Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

La sagesse d’Allah, gloire à Lui, est de deux types :

Le premier type :

imageLa sagesse d’Allah, exalté soit-Il, dans Sa création. Il a créé Sa création à juste titre, implique le Vrai et ne vise que le Vrai. Allah a créé toute la création suivant un système bien organisé et un ordre parfait. Il a attribué à chaque être la création qui lui convient. Voire, Allah a formé chaque partie et chaque organe dans les corps des animaux suivant un aspect qui leur soit propre et dénué de tout défaut, de tout déséquilibre et de toute exagération.
Si les cerveaux de toutes les créatures humaines, du premier homme jusqu’au dernier se sont réunis pour présenter une création pareille à celle du Tout-Miséricordieux ou une création qui ressemble par ses caractéristiques aux créations d’Allah, exalté soit-Il, comme la beauté, la régularité et la précision, ils ne seront point capables de le faire. Comment auraient-ils la capacité de produire une telle création ? Il suffit aux intellectuels et aux savants de saisir une grande partie de La Sagesse Divine et de percevoir la beauté et la précision dans Sa création. Certes, cela est absolument sensible puisqu’on a la certitude de l’étendu de Sa gloire et de la perfection de Ses Attributs et qu’on perçoit Sa Sagesse dans la création et les ordres.
imageAllah a lancé un défi à Ses serviteurs de bien regarder et de bien méditer sur Sa création en essayant de trouver une défectuosité ou une malformation mais les regards reviendront à coup sûr, déçus et incapables de critiquer un seul trait de Ses créations. Allah, exalté soit-Il, a dit :

 

( Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout-Miséricordieux. Ramène sur elle le regard ? Y vois-tu une brèche quelconque ? * Puis retourne ton regard par deux fois: le regard te reviendra humilié et frustré )

 

Sourate AL Mulk (La Royauté) : 3-4

Le deuxième type :

imageLa sagesse impliquée dans Sa loi et dans Ses Ordres. En fait, Allah, gloire à Lui, a légiféré les lois et fait descendre les Livres, y a-t-il donc une générosité plus grande que cela ? La connaissance d’Allah, exalté soit-Il, Son adoration Lui seul sans rien Lui associer, la fidélité dans le travail pour Sa cause, la célébration de Ses Louanges et de Sa Gloire sont les meilleurs dons offerts à Ses serviteurs, les plus grands mérites qui leur sont attribués, le bonheur et la joie les plus parfaits accordés aux cœurs et aux âmes. En plus, ils constituent la seule raison qui conduit au bonheur éternel et au paradis perpétuel.
Si Sa loi d’Allah, exalté soit-Il, et Ses ordres ne comprenaient que cette Sagesse prééminente qui est à l’origine des biens, des délices, de la création, de la rétribution, du Paradis et du Feu, elle aurait été suffisante et satisfaisante.
Ceci dit, la Loi d’Allah, exalté soit-Il, et Sa religion n’impliquent que le bien. Ses informations inondent les cœurs humains de science, de certitude, de foi et de bonnes croyances lesquelles guident les cœurs vers la droiture et les dispensent de la déviation, implantent une belle moralité, une bonne œuvre, une droiture bien ferme et une raison modérée ; alors que Ses Ordres et Interdictions ont pour but de réaliser la sagesse, la bienséance et la conciliation entre la religion et la vie d’ici-bas. En fait, Ses Ordres ne visent qu’un intérêt pur et prépondérant alors que Ses interdictions ne portent que sur un désavantage évident et dominant.

 

imageLa sagesse de la loi islamique indique que cette religion vise à réformer les cœurs, la moralité et les actes pour les mettre sur la bonne piste celle du Droit Chemin de l’Islam. Partant, par la religion on réalise une vie saine et chaste ; autrement dit, les affaires de la vie ne peuvent se redresser que par une religion saine, celle que Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a communiquée. Cela ne peut passer inaperçu pour quelqu’un de sage et de clairvoyant. A savoir que lorsque la nation de Mohammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) appliquait à la lettre les instructions de cette religion, tant en ce qui touche les principes que les détails, elle menait une vie de droiture et de vertu. Mais, lorsque cette nation s’est détournée de cette religion, a tourné le dos à ses préceptes, les affaires de sa vie ont mal tourné et sa religion s’en est trouvée ébranlée.

Parallèlement, à bien réfléchir sur la situation des autres nations on constate qu’elles sont parvenues à l’apogée de la force, de la civilisation et de l’urbanisme. Mais étant donné que leur progrès était exempt de spiritualité religieuse, de miséricorde et de justice, le dégât de ce progrès était d’autant plus grand que son avantage, et son préjudice était d’autant plus destructeur que son bien. Leurs savants, leurs sages et leurs hommes de politique ont échoué à leur faire éviter les malheurs que cette civilisation a engendrés et ils ne seront jamais capables d’en dispenser leurs nations tant qu’ils dévient du Droit Chemin. Pour cela, la Sagesse d’Allah, exalté soit-Il, a voulu que le message de Mohammad, paix et salut sur lui, incarné dans la religion et le Coran, soit la preuve la plus grande qui affirme sa sincérité.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers