Au Nom d'Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

Mécanisme du fonctionnement de l’organisme humain pour gérer les constituants alimentaires :

   Les mécanismes du fonctionnement de l’organisme avec les aliments exigent d’observer le jeûne, cette vérité peut paraître assez étrange mais elle est bien établie et sans équivoque. Allah (Exalté soit-Il) a conçu l’organisme humain de façon à s’adapter avec les composants alimentaires conformément à un mécanisme régulier et harmonieux qui se déroule suivant trois étapes.
   Il s’agit d’une étude fort intéressante.
   Première étape : celle de la digestion des aliments au niveau de l’estomac puis des intestins, …

   Première étape : celle de la digestion des aliments au niveau de l’estomac puis des intestins, de l’absorption et du métabolisme ; ces étapes seront suivies de la transformation des nutriments en glucide (ou en sucre) qui passe dans le sang et en d’autres nutriments utilisés par l’organisme comme éléments de reconstruction des tissus défectueux ainsi que comme source d’énergie.
   Deuxième étape : celle du stockage de l’excédent d’énergie dans le corps humain.

   L’excédent de glucose est stocké dans le foie et les muscles sous forme de glycogène alors que l’excédent des lipides est réparti dans les différentes parties du corps pour y être stocké.

   La première étape est donc celle de la digestion, de l’absorption et de la consommation alors que la seconde est celle du stockage.

   La troisième étape est celle de l’ouverture des entrepôts des réserves énergétiques, de la transformation du glucose stocké en glucide et des lipides stockés en acide gras, afin de libérer leur énergie et profiter à toutes les parties du corps.

   J’aimerais attirer votre attention chers frères sur l’aspect spécifique de la troisième étape : elle ne pourra nullement avoir lieu au cas où l’homme ne se prive pas de nourriture durant un laps de temps bien déterminé. La troisième mission est pour ainsi dire, totalement suspendue tant que l’homme ne se retient pas de manger.   

La physiologie de la création de l’organisme humain exige de renoncer à la nourriture :

   Honorables frères, les scientifiques ont affirmé que le taux normal du sucre dans le sang (ou la glycémie) varie entre 80 et 120 mg/cm²

   Au bout de six heures de jeûne, le taux de glycémie (ou le taux normal de sucre dans le sang) se trouve réduit. A ce niveau, on assiste à une des merveilles de l’organisme humain : un centre qui se trouve dans le cerveau -peu importe son nom exact- envoie aux glandes endocriniennes des messages urgents en leur réclamant le secours et l’assistance ; 

   La glande surrénale a pour fonction de secréter une hormone ayant pour rôle de stimuler la transformation de l’amidon stocké dans les muscles et le foie en glucose.
   La glande thyroïde assume la même fonction : en secrétant son hormone, elle libère le glucose stocké dans les muscles et le foie pour être consommé.

   Au bout de six heures de jeûne, le taux de glycémie diminue.
   La troisième glande est le pancréas qui effectue la même fonction que les deux autres, en stimulant son hormone pour libérer la glycémie stockée pour être consommée également.

   Lorsque les réserves de glycémie stockée dans les muscles et le foie sont consommées, on passe à l’étape suivante, celle de la consommation des réserves en lipides stockés et leur destruction, libérant par là leur énergie. Les recherches scientifiques ont certifié l’accroissement de la combustion des graisses durant les heures de jeûne, ainsi que la consommation des graisses accumulées dans les différentes zones du corps.

   Chers frères, une vérité stupéfiante serait à noter ; chaque kilogramme de tissus graisseux a besoin de trois km de capillaires sanguins où circule le sang, ce qui constitue un lourd fardeau pour le cœur. Supposons qu’une personne prenne 10 kg de poids, cela est une preuve …

   … que son organisme renferme 300 km de capillaires sanguins superflus ! 

   Les scientifiques ont affirmé que la physiologie de la création du corps humain exige de renoncer à la nourriture. 
   Dans quel objectif ?
   Afin de donner du répit aux deux premières fonctions, et de permettre à la troisième fonction de s’activer. En fait, les fonctions de digestion, d’absorption et de stockage sont délassées durant les heures de jeûne ce qui fraye la voie à la troisième fonction de se mettre en œuvre ; celle-ci consiste en la destruction par voie de consommation, des réserves en lipides stockées dans les muscles et le sang. 

   Somme toute, le jeûne est indispensable à toute personne, voilà pourquoi Allah (Exalté soit-Il) a imposé cette obligation à toutes les nations et les communautés à travers les âges ; Allah (Exalté soit-Il) dit :

 (Ô les croyants ! On vous a prescrit aṣ-Ṣiyām comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété, ...) 

AL-BAQARAH (LA VACHE)

   Cette étude scientifique révèle une notion assez précise qui établit que le jeûne est à la fois un culte d’adoration, une proximité d’Allah (Exalté soit-Il), et une connexion approfondie avec Allah (Exalté soit-Il). 
   Le Messager d’Allah (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) dit dans un hadith Qudsy :

((Toute bonne œuvre accomplie par le fils d’Adam est pour lui, sauf le jeune qui M’appartient et dont J’octroie la rétribution à Mon serviteur.))

Boukhari 

   Le jeûne ne fait que renforcer la volonté de l’homme tout en lui révélant sa faiblesse. 
   Cette étude scientifique ne porte aucunement atteinte à la mission initiale du jeûne qui s’incarne dans le culte d’adoration et la proximité d’Allah ; cependant l’ordre d’Allah est varié, il implique un culte d’adoration, une proximité, une sensation d’affaiblissement, une connexion et une sensation de dépendance d’Allah (Exalté soit-Il)

Louange à Allah, Le Seigneur de l’univers