Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

 Louanges à Allah Exalté Soit-Il Wa Salât Wassalam sur Le Messager d'Allah Mohammad L'Honnête, Le Probe. Ô, Allah, on ne sait que ce que Tu nous as enseigné, Tu es L'Omniscient, Le Sage. Ô, Allah, enseigne -nous ce qui nous est utile, laisse-nous profiter de nos connaissances, apprends-nous davantage, permets-nous de discerner le Liauthor pour l'adopter, de l'Illiauthor pour éviter d'y tomber. Rends-nous de ceux qui écoutent le discours et en suivent le meilleur, considère-nous parmi tes serviteurs probes, Ô, Allah, fais-nous émerger des ténèbres de l'ignorance et des chimères à la clarté de la connaissance et du savoir, de la fange des désirs à La Djannah du voisinage.

 Chers frères, avec une nouvelle leçon qui traite de la biographie prophétique, il est nécessaire de faire une halte rapide sur l'arbitrage autour de la célébration de l’anniversaire prophétique sacrée, en fait c’est une question qui susauthor les débats.

Un jugement simple concernant la célébration de la naissance du Prophète :

 D'abord, il faut être sûr que ce qui est indispensable dans l’exécution du devoir, est un devoir, et que ce qui s'accomplit selon la Sunna est une Sunna. C’est une règle fondamentale comme par exemple les ablutions; elles sont obligatoires parce que la Salât n’est liauthor qu'après avoir accompli ces ablutions, donc c’est un rite obligatoire.
 Alors, tout ordre cité dans le Saint Coran exige l’exécution, c’est une clause fondamentale Comme les paroles d’Allah, exalté soit-Il :

 

( Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut, qu’il mécroit )

 

Sourate AL Kahef 29

 Le Verset désigne une menace ou une autorisation.

 

( Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc du l’aube du fil noir )

 

Sourate AL Bakara 187

 C’est une autorisation ou l’ordre facultatif, Allah a dit :

 

( Mariez les célibataires d’entre vous et les gens de bien parmi vos esclaves )

 

Sourate Annour 32

 Tant qu’il y a une référence qui dispense de l’obligation, cela prend l'aspect d'autorisation, de choix, de menace. Tout ordre cité dans le Saint Coran exige l'obligation. En fait Allah, exalté soit-Il, a dit :

 

( Prenez ce que le Messager vous donne )

 

Sourate AL Hacher 7

 « Prenez », c’est un ordre qui exige l’obéissance. Comment peut-on se soumettre aux ordres du prophète, paix et salut sur lui, et à ses interdictions, si on ignore le motif de ses ordres et de ses prohibitions ? Donc, Il nous incombe de connaître La Sunnah verbale. Allah, exalté soit-Il, a dit :

 

( En effet, vous avez dans le Messager d’Allah (PSL), un excellent modèle à suivre, pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et évoque Allah fréquemment )

 

Sourate Al Ahzab 21

 Comment le prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) sera un excellent modèle à suivre si on n'est pas au courant de sa biographie, si on ignore la façon avec laquelle il traitait son épouse, ses enfants, ses voisins et ses compagnons, comment il se comportait lors de la paix et de la guerre, dans l'aisance ou la misère, la joie et la tristesse. Donc, prendre connaissance de la biographie prophétique est un devoir imposé à chaque musulman.
 Quand tu assistes aux cours du dogme de la biographie, ne pense pas que ces leçons appartiennent à la science surérogatoire, c’est une science nécessaire imposée aux croyants. En effet, les croyants, doivent suivre les instructions du prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) et se conformer à toutes ses prohibitions.
 Donc, la connaissance de la Sunna verbale est un devoir imposé à chaque musulman parce que l’exécution de l’ordre d’Allah, exalté soit-Il :

 

( Prenez ce que le Messager vous donne )

 Cette exécution ne s’achève qu' après une connaissance approfondie de la biographie prophétique. On ne peut considérer le prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) un excellent modèle, si on ne connaît pas sa biographie.
 Maintenant, Allah, exalté soit-Il, dit :

 

 

( Et tout ce que Nous te racontons (Ô Mohammad PSL) des récits des Messagers, c’est pour en raffermir ton cœur )

 

Sourate Houd 120

 Si La Foi se raffermit dans le cœur du Maître des humains et Le Préféré d'Allah en écoutant les récits de ses prédécesseurs, notre croyance se consolidera davantage en prêtant L'Oreille au récit du Maître des Prophètes et des Messagers. Allah, Exalté Soit-Il, a dit :

 

( Ou n’ont-ils pas connu leur Messager ? )

 

Sourate AL Mou’minoun 69

 Cela veut dire : Connaissez bien votre Messager.
 Si tu te trouves quelque part soit dans une maison, soit dans une mosquée, ou parmi une assistance, à écouter les qualités du Messager d'Allah, ses mœurs, sa méthodologie, sa perfection, cela appartient à l'essence de la religion. Le sixième verset dit :

 

( Dis : Je vous exhorte seulement à une chose : que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément, et qu’ensuite vous réfléchissiez. Votre compagnon (Mohammad PSL) n’est nullement possédé )

 

Sourate Saba’ 46

( Que pour Allah vous vous leviez, par deux ou isolément )

 Vous devez méditer sur la méthodologie du prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam), sur sa mission et sa Sunna.

 

( Votre compagnon (Mohammad PSL) n’est nullement possédé )

 Chers frères, la mémorisation de la naissance du prophète signifie qu’on se réunisse n’importe quel jour de l’année sans exception, qu’on parle aux gens du maître des humains, C'est une invitation à se fier à Allah. Mais méfie-toi de dire que cette célébration est une adoration parce que l’autorisation est à l’origine des choses et rien ne peut être interdit qu’ en avançant une preuve absolue et lucide. Quant aux cultes, c'est le contraire qui arrive: l’interdiction est à l’origine. Aucun aspect d'adoration n'est adopté avant de le renforcer par des preuves, Ne va pas baptiser cette célébration comme une adoration, Il s'agit d'une exhortation à aller vers Le Créateur et à connaître plus profondément Son Messager Salla Allah Alayhi Wassallam.
 A ce propos, frères, il est incompatible de sentir l'idéalisme sans avoir un idéal devant soi qui te dicte ta façon d'agir. En effet, de nos jours, les musulmans ont perdu la notion d'idéalisme.  Les valeurs éthiques exigent un être qui se meut et qui révèle sa probité, son honnêteté, sa perfection d’où le besoin d'avoir recours à La Sunnah et au Livre Saint. S'il n'y avait pas de Référence Divine , la biographie prophétique pourrait suffire car elle dépeint des actes non des paroles.
 En fait, la conduite du Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) manifeste son assimilation du Livre Saint, car les paroles peuvent être interprétées de façons différentes selon la compréhension de chacun . S'adresser par un discours aux gens laisse à discuter, alors que les actes ne permettent aucune équivoque.
 Par exemple, lorsqu'une personne prétend accomplir sa Salât sans ablutions, elle signifie qu'elle prononce les saluts sur Le Messager sans faire d' ablutions; et quand quelqu'un dit qu'il fuit La Miséricorde Divine, il fait allusion à la pluie. Un tiers prétend aimer la tentation, ce qui signifie qu'il aime ses enfants.

 

 

( Vos biens et vos enfants ne sont qu’une tentation )

 

Sourate Attaghabon 15

 Si une personne affirme qu'elle abhorre la certitude, elle veut dire quelle redoute la mort !

 

( Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la certitude )

 

Sourate AL Hijdr 99

 Comme vous le constatez, les paroles sont sujets à des interprétations diverses, alors que les actes se caractérisent par leur véracité.

Le passage du prophète par la tente de Om Ma’bad et son prodige avec la brebis chétive :

 Pendant son trajet de Mecque à Médine en compagnie d'Abou Baker , le prophète (PSL) est passé par la tente de Om Ma’bad, C'était une femme d'un certain âge et d'un charme ensorcelant. Elle était un peu pleine, dévoilée car elle ne s'était pas encore convertie à L'Islam, et se tenait sur son séant entourant ses genoux de ses bras.
 Elle gardait donc sa tente, assise sur son séant, embrassant ses genoux de ses bras et offrant de la subsistance aux passagers. Quand Le Messager d'Allah et son compagnon lui ont demandé de quoi se rassasier, elle leur a répondu que si elle disposait de quoi les satisfaire elle leur en aurait offert sans les obliger à s'adresser aux villageois, ni à lui quêter quoi que ce soit, car la générosité et la bravoure étaient les meilleures qualités du désert. Un certain vagabond qui volait les chevaux était couché sur le sable cuisant de chaleur dans le désert, lorsqu'un cavalier est passé près de lui; pris de pitié pour lui, il l'a invité à monter sur son cheval, mais le lâche l'a vite poussé, s'est élancé comme une flèche. Le cavalier s'est alors écrié : O, toi, je t'ai alloué le cheval, et ne te le revendiquerai plus, mais prends-garde de répandre cette nouvelle dans le sahara, de peur de nuire à la probité et à tout ce qui est beau dans le désert.

 

 Quant à ceux qui refusent de prêter les ustensiles de cuisine aux voisins, de peur que ceux-ci ne les gardent pour eux ou ne les endommagent, ils contribuent à entraver le prêt par leur manque de probité. Par ton mauvais acte tu causes du tort à celui t'a fait du bien !. Oum Ma'bad a poursuivi : La mamelle de la chèvre ne secrète pas de lait, car c'était une année aride. Le Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a aperçu une brebis près de la tente, à l'écart et s'est enquis à son sujet, Oum Ma'abad a répondu que la fatigue l'a retardée du troupeau.  -Peut-elle donner du lait ? -Elle est trop faible pour donner du lait. -Le Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a demandé avec une courtoisie extrême : -Puis-je essayer de la traire ? -Bien sûr, si elle peut en fournir. Le Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a passé sa main noble sur la mamelle de la bête, en invoquant Le Nom du Créateur, elle a alors écarté les pattes pour Lui faciliter la traite, le liquide crémeux a coulé abondant dans la cuvette de façon à régaler la femme, son époux et ses enfants, puis Il a donné à boire à ses compagnons, à la fin Il s'est assouvi lui-même, il a trait de nouveau la chèvre et a rempli la cuvette. Après le départ du Prophète et de son compagnon, Abou Ma'abad est rentré avec un troupeau de chèvres très affamées et très chétives, quand il a vu la cuvette remplie de lait, il s'est étonné et l'a interrogée, elle lui a alors expliqué qu'un homme béni est passé par leur tente, il a déduit que c'était l'homme que Qouraych recherchait et pour lequel elle a consacré cent chamelles en récompense à celui qui le capture mort ou vivant. Il a demandé à sa femme de le lui décrire.

La description physique et morale que Oum Ma'abad a donnée du Prophète :

 Notre leçon aujourd'hui évoque les traits physiques et moraux du Prophète Salla Allah Alayhi Wassallam, qu'Oum Ma'abad a dépeints avec précision. Il était tellement digne et respectable que ses compagnons n'osaient pas relever leurs yeux et Le regarder de face. Oum Ma'abad L'a décrit :
 ''C'est un homme à la mine radieuse dont émane la noblesse d'âme et la probité. Il était parfait, n'avait pas de ventre, ni de petite tête, Il était tellement beau.''

 

Je n’ai jamais vu plus beau que toi et les femmes n’ont jamais eu ce qui est plus parfait que toi
Tu as été né exempte de tout défaut comme si tu as été créé comme tu veux

 

 Il était grand de taille, Il avait le teint mat, le blanc net de ses yeux s'opposait au noir foncé de ses prunelles, des cils longs.
 ''J'ai vu quelqu'un au visage resplendissant aux beaux traits parfaits, Il n'avait ni gros ventre, ni petite tête, aucune femme n'a mis au monde d'aussi beau garçon, le blanc et le noir de ses yeux marquaient un contraste surprenant, Il est né exempt de tout défaut, Il avait une fraction de tous les charmes qui existent au monde: ses prunelles noires faisaient un contraste avec le blanc de ses grands yeux, ses longs cils, sa chevelure noire et épaisse, sa taille imposante, sa voix enrouée, son long cou, sa barbe épaisse, ses paupières naturellement encadrées de noir que rehaussaient deux longs sourcils arqués séparés au-dessus des yeux, son mutisme dénotait une grave dignité, de sa personne émanait un respect extrême, tous ceux qui ont eu affaire à Lui, Lui ont voué de nobles sentiments mélangés de vénération.
 On raconte que lorsque quelqu'un venait Le voir, il tremblait d'émotion, mais Le Messager d'Allah savait trouver les termes aptes à lui rendre sa paix : Calme-toi, Je suis Le fils d'une femme de Qouraych qui se nourrissait de viande desséchée à Mecque, ses compagnons en ont dit: La peur s'emparait de celui qui le rencontrait ne fut-ce qu' une seconde, celui qui avait affaire à Lui, Le chérissait tellement.
 Son mutisme L'enveloppait de dignité, et quand Il prenait la parole, Il témoignait de lucidité incomparable, on Le discernait de loin tellement Il était distinct, bel éloquent, disposant d'une élégante expression, beau parleur, Il captivait les cœurs et les esprits; concis, Il triait son langage de façon à transmettre ce qu'Il voulait en mots précis. De façon générale, les gens avares en paroles sont connus par leur sécheresse, alors que les bavards sont évités par les gens tellement ils se montrent insupportables. Il était expert en langage. Le Prophète était le plus beau, le plus digne entre ses compagnons qui Lui obéissaient de bon gré. Quand Il avait des remarques à leur faire, Il avait un art subtil de trier son langage !.
 C'était un homme parfait, agréable, modeste, auquel s'est révélé Le Coran, Allah Exalté Soit-Il Lui a accordé des prodiges, comme dit Le Verset:

(Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage)

Sourate Al Imran/158.

 Si Le Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) Sur Lui n'était ni Prophète, ni Missionnaire, ni beau parleur, ni éloquent, Il aurait été rude :

 

( Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage )

 Toi en particulier :

 

 

(Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage )

 

(Pardonne-leur donc et implore pour eux le pardon. Et consulte-les à propos des affaires ; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah. Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance )

Sourate Al Imran.

 Abou Ma'abad a dit: Par Allah, c'est l'homme que Qouraych recherche, j'ai failli L'accompagner à Médine.
 Cette description est la plus précise de la Biographie Prophétique (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam), de ses traits physiques, de ses mœurs, de sa modestie, de sa courtoisie et de sa bonne compagnie.
 C'est la seule leçon du Fiqh qui dépeint le physique du Messager d'Allah. En tout cas, j'ai rassemblé certains Hadiths Chérifs traitant du caractère sélect du Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) Sur Lui Qui nous a appris à réauthorr une sollicitation, si notre miroir nous reflète des traits normaux ( physique agréable, deux yeux intacts, un nez normal, un physique parfait) :

 

((Ô Allah, redresse donc mon caractère comme tu as embelli mon physique.))

 D'après Aîcha La Mère des croyants.
 On a dit jadis :

 

 

La beauté de l'organisme avec la laideur de l' âme est comme une lucarne posée sur le tombeau d'un mage.

 Une personne agréable vêtue élégamment a prononcé des paroles viles, ce qui lui a valu cette remarque dure : '' Ou bien tu tiens un discours compatible avec tes vêtements chics, ou bien tu t'habilles selon ton discours vil !.

 

 

Quelques Hadiths qui dépeignent Le Messager d'Allah Salla Allah Alayhi Wassallam :

 Chers frères, vous pouvez fréquenter un croyant pendant trente ans sans l'entendre prononcer un mot vil. Son langage est toujours contrôlé.

 

((J'ai posé la question : O Messager d'Allah sommes-nous châtiés pour le langage que nous tenons ?—Ô, Ibn Jabal, les gens ne sont-ils pas jetés sur leur face, à Djehenn, à cause de leur mauvais langage ?))

 

AL Tiirmithi et corrigé par Ibn Maja et AL Hakem selon Mou’az

(( La Foi du serviteur ne se redresse que lorsque son cœur devient probe, ce dernier ne gagne sa probité que lorsque sa langue est contrôlée.))

Ibn AbiAddounia dans (Assamt et AL Khara’et) dans Makaremal Akhlak

((Celui qui considère son langage comme une partie de son labeur, s'abstient de se mêler de ce qui ne le regarde pas.))

D’après Abi ‘Ali AL Foudail Ben Ayad qu’Allah soit satisfait de lui

((Le serviteur lance des paroles à la légère, tant et si bien qu'Allah Exalté Soit-Il lui en garde rancune à tel point qu'il est jeté à Djehenn soixante-dix automnes !.))

Al Boukhari d’après Abou Houraira

((Le Messager d'Allah était le meilleur des créatures en physique, et en caractère; Il n'était ni tellement grand ni très petit.))

Convenu

 Si Allah Exalté Soit-Il t'a créé agréable en physique, il t' incombe de surveiller ta conduite.

 

 Le Messager d'Allah était de taille moyenne, large d'épaules, avec une barbe rousse épaisse. Le narrateur dit qu'il n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi beau. Le serviteur se réjouit de la beauté. Il n'arrête d'astiquer sa maison, de ranger son magasin. Bien évidemment, je ne vous propose pas d'acheter de choses chères, il faut simplement avoir du bon goût : Le Musulman recherche la beauté incarnée dans la face du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) :

(( Soignez votre tenue, et nettoyez vos montures afin de paraître comme un grain de beauté parmi les gens.))

d'après Sahel Ibn Hanthalieh.

((Il avait un beau visage, une tête normale des mains et des pieds peu charnus, jamais je n'ai vu quelqu'un qui lui ressemble.))

d'après Al Boukhari.

((Il avait un visage ovale aussi resplendissant que le soleil ou la lune.))

Raconté par Moslim selon Jaber Ben Samra

((Quand Il était content, son visage reflétait un éclat intérieur.))

Convenu

(( Si le beau visage était un homme, il serait quelqu'un de probe.))
((Le Messager d'Allah n'avait jamais de rire retentissant, il se contentait de sourire.))

Raconté par Ahmad dans sa Mosnad, AL Tirmithi et AL Hakem dans (AL Mostardak d’après Jaber ben Samra

 Certains éclatent de rire de façon discourtoise à tel point qu'ils se penchent en arrière ! Le Prophète manifestait son plaisir par un simple sourire.

 

((Jamais je n'ai vu Le Messager d'Allah rire aux éclats jusqu'à laisser voir sa luette, Il se limitait à sourire.))

 Jaber dit :

 

 

((J'ai observé Le Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) Qui avait le teint légèrement roux et la lune, je L'ai préféré à la lune!.))

 

Raconté par AL Mahfouz d’après Jaber Ben Samra

 Allah Exalté Soit-il est Beau, et accorde au croyant une apparence agréable même s'il n'est pas de race blanche; par exemple Bilal qui était d'une race colorée, avait une mine éclatante de Foi; tu peux rencontrer quelqu'un au teint mat, d'une beauté rare, mais dont les défauts et les désobéissances leur infligent une certaine indifférence soulignée d'une couche poussiéreuse :

 

(Recouverts de ténèbres)

 

Sourate Abasa.

 L'oncle du Prophète a dit à son propos ce vers :
 

Cet homme blanc qui quête la pluie des nuages avec sa face éclatante, octroie les orphelins et défend les veuves.


 Chers frères, la vie terrestre exige un équilibre dans nos comportements: consacrer une heure pour nos cultes et une autre pour nos divertissements qui doivent être sobres. L'existence du serviteur n'est qu'un ensemble de jours successifs, chaque jour qui s'écoule raccourcit son existence ici-bas. Le trésor le plus précieux dont il dispose, est le temps qui est son capital qu'il exploite soit en le consommant, soit en l'explorant de manière fructueuse.
 Lorsque tu quêtes la connaissance, apprends à connaître Le Créateur en suivant Sa Méthodologie, Allah Exalté Soit-Il s'engage à te préserver. Je m'adresse aux jeunes hommes dont l'avenir est redoutable excepté s'ils sont croyants. Observez donc Ce verset et méditez-y, la plupart de ceux qui fréquentent les mosquées sont de la jeunesse dont émane l'arôme de La Djannah :

 

(Ceux qui commettent les mauvaises actions comptent-ils que Nous allons les traiter comme ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres)

 

Sourate A'Jathia /21.

 Il est invraisemblable qu'Allah traite les jeunes croyants probes de la même manière que les mécréants.

 

((Rien n'est plus cher à Allah Exalté Soit-Il qu'un jeune repentant.))

 

Abou AL MouzafarAsam’ani dans ses Amali selon Salman

((Allah Exalté Soit-Il s'enorgueillit du jeune croyant qu'il rivalise avec Ses Anges auxquels IL dit : Regardez mon serviteur qui a renoncé à ses désirs par amour pour moi.))

Ibn AssouniAdaylami dans Mousnad AL Firdaous selon Talha

 À chaque matin qui se lève, un annonciateur proclame: '' Ô fils d'Adam, je suis un nouveau-né et je témoigne de ton labeur, exploite-moi bien car je ne reviens jamais jusqu'au Jour de La Résurrection.''
 Il est urgent au musulman d'assister aux cours du Fiqh afin de connaître les mœurs du Messager d'Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam), ses qualités, son indulgence, sa modestie, sa logique et sa chasteté.
 Lorsque le roi de L'Éthiopie a interrogé Ja'afar au sujet de notre prophète, il lui a répondu :

 

((Ô, roi, On était des gens grotesques, adorant les statues, se rassasiant de bêtes crevées, accomplissant la fornication, coupant les liens de parenté, causant du tort au voisinage jusqu'à ce qu'Allah ait envoyé en mission quelqu'un dont on connaît la probité, l'honnêteté, la chasteté et le descendance.))

 

d'après Oum Salamah.

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers