'interdisent en disant: "toute innovation est une hérésie et toute hérésie est un égarement et tout égarement aboutit à l'Enfer". On a jugé que cet homme peut entrer en Enfer s'il fête cette naissance. Et dans d’autres pays, non pas dans le nôtre, et merci à Dieu ; il y a des gens qui célèbrent la naissance du prophète mais dans une ambiance de mixité, de danse et d'hérésie dont Allah Seul en a connaissance et que personne sur terre n'accepte. Cependant, la vérité est entre les deux côtés. Chers frères, à propos de la première vérité, je vous rassure que quelque soit les louanges faites au messager d'Allah, que tu célèbres sa naissance ou non, que tu apportes sept savants pour raconter les vertus du prophète, paix et salut soient sur lui, que tu apportes un groupe d’excellents chanteurs religieux ou que tu distribues des desserts ; lorsqu'on se contente de faire des louanges au prophète (PSL), par Dieu, on n'a rien fait. Car il est bien au dessus de nos louanges. Qui sommes-nous ? Allah a juré par son cher âge. Qui sommes-nous ? Mais ce que je vois, si cette célébration était législative, elle devrait être une occasion pour s'engager à appliquer sa Sunna, jouir de cette célébration parce qu’Allah, glorifié soit-il, a dit:

"Dis (ô Mohamed PSL): Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi".

Sourate la famille de 'Imran 31

 Allah n'a pas accepté le témoignage de Son amour sans une preuve:

"Dis (ô Mohamed PSL): Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi".

Sourate la famille de 'Imran 31

Les malheurs qui frappent le monde islamique sont dus à la transgression de la Sunna du prophète:

 Il ya une chose qui est dangereuse. Croyez-vous que ce qui frappe le monde islamique comme malheurs, occupations, pillage de trésors, guerres civiles,tuerie, dispersion du sang et contrainte, sont tous dus à la transgression de la Sunna du prophète (PSL), où est la preuve ? Dans la religion il n'existe pas d'opinion personnelle. Personne sur terre n'ose dire son opinion dans la religion, qui es-tu ? Parfois quelqu'un te dit: cela est inacceptable chez moi.
 Ils disent: "cela est inacceptable chez nous" Vous êtes qui pour avoir un avis ?
 Tu es qui ? Dans la religion il n'y a pas d'opinion. Tu as un avis dans la nourriture, tu peux dire: je n'aime pas ce repas, tu peux dire ton avis sur les vêtements ou la politique, mais dans la religion, il n'y pas d'opinion.

"Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son Messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir"

sourate les Coalisés 36

 Tu dois accepter l'ordre, l'obligation et la sunna tels quels. L'adoration d'Allah signifie que tu n'as pas d'avis dans les ordres d'Allah, et le verset est clair: "Il n'appartient pas à un croyant". Cette expression souligne la négation la plus stricte:

"Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son Messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir"

sourate les Coalisés 36

 Chers frères,

"Non, par Ton Seigneur: Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé (à Toi ô Mohamed) de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement (à ta sentence)".

Sourate les femmes 65

 Ton avis dans la nourriture, les meubles, les maisons, sont tous des avis innombrables, mais dans la religion il n'y a pas d'avis.

Il n'est pas utile qu'on se contente de faire les louanges du prophète parce que nous devons:

1-savoir les biographies des prophètes et des messagers pour assurer la foi chez le croyant:

 Premièrement, chers frères, il est vain qu'on se contente uniquement de faire les louanges du prophète (PSL).  En d'autre terme plus précis: en lui faisant des louanges, tu t'élèves chez Allah, et en lui faisant des louanges alors que tu appliques sa Sunna, tu réunis deux bienfaisances. En effet, tu apportes la gloire en lui faisant des louanges et en appliquant sa Sunna. Qu’ai je dis ? Se contenter de faire ses louanges est une chose qui ne change rien. A titre d’exemple clair: Considérons un fils illettré et un père savant. Le fils a passé sa vie en faisant les louanges de son père alors que le fils reste illettré et le père reste savant. Pour ne pas se leurrer, il y a une illusion chez les gens, ils célèbrent la naissance du prophète, ils choisissent les meilleurs chanteurs religieux, ils invitent des grands savants, ils apportent les meilleurs desserts, ils impriment des cartes d'invitation, ils croient avoir réalisé une bienfaisance, mais non ! Tu n'as rien réalisé tant que ta maison n'est pas islamique, si tu n'appliques pas la méthode adéquate, si tes filles ne portaient pas le voile, si ta femme ne portait pas le voile, si ton commerce est illiauthor. Par Dieu, même si tu fêtes des millions fois, tu ne tireras jamais profit de tout cela. Il n'y a pas d'intelligent avec Allah, il y a plutôt un honnête, c'est une idée ??? et Allah, glorifié soit-il, dit:

"Et tout ce que Nous te racontons, ô Mohamed, des récits des messagers, c'est pour en raffermir ton cœur. Et de ceux-ci t'est venue la vérité ainsi qu'une exhortation et un appel aux croyants"

Sourate Houd 120

 Si le prophète (PSL), le guide des créatures et l'aimé du Droit se renforce en entendant l'histoire d'un autre prophète. Alors, il est plus digne que nos cœurs se remplissent par la foi en entendant l'histoire du maître des prophètes et des messagers, et le premier argument coranique, c'est:

"Et tout ce que Nous te racontons, ô Mohamed, des récits des messagers, c'est pour en raffermir ton cœur".

2- l'invitation de la part d'Allah, Glorifié et Exalté soit-il, à connaitre le prophète (PSL):

 Le deuxième argument coranique:

"Ou n'ont-ils pas connu leur Messager".

Sourate les Croyants 69

 Une invitation coranique de la part d'Allah pour connaître le Messager d'Allah.

3- se joindre par deux ou isolément pour étudier le message du prophète:

 Le troisième argument coranique:

"Dis, je vous exhorte seulement à une chose: que pour Allah vous vous leviez par deux ou isolément, et qu'ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Mohamed PSL) n'est nullement possédé".

Sourate Saba' 46

Ce dont le devoir ne se réalise qu'avec lui, est un devoir :

 Chers frères, chaque question a une réponse très facile qui peut tenir en quelques phrases. Pourquoi accomplis tu la prière ? Tu me réponds: parce que la prière est un devoir. Pourquoi fais tu les ablutions ? Tu me dis: parce que les ablutions sont un devoir. Mais les ablutions ne sont pas un culte, c'est un nettoyage, parce que si ce devoir ne se réalise qu'avec l'ablution, cette dernière est un devoir à son tour. C'est-à-dire que ce dont le devoir ne se réalise qu'avec lui, est un devoir. Je vous donne une preuve évidente. Personne ne peut oser parler si Allah, Exalté soit-il, a dit:

"Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en".

Sourate l'Exode 7

 C'est un ordre, il faut que tu connaisses ce que le messager a autorisé et ce qu’il a interdit. Peux-tu exécuter un tel ordre alors que tu ignores ce que le messager t’avait donné ? Peux-tu exécuter un tel ordre alors que tu ignores ce que le messager t'avait interdit ? Donc, ce dont le devoir ne se réalise qu'avec lui, est un devoir, ce dont l'obligation ne se réalise qu'avec elle, est une obligation et ce dont la sunna ne se réalise qu'avec elle est une Sunna. A ce propos, chaque ordre édicté dans le Coran sacré exige l'obligation à condition qu'il n'y ait pas de preuve qui affirme le contraire. Comment ça ? C'est une question linguistique. Si par exemple je dis: dans notre maison il y a une fleur, un plant ou une rose. Mais si je dis: dans notre maison il y a une fleur qui joue. Le verbe "joue" ne veut pas dire que la fleur qui joue est une fleur réelle. Mais il signifie que l'enfant est une fleur. Parce qu'il existe une preuve qui empêche l'imagination du vrai sens de la fleur qui signifie un plant. Si on dit que la fleur joue, cela signifie que ce n'est pas une fleur, mais plutôt qu’il s’agit d’un enfant qui est beau comme une fleur.
 Chaque ordre dans le Coran sacré exige l'obligation à condition qu'il n'y ait aucune preuve qui affirme le contraire:
 Chers frères, chaque ordre dans le Coran sacré exige l'obligation, écoutez l'ordre dans le Coran sacré:

"Quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut, qu'il mécroit".

Sourate la Caverne 29

 Laisse le croyant et lis: "et quiconque le veut, qu'il mécroit". C’est un ordre, qu’en penses-tu ? Il y a-t-il un ordre de mécroire ? Est-ce possible? Un savant linguistique a dit: "c'est un ordre d'alerte". Parfois, le fils dit à sa mère en faisant référence à un objet qui peut se briser: je vais le casser. Et elle lui dit: casse-le et tu verras ce que je ferai avec toi. C'est un ordre d'alerte, si l'ordre avait le sens d'une alerte, l'exécution sera invalide. Il y a des ordres d'alerte:

"Quiconque le veut, qu'il croie, et quiconque le veut, qu'il mécroie".

Sourate la Caverne 29

 Faites ce que vous voulez, c'est un ordre qui est sorti de son sens, c'est un ordre d'alerte. Allah a dit aux croyants:

"Et mangez et buvez, et ne commettez pas d'excès".

Sourate AL A'raf 31

 Quelqu'un qui dit: je ne veux pas manger. Son jeûne est juste, ce n'est pas un ordre obligatoire, plutôt c'est un ordre d'autorisation. Aussi, tu peux manger ce que tu veux avant l'aube.

"Mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc (la clarté) de l'aube du fil noir (l'obscurité de la nuit)".

Sourate la vache 187

 C’est un ordre d'autorisation. Un autre exemple:

"Mariez les célibataires d'entre vous".

Sourate la lumière

 On a un jeune homme qui veut se marier mais il n'a pas de maison, ni de dot, c'est un ordre de prise en charge.  Il y a un ordre de prise en charge, un ordre d'alerte et un ordre d'interrogation. Chers frères chaque ordre dans le Coran sacré exige l'obligation à condition qu'il n’y ait aucune preuve affirmant le contraire.

Savoir la Sunna orale et pratique du prophète est une obligation pour chaque musulman:

 Donc, Allah, Exalté soit-il, a dit:

"Prenez ce que le Messager vous donne et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en".

Sourate l'Exode 7

"Prenez"

 C'est un ordre qui exige l'obligation.

"Et ce qu'il vous interdit abstenez-vous"

 L’interdiction exige l'abstention. Peux-tu exécuter l'ordre du prophète alors que tu n’as jamais connu cet ordre?  C'est impossible. Donc, comme nécessité dans ton obéissance à Allah, c'est que tu prennes ce que le messager te donne. Et afin de prendre ce que le messager te donne, tu dois savoir sa Sunna orale et pratique. Alors, savoir la Sunna orale et pratique du prophète est une obligation pour chaque musulman. Ce que je voudrais éclaircir, c'est le fait que les gens étaient convaincus durant des siècles successifs, que la religion consiste au jeûne, à la prière, au pèlerinage et à l'aumône. Or, la religion consiste en un nombre élevé de clauses relatives notamment aux ordres concernant la vente et l'achat, la garantie, la caution et l'héritage, concernant la présentation des marchandises, des ordres qui interdisent la tromperie etc. Si tu suis les ordres divins dans le Coran sacré et la Sunna sur tous les sujets, tu en trouveras plus de cinq cents milles clauses. La religion est une méthode détaillée. Le prophète a vu un homme abattre un mouton devant un autre, alors il s'est mis en colère en disant: "éloigne-le de l'autre, veux-tu le tuer deux fois ?". C'est donc une interdiction. Tu es allé acheter des poissons et le vendeur t'a interrogé: voudrais-tu que je les nettoie ? Tu réponds oui. Mais comment nettoie-t-il les poissons alors qu'ils sont encore vivants ? S'il les abats et puis il extrait directement leurs organes, ils seront torturés. Il ne faut donc pas les nettoyer avant qu'ils soient totalement morts.
 Il y a comme cet ordre, d’innombrables cas dans la vente, l'achat, la location et le louage. Lorsque tu sais l'ordre détaillé d'Allah, lorsque tu le suis, tu deviens heureux et sauvé.
 Ce dont l'ordre ne se réalise qu'avec lui, est un ordre, et ce dont l'interdiction ne se réalise qu'avec lui, est une interdiction.
 A l'occasion de la naissance du prophète, savoir la sunna orale et pratique du prophète est une obligation pour chaque musulman parce qu'Allah nous a ordonné de prendre ce qu'il nous avait donné et de nous abstenir de ce qu'il nous avait interdit. Ce dont l'ordre ne se réalise qu'avec lui, est un ordre, et ce dont l'interdiction ne se réalise qu'avec lui, est une interdiction. La mémoration de la naissance du prophète doit être une occasion pour que tu lises toutes les paroles de ce grand homme. Au moins, tu dois avoir chez toi un livre comme "Riad AL Sâlihine"(Le jardin des vertueux) car il contient de vrais hadiths. A défaut tu dois avoir un programme sur ton ordinateur. Par Dieu, chers frères, la science est une progression. Parfois je voyage avec un petit ordinateur ; sur le "Hard" il trouve un programme de quinze milles livres qui contient 280 explications, tous les livres de la législation selon tous les dogmes, les principes de la législation, son histoire, la biographie du prophète, les traductions, le hadith, le Coran et les sciences coraniques. Il contient 280, 400 ou 480 livres, clique sur lui, tu verras un livre qui contient 18 parties, avec une belle écriture, avec les accents de la langue arabe. La science s'est développée, tu as un programme sur le hadith, écris un mot sur lui, tu verras dans quel livre il est: est-il vrai ? Faible ? bien ? Qui est le narrateur ? C'est une chose extraordinaire, la science est arrivée au point que l’on nomme: la révolution de l’information.
 Une fois, j'étais sur le chemin vers une ville pour assister à une conférence scientifique. Le président de l'université AL Azhar, une personne très importante, s'est assis à côté de moi. Je portais mon portable et je le lui ai fait voir. Lui il n'utilise pas le sien, il m'a dit: est-ce possible ? Quinze mille livres, tu ouvres le livre et tu le trouves exactement dans sa forme, avec une recherche, des chapitres, des parties et le sommaire. Est-il possible qu'un homme voyage en portant avec lui quinze milles livres ? On a besoin de quatre murs jusqu'au toit. Parfois, l'homme va en promenade et il apporte avec lui son portable en disant: je vais avec quinze mille livres allant du sol jusqu'au toit. On ouvre internet et on pose une question et on aura vingt six mille réponses ou parfois deux cent soixante mille réponses, ce n'est pas raisonnable, la révolution de l'information est formidable.
 Maintenant, réveille un mort de sa tombe et dis-lui que ce disque contient quinze mille livres, il te prendra pour un fou. Car ceux qui ont vécu avec les livres au format physique ne pourraient croire en cela. Un livre qui contient 40 parties a besoin d'une étagère dans une grande bibliothèque.
 Nous allions aux conférences et il était nécessaire de nous donner tous les discours traduits dans toutes les langues: l'arabe, l'anglais et le français, et moi j'en avais peur. Mais maintenant, on assiste à une conférence et on nous donne un CD qui contient 380 discours dont l'un contient 400 pages. Un seul CD qu'on porte dans la poche ! C’est une chose formidable.
 Une fois, j'étais en Arabie Saoudite où il n'y a pas de livres, plutôt .On avait une géante bibliothèque qui contenait quinze milles livres. On les prenait tous gratuitement dans un CD dans les environs sacrés de la Mecque.  Qui peut apporter chez lui quinze mille livres gratuitement ? J'ai un ami qui a une bibliothèque, il m'a dit: "c'est l'encyclopédie britannique, elle coûte soixante quinze milles. Je lui ai dit: parfait, elle coûte maintenant cinquante cinq livres syriennes. Le progrès scientifique est incroyable, tirez en profit, car chacun peut avoir chez lui une bibliothèque.

La science est la subsistance de notre vie:

 La science est la subsistance de notre vie, et la science religieuse est agréable, utile et elle apporte le bonheur.  Il y en a de ces sciences qui sont agréables mais elles ne sont pas utiles. D’autres sont agréables et utiles. Tu es un médecin et tu as de nombreux malades qui payent mille livres par exemple. Il y a aussi une science qui est agréable, utile et qui apporte le bonheur à la fois ; c'est la connaissance d'Allah, Exalté soit-il. L'homme commet une faute en ne tirant pas profit des expériences de l'époque. Maintenant, pour éclaircir l'idée, je donne un exemple.  Si je voyage au Canada et que dans mes prévisions je me dis que personne ne me connaitra. Si par contre, je suis surpris par le fait de me sentir comme si j’étais à Cham c’est que les gens m'ont connu via Internet.  Quotidiennement, un million de personne entrent dans le site. Tout ce monde venant de différents horizons: du Canada, du Brésil, de Suède, de la Norvège, du Danemark, de la France, du Japon, du Niger et de l'Australie. Le monde tout entier se résume désormais sur un écran. Le monde était cinq continents et il est devenu un seul continent, un seul pays, une seule ville, un seul village, une seule maison, une seule chambre et puis un seul écran.  Tout ce qui se passe sur terre, tu le vois de façon presqu’instantanée de ton propre œil tel que cela s’est passé. Partout où tu vas, tu vois les infos en total. Tu vas à Paris et tu vois les infos sur une chaîne arabe comme si tu es à Cham. Tu vas dans n'importe quelle ville et tu trouves tout en arabe.
 Je voudrais dire que cette époque est le temps de la révolution de l’information et des communications. C'est incroyable, dans le passé, le message avait besoin de trois mois pour arriver de Médine, par exemple, à Azerbaïdjan. On montait un cheval, quatre ou cinq chevaux pour y arriver. En revanche, de nos jours, on écrit un message dans le courriel électronique, en une seconde, le message arrive en Amérique. Tu as le téléphone portable, tu parles avec ton fils qui est en Amérique, tu résumes dix sept heures en avion, en une seul seconde ! Il y a une progression formidable. Tu prends un avion de Damas à Cerny, tu voles sur la Jordanie et l'Arabie Saoudite, tu voles sur le golf arabe, sur l'Iran, le Pakistan, la Malaisie, jusqu'à Singapour pour arriver à Cerny. Le lieu le plus éloigné sur terre exige dix sept heures en avion, regarde la carte, tire profit de cette révolution de l’information.
 Chers frères, la science est procurée partout. A tout endroit, il existe des bibliothèques, des CDs, des chaînes spatiales, des magazines, des journaux et des centres islamiques. La portée réside maintenant dans l'application.  Tu appliques, alors tu t'élèves chez Allah, Exalté soit-il.
Celui qui applique la Sunna du prophète est sauvé du châtiment d'Allah, Exalté soit-il:
 Chers frères, la fête de la naissance du prophète a perdu son sens d'être une occasion pour s'engager à suivre la méthode du prophète (PSL). Mais la chose la plus précise, c'est la parole d'Allah:

"Allah n'est point tel qu'Il les châtie, alors que tu (Mohamed PSL) es au milieu d'eux. Et Allah n'est point tel qu'Il les châtie alors qu'ils demandent le pardon (d'Allah)."

Sourate Al Anfal 33

 Tant que la Sunna du prophète (PSL) est appliquée chez nous, nous sommes sauvés du châtiment d'Allah. C’est une parole générale, les gens ne l'ont pas appliqué, mais toi que fais-tu ? Applique-le tout seul, tu auras les bonnes répercussions tout seul. La grandeur de cette religion c’est que cette dernière est un air que chaque personne respire sans un prix. Peux-tu entrer chez un médecin sans avoir de l'argent en poche ? Non ! Tu payes en avance chez la secrétaire puis tu entres. Chez un avocat, dans un magasin commercial, peux-tu entrer n'importe où sur terre sans de l’argent ? A l'exception des mosquées qui sont gratuites, quelqu'un a-t-il payé une chose, prenez-vous des acquis ? C'est la maison d'Allah où la science est à la portée de tout le monde.
 Gloire à Allah ! Le sujet de la religion est formidable ! A cause de l'au-delà, l'homme souhaite être l'orateur de sermons gratuitement car la prédication à Allah est l'honneur le plus grand, le poste le plus grand et le don le plus grand. On se rivalise dans les affaires de religion gratuitement. Par exemple si un roi a demandé à un enseignant de maths de donner à son fils un nombre de leçons. Cet enseignant est impatient, il a donné dix leçons sans que le roi ne lui ai rien payé, alors il s'est inquiété en demandant quel est le prix des leçons ? Le roi a demandé: combien veux-tu ? Il a répondu: Deux mille livres pour chaque leçon. En une minute, le roi lui a donné vingt mille livres. Mais l'enseignant ne savait pas combien le père lui donnerait. Il lui avait préparé une maison et une voiture. Ainsi, l'homme qui fait une bienfaisance en demandant une rétribution financière, n’a rien compris.
 Un frère m’a raconté que sa voiture s’est enlisée dans un lieu isolé et qu’il n’avait pas d'élévateur.Il était à l’entrée d’une montée et il s’est arrêté deux heures sans que personne ne s'arrête pour lui. Il avait seulement besoin d'un élévateur pour l'utiliser pour cinq minutes. Et puis, une voiture s'est arrêtée et il a demandé au conducteur s’il possédait un élévateur ? Il le lui a donné, et quand il eût fini, il lui demanda cinq livres syriennes.  Mon ami en question répondit: par Dieu, si tu avais demandé un cent ivres, je te l’aurai donné mais que vous ne demandiez rien car vous êtes un homme doué de sagacité.

Le prédicateur est un homme qui ne veut que le visage d'Allah, Exalté soit-il:

 Honorables frères, quand tu connais Allah, Glorifié soit-il, tu te trouves ignorant en demandant le prix. Une fois, un homme égaré de la religion m'a invité pour donner un discours dans une cérémonie de mariage, puis il m'a dit: combien voulez-vous pour ce discours ? J'ai répondu: que Dieu me garde ! Dans toute ma vie, je n'ai rien demandé.  Une fois, un homme qui n'est pas musulman m'a dit: l'homme de ce mariage est riche. J'ai cherché à savoir pourquoi il tenait un tel propos. Il m’a dit: regarde, il a apporté dix huit savants de religion et chacun veut cinquante milles. Je lui ai répondu que tout cela était gratuit et que personne ne demande compensation financière. Cet homme ne savait pas le sens du prédicateur qui meurt dans le but de sa prédication. Il ne veut rien, il veut uniquement Allah, Exalté soit-il:

"Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit: je suis du nombre des Musulmans".

Sourate des versets détaillés 33

 Gloire à Allah, ils sont dans leurs mosquées et Allah s'occupe de leurs besoins. Il y a un hadith que j'avais lu il y a quarante ans et il s'est approfondi dans mon cœur:

"celui qui est occupé par Mon évocation de Ma demande, Je lui donnerai plus que ceux qui Me demandent"

(Ahmad selon Malek Ben AL Hareth).

 Je dis à mes frères, faites une bienfaisance, le monde se soumettra à vous:

"celui qui est occupé par Mon évocation de Ma demande, Je lui donnerai plus que ceux qui Me demandent"

(Ahmad selon Malek Ben AL Hareth).

La bienfaisance se multiplie en donnant de la nourriture, en honorant ou en aidant un homme:

 O frères, d’une façon ou d’une autre, faites du commerce avec Allah. Si l'homme a mis son argent dans une entreprise où il aura dix huit pour cent, il marchera avec orgueil. Comment sera-t-il alors si Allah lui donne un million pour cent ? Celui qui met une bouchée dans la bouche de sa femme, il la verra comme la montagne d’Ouhoud le Jour de la Résurrection. Si tu prends soin de ton frère, cela sera la même chose. Ton frère en provenance d’Alep arrive chez toi, si tu l'invites au dîner, il sentira l'intimité, mais si tu lui dis d’aller manger dans un restaurant et de dormir dans un hôtel puis tu lui dis: tu es le bienvenu à Damas. Comment ça ? Il n'y a rien de généreux dans cela. En revanche, si un frère est venu d’Alep ou de Homs et que tu l'amènes dans ta maison et lui présentes un repas, il sentira qu'il est proche et croyant. Il n'est pas nécessaire que tu dépenses beaucoup. On ne se charge de ce qui n'existe pas mais on présente ce qu'on a. Parfois, la bienfaisance se multiplie en donnant de la nourriture, en honorant un homme ou en l'aidant.

"Et Il élève haut la bonne action"

Sourate le Créateur 10

 Nous nous sommes à l'occasion de la naissance du prophète en appliquant la Sunna du prophète (PSL). Par exemple:

" élevez vos enfants sur trois vertus: aimer votre prophète, aimer sa famille et réauthorr le Coran".

(Raconté par AL Tabarani selon Ali)

 Si un homme s'est assis avec sa famille après un repas et qu’il leur a lu deux pages du livre des compagnons, l'ambiance changera car elle deviendra sacrée, agréable et glorifiée. C'est une belle chose. Une fois, je suis entré dans une maison pour l'acheter pour un ami, il y a avait un enfant allongé par terre, un pied sur l'autre, qui regardait une série télé. Je suis entré dans la chambre avec son père mais il ne s'est pas redressé. Il est demeuré comme tel.  Crée une spiritualité dans ta maison en racontant une histoire d'un compagnon et en récitant le Coran car la maison où on réauthor le Coran est une maison bénie.

Il faut s'engager à appliquer la Sunna du prophète pour tirer profit de cette mémoration:

 Je voudrais énoncer une vérité. A l'occasion de la naissance du prophète, nous devons nous engager à appliquer la Sunna du prophète (PSL) pour en tirer profit. Par Dieu, toute autre chose au contre sens, ne change rien. Ceux qui interdisent la célébration de la naissance du prophète ont un peu raison car ils ont vu dans certains pays les transgressions et les innovations qui violent la législation, les péchés comme la mixité et la danse. Grâce à Allah, ce sujet est totalement "propre " chez nous.
 Une fois, un homme avait habité dans l'immeuble où je loge. Il est venu d'un des pays du golf. Il a assisté à toutes les leçons, son visage se réjouissait. Je l'ai visité chez lui et il m'a visité également et je lui ai dit que je devais assister à une cérémonie de mariage. Je lui ai demandé de venir avec moi mais il a répondu: que Dieu me garde ! Ce sont tous des innovations. J'ai insisté et il m’a accompagné. Là-bas, il s'est trouvé dans une salle illuminée, les gens récitaient le Coran, ils chantaient les beaux noms d'Allah. J'ai lancé un mot et on a pris de la glace. Il fut fort étonné. Je lui ai fait savoir que ce sont nos cérémonies de mariage, une générosité, un homme de religion lance un mot, des chansons religieuses vides de musique et de danse, pas de mixité. La célébration de la naissance du prophète doit être une occasion pour s'engager à suivre la méthode du prophète (PSL). Cherche sa Sunna orale et pratique, essaie de l'imiter dans ta maison. Si le prophète entrait chez lui alors que le repas n'est pas encore prêt, que faisait-il ?

"Avez-vous une chose à manger ? On a dit: non. Alors il a dit: je suis donc en jeûne".

(muslim selon 'Aicha)

 Tu n'es pas en jeûne mais attends une demi heure, tu dois être patient. Au fur et à mesure que tu lis sa Sunna, tu seras poli comme lui. Ses mœurs étaient basées sur le Coran sacré. Une fois, il a été demandé: quelle est cette politesse ? Il a répondu:

"mon Seigneur m'a élevé et Il m'a bien élevé".

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers