Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Directives sanitaires du Noble Prophète durant Ramadan :

1-    Le repas du Suhûr :

   Chers frères, nous évoquons certaines recommandations du Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) adressées aux jeûneurs, il dit (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) : 

(( Prenez le repas de Suhûr car ce repas est béni. )) 

(Boukhari d’après Anas)

   Les exégètes ont fourni deux interprétations à la bénédiction divine, la bénédiction peut porter sur la vie ici-bas ou sur celle de l’au-delà. Il se peut que cette personne qui se réveille pour prendre le repas du Suhûr, accomplisse la Salât collective du Fadjr à la mosquée,

  ou puisse avoir été profondément émue par un verset qu’elle aurait entendu au terme de la Salât du Fadjr, ou puisse avoir le visage inondé de larmes après avoir évoqué Allah sincèrement en un moment de solitude, ou encore puisse avoir le cœur submergé par la joie en raison de la lecture du Coran. 

Tout ce bien afflue sur cette personne qui s’est réveillée en pleine nuit pour prendre le repas du Suhûr ; telle est la bénédiction divine de la vie future.
   Par ailleurs, celui qui est appelé à réaliser un travail physique pénible et tient à prendre le repas du Suhûr sans faute, trouvera assez de force pour poursuivre son jeûne et jouira de la bénédiction divine de la vie ici-bas, … 

...en effectuant un minimum d’effort, car le corps humain requiert des carburants qui lui seront fournis grâce à l’alimentation. Le repas du Suhûr est donc une Sunna qu’il est recommandé de retarder autant que possible (jusqu’avant l’appel à la Salât du Fadjr) conformément à la Sunna.

   La personne qui veille jusqu’à minuit, prend le repas du Suhûr puis s’endort risquera de rater la Salât du Fadjr ainsi que la Sunna du retardement du Suhûr ; le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dit :

((La situation de ma communauté restera favorable tant qu’elle retardera le Suhûr et se hâtera de rompre le jeûne))

Ahmad dans son recueil d’après abu Dharr.

   A signaler qu’en gagnant son lit immédiatement après avoir pris le repas du Suhûr, l’homme subira éventuellement des troubles de digestion, ou encore fera face à des problèmes de santé…

...ayant rapport avec sa nourriture. Par conséquent, il faut qu’il y ait suffisamment d’espace entre le repas du Suhûr et le sommeil, un temps qui sera comblé par la lecture le Coran, l’accomplissement de quelques Rak’a ou unités de prière et la récitation des oraisons matinales.

((Quiconque accomplit la Salât du Fadjr en commun, garde sa place et se met à évoquer Allah jusqu’au lever du soleil puis accomplit deux unités de prière du Duha aura la récompense complète équivalente à l’accomplissement d’un Hadj et d’une ‘Umra. ))

  Par ailleurs, les médecins interdisent vivement de gagner son lit juste après avoir pris le repas du Suhûr.

2-    L’empressement de rompre le jeûne :

  Chers frères, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) nous enjoint de nous hâter de rompre le jeûne ; en fait, le jeûneur est appelé à rompre son jeûne aussitôt que s’annonce le crépuscule, …

...qu’il ait pris son repas ou non, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) mangeait quelques dattes ou prenait n’importe quelle boisson sucrée disponible, ou encore buvait une gorgée d’eau puis accomplissait la Salât du Maghreb et retournait à table pour prendre son repas, …

...alors que sa faim s’est apaisée, que son organisme a recouvré son équilibre, que le sucre des dattes est parvenu au sang réduisant ainsi de sa faim et le voilà qui prend un repas pondéré…

… comme s’il était en un jour ordinaire, cet acte incarne la Sunna prophétique, cela est valable pour celui qui a eu l’opportunité d’accomplir la Salât avant de prendre le repas ; mais au cas où les gens te pressent, le mieux sera de manger en commun au moment opportun ; cependant si tu trouves l’occasion de rompre ton jeûne en prenant trois dattes avant d’accomplir la Salât du Maghreb pour ensuite te remettre à table et prendre ton repas, tu appliqueras ainsi les directives de la Sunna prophétique.

3-    La sieste :

  Chers frères, le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) nous a recommandé de faire la sieste afin de reprendre notre activité pour la Salât surérogatoire de la nuit et de prendre le repas du Suhûr pour avoir la force de jeûner ; il dit (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) :

((Faites la sieste car les diables ne la font pas))

Al-Bazzar d’après Anas

   Au cas où le jeûneur avait pu s’accorder quelques moments de détente ne serait-ce que l’espace d’une heure peu de temps avant le Maghreb, ou peu de temps en début d’après -midi, ou en cours de l’après-midi, il aurait gagné suffisamment de force pour accomplir vingt Rak’a en guise de Salât des Tarawih. Tout le jeûne que tu auras observé vise à accomplir cette Salât, et la sieste te soutiendra à accomplir cette salât énergiquement, …

… afin d’en remporter le succès, de saisir le sens des versets du Coran et de te sentir emporté par l’amour voué à Allah (Exalté soit-Il). Or, si tu le fais en étant épuisé, indisposé, tu n’auras pas grande chance à gagner le fruit de cette Salât, par conséquent accorde-toi l’opportunité de cette sieste.
   Telles furent quelques directives relatives à la santé recommandées par le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam).

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers