Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Le premier sermon:

  O frères croyants, Allah, Exalté soit-il, dit dans Son Noble Livre:

« En vérité, le premier temple qui ait été fondé à l’intention des hommes est bien celui de La Mecque, qui est à la fois une bénédiction et une bonne direction pour l’Univers. Terre de signes sacrés, c’est aussi l’Oratoire d’Abraham. Quiconque y pénètre sera en sécurité. En faire le pèlerinage est un devoir envers Dieu pour quiconque en a la possibilité. Quant aux infidèles, qu’ils sachent que Dieu se passe volontiers de tout l’Univers. »

(Al-Imrâne ; La famille d’Imrân: 96-97)

 Chers frères croyants ;…ce verset honorable est un fondement dans l’obligation du pèlerinage. En effet, Allah, Exalté soit-il dit: ‘En faire le pèlerinage est un devoir envers Dieu’ C’est-à-dire un devoir envers celui qui en a les moyens; et l’infidèle ici est celui qui en est capable mais qui ne le fait à cause de son reniement de ce culte, il aura ainsi apostasié. La preuve est la parole d'Allah, Exalté soit-il:

« …. Quant aux infidèles, qu’ils sachent que Dieu se passe volontiers de tout l’Univers… »

 Chers frères croyants, Al Bouhaiki a rapporté que le Prophète (PSL) a dit de Son Seigneur:

« Si J'ai donné à un serviteur d'Allah un corps sain, et rendu sa vie aisée, et que cinq ans passent sans qu'Il vienne ME voir en pèlerin est certes privé. »

 Chers frères, Abou Horaira a rapporté que le Prophète (PSL) avait été interrogé au sujet du meilleur travail, alors il a dit:

« La croyance en Allah et en Son Messager. » On a dit: «Puis quoi encore? » Il a répondu: « La lutte sur le sentier d'Allah. » On a dit: « Puis quoi encore? » Il a répondu: « Un pèlerinage accepté. »

 Selon les savants, le Hajj accepté est celui qu’aucun péché ne touche. Al Hassan Al Basari, qu’Allah lui accorde sa miséricorde, a dit:

« Le Hajj accepté signifie que le pèlerin en revient renonçant au monde et désirant l'au-delà. » Le Prophète (PSL) a dit à 'Amr ibn Al 'As, qu’Allah soit satisfait de lui: « Ne sais-tu pas que l'Islam, l'émigration et le Hajj détruisent ce qui est passé avant eux? ».

(Sahih Muslim, 173)

 Cela veut dire que celui qui a accompli le pèlerinage sans avoir eu aucun rapport sexuel ou n’ayant commis aucune perversité, reviendra innocent comme le jour de sa naissance. Certains savant disent que celui qui déferle de 'Arafat sans être certain qu'Allah lui a pardonné, son pèlerinage est invalide. Dans une autre tradition, le Prophète (PSL) a dit:

« Ceux qui accomplissent le Hajj ou la 'Omra sont invités chez Allah, donc s'ils L'invoquent, Il les exauce, et s'ils Lui demandent le pardon, Il leur pardonnera. »

(Les Sunna d'Ibn Maja 2883).

 Dans un autre Hadith, le Prophète a dit:

« La lutte du faible, de l'âgé et de la femme, c'est le Hajj et la 'Omra. »

(Ahmad 9081)

 Il a également dit:

« Le pèlerinage accepté n'a comme récompense que le Paradis. »

(Sahih Bokhari 1650)

 Les frais inhérents au transport, au logement ou à la nourriture et à la boisson, peuvent être devenus trop élevés. Certains peuvent même dire que par le passé, ils faisaient le pèlerinage contre deux milles livres syriennes mais qu’aujourd'hui il leur faut cinquante mille livres syriennes, (nous disons) qu’en principe, le Hajj est un devoir pour ceux qui en ont la capacité,, et celui qui peut dépenser cinquante mille livres syriennes doit entendre la parole du Prophète (PSL) qui a dit:

« La dépense pendant le Hajj est sept-cent fois égale à celle sur le sentier d'Allah. »

(Ahmad 21922)

 Chers frères, ce sont là quelques preuves extraites de versets coraniques, et des Hadiths sacrés du Prophète concernant le devoir et les mérites du Hajj. Quels en sont les avantages?
 Tous les savants se sont mis d'accord sur la place distincte qu'occupe le Hajj parmi les cultes. C'est un culte corporel qui exige une marche rapide, des circumambulations, un voyage, un déplacement, une prière et une adoration. C'est un culte corporel et financier qui exige beaucoup de dépenses. C'est un culte corporel, financier et temporel (il a une période limitée), spatial (il a un lieu précis) et spirituel. Alors, ce culte a réuni entre les mouvements du corps, la dépense de l'argent, le temps limité et l'espace précis. Pourtant, la récompense préparée par Allah pour le pèlerin n'est connue que par Allah, mais au moins, le Paradis est la moindre des récompenses.
 Chers frères, on croit ce qu'on veut mais notre croyance a besoin d'une preuve. Notre Seigneur, Exalté soit-il, dans plus de deux cents versets dans Son Livre honorable, dit: « Ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres. » Parce que la bonne œuvre incarne la croyance et sans cette bonne œuvre on n'aura pas une preuve sur la croyance, car la foi est une croyance, un assentiment et un rapprochement, c'est un concept psychique et intérieur que personne ne peut voir alors que la bonne œuvre est une incarnation de la foi ; de là, le Prophète (PSL) a dit:

« La foi est ce qui est dans le cœur et ce que l'œuvre ratifie. »

 Sans l'œuvre, il n'y aura pas de preuve sur la foi.
 Certains savants disent: le Hajj est une preuve pratique qui affirme l'affection envers Allah, Exalté soit-il, qui existe dans le cœur du croyant et qui est plus grande que son affection envers ses biens, alors il le dépense, et plus grand que son affection envers ses parents, alors il doit les quitter et plus grand que son affection envers ses enfants, alors il doit les laisser, et plus grand que son affection envers son magasin, alors il doit le fermer. Le pèlerinage accepté est une preuve de l'existence de l’amour envers Allah dans le cœur du croyant, cette affection est plus grande que celle qu’il a envers son argent, ses parents, ses enfants, son travail et ses voisins. C'est une preuve pratique de la vraie foi. Celui qui a une vraie croyance, sa performance sera une preuve de cette vraie foi. O frères croyants, le Prophète (PSL) a dit:

« Menez une vie dure car les grâces sont provisoires. »

 Celui dont la vie est douce et aisée, est incapable de lutter sur le sentier d'Allah, et ainsi le Hajj vient pour être un entrainement pratique de la patience, de la résistance contre la fatigue, de l'endurance et de la réception des malheurs par la satisfaction et l'acceptation. Pour cela, les savants ont dit: le Hajj est un entrainement pratique de la patience, de la résistance contre la fatigue, de l'endurance contre les malheurs, la séparation des parents et de la patrie, de s'habituer à la vie dure pour que l'homme soit prêt à accomplir une œuvre qui satisfait Allah et Son Messager s’il est appelé à le faire.
 Chers frères croyants, pendant le Hajj, la vie est sévère et il se peut que l’on soit obligé de dormir parterre alors que l’on dormait chez soi dans un lit confortable, dans une chambre dont la température est modérée, mais ici on est obligé de dormir sur une terre sèche, sous une tente exposée au soleil… cela n'est qu’un seul exemple. Il est indispensable de supporter certaines mauvaises conditions pour exécuter l'ordre d'Allah, Exalté soit-il, pour que l'homme soit prêt à tout travail fatiguant par affection envers Allah, Exalté soit-il.
 O frères croyants, l'homme fait la prière dans sa patrie et il peut avoir à l’esprit pendant la prière, les problèmes du monde ou des idées de son travail. En revanche, lorsque le pèlerin quitte sa maison, son travail et ses enfants pour se consacrer au culte d'Allah, Exalté soit-il, ce sont les obligations de sa foi. Lorsque le pèlerin quitte sa ville et se dirige vers la Maison d'Allah, il n'y aura que l'invocation d'Allah, Exalté soit-il, l’accomplissement des bienfaits, la prière nocturne et la récitation du Coran. Une telle adoration condensée ; Il est possible que tu fasses la prière avec un esprit occupé par les soucis du monde ici-bas, que tu jeûnes en pensant à un tel magasin. En revanche, pendant le pèlerinage, tu seras arraché de ta ville, de tes soucis, des problèmes, des fatigues, des désirs et des conflits. Parmi les raisons du Hajj est le fait de se consacrer à Allah, Exalté soit-il. C’est pourquoi, le Hajj est un voyage vers Allah, Exalté soit-il; je voyage vers Mon Seigneur, je fais le pèlerinage à la Maison d'Allah. C'est-à-dire qu'on se dirige vers Allah, Exalté soit-il pour qu'Il nous guide vers le chemin droit.
 Chers frères croyants, la chose la plus difficile qui peut arriver à l'imprévoyant, c'est de quitter le monde ici-bas.  Cet homme a rassemblé, peut être, beaucoup d'argent et a consacré beaucoup de temps, la seconde après l'autre pour construire cette maison confortable, pour avoir cette famille, une place sociale élevée et un grand salaire; alors si la mort survient, il perdra tout, toutes ces choses qu'il avait obtenues dans toute sa longue vie, elles sont perdues en une seule seconde. Donc, pour que le départ du monde ne soit pas trop choquant pour l'homme, il a été ordonné d’accomplir le Hajj, un voyage qui ressemble beaucoup au dernier voyage, un voyage sans retour, tandis que l'avant dernier voyage a un retour. En effet, quand l'homme accomplit le pèlerinage, il s'arrache de sa classe sociale. Les pèlerins et ceux qui font la 'Omra sont égaux, il n'y a pas de différence entre le ministre et le concierge, entre l'émir et le valet, entre le riche et le pauvre, entre le fort et le faible. Tout le monde baisse la tête, porte les mêmes habits, personne ne peut jouir des plaisirs de ce monde, pas de parfum, ni d’ongles soignés, ni de cheveux rasés ou toute autre chose pareille. Ce pèlerinage redonne au pèlerin sa vraie dimension, Allah, Exalté soit-il ne dit-Il pas:

« Et vous voici venus à Nous, seuls (sans richesse ni amis ni rien d'autre) tout comme Nous vous avions créés la première fois. »

( La Sourate les Bestiaux: 94)

 En se dirigeant pour accomplir le Hajj, et en voyant les masses des Musulmans sur le même niveau, égaux, sans aucune différence entre eux, tous sont faibles aspirants au visage d'Allah, Exalté soit-il, ce pèlerin qui a laissé sa place sociale, sa position, son haut poste et sa maison confortable, il revient à sa vraie dimension, comme si le voyage de Hajj ressemblait à celui de la mort.
 Allah, Exalté soit-Il, en ordonnant les pèlerins de suivre le Prophète (PSL) dans l'habit de deux pièces de tissus blanc, un ridâ’ et un Izâr, Il a voulu faire voir au pèlerin que toutes les apparences de la vie n'ont aucune valeur chez Lui, car Allah, Exalté soit-Il ne regarde pas vos apparences ni vos formes, mais Il regarde vos cœurs et vos œuvres. Tout ce qui embellit est interdit pendant le pèlerinage, le pèlerin n'a que ces deux habits non façonnés et celui qui les porte, perçoit la grâce des vêtements façonnés. C'est une réduction de la dimension de cet homme qui, quand sa position et ses biens ont augmenté, il avait oublié le début et la fin, et dont l'abondance de la fortune lui avait donné un sentiment de supériorité par rapport aux autres.
 Chers frères croyants, pendant le Hajj, les gens glorifient d'avantage ce grand Prophète, comment? Dans ce pays chaud, qu'Allah a voulu d'être chaud dans une vallée désertée, réside un secret qui n’est connu que par celui qui l'avait testé. Pendant le Hajj l’embouteillage est grand et il fait très chaud, les conditions de vie sont dures que ce soit relativement à la nourriture, à la boisson et à l'habit ; et malgré tout cela, le pèlerin dont le hajj est vrai et pur souhaite l’accomplir chaque année. Comment peut-on expliquer cela? En réalité, Allah, Exalté soit-il a rendu le goût du voyage vers Lui, de même que le rapprochement de Lui, et la beauté de Le rencontrer, meilleur que toutes ces difficultés. Ainsi, en dépit de toutes ces difficultés, celui qui a fait un pèlerinage sincère, aspire à le répéter à chaque an.
 Donc, quand Allah, Exalté soit-il, a fait que la Ka'ba soit dans un pays chaud, dans une vallée désertée, où il n’existe ni arbres, ni plantes, ni air doux ou des spectacles verts, mais uniquement des montagnes désertées et des températures élevées, c’était pour montrer que la chose la plus précieuse dans la vie c'est être lié à Allah, Exalté soit-Il. Si tu t'es connecté avec Allah dans cette Maison, cette connexion te fera oublier la fatigue et les difficultés toutes entières.

Que Tu sois satisfait alors que les gens sont en colère, que Tu sois doux alors que la vie est amère
Que la destruction soit entre les gens et moi, que la prospérité soit entre Toi et moi.

 Comme si Allah, Exalté soit-il te dit: « Viens Ô Mon serviteur, viens pour que Je te décharge de tes péchés qui sont sur ton dos, viens chez Moi pour te reposer de l'amour de la vie, pour goûter le sens du rapprochement de Moi, viens pour tester le goût doux de mon invocation, viens chez Moi pour voir que le fait de se diriger vers Moi est le plus précieux dans ce monde.
 Tu Lui dis: « Nous voici, Ô Seigneur, nous voici, Ô Seigneur, nous voici, Toi, sans associé, nous voici. La louange, la grâce et la propriété, certes, reviennent à Toi. » Cette phrase signifie que tu avais répondu à l'ordre d'Allah.
 Quoique nous parlions des sentiments que ressent le pèlerin pendant le Hajj, sur la terre sacrée, seul celui qui les a expérimentés, les connait plus ; voir est différent du fait d’en parler, celui qui a vu est différent de celui qui a entendu.
 Ô frères croyants, celui qui a la possibilité de voyager avec une provision et un moyen de locomotion, celui qui dispose des conditions de la capacité mais qui a passé cinq ans sans s’y rendre comme pèlerin est privé…dans certaines écoles législatives, le fait de retarder le pèlerinage tout en ayant la capacité, est une chose détestée qui frôle l’illiauthor et ce en raison de la parole d'Allah, Exalté soit-il:

« …En faire le pèlerinage est un devoir envers Dieu pour quiconque en a la possibilité. Quant aux infidèles, qu’ils sachent que Dieu se passe volontiers de tout l’Univers… »

(Al-Imrâne ; La famille d’Imrân: 97)

 Ô frères croyants, l'homme pendant le pèlerinage ressemble au Prophète (PSL) qui montait vers la caverne de Hira' de temps en temps, comme si le croyant a besoin de la caverne de Hira', comme s'il a besoin de s'isoler pour adorer Allah, Exalté soit-il, sans que les problèmes, les questions familiales, le travail, les amis, les soucis et les difficultés ne le préoccupent. Le pèlerinage est un déchargement obligatoire de l'esprit de cet homme qui était tellement occupé par son argent, sa place ou par sa position dans son pays, d'Allah Exalté soit-il.
 Le Hadith sacré qui montre que:

« Si J'ai donné à un serviteur d'Allah un corps sain, et rendu sa vie aisée, et que cinq ans passent sans qu'Il vienne Me voir en pèlerin est certes privé. »

 Certains musulmans se sont mis d'accord de faire le pèlerinage chaque cinq années, mais on trouve que certains insistent pour le faire chaque année, et on leur donne raison parce qu'ils ont goûté au rapprochement avec Allah.  Mais, certains savants ont cité un exemple: si on a un tapis qui peut comprendre dix personnes pour faire la prière, mais il y a cent personnes, y comprit vingt qui avaient fait la prière obligatoire, et le reste ne l'a pas encore accomplie; alors est-ce qu'on va permettre à ceux qui avait fait la prière obligatoire d’y faire celle surérogatoire, ou bien on va donner l'occasion à ceux qui n'ont pas encore fait la prière obligatoire de l’y faire? C'est-à-dire: si les lieux sacrés à la Mecque peuvent comprendre un million de personnes, alors que la population du monde islamique dépasse mille millions d’individus, et que les moyens logistiques mis à disposition permettent uniquement à mille parmi chaque million de faire le pèlerinage, chaque pèlerin ne peut répéter le pèlerinage qu'après cinq années.  Cette mesure est logique et a été convenue par toute la nation musulmane dans certaines conférences. Alors, il est raisonnable de permettre à celui qui n'a pas fait le pèlerinage de le faire. Mais si l'embouteillage devient insupportable, ce pèlerinage devient invalide, c'est-à-dire: si l'homme s'est retiré du Hajj à cause de l'embouteillage, où est donc son voyage vers Allah, Exalté soit-Il et sa rencontre avec Lui ? C’est pourquoi, s'il y a des arrangements qui exigent que l'homme n’effectue le pèlerinage que chaque cinq années, ils sont confirmés par le Hadith sacré:

« Si J'ai donné à un serviteur d'Allah un corps sain, et rendu sa vie aisée, et que cinq ans passent sans qu'Il vienne Me voir en pèlerin est certes privé. »

 Ce que je voudrais dire, est que si Allah a permis à quelqu'un de faire un pèlerinage accepté, il doit laisser la place pour un autre qui n'a pas encore fait le pèlerinage ; ce qui raisonnable et acceptable.

Le deuxième sermon:

 Louange à Allah, le Seigneur de la création, et j'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah, le Maître des bienfaisants. Et j'atteste que notre maître Mohamed est Son serviteur et Son Messager, le grand maître de la création. Ô Seigneur que Tes bénédictions et salut soient sur notre maître Mohamed, sa famille et tous ses compagnons.
 Ô frères croyants, dans un verset coranique dans la sourate "Mariam", dans le récit de Madame Mariam, il existe trois mots qui sont, selon les découvertes de la médecine moderne, la base de l'accouchement facile. Allah, Exalté soit-il, dit à Mariam:

« Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse!»

( La Sourate Mariam (25/26)

 Les savants ont déduit de ce mot "ton œil se réjouisse!", que l'état psychique de la femme avant d'accoucher a un lien étroit avec l'accouchement facile. Si la femme est sereine, réjouie, calme et qu’elle ne souffre pas de problème chez elle ; et si son époux la traitait bien avant l'accouchement, alors son état psychique confortable et sa quiétude constituent un élément principal pour qu’elle ait un son accouchement facile. Chaque trouble psychique, chaque crise émotionnelle ou chaque conflit entre elle et son mari, peuvent entraver l'accouchement, et elle sera même obligée de subir un accouchement difficile.
 Concernant le mot "mange" pour une grande sagesse, Allah Exalté soit-il, a dit:

« Secoue vers toi le tronc du palmier: Il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. »

 Une des découvertes scientifique les plus extraordinaires, c'est qu’il existe dans les dattes fraîches une substance qui aide à contracter l'utérus qui juste avant la conception, et comme vous le savez, est de deux centimètres carrés et demi, et qui atteint jusqu’à la fin de la grosses sept cents cinquante centimètres cubes ; ce fœtus existe au-dessus de la placenta, qui est lié aux artères de la mère, et quand le fœtus descend de l'utérus de sa mère accompagné du placenta, ces artères seront coupées; si ces artères restent ouvertes, la mère aura une hémorragie et ensuite elle mourra. C'est pourquoi, et pour une grande sagesse, Allah, Exalté soit-Il, a fait que l'utérus se contracte tellement que sa structure devient trop dure comme de la roche,. En effet, si la sage de femme met la main sur l'utérus et qu’elle le trouve dur, elle sera rassurée que le statut de l'accouchement est bon, car en se contractant avec force, l'utérus ferme toutes les artères ouvertes, et l'hémorragie sera arrêtée. Il existe dans les dattes, et plus particulièrement les dattes fraîches et mûres, une substance qui contribue à la contraction de l'utérus. C’est pourquoi, le mot "datte" est évoqué dans le coran avec l'accouchement.

« Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. »

 Il existe également dans les dattes fraîches et mûres, une substance qui contribue à chasser les déchets des gros intestins, il s’agit d’une substance nettoyante et laxative. Les médecins tiennent toujours à rendre les intestins vides de la nourriture chez la femme sur le point d’accoucher, de peur que les intestins remplis n'entravent la sortie du fœtus de l'utérus. Pour cela on trouve dans les dattes une matière laxative et nettoyante des intestins,notamment des gros intestins.
 Une autre chose: les douleurs de l'accouchement sont un processus fatiguant, et le cœur, pour affronter ces variations violentes, augmente ses battements de quatre vingt par minute jusqu'à cent quatre vingt par minute. Le cœur a besoin d’aliments et les mouvements musculaires en ont besoin également, c’est pourquoi, les dattes n'exigent que vingt minutes pour arriver au sang directement par la bouche, c'est-à-dire que les dattes constituent la matière dont la digestion est la plus facile, et elles sont les plus rapides à se transformer en énergie.
 Finalement, les dattes fraîches et mûres comprennent une substance qui empêche l'hémorragie, contribue à la contraction de l'utérus et nettoie, purifie, désinfecte et amollie les intestins, et elles procurent à la femme, qui est en train de s'accoucher, une nourriture sucrée d’une grande qualité, par le moyen le plus facile et le plus court.  Dans le Livre d'Allah on trouve:

« Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. »

 Ces dattes sont concentrées, cette concentration est très élevée et elles ont donc besoin d'un liquide où elles se diluent pour une absorbation plus facile.

« Mange donc et bois. »

 Pourquoi l'homme a-t-il besoin de boire de l'eau après avoir mangé des aliments sucrés? Pourquoi cela fait-il partie de sa nature primaire ? Parce que les aliments sucrés exigent qu’ils soient dilués dans un liquide pour réaliser une digestion facile. C’est pourquoi, il est nécessaire pour la femme qui est en train de s'accoucher de boire de l'eau et d'être en bon état psychique, car il s’agit un élément crucial dans l'accouchement. Sa nourriture doit comprendre quatre éléments: un qui aide à la contraction de l'utérus, un qui empêche l'hémorragie, un qui nettoie et assouplie les intestins et un dernier qui procure la nourriture en un temps très court et par le moyen le plus facile.
 Il s’agit là de l'honorable Coran, c'est la parole du Seigneur de la création ; des paroles venues dans un récit certes, mais si l’on s’arrête pour les analyser, on trouvera des choses miraculeuses.

« Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres". Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse! »

 Il est indispensable de consommer une nourriture particulière et une boisson concentrée et il est nécessaire de faire preuve d’une quiétude psychique.
 Ô frères croyants, ci-dessus, quelques versets coraniques, et comment avec le développement de la science on découvre qu’il s’agit des paroles du Seigneur de la création, les paroles du Créateur des univers et non pas des paroles humaines.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers