Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

La question:

   Cher Docteur Mohammad Rateb an-Nabulsi,
   Assalamu Alaykum wa Rahmat Allah wa Barakatuh,
   Je sais très bien que celui qui mange ou boit en ayant oublié être à jeûne pendant le mois de Ramadan doit continuer son jeûne parce qu’il n’est pas considéré comme ayant rompu son jeûne.
   Mais j’aimerais savoir le verdict légal relatif à celui qui a mangé ou bu en ayant oublié qu’il observe un jeune surérogatoire ou un jeûne de compensation.
   Qu’Allah vous récompense.

La réponse:

   Au Nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.
   Que la paix et le salut soient sur notre guide Mohammad, le véridique qui croit en la promesse d’Allah.
   Et puis :

 

   Cher frère,

   Assalamu Alaykum wa Rahmat Allah wa Barakatuh,
   Le verdict légal propre au jeûne durant le mois de Ramadan est similaire au verdict légal au jeûne en dehors de Ramadan. En d’autres termes, le fait de manger ou de boire en ayant oublié être à jeûne n’annule pas le jeûne ; de plus, aucune preuve dans la sunna du Prophète n’affirme l’existence d’une différence dans les deux cas. Voire, tous les hadiths évoquent le jeûne d’une façon absolue sans spécifier le mois de Ramadan, dont:
   Un homme est venu chez le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et lui a dit: « Ô Messager d’Allah, j’ai mangé et bu en ayant oublié être à jeûne »

((Allah t’a offert à manger et à boire))

   Lui a-t-il répliqué (Salla Allahou Alaihi wa Sallam)
  Puis, il a dit (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) :

((Que celui qui mange et boit en ayant oublié être à jeûne, poursuive son jeûne, c'est Allah qui lui a offert à manger et à boire.))

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers