Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 Au nom d'Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Louanges à Allah Seigneur de l'Univers, Paix et Bénédiction sur Le Prophète, ô Allah, délivre-nous des ténèbres de l'ignorance et des chimères, aux lumières de la Connaissance et du Savoir; de la bassesse des passions au Paradis des privilégiés.

Entretenir les liens de parenté prévient les vicissitudes du temps:

 imageChers frères, on est toujours sur le thème relatif aux chemins de la connaissance et les signes de l’acceptation:
 Les liens de sang.
 En vérité, l’entretien de ces liens qui fait partie des premières pratiques cultuelles prescrites dans Le Coran et La Sunnah porte ses fruits (abondants) car les liens de sang préviennent les vicissitudes du temps et vous élèvent, par le Décret d'Allah au dessus des calamités Gabriel avait enjoint au Prophète Paix et Bénédiction sur Lui:

((Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,] [qui a créé l’homme d’une adhérence]. [ Lis! Ton Seigneur est le Très Noble,] [qui a enseigné par la plume [le calame],] [a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas].

Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est revenu de la caverne avec ces versets, tout tremblant ((en ayant le cœur troublé))

[Al-Boukhari et Moslim d’après Aïcha]

((Il est rentré précipitamment chez Khadidja bint Khouaïled, qu’Allah soit satisfait d’elle, en disant: (( Couvre-moi, couvre-moi)) ; elle l’enveloppa de ses vêtements jusqu’à ce qu’il ne fut plus gagné par l’effroi et que son âme se calme. Il (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) confia à Khadidja: ((J’ai eu tellement peur)).

[Al-Boukhari et Moslim d’après Aïcha]

 Maintenant prêtez attention:

((Khadija, qu’Allah soit satisfait d’elle, le rassura en lui disant: (( Non, sois sans crainte, je jure par Allah qu’Allah ne te couvrira jamais d’ignominie, car tu préserves les liens de sang))

[Al-Boukhari et Moslim d’après Aïcha]

 La préservation des liens du sang figure parmi les pratiques cultuelles les plus manifestes après celles canoniques

((Je jure par Allah qu’Allah ne te couvrira jamais d’ignominie, car tu préserves les liens de sang, tu es véridique dans tout ce que tu avances, tu soutiens le faible, tu aides financièrement le plus démuni, tu héberges les hôtes, et tu soulages autrui contre les calamités du destin)).

[Al-Boukhari et Moslim d’après Aïcha]

Les liens du sang, l'amour des parents, vivre dans l'aisance, et vivre longtemps:

 imageChers frères, Allah a créé l'utérus, lui a dédié un de Ses Noms, a promis de rendre grâce à celui qui préserve ses liens, il bénéficiera de tous les biens, personne ne rompra ses rapports avec lui, celui dont Allah se détournera, n’aura plus aucune notoriété, il vivra dans l'infortune. Chers frères, dans le Hadith authentique:

((Allah créa les créatures; lorsqu’Il, exalté soit-Il, eut fini de les créer tous, l’utérus s’est dressé et a dit: ceci est le grade de celui qui se réfugie auprès de Toi contre la rupture du lien; Allah, exalté soit-Il, lui répondit: « Oui, n’accepterais-tu pas que Je rende grâce à celui qui te préserves et que Je déconcerte celui qui cause ta rupture »? « Oh oui », a répliqué l’utérus. « Tu l’auras pour sûr », répondit Allah. Puis le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a ajouté: ((réauthorz si vous le désirez)): [Si vous vous détournez, ne risquez-vous pas de semer la corruption sur terre et de rompre vos liens de parenté]? Coran47 ; MUHAMMAD: 22.

[Al-Hakem dans son « Mustadrak » d’après Abû Houraïra]

 Aicha, qu’Allah soit satisfait d’elle, raporte que le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit:

((L’utérus est attaché au Trône et dit: Celui qui me préserve bénéficiera de la grâce d’Allah et celui qui me rompt Allah lui ravira toute grâce)).

[Al-Boukhari et Moslim d’après Aïcha].

 Respecter les liens du sang engendre l'affection des parents, l'aisance des revenus, une vie longue. D'après Abou Houraîra:

((Apprenez de vos liens de parenté ce qui peut vous aider à préserver vos liens de sang, car la préservation du lien de sang consolide l’affection des parents, entraîne l’accumulation des richesses et laisse des empreintes après la mort)).

[Al-Boukhari et at-Thirmidhi d’après Abû Houraïra]

 Un autre Hadith du Prophète Paix et Bénédiction sur Lui:

((Que celui qui trouve plaisir du fait qu’Allah, exalté soit-Il, lui accroisse ses biens et lui garde sa renommée à sa mort, maintienne les liens de parenté)).

[Al-Boukhari, Moslim et Abû Dawood d’après Anas ibn Malik]

 Chers frères, entretenir les liens du sang est le signe d'une noblesse d'âme, d'une grande clairvoyance, de bonnes origines, d'une sincère fidélité, ainsi nos ancêtres ont déduit: celui qui est ingrat envers les siens, cela ne lui servira en rien, celui qui ne les protègera pas, personne ne le secourra. Seuls ceux qui se rappellent et ceux qui possèdent une perspicacité persistent dans la préservation des liens du sang. Chers frères, entretenir les liens du sang mène à la sublimité, engage à la belle évocation, susauthor la propagation de l'affection, la splendeur de ceux qui l'encouragent, consolide l'amabilité, affirme les liens de parenté, élimine l'adversité et la haine. Elle raffermit les contacts humains, la sensation du bonheur.

Répondre aux supplications des démunis et des parents est une œuvre relevant de l'Au-Delà:

 imageLa vérité amère est mille fois meilleure à l'illusion confortable, les musulmans n'y croient plus beaucoup, perdent cette notion, exagèrent même; certains renient les leurs, ne pensent guère à les soutenir ni moralement, ni financièrement, ni dignement, ni notoirement, ni affectueusement; les mois, les années s'écoulent, et ils ne daignent même pas leur rendre visite, ni leur manifester la moindre attention soit par un geste ou un cadeau, ils s'abstiennent de leur épargner des méchancetés, peut-être iront-ils jusqu'à leur causer du tort ou leur adresser des mots grossiers, ceci est la vérité atroce.
 Certains refusent de leur faire partager leurs joies, de leur exprimer leurs condoléances ou de leur accorder des faveurs, par contre ils n'hésitent pas à leur préférer des étrangers en leur octroyant des cadeaux. Parfois on t'adresse une invitation de la part de quelqu'un de fort ou de riche, tu l'acceptes sur le champ, et ceci concerne le monde ici-bas, mais si tu reçois l'invitation d'un parent démuni qui habite assez loin, tu ne daignes pas l'accepter vu sa situation médiocre, alors que le fait d'y répondre est une œuvre attachée à l'Au-Delà

((Si je suis invité à des pieds de moutons ou de bœufs, j’y répondrai)).

[At-Tabarani d’après Abdullah ibn Abbas].

((Quiconque décline une invitation aura désobéi à Abû Al-Qassem)).

[Abû Ya’la d’après Abû Houraïra].

 Les gens ont pris l'habitude d'accepter l'invitation des aisés et des forts qui se rapporte au monde ici-bas, alors
 Qu'ils ignorent celle de leurs parents pauvres, acte de l'Au-Delà.

L'Héroïsme du croyant consiste à entretenir les rapports avec ceux qui les ont rompus:

 imageIl ya des gens qui gardent les rapports avec ceux qui leur sont liés, mais négligent ceux , avec lesquels ces liens sont distendus; ainsi le prophète Mohammad paix et bénédiction sur Lui a dit:

((Celui qui maintient les liens de parenté n’est point celui qui rend la pareille, mais c’est celui qui renoue les liens qui ont été délibérément rompus)).

[Al-Boukhari, abû Dawood et at-Thirmidhi d’après Abdullah ibn Amr ibn al-As]

 L'Héroïsme consiste à entretenir des liens avec ceux qui les rompent:
 Être héros t'engage à préserver des liens avec ceux qui les ont coupés, non avec ceux qui les ont respectés, sinon cela sera considéré comme de la récompense, ou de la reconnaissance, Mohammad a dit:
 Ayez donc des rapports étroits avec les liens de sang, ils le méritent bien, ne vous tournez pas vers ceux qui jouissent d'une certaine autorité ou d'une belle fortune.

Les conséquences de la rupture des liens du sang:

 imageNous avons longuement disserté sur les conséquences de l'entretien des liens de sang, alors que nous n'avons pas soulevé la question de la rupture de ces mêmes liens. Ces antagonismes sont une chose vile, un fléau; le gagnant y est, en réalité, perdant et le triomphant, vaincu. Elle figure parmi les grands vices, les odieux défauts. Son auteur est passible de malédiction et de malheur, car les intrigues manigancées entre les membres de famille annoncent la perte du bonheur, la mauvaise fin et la punition précipitée.
 Djoubayr Bin Mat'am a entendu le Prophète dire:

((Celui qui rompt les liens de parenté n’aura pas accès à la Djannah)).

[Al-Boukhari, Moslim et Abû Dawood d’après Djoubayr ibn Mat’am]

 Cette rupture est très vite punie, Ici-bas préalablement à l'Au-delà. Abou Bakr a relaté:

((Il n’y a de pire péché susceptible de valoir à son auteur le châtiment dans ce bas monde en plus du châtiment qu’Allah lui réservera dans la vie future que la rupture des liens de parenté et la fornication))

[At-Thirmidhi d’après Abû Bakra]

 Ces deux péchés valent à leurs auteurs un châtiment précipité dans ce monde avant l'Au-Delà. Chers frères, rompre avec les siens cause avilissement et petitesse, faiblesse et l désunion; cause souci et chagrin, et celui qui le commet, n'est guère fraternel, ni sincère, ni honnête, il prend conscience qu'Allah se détourne de lui, a toujours l'impression qu'il est épié avec mépris quoiqu'on feigne le respect pour lui, les compagnons du Prophète se sentaient mal à l'aise d’être en leur présence.

La signification de La Sourate […maintenez la concorde entre vous…]:

 imageChers frères, tant que le cœur bat, que la vie continue, tout connaît une bonne issue; le problème c'est lorsque le cœur s'arrête de battre et que tu romps toujours les liens de sang, les inimitiés que tu imaginais éternelles se dissipent grâce à une visite inattendue, à un cadeau, à un mot d'excuse au téléphone, à une bonne œuvre, lorsque l'individu décide d'améliorer ses rapports avec son entourage, Allah l'y assiste, Allah a dit:

(Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous)

Coran 8 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 1

(…entre vous)

 Signifie le rapport qui existe entre Allah et toi et qui est primordial,

(…entre vous)

 D'autres ont pensé aux liens entretenus entre ton entourage et toi c'est-à-dire ton épouse, tes enfants, tes parents, tes frères et sœurs, tes beaux-frères, tu pourrais y remédier par une visite, par une bonne entente, une amabilité, un présent, un coup de, fil, une excuse.

(…maintenez la concorde entre vous…)

Coran 8 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 1

 Le troisième sens:

(…maintenez la concorde entre vous…)

Coran 8 ; AL-ANFĀL (LE BUTIN): 1

 Tente d'améliorer tout rapport existant entre deux personnes; donc le premier sens se limite au rapport existant entre Allah et toi, le second sens traite de tes liens avec ton entourage et le troisième relève de tout rapport entretenu entre deux individus, donc le calomnieux qui transmet les dires aux gens n'accèdera pas à la Djannah.

L'effet que peut produire un présent à raviver l’affection:

 imageChers frères, le bon caractère joue un rôle dans ce cadre sans parler de l’importance du cadeau, à cet égard:

((Échangez les cadeaux entre vous, sachez que le cadeau dissipe très facilement la rancune du cœur))

[At-Thirmidhi d’après Abû Houraïra]

((Échangez des cadeaux, vous consoliderez l’affection entre vous))

[Al-Baïhaqi d’après Abû Houraïra]

 Si un problème t'oppose à ton frère, présente-lui un cadeau qui jouera en ta faveur pour restaurer les liens comme par le passé, ce geste sera apte à ranimer l'affection, à vivifier les relations d’amitié, à dissiper les rancunes, à gagner les cœurs, Mohammad Bénédiction et Paix sur Lui nous a avertis:

((Il n’est pas toléré au musulman de rompre tout lien avec son frère musulman au-delà de trois nuits; ils se croisent, le premier se détourne, le deuxième se détourne ; le meilleur d’entre eux est celui qui aborde l’autre par Assalamu Alaykum))

[Al-Boukhari, Moslim, Abû Dawood et Malik d’après Abû Ayyoub].

 Allah, exalté soit-Il, dit:

(La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux)

Coran: 41 ; FUṢṢILAT (LES VERSETS DÉTAILLÉS): 24.

La morale de la guerre est différente de celle de la paix:

 imageChers frères, certains peuvent confondre entre l’éthique dans la lutte (sur le sentier d’Allah) et celle en temps de paix

(…Repousse (le mal) par ce qui est meilleur; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux)

Coran: 41 ; FUṢṢILAT (LES VERSETS DÉTAILLÉS): 34.

 Ce qui précède est valable, dans la vie de tous les jours en ce monde ici-bas; quand à la guerre:

(Ô Prophète! Mène la lutte contre les mécréants et les hypocrites et sois rude à leur égard).

Coran 66 ; AT-TAḤRĪM (L’INTERDICTION): 9.

 La morale en temps de guerre et celle en temps de paix sont différentes; aussi, tu es invité à faire de ce verset ta devise en temps de paix:

(…et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux]. [Mais (ce privilège) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie).

Coran: 41 ; FUṢṢILAT (LES VERSETS DÉTAILLÉS): 34- 35.

Rompre les liens de sang est parmi les plus ignobles défauts:

((Celui qui rompt les liens de parenté n’aura pas accès à la Djannah)).

[Al-Boukhari, Moslim et Abû Dawood d’après Djoubaïr ibn Mat’am]

 C'est la plus grave des infamies, la plus laide des imperfections, et la plus hideuse des immoralités.

 Allah Exalté soit-Il dit à ce propos:

([Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l’avoir engagé, et rompent ce qu’Allah a commandé d’unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.)

Coran 13 AR-RA˒D [LE TONNERRE]: 25.

La biographie de Mohammad (BPL) nous inspire notre conduite:

 imageArrêtons-nous à ce point et faisons une récapitulation sur la biographie du Prophète que nous devons suivre dans notre façon d'agir, Il était le plus délicat, le plus probe, le plus empressé pour les liens de sang, et le plus patient, Le Coran L'a qualifié de

(Et tu es certes, d’une moralité éminente).

Coran 68 ; AL-QALAM (LA PLUME): 4

 Il dit aussi

(C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage).

Coran 3 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 159.

 Ô toi, Mohammad, avec ton rang élevé, bien que tu sois le Maître des prophètes et des missionnaires, bien que tu aies reçu La Révélation, Le Coran, L'éloquence et La rhétorique, bien que tu aies reçu une belle physionomie, la sagesse et l'éloquence, tu es resté tel qu'Allah t'a créé:

(Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah,…)

Coran 3 ; AL-˒IMRĀN (LA FAMILLE D’IMRAN): 159.

Des exemples tirés de l'Histoire à propos du Prophète et de la préoccupation qu’il avait des liens de sang:

 Le Prophète a atteint le plus haut degré quant à l'entretien des liens de sang au point d’en incarner le sommet
 À travers l'Histoire.
 Ses parents, ses cousins L'ont mis hors de Mecque, L'ont pourchassé, ont voulu Le tuer, L'ont insulté, Lui ont causé du tort, lui ont déclaré la guerre, l'ont affronté, l'ont combattu à trois reprises(Badr, Ohod, Khandak), Il est retourné à Mecque en vainqueur, dix mille épées éblouissantes attendaient un mot de sa part, les notables L' ont accueilli en acclamant La Grandeur d'Allah, les montagnes et les vallées ont retenti de sa victoire, Il s'arrête devant  La Porte de La Qua'ba, se penche et s'adresse à ceux auxquels il est lié par le sang: Comment pensez-vous que je vais vous traiter?
 Ils s'attendaient à une punition atroce, à une mort fatale. Ils répondent en pleurant: un frère généreux, et un neveu généreux. Ses yeux s'embuent de larmes et Il leur dit: Allez, vous êtes libres!
 Cela révèle le plus haut degré dans le pardon, ils L'ont exilé, pourchassé, combattu, insulté, ont infligé à ses Compagnons un dur châtiment durant vingt ans, et lorsqu'Il les a vaincus, que leur vie a dépendu d'un mot de Ses Lèvres, que dix mille sabres éblouissants obéissaient à Ses Ordres, Il les délivre. A Taef, quand Il est vaincu, Il s'adresse à Allah:

((Si Tu n’es pas en colère contre moi, je n’en ai cure))

[At-Tabarani d’après Abdullah ibn Dja’far]

 imageA Mecque, quand Il a conquis la ville, Il les délivre et leur pardonne: Allez, vous êtes libres! Son cousin-Abou Soufian Bin Hareth-, qui Lui avait infligé beaucoup de tort, L'a insulté et combattu; ayant pris connaissance de la victoire du Prophète, il a pris ses enfants hors de Mecque; Ali Bin Abi Taleb le rencontre, l'interpelle: Aba Soufian, ou vas-tu donc? –Je vais au désert pour y périr de faim et de froid, par Allah, si je tombe entre les mains de Mohammad, Il me coupera en morceaux! Connaissant parfaitement le caractère du Prophète, il lui dit: Tu te trompes de penser de la sorte! Le Prophète est le plus vigilant, Le plus empressé et le plus sublime des gens, reviens sur tes pas, salue-Le à la manière des Prophètes, et parle-Lui de la même façon que les frères de Youssef Ils dirent:

(Par Allah! Vraiment Allah t’a préféré à nous et nous avons été fautifs)

Coran 12; YŪSUF (JOSEPH): 91.

 Il cherche ses enfants, se tient au chevet du Prophète, et Lui adresse la parole: O! Prophète, Salamou alaykom wa rahmatou Allah iwa barakatoh!

(« Par Allah! Vraiment Allah t’a préféré à nous et nous avons été fautifs)

Coran 12; YŪSUF (JOSEPH): 91.

 Alors, Le Prophète se met à pleurer, Il oublie ces jours, ces manœuvres et cette page noire:

(Il dit: «Pas de récrimination contre vous aujourd’hui! Qu’Allah vous pardonne. C’est Lui Le plus Miséricordieux des miséricordieux.)

Coran 12; YŪSUF (JOSEPH): 92.

 Telle est la Prophétie, Abou Soufiâne dit: Oh! Mon neveu! que Tu es Attentionné! que Tu es Clément! que Tu es Sage!
 Sa sœur de lait vient au-devant de Lui, à la suite d'une longue séparation qui a duré des générations, Le Prophète ne L'a jamais vue, la même chose pour elle, bébé, elle a tété avec Lui, mais elle a vécu loin de Lui au sahara, elle a entendu parler de Ses Gloires à Taëf, elle est alors venue pour Le saluer, Son Frère de lait; Il était assis Bénédiction et Paix Sur Lui sous un arbre, entouré de Ses Hommes armés de leurs épées, Il était en train de leur partager le butin de guerre, elle demande de paraître devant Lui, les compagnons l'interrogent sur son identité, elle répond:Je suis la sœur de lait Du Prophète, je suis Chayma'a Bint Al Hareth, j'ai tété avec Lui de Halima Al Saadiyeh.Ils mettent Le Prophète au courant, Il se rappelle la parenté et les liens de sang, Il se lève pour l'accueillir à mi-chemin et après cette longue absence, et cet exil, Il lui cède Sa Place, la protège du soleil, imaginez Ce Prophète Honorable, Le Maître de l'humanité, Celui Qui a ébranlé l'athéisme, protège cette vieille sœur du soleil, néglige un moment les gens et leurs préoccupations, lui prête son attention, et l'interroge: ô sœur, comment vas-tu? Viens vivre chez moi, ou tu préfères les tiens? Elle choisit la deuxième solution, Il lui offre de l'argent, lui donne cent chameaux, pour apprendre aux gens comment entretenir leurs liens de sang, ô Prophète, dont l'âme vibre de clémence, la loi de justesse, la spontanéité d'amour, la profession de finesse, l'adoration les problèmes des gens, telle est l’incarnation de la Prophétie du Prophète, Sa Morale, Ses liens de sang, l'adoration qui suit les devoirs.

Les raisons de la rupture des liens de sang:

 imageCette rupture a des causes multiples, dont la première: l'ignorance des conséquences de cette rupture et les vertus de son entretien, la Foi ébranlée, l'orgueil, la longue rupture avec les parents, les blâmes sévères, tout cela mène à des rapports faibles, les gratifications affectées qui effraient ceux qui les reçoivent qu'elles ne soient trop lourdes pour les donneurs, la lésine et l'avarice, la négligence dans le partage du legs, l'association entre les parents, les occupations matérielles, le divorce, les longues distances et la paresse, les rapports étroits qui opposent les enfants les uns aux autres, l'impatience, l'invitation des étrangers aux dépens des proches, tout ce qui précède provoque la fragilité des liens de sang.
 Chers frères, je demande à Allah que ces traits du Prophète- bénédiction et paix sur Lui -soient traduits effectivement dans notre conduite quotidienne.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers