Mode sombre
22-06-2024
Logo
Leçon (06-12) : L'humanité de l’islam.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Les principales caractéristiques de l'Islam :

  L’humanité est l’une des importantes caractéristiques de l'Islam, elle a été largement traitée aussi bien dans les principes théoriques de l’islam que dans ses applications pratiques.

  En effet, l’humanité a été fortement liée aux croyances de l’islam et à ses rituels, au programme et aux étiquettes de l'islam. En effet, l’humanité en islam n’est ni un beau souhait désirable à quelques âmes, ni une idée parfaite imaginée par quelques têtes.. Elle n’est non plus une notion qui a fait couler beaucoup d'encre. L’humanité en islam est plutôt un des piliers des croyances, une réalité pratique, ayant abouti à de bonnes conséquences « fruits mûrs ».

Les fruits de l'islam :

  Parmi les fruits de l'islam est le principe de la fraternité humanitaire. Ce principe instauré par l'islam se base sur le fait que tous les gens sont issus d'un seul homme et d'une seule femme, sont unis par cette relation de parenté.

"Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement."

An-Nisa (Les Femmes :1)

  Et peut être le terme

"Ô hommes"

  Et le terme

"d'un seul être"

  Nous conduisent à interpréter le terme "les liens du sang" comme étant l'"utérus" de l' humanité générale qui comprend tous les gens.

La Confirmation par le saint prophète sur la fraternité :

  Le saint prophète Salut et paix soit sur lui confirme le principe de fraternité et y insiste chaque jour.

((Je témoigne que tous les gens sont des frères))

Rapporté par Abu Daoud selon Zaid Ibn Alarkam

L'appel du saint prophète à la fraternité :

  Le saint prophète Salut et paix soit sur lui insiste sur le principe de la fraternité entre tous les serviteurs de Dieu Exalté Soit Il, et non pas exclusif entre les arabes ou les musulmans. Tous les gens sont unis par le principe de fraternité indépendamment de leurs races ou ethnies ou couleurs ou classes sociales...D'ailleurs tous les gens sont classés selon deux catégories : Un homme qui a connu Dieu Exalté Soit Il et qui fait des efforts pour suivre ses instructions et aider ses serviteurs, celui ci jouit d'une sérénité et d'un bonheur dans le bas monde et dans l'au delà ; et un homme qui a oublié Dieu Exalté Soit Il, qui n'a pas suivi ses instructions et qui a fait du mal à ses serviteurs ; celui ci vit malheureux dans ce bas monde et dans l'Au- Delà.

Pas de contradiction entre la fraternité humaine et de fraternité religieuse :

  Cette fraternité humaine en Islam n'est pas destinée à la consommation domestique, elle ne sert pas non plus à tromper le monde.

  Elle est un aspect religieux sans aucun doute. Elle commence par annihiler tous les orgueilleux de cette terre, ces dictateurs. Cette fraternité est d'autant plus consolidée qu'elle s'appuie sur la religion. A ce moment la fraternité religieuse se joint à la fraternité humaine pour la rendre plus ancrée. Et comme la religion est disponible à tous les gens, sans restrictions ni conditions, y compris les restrictions sur la race, la couleur, la région ou la classe sociale, il en découle que la fraternité dans la religion découlant de la Foi et de la croyance commune, loin d'affadir la fraternité humaine, la rend plus solide. Il n'y a aucune contradiction entre la fraternité imposée par la religion et la fraternité ressentie par les hommes entre eux. Comme le dit le saint verset :

"Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères..."

Al-Hujurat (Les appartements :10).

Le prophète Salla Allahu Alayhi Wassallam associe entre la fraternité humaine et la Foi :

 D'ailleurs le saint prophète Paix et Salut sur lui a instauré un lien étroit entre la fraternité humaine et la Foi et plus encore, l'a considérée comme un affluent primordial  de la Foi. 
 D'après Anas, le prophète Paix et Salut sur lui, a dit :

(( L'un de vous n'est véritablement croyant que s'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même ))

[ Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim ]

  Et dans une autre version du Hadith :

(( que s’il n’aime pas pour lui ce qu’il n’aime pas pour lui-même ))

  Les interpréteurs du Hadith ont mentionné que le terme "son frère" n'a été pas ajouté à un adjectif le décrivant comme une fraternité précise, mais il s'agit plutôt d'une fraternité au sens large du terme.

Le sens de la fraternité selon le prophète SAWS :

  Par la suite, la fraternité évoquée par le prophète est la fraternité humaine. En effet, l'Islam a appliqué cette grande fraternité, et établi sur la base de cette fraternité une société humaine qui pratique les instructions divines, où les différences de sexe, de couleur, de tribu et de classe n’ont plus d’importance.

Le principe de l'égalité :

  Et parmi les fruits de l’islam, le principe de l’égalité humaine. Un principe affirmé par l’islam qui découle du fait que l’islam respecte l’être humain et l' estime en tant qu’ un être humain en soi et non pas selon un autre critère.

"Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand- Connaisseur."

Al-Hujurat (Les appartements :13).

Le sermon du Prophète au cours du pèlerinage d'adieu :

  Le discours du prophète Salut et Paix sur lui aux musulmans lors du pèlerinage d'adieu exhaustif a évoqué, avec des mots faciles à comprendre, les principes humanitaires. Ce sermon a traité exclusivement une série de faits dont tout le monde a besoin de comprendre pour vaincre la souffrance et vivre en sérénité. Parmi les principes évoqués dans son sermon, c'est celui de l'humanité : comment et à quel niveau est elle conçue :

(( Toute l’humanité descend d’Adam et Ève. Un Arabe n’est point supérieur à un non-Arabe, et un non-Arabe n’est point supérieur à un Arabe ; et les Blancs ne sont point supérieurs aux Noirs, de même que les Noirs ne sont point supérieurs aux Blancs. Aucune personne n’est supérieure à une autre, si ce n’est en piété et en bonnes actions. Vous savez que chaque musulman est le frère de tous les autres musulmans. Vous êtes tous égaux. Vous n’avez aucun droit sur les biens appartenant à l’un de vos frères, à moins qu’on ne vous ait fait un don librement et de plein gré. Par conséquent, ne soyez pas injustes les uns envers les autres.))

La croyance de l'âme humaine :

 Comme l'âme humaine se préoccupe de son amour propre, de l'accomplissement de ses besoins et ne se soucie point du moyen utilisé pour réaliser ses buts, si cette âme humaine ne croyait pas en Allah Exalté Soit-IL, ne croyait pas en ses promesses ni en ses avertissements, elle pourrait bâtir sa gloire aux dépens des tragédies des autres, élaborer sa richesse au détriment de la misère des autres, et son orgueil sur l'humiliation des autres, et pourrait même faire sa vie au dépens de celle des autres. C'est pour cette raison que le Prophète (SAWS) a dit dans son pèlerinage d'adieu :

(( Votre sang et vos biens sont sacrés comme ce jour-ci est sacré, au cours de ce mois sacré, et sur votre terre. ))

Les fins tragiques qui résultent de la perte de l'argent :

  L'argent est indispensable pour la vie et il devrait faire l'objet de d'échange entre tous les peuples. Si l'argent est acquis sans aucun effort, par une minorité de gens tout en privant les autres, ce type d'argent ne contribuera pas à la reconstruction de la terre.

  En ce moment, la vie est perturbée : on trouve la haine, la violence et l'usure qui mènent d'une manière ou d'une autre à ces conséquences tragiques qui se reflètent sur la société humaine.

  Les femmes sont les sœurs des hommes, c'est- à- dire la femme est au même pied d'égalité avec l'homme du point de vue les obligations de la religion, de l'adoration dans l'islam, des transactions et de l'éthique.


La position du prophète (SAWS) par rapport à  l'humanité : 

Elle est son égale en  promotion et en punition, et son égale en titre d'honneur et de charges.

Le Prophète Paix et Salut Soit sur Lui, s'est levé quand un cortège funèbre d'un homme juif est passé devant lui.  Et quand on a interrogé Le Prophète La Paix Soit sur Lui sur ce sujet, il a dit : N'est-ce pas un être humain ?  C'est pour cette raison que l'islam considère toute attaque contre une âme comme étant une attaque contre toute l'humanité. Et c'est ce qu'a dit Allah Exalté Soit Il dans le coran :

"...quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes..."

Al-Maidah (La table servie : 32)

Principe de l'Islam en matière d'égalité :

  Non seulement l'islam a fondé le principe de l'égalité en théorie, mais aussi il l'a confirmé en pratique à travers un ensemble de dispositions inter et enseignements, pour le traduire d'une idée abstraite en une réalité tangible.  Parmi les pratiques du principe d'égalité s'imposent les cultes en Islam : la grande prière, La Zakât, le jeûne et le pèlerinage qui sont des piliers de l'islam.

a- Le principe d'égalité se manifeste dans les rangs de la prière :

  Les prières collectives dans les mosquées est une application pratique du principe d'égalité : il n'y a pas de distinctions entre les personnes. 

 Celui qui est entré le premier à la mosquée prend sa place au premier rang, même si cette personne est d'une situation précaire ou appartient à une classe sociale inférieure. Et inversement, quand  on arrive en retard, on prend place dans les rangs respectivement. Tous les hommes sont égaux par rapport à Allah Glorifié Soit-IL : leurs cultes, Un seul  Allah Exalté Soit Il, un seul Livre Sacré, Une seule direction lors de la prière (La Kibla), les même mouvements, et un même imam.

b. Le principe de l'égalité dans les rites du Hajj :

  Le principe de l'égalité se présente concrètement dans les rites du Hajj, surtout au moment  de la sacralisation "l'hiram" qui ordonne aux pèlerins de ne plus porter leurs vêtements cousus de tous les jours, et de porter tous des vêtements blancs simples, non cousus, avec lesquels ils s'enveloppent. Ces vêtements rappellent les costumes unifiés portés par le puissant et l'impuissant, le riche et le pauvre, le roi et  l'esclave. Après cela , tous les pèlerins répètent à haute voix la même invocation : "labayk ALLAHOMMA labayk". Et parmi la pratique de l'égalité qui a été établie par l'islam en théorie est l'égalité face aux lois de l'islam et face aux clauses de la législation.

La loi islamique est caractérisée par l'universalité et l'équité :

  Le péché dans la loi de l'Islam est caractérisé par l'universalité et l'équité. Ce qui est prohibé à un étranger l'est aussi à un arabe, ce qui est prohibé à une personne colorée, l'est tout autant pour un homme blanc, aucune autorisation n'est accordée à une catégorie de personnes au détriment des autres créatures. Aucun musulman ne jouit d'une faveur exclusive lui permettant d'outrepasser La Loi. Il n' y a même pas une faveur pour un musulman lui rendant exclusivement le haram comme halal. Notre Allah est le Seigneur de tout et de tous, et la charya est la "constitution" qui s'applique à tout le monde : Ce qu'Allah Exalté Soit Il a indiqué comme légale dans la charya l'est et vice-versa. jusqu'au jour de la Résurrection.

L'illicite est universel :

 Le vol, par exemple, est interdit, aucune importance si le voleur est un musulman ou non, ou si la chose ravie appartient à un musulman ou non. La peine du vol est appliquée au voleur quelle que soit  ses origines ou sa classe sociale.

La Méthodologie du calife Omar :

  Le calife Omar qu'Allah soit satisfait de lui, quand il désirait imposer les ordres, Il rassemblait sa famille et ses proches, et leur disait : «J'ai demandé aux gens de faire telle sou telle chose, et je leur ai interdit de faire telle ou telle chose.  Sachez que les gens sont comme des oiseaux : s'ils vous voient fléchir, ils vont faire autant.  Sachez bien que quiconque d'entrevous transgresse les ordres, je vais lui doubler la peine rien que parce que il est mon proche"
 Delà, la parenté d' Omar est devenue une disgrâce.

a) La réaction de calife Omar face à Jibilla ibn Ayham :

  Pendant la période du calife Omar qu'Allah soit satisfait de lui, un roi nommé Jibilla ibn Ayham est venu à la Médina pour se convertir à l’islam. C'était le dernier roi des "Ghassassina". Omar l'a très bien accueilli, et lors du "Tawaf" autour de la Kaaba, un nomade a accidentellement posé son pied sur la traîne du roi. Le roi s’est mis en colère s'est tourné vers ce bédouin et lui a asséné un coup  écrasant son nez. Ce Bédouin s'est dirigé vers le calife Omar ibn al-Khattab pour se plaindre. Omar, qu'Allah soit satisfait de lui, a convoqué le roi Ghassanien à son conseil. Leur dialogue a été relaté par un prosateur :
  -Ce matin, j'ai été témoin d'une scène qui a laissé l'amertume s'infiltrer en moi : un bédouin de Fazara au visage ensanglanté a porté plainte, il avait le nez écrasé et il m'a entretenu. Quand on s'est enquis du fautif, il t'a bel et bien accusé ! Est-ce vrai ce qu'il a prétendu ? -En effet, je ne suis pas de ceux qui se dérobent, de ceux qui renient ou de ceux qui se taisent. Oui, j'ai pris ma vengeance de mes propres mains. -De quel droit parles-tu ? Ailleurs, le misérable est vaincu et tyrannisé, ailleurs les criminels et les fautifs prennent le dessus !  Ce sont les dérisions de la préhistoire, et l'arrogance des orgueilleux ! On les a ensevelies, et on les a suppléés par un nouvel édifice où tous les serviteurs sont égaux. Rends au gosse son droit, il faut le satisfaire, tes griffes le font encore saigner, ou alors il t'écrasera le nez, et prendra sa vengeance. -jibilla a protesté : comment cela, O, émir des croyants ? Lui est un vil et moi je porte une couronne. Comment acceptes-tu que l'astre s'avilisse ? Ce que j'avais imaginé n'était qu'illusions ! Je pensais que j'étais pour toi le plus fort et le plus cher ! Si tu me forces la main, je vais être un renégat !
  -C'est un nouveau monde que l'on édifie à coups d'épée pour convertir à L'Islam les puissants et les rendre au minime rang de la société. En Islam, toutes les créatures sont à même pied d'égalité !

  - Omar : « Ce sont des principes de l’islam que nous mettons en pratique pour faire face à l’injustice : tous les gens sont égaux »

b-la colère s'est emparée de jibilla qui a annoncé son apostasie :

  Quant à Jibilla, il n'a pas saisi à fond cette signification importante dans l'islam, Il a déclaré son apostasie s'est enfui d'AlMadinah. Ce qui n'a affecté ni Omar, ni les compagnons : Quelqu'un qui annonce son apostasie, n'ajoute ni ne soustrait à L'Islam plus que la négligence d'un principe aussi important que l'équité.

Les Fruits de l'islam :

 Et parmi les impacts positifs les plus importants de la fraternité dans l'islam, c'est l'appel à la paix au sens le plus large de la signification du mot "paix" : paix individuelle et collective, matérielle et spirituelle, la paix dans ce bas monde, et dans l'Au-Delà, Il dit :

"Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément..."

Al-Maidah (La table servie : 16)

L'être humain naît avec un brin d'égoïsme au fond de soi :

 L'amour de soi, la recherche de la sécurité, l'amour de la perpétuité et l'aspiration à une vie parfaite sont communs à tous les humains en tout temps et en tout lieu. Brièvement : tous les humains aspirent  à la sécurité et au bonheur qui nous sont alloués seulement à travers nos actes pieux.  

Ce que nous trouvons dans La Méthodologie du Créateur :

  Où trouvons- nous La Méthodologie de notre Créateur, Celui qui est Le Bien Informé des raisons de notre sérénité et notre bonheur ? les raisons de notre sécurité et de notre bonheur, nous les trouvons dans Le Coran et dans la Sunnah du prophète c'est par la récitation du Coran que s'infiltre au fond de nous une sensation de sécurité et de bonheur. 

"...guide vers ce qu'il y a de plus droit..."

Al-Isra (Le voyage nocturne :9)

La récitation du Coran nous met en connexion devant Sa Grandeur et Ses Prodiges :

 Le Coran implique une Orientation, une Révélation, des prédications, des preuves, une splendeur, un remède, des évocations, des messages, des promesses, des mises en garde, des annonces et des avertissements. Il guide à La Vérité, à La Logique et à La Bonne Voie, Il tire les gens :

"...des ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de louange"

(Ibrahim :1)

a) On y trouve le jugement juste :

"...pour régler parmi les gens leurs divergences..."

Al-Baquarah (La Vache : 213)

  On y trouve les démonstrations de tous les faits.

b) ".un soulagement contre toute inquiétude : "

"...une guérison de ce qui est dans les poitrines..."

sourate Younes 75

c) Des  récits relatant les  nouvelles de nos prédécesseurs et de nos ultérieurs :

 On y trouve les narrations de nos prédécesseurs et de nos ultérieurs, l'arbitrage de nos gouverneurs. Celui qui cherche son orientation hors du Coran, Allah Glorifié Soit-IL l'égare, car Le Coran est La Corde Solide d'Allah Exalté Soit-IL, Il est La Sage Récitation Qui n'assouvit jamais les hommes de science, Ses Miracles sont inépuisables. Celui qui récite ce que Ses Versets énoncent, obtient la crédibilité des gens, celui qui juge selon Ses Clauses est un arbitre juste, celui qui obéit à Ses Instructions, est bien rétribué, celui qui oriente les gens à Y croire, suit La Bonne Voie, Allah Exalté Soit-IL dit : 

"Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément..."

Al-Maidah (La table servie : 16)

d)Le Coran nous mène à notre salut :

"Par ceci (le Coran), Allah guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément..."

Al-Maidah (La table servie : 16)

  Ensuite, Allah nous guide vers notre salut dans le sens le plus large du mot : Allah nous alloue la paix avec nous-mêmes, toutes les sensations dépressives sont interdites, telles : la mélancolie, l'oppression, l'impression de culpabilité, le regret, le remords, et l'égarement. Allah Exalté Soit-IL lui attribue la paix avec les siens, pas de chagrin, ni de discorde, ni d'ingratitude, ni de rébellion, pas de division, ni d'effondrement, pas de réprimandes, ni d'attaque. Allah l'oriente vers la paix avec sa société, pas d'animosité, ni de rancune, pas de faute, ni d'attaque, pas de dépression, ni de faillite, pas de manigances, ni de stratagème. Le serviteur renoue avec Son Créateur, pas de complots, ni d'abandon, pas d'agressivité, ni d'irritation, pas de froideur, ni d'acrimonies. 
 Dieu Exalté Soit Il :

"S'ils avaient appliqué la Thora et l'Évangile et ce qui est descendu sur eux de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de ce qui est au-dessus d'eux et de ce qui est sous leurs pieds. Il y a parmi eux un groupe qui agit avec droiture ; mais pour beaucoup d'entre eux, comme est mauvais ce qu'ils font !"

Al-Maidah (La table servie : 66)

Une nation qui a adopté La Méthodologie de son Seigneur :

 Qu'en est-il au niveau international ? La nation qui prend en considération La Méthodologie de Son Seigneur, Allah Glorifié Soit-IL lui alloue La Voie de la sérénité, IL lui accorde le pouvoir sur terre, IL la rend  satisfaite et résignée.

"Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M'adorent et ne M'associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers."

An-Nur (La Lumière : 55)

Une nation qui n'a pas appliqué La Méthodologie de son Seigneur :

  Si une nation néglige de suivre les instructions d'Allah Exalté Soit Il ce Sublime Verset s'adapte parfaitement à elle, Le Créateur Exalté Soit Il dit :

"Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition,"

Maryam : 59

L'Islam avec la donation des droits et l'abondance de la dignité :

  Ce qu'on vient d'énoncer, on le récupère à travers les moyens de sérénité dans Le Coran, mais qu'en est-il à propos de la tranquillité avec les voisins ?
  On tient tellement à cette tranquillité à laquelle on est invités, on y aspire avec avidité, à condition que ce soit une paix méritée, par laquelle on reprend les territoires ravis, on rend les droits recelés, et on alloue la dignité perdue.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image