Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

   A défaut du repentir, les gens seraient en perdition ; à savoir que ce repentir est une Miséricorde divine. L’homme a la certitude inébranlable qu’Allah, Glorifié Soit-Il, lui accordera Son Pardon lorsqu’il aura fait preuve de remords, de renoncement immédiat (à commettre le péché) et d’une ferme détermination à ne plus y revenir.

   Trois piliers sont à respecter pour se faire pardonner son péché : la sensation du remords, l’arrêt immédiat du péché et la ferme résolution à ne plus y revenir. 

   *Docteur Omar Abd Al Kafi : 
   S’y ajoute la restitution des droits à leurs titulaires.

   Les droits sont de deux types : ceux d’Allah, Exalté Soit-Il ; ceux des humains.

   *Docteur Nabulsi :

   Les droits des humains sont les plus graves voire, les plus effrayants.  Lorsque le Prophète-Salla Allah ‘Alaihi wa Sallam- fut appelé pour accomplir la Salât funéraire sur le corps d’un honorable compagnon, il demanda : 

(A-t-il une dette ?) 
Oui, a-t-on répondu. 
(Accomplissez la Salât mortuaire sur votre compagnon), en refusant de l’accomplir lui-même (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam), jusqu’à ce qu’un homme ait déclaré : je me charge de rembourser sa dette oh Messager d’Allah ! C’est alors que le Prophète – Salla Allah ‘Alaihi wa Sallam- a entrepris d’accomplir la Salât sur son corps. 
Le lendemain il (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a questionné l’homme qui a fait la promesse : 
(T’es-tu acquitté de la dette ?) 
(Non)
Le surlendemain, il est revenu à la charge (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) : 
((T’es-tu acquitté de la dette ?))
Non.
Le jour d’après, il a encore repris :
((T’es-tu acquitté de la dette ?)) 
Oui
Le Prophète – Salla Allah ‘Alaihi wa Sallam a dit : 
((Ce n’est que maintenant que son âme est délivrée)) 

Ahmad d’après Djaber

   Les droits envers Allah (Exalté Soit-Il) peuvent facilement être pardonnés ; le pardon divin est accordé en moins d’un rien ; alors que les droits de tes semblables ne peuvent être pardonnés qu’en les rendant à leurs titulaires, ou alors par leur pardon. 

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers