Mode sombre
21-06-2024
Logo
Sermon de Vendredi-Sermon (1182) : S1- L’objectif impérieux de l’ennemi consiste à démembrer la communauté islamique. S. 2- La force décisive.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Sermon 1 :

  Louange à Allah, nous Le louons, nous implorons Son secours et Son pardon. Nous recherchons secours auprès d’Allah contre les maux de nos âmes. J’atteste qu’il n’y de divinité qu’Allah, l’Unique sans associé, en attestant de Sa divinité, contre tout apostat ou ingrat et que Mohammad (bénédictions et paix sur lui) est Son messager, maître des créatures et des Hommes pour l’éternité. Ô Seigneur, que Tes bénédiction et Ta paix soient sur notre maître Mohammad, sur sa noble famille et ses compagnons, honnêtes, commandeurs de ses bannières. Sois satisfait de nous et d’eux, Ô Seigneur de l’univers.

Les ennemis complotent contre les Musulmans :

 Chers frères, il est sujet d’actualité, que nos ennemis proches seraient-ils ou lointains, complotent contre nos sociétés musulmanes, dans un attentat de les détruire, les affaiblir, les appauvrir, les pervertir, les voir partagées par des guerres civiles, souillées par les turpitudes et la corruption et délaissant leur religion. Il suffit de descendre dans les rues de pays musulmans, ou de visiter leurs marchés ou encore de suivre les nouvelles les concernant, pour nous rendre compte des conséquences de cette invasion culturelle, et cette destruction militaire, que subit cette communauté.

 Ceci est un fait que nous devons affronter au lieu de vivre dans nos illusions, car tant que nous ne connaissons pas l’ampleur d’un problème, nous ne pourrons guère l’affronter.

 Cette communauté est sujette à une conspiration cruelle de la part de ses ennemis, visant à l’appauvrir, l’égarer, la pervertir, l’humilier pour enfin l’exterminer, au nom du ‘nouvel moyen orient’. Allah, Tout Puissant, dit :

﴾Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d’Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes…﴿

(La Sourate Ibrâhîm, Abraham : 46)

 Mais Allah, Tout Puissant, a tracé aux Musulmans, le chemin du salut de leurs complots qui pourraient faire disparaître des montagnes.

La patience et la piété, seules solutions aux problèmes :

 Nous devons nous rendre à l’évidence qu’un seul verset du Noble Coran suffit pour dénouer les problèmes du monde islamique, en dépit de leur grandeur et de leur diversité même si l’on suppose qu’ils sont inchangeables et éternels :

﴾… Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal...﴿

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille D’Imrân : 120)

 Ils ont comploté et Allah le sait très bien ; malgré leurs complots, malgré leurs stratagèmes infernaux, leur puissance extrême, leur force militaire, leurs bombes nucléaires, leurs puissantes aviations et leurs satellites lancées partout dans l’espace…, tous ces moyens, toute cette intelligence, toutes ces techniques et ces expériences seront réduit à néant  quand on est pieux et endurants face à eux. Ceci étant le slogan des Musulmans aujourd’hui :

﴾… Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal...﴿

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille D’Imrân :  120)

L’Islam nous enseigne le moyen approprié de l’affrontement :

 Chers frères, l’Islam nous enseigne la meilleure manière d’affronter les pressions et défis externes. Il ne s’agit pas d’y répondre, car cela pourrait très facilement nous conduire vers un affrontement militaire perdu d’avance. Mais il s’agit de nous concentrer sur une purge interne, purifiante et édifiante.

 Au fond, nous disposons de deux moyens : les affronter au moment où ils sont plus forts que nous, en effet, les voilà qui nous forgent des accusations alors que nous en sommes innocents, ou alors nous exécutons l’ordre divin en nous réconciliant avec Allah, en renouvelant notre foi, en cherchant les défauts internes dans nos vie ; bref, un examen de conscience assez dur s’impose à ce niveau, afin de purifier l’intérieur et le redresser. Certes, il s’agit là d’un acte difficile et pénible, car c’est une auto-critique mais le résultat en sera le salut. Allah, Tout Puissant, dit :

﴾… Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal...﴿

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille D’Imrân : 120)

 Ce verset confirme que ce repli sur soi est obligatoire. On en tire les vérités suivantes : plusieurs textes nous guident vers ce repli sur soi-même. On a un extérieur modéré et un intérieur. Il est tout à fait naturel, que l’on cherche à se défendre, en attaquant, mais pendant une période bien déterminée, il faudra se replier sur soi-même. Un repli pour se réconcilier avec Allah, pour établir l’Islam en soi, chez nous, et dans notre travail. Ce n’est que lorsque l’on se réconcilie avec Allah, qu’on se repent et que l’on prend la décision de faire vaincre cette religion tout en étant sur le droit chemin, que l’on sera témoin de l’inimaginable. 

Nos problèmes ne sont que des symptômes d’une même maladie :

 Chers frères, quand le Coran a cité les raisons de l’anéantissement de tant de grands peuples connus par leur force, et leurs civilisations, il devient évident que ce n’était pas à cause de sous-développement, ou de mal gérance ou de sous exploitation, mais la principale cause étant une négligence interne, due à l’éloignement de la méthode divine.

 Je vous le dis bien on pourrait dénombrer des milliers de maladies dont souffrent les Musulmans, un individualisme exacerbé et non un sentiment d’appartenance au groupe, l’intérêt personnel qui prime sur l’intérêt collectif, une anxiété régnante, une peur. En plus de la culture du désespoir, d’une culture des impasses, et d’une autre de découragement. Tant de maladies psychiques que l’on vit, et qui ne sont, à mon avis, que les symptômes d’une seule et même  maladie, appelée ‘le détournement du Chemin d’Allah, Tout Puissant. Un tel détournement cause un sentiment d’individualisme, d’égoïsme et un amour de l’argent. Même si la cause en est de caractère religieux, c’est la raison pour laquelle les musulmans ont subi une défaite pendant la bataille de Uhud, quand certains compagnons, qu’Allah les agrée, avaient dit : ‘comment pourrions-nous être vaincus, alors que nous sommes les soldats d’Allah ? La réponse divine leur fut aussitôt révélée :

﴾… Réponds-leur: «Il vient de vous-mêmes»...﴿

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille D’Imrân : 165) 

﴾… Nul malheur n’atteint [l’homme] que par la permission d’Allah. Et quiconque croit en Allah, [Allah] guide son cœur...﴿ 

(La Sourate AT-TAĞĀBUN (LA GRANDE PERTE) : 11) 

La puissance à elle seule, est inutile :

  La puissance des ennemis n’explique pas le dérèglement interne que l’on connait, car Allah est plus Puissant que tous. Il faudra donc chercher toute défectuosité dans notre vie et cesser de donner de l’ampleur à la puissance de l’ennemi. Des fois, et sans en être conscient, on avance la force de l’ennemi comme excuse à notre défaite, alors que cette puissance devant celle d’Allah est infime. La négligence provient de nous-mêmes, chers frères, Allah, Tout Puissant dit :

﴾… Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d’Allah ce qu’il n’espère pas. Allah est Omniscient et Sage. ﴿

(La Sourate An-Nissâ’, Les Femmes : 104)

 Donc, l’écart est crucial, ils souffrent également, et tout comme les croyants qui s’entraident, les mécréants le font également. Ils se réunissent, complotent, établissent des stratégies pour le futur. C’est la raison pour laquelle, nous avons besoin d’être conscients de cette vérité. Au lieu d’utiliser l’éducation et l’orientation, l’appui mutuel, la bienfaisance des uns envers les autres, l’acquisition de nouvelles habitudes, et l’extirpation des problèmes, nous sommes tenus de faire face à cette dissolution sociale et à cette dépravation comportementale, en utilisant deux moyens : la force, qui à elle seule, ne sert à rien, car ce qui sert est que l’on revienne au chemin d’Allah, que l’on suive Sa méthode, que l’on se réconcilie avec Lui, qu’on se repente, et que par la suite on retrousse les manches et agisse.

Le sous-développement des Musulmans et ses causes :

 Notre maître ‘Omar Ibn Abdul-Aziz a dit : 
‘Les Hommes subissent des épreuves proportionnellement à leurs turpitudes’. 
Ainsi, ils ont dit : les sanctions répressives ne forment pas une société mais elles la protègent, il s’agit là d’une vision islamique évidente. En effet, les versets comportant les sanctions et jugements, ne dépassent pas le 1/10 des versets du Noble Coran, alors que les 9/10 restants traitent de la formation positive de l’intérieur de l’Homme.

 Qu’ils réalisent ce qu’ils veulent comme victoire pourvu que l’on ait des croyants, sincères, honnêtes, chastes, perfectionnistes dans leur travail, bons pères de familles. Il ne suffit pas d’appartenir à l’Islam de manière superficielle, alors que sa maison est non conforme à l’Islam, son travail l’est moins, son revenu l’est encore moins, ses dépenses n’ont rien d’Islamique, ses activités sociales sont louches… toutes ces formes superficielles d’appartenance à l’Islam sont inutiles. Et, personnellement, je vous rejoins dans votre confusion :

((Douze milles ne seront pas vaincus à cause de leur petit nombre.))

[Rapporté par Abu Dawoûd et At-Tirmidhi d’après Abdullah Ibn ‘Abbâs.]

 Les Musulmans représentent plus que le quart de la population mondiale, soit un milliard et huit cents millions d’individus, ils possèdent des ressources innombrables que Seul Allah connait, et selon l’expression contemporaine de l’époque, leur emplacement géographique est stratégique, malgré cela, les sociétés musulmanes sont les plus pauvres, connaissent la majorité des maladies, et la cause en est le pacte rompu entre elles et Allah. Ces peuples n’ont pas respecté ce pacte c’est pourquoi, ils subissent cette défaillance.

La victoire générale suit celle individuelle :

 Chers frères, toute victoire générale est précédée d’une victoire individuelle. Quand on arrive à se vaincre soi-même, on participe à la victoire collective. Car celui qui ne peut se vaincre ne pourra pas vaincre ne serait-ce qu’une fourmi. Allah, Tout Puissant, nous a guidés vers deux points :

﴾… si vous êtes endurants et pieux...﴿

  Alors leur manigance ne vous causera aucun mal, ces deux points sont la piété et l’endurance. Endurer les difficultés et se conformer rigoureusement aux ordres divins, peu importe les situations difficiles. La patience étant la moitié de la victoire et l’autre moitié est causée par les erreurs de l’ennemi. La patience nous permet de bien exploiter le temps pour nous débarrasser des problèmes que l’on ne peut régler sur-le-champ. Mais par la patience on peut y arriver. Allah, Tout puissant, dit :

﴾Quant à ceux qui ont émigré après avoir subi des épreuves, puis ont lutté et ont enduré, ton Seigneur après cela, est certes Pardonneur et Miséricordieux. ﴿

(La Sourate An-Nahl, Les Abeilles : 110)

 La piété, quant à elle, est une sorte d’immunité interne. Elle protège contre les situations difficiles externes. En effet, les dangers découlant des défaites militaires, des situations sociales ou économiques difficiles, sont limités tant qu’on ne change pas les principes, les valeurs, les moralités, les comportements et les âmes. Ces dangers permettent au contraire, de consolider la résistance, d’acquérir de l’expérience, mettent en évidence les défauts internes et déracinent toute crainte de l’ennemi.

La patience, est une discipline pour l’âme :

 Chers frères, la signification principale de la patience étant la discipline de soi, le parfaire, le renforcer, et le faire transcender. Ce renforcement prend plusieurs formes, tel se conformer encore plus dans l’accomplissement des actes de culte, résister aux tentations, faire preuve d’entraide, de compassion, de sacrifice et d’altruisme.

 Le croyant, en tant qu’individu, ne peut se détacher trop longtemps de la situation générale de la communauté, car cet éloignement lui coûtera en efforts et en argent. Pour la plupart de la population, se pourvoir de moyens de subsistance nécessaires se fait par des moyens illicites ou détournés, seule la minorité cherche les voies licites. La corruption constitue un danger, car, dans certains cas, on ne peut avoir ce dont on a besoin que par des voies qu’Allah méprise. A ce sujet, le hadith dit :

((L’adoration en temps de corruption est comme une migration vers Moi.))

[Rapporté par Mouslim d’après Ma’qel Ibn Yassâr, qu’Allah l’agrée]

L’Islam est une religion à la fois collective et individuelle :

 Ce verset présente la solution à nos problèmes :

﴾ … Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal... ﴿

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille D’Imrân : 120)

 Le verset s’adresse aux individus comme aux groupes. En tant que croyant, quand on endure et on reste pieux, la rétribution divine sera octroyée.  Or, quand la communauté, en entier, devient pieuse et endurante, elle remportera la victoire. Ainsi, l’Islam est une religion à caractère individuel et collectif, si l’individu l’applique, il gagnera, et si la communauté l’applique, elle en cueillera les fruits.

﴾ A côté de la difficulté est, certes, une facilité !﴿

 Ce verset présente tant de biens et de bons augures pour les croyants, et annonce qu’après toute difficulté, aussi longue en soit la durée, il y aura sûrement une facilité, et qu’après l’obscurité, l’aube finira par pointer, la victoire vient avec la patience et l’issue après la difficulté. La difficulté englobe à la fois la solution et la clé pour la régler, à savoir que chaque problème a une solution tant qu’on y pense, tant qu’il y a cette souffrance dans le cœur de la mère pour son enfant.

﴾ A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! ﴿

(La Sourate Ach-Charh, L’Ouverture : 6)

 Chers frères, l’espoir que les compagnons, qu’Allah les agrée, avaient dans leur for intérieur, leur faisait répéter ce verset, confiants que la promesse d’Allah sera exaucée. Ibn Mass’oûd a dit : ‘si la difficulté était dans un rocher, la facilité aurait sûrement demandé à ce qu’elle en sorte.’

La délivrance suit la difficulté :

 Dans le verset, le terme de ‘difficulté’ est déterminé par ‘la’ alors que facilité ne l’est pas, et cette partie du verset a été répétée deux fois. Chez les linguistes arabes, ceci signifie que ce qui est déterminé et répété est une seule chose alors que ce qui est indéterminé et répété, signifie deux choses. Ils en ont déduit que deux facilités « indéfinies » vaincront la même difficulté du moment que celle-ci est définie par « la ». De plus, le verset comporte une évidence annonçant que la difficulté englobe déjà la facilité. Bien que la facilité ne synchronise pas avec la difficulté mais y fait suite, mais cette dernière comporte déjà de la facilité en elle.

Elle s’est resserrée et quand ses chainons sont devenus trop serrés
Elle s’est défaite et on ne le croyait point possible
***
Oublie tes soucis et fie-toi au destin
Un bien latent t’attend
et te fera oublier ce qui s’est passé,
il se peut que le sujet source de difficulté
soit meilleur, car il englobe du bien en lui ;
il se peut que le détroit se resserre un peu trop
et que l’espace soit éminent
Allah fait ce qu’Il veut
Ne t’y oppose donc pas
Allah t’a habitué au bien
prends-en donc bonne mesure du passé
***

Celui qui voit l’impasse est une personne illusionnée :

 Chers frères, j’ai le sentiment que la plupart des musulmans sombrent dans la culture du désespoir et du découragement. Ils croient tellement à cette culture de l’impasse, qu’ils ne peuvent plus croire en la victoire. Cette culture est devenue le trait dominant chez eux, causée par tant de défaites que la Oumma a subies. Chaque individu croyant que le chemin finit par une impasse, se fait des illusions et se trouve être dans l’erreur, car Allah existe et tout est entre Ses Mains :


﴾ Pharaon était hautain sur terre ; il répartit en clans ses habitants ﴿

(La Sourate Al-Qassas, Le Récit : 4)

 Notons bien :

﴾Pharaon était hautain sur terre ; il répartit en clans ses habitants afin d’abuser de la faiblesse de l’un d’eux: il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes.﴿

(La Sourate Al-Qassas, Le Récit : 4)

 Mais le résultat fut :

﴾Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre et en faire des dirigeants et en faire les héritiers et les établir puissamment sur terre, et faire voir à Pharaon, à Hāmān, et à leurs soldats, ce dont ils redoutaient. ﴿

(La Sourate Al-Qassas, Le Récit : 5-6)

Les rangs ici-bas sont temporaires :

  Car la mort met fin à toutes choses. Lequel des deux cas est meilleur ? Une personne souffrant d’un ulcère gastrique qui suit un régime alimentaire sévère pour guérir, ou une autre personne souffrant d’un cancer qui a gagné ses entrailles et qui malgré cela, mange tout ce qu’elle désire. Tel est le sens du verset :

﴾Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l’abondance) ; ﴿

(La Sourate Al-An’âm, Les Bestiaux : 44)

 Des pays à la nature florissante, de la pluie, de l’industrie, de l’abondance, de la perversion et tout est permis :

﴾Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l’abondance) Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l’abondance) ; et lorsqu’ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés. ﴿

(La Sourate Al-An’âm, Les Bestiaux : 44)

 J’aime mieux souffrir de maladie curable et être en régime aussi sévère soit-il, plutôt que d’être atteint d’un mal incurable et pouvoir manger ce qui me plait :

﴾Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l’abondance) Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l’abondance); et lorsqu’ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés. ﴿

(La Sourate Al-An’âm, Les Bestiaux : 44)

Une éducation visant à avoir confiance en Allah :

  Chers frères, nous avons besoin d’une éducation qui enracine en nous la confiance en Allah et en cette religion grandiose, non d’une éducation qui ancre en nous le défaitisme et le désespoir de voir la piété régner dans notre époque ou parmi les gens. On dira alors : ‘nous n’y pouvons rien, nous sommes finis.’ Ceci est une culture satanique, car tout est entre les Mains d’Allah, Allah existe. Si on se réconcilie avec Lui, tout changera. Le fait d’avoir une éducation basée sur le désespoir, le pessimisme et les impasses, et dont les conséquences sont graves s’avère être une grave erreur, car le prix à payer à ce moment-là, sera onéreux.

 Il est faux de croire que notre réalité ne changera jamais. Nous savons tous que des pays mitoyens sont des pays laïcs, ils déclarent une guerre féroce contre la religion, tout leur système est basé sur cette guerre, mais Allah a fait en sorte qu’ils soient des pays quasi-musulmans. Je vous l’affirme, il existe sûrement, dans notre réalité, des évènements déprimants, les défaites se multiplient, se succèdent et causent cette culture de défaitisme. Mais Allah, nous envoie de quoi renaître ; à souligner que les pays au Nord, qui livraient une guerre féroce à la religion, dans un changement inattendu, sont devenus pro-religion. On assiste à un revirement imprévu ; à Gaza, dix mille résistants triomphent de l’armée la plus moderne de la région et ce, en vingt jours, sans que l’ennemi ne puisse réaliser aucun de ses objectifs. Comme si Allah nous disait, qu’Il est là et que tout est entre Ses Mains. 

  Une autre dose de renaissance, l’effondrement du système financier international : 150 institutions financières déclarent faillite, aux Etats-Unis. 
  Un petit groupe de dix milles combattants, équipés de simples fusils, triomphe de la plus grande armée de la région, la première armée au monde en termes de la diversité de son armement, la quatrième armée régionale et en une journée, les résistants détruisent soixante et quatre chars. 
  La victoire de nos frères est une dose rafraichissante, l’effondrement du système financier mondial est une deuxième dose et le changement de situation dans un pays du Nord de la Syrie est une autre dose. Tout cela signifie qu’Allah existe, et c’est comme s’Il nous disait à travers ces doses :

﴾Certes, c’est Moi Allah : point de divinité que Moi. Adore-Moi donc ﴿

(La Sourate Ta-Ha : 14)

Les doses rafraîchissantes ne sont qu’un don divin :

 Chers frères, la balle est dans notre camp et il nous revient de changer et de nous réconcilier avec Allah car :

((Quand un serviteur revient vers Allah, on appelle dans les cieux et la terre : ‘Félicitez untel, il s’est réconcilié avec Allah.’))

[Cité dans certaine tradition]

 Chers frères, se réconcilier avec Allah devrait être l’objectif de tout un chacun. En plus d’offrir à cette communauté tout ce que l’on peut offrir, et de déraciner cette culture du pessimisme, car Allah, Tout Puissant, nous a dotés de doses rafraîchissantes pour nous affirmer qu’Il existe et que tout est entre Ses Mains :

﴾… Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal...﴿

(La Sourate Al-‘Imrân, La Famille D’Imrân : 120)

 Et n’oublions pas les versets :

﴾ A côté de la difficulté est, certes, une facilité !﴿

(La Sourate Ach-Charh, L’Ouverture : 6)

 Selon la règle du déterminant, deux facilités vaincront sûrement une difficulté.

 Et,

﴾Mais Nous voulions favoriser ceux qui avaient été faibles sur terre et en faire des dirigeants... ﴿

(La Sourate Al-Qassas, Le Récit : 5)

 Et louange à Allah, Maître de l’Univers.

 ***

Sermon 2 :

 Louange à Allah, Seigneur de l’univers, j’atteste qu’il n’y de divinité qu’Allah, L’Allié des pieux, et que Mohammad est Son messager, aux grandes moralités. Ô Seigneur, que Tes bénédiction et Ta paix soient sur notre maître Mohammad, sur sa noble famille et ses compagnons honnêtes.

Les pertes de nos ennemis :

 Chers frères, la société est un ensemble d’individus, et si chacun se réconcilie avec Allah et si l’on réunit un bon nombre d’individus qui l’ont fait, et qui sont sur le droit chemin, on pourra réaliser une partie de notre espoir de vaincre nos ennemis. Une vérité que je partage avec vous, nos ennemis ont perdu trois choses : ils ont perdu leur force décisive. Ils avaient le pouvoir de commencer la guerre et de la finir quand ils le voulaient, après cinq ou six jours, quelques heures... Mais ils ont perdu cette force. Actuellement, ils sont forts certes, mais ils ont perdu la force décisive, c’est là une réalisation cruciale ; ils savent quand la guerre commence mais ne savent plus quand elle se terminera, ils  y pensent à mille fois avant de déclarer la guerre contre un pays voisin. L’attaque de Gaza a été décidée en une seule journée et en une seule journée, également, ils ont attaqué huit cents cibles, mais la résistance ne s’est arrêtée qu’au bout de vingt-deux jours, elle ne pliait pas. Ils ont perdu leur force décisive.
 A lire leurs journaux, on découvre que les juifs, pendant soixante ans, avaient pour seul objectif la sécurité mais maintenant, ils cherchent également la survie. Ils nous attaquaient, on avait peur et on se refugiaient dans les abris souterrains, à présent, ils attaquent et nous attaquons, nous avons peur et ils ont peur, nous nous cachons dans les abris et ils font de même. Il y a un équilibre de terreur, ces notions sont importantes, ils ont perdu la force décisive, leur objectif a changé de la recherche de la sécurité à la recherche de la survie et il y a une égalité dans la frayeur. Tant d’accomplissements évidents et l’espoir en Allah est grand. Nous avons le désespoir, la capitulation, le découragement et les impasses, comme ennemis.

 Dans un rapport de la CIA, que j’ai moi-même lu, la durée de vie restante de ce pays ne dépasse pas les vingt-cinq années. Les français sont restés dans notre pays quatre-vingt-dix ans, puis ils en sont partis, l’espoir donc est grand pour que ceux-là partent également.

Invocations :

  Ô Allah, guide-nous parmi ceux que Tu as guidés, préserve-nous parmi ceux que Tu as préservés, prend-nous comme alliés parmi ceux que Tu as pris comme alliés, bénis ce que Tu nous as accordé, protège-nous du mal que Tu as décrété, car certes Tu décides et nul ne décide pour Toi. Certes, celui que Tu as pris comme protégé ne sera pas humilié et celui que Tu as pris comme ennemi, ne sera pas honoré, béni et exalté sois-Tu. Louange à Toi pour ce que Tu as décrété. Nous demandons pardon auprès de Toi, Ô Allah, pour tous nos péchés.  Ô Allah fais-nous don d’une action qui nous rapproche de Toi, fais-nous des dons et ne nous en prive pas, fais-nous honneur et ne nous humilie pas, sois de notre côté et ne sois pas contre nous. Et que Tes bénédictions et salut soient sur notre maître, Mohammad, le prophète analphabète et sur sa famille et ses compagnons.

audioside

00:00/00:00

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image