Mode sombre
21-05-2024
Logo
Sermon du Vendredi-Sermon (1016) : Unité nationale contre les dissensions sectaires.
   
 
 
Au Nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux  
 

Premier sermon

  Louange à Allah. Nous le louons, implorons Son secours, nous Lui demandons de nous guider. Nous cherchons refuge auprès de Lui contre nos maux et nos mauvais actes. Celui qu’Allah guide sur le Droit Chemin, ne sera jamais dérouté et celui qu’Il égare ne trouvera jamais personne pour le guider.
  J’atteste qu'il n'y a d’autre divinité à part Allah, qui est Unique et sans associé, en reconnaissance de Sa divinité, et forçant ceux qui le nient et ne croient pas en lui.
  Et j’atteste que Muhammad (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) est le Messager d'Allah, le maître des humains et des créatures, tant qu’il y a âme qui vive.
  Ô Allah, salue et bénis notre maître Muhammad, sa famille, ses compagnons, sa descendance et tous ceux qui l’ont suivi sur le droit chemin jusqu’au Jour de la Résurrection.
  Ô Allah, apprends-nous ce qui nous sera utile, fais-nous profiter de ce que Tu nous as appris et augmente notre savoir. Fais-nous voir la vérité telle quelle et aide-nous à la suivre, fais-nous voir le mal tel qu'il est et guide nous pour l'éviter, place-nous parmi ceux qui suivent le meilleur des discours, place-nous parmi Tes Serviteurs pieux et fais-nous sortir des ténèbres de l'ignorance et de l’illusion vers les lumières de la connaissance et de la science et de la boue des désirs vers les paradis du Voisinage.

Quelle réaction le Musulman devrait-il avoir dans les conditions difficiles qu’il vit ?

  Chers frères, le sujet abordé ce mois-ci est très chaud, mais qu’incombe-t-il au Musulman de faire ?

Première clause: Non au brandon de discorde entre les Musulmans :

  La première clause à observer d’après ce que je constate et j’espère ne pas me tromper là-dessus, le musulman ne devrait pas dire un seul mot qui pourrait diviser les rangs des musulmans, accroitre le fossé entre eux et disperser leur rassemblement ; ne brisez pas votre unité par souci de votre dévouement, par souci de préservation de l’unité de la nation pour répondre au monde occidental qui nous a tous mis dans le même panier. 


  Nous devons tous nous placer dans la même tranchée, motivés par le sentiment d'appartenance à la nation, quels que soient le critère et la valeur qui nous animent, quelle que soit la vision que nous adoptons. Tu ne dois pas motivé par la foi, la religion, la sécurité et l’intégrité de la nation ainsi que par une victoire que nous espérons si Allah le veut, tu ne dois pas prononcer un mot qui risque de détruire l’unité de la nation, disperser son rassemblement et diviser ses rangs, ni en public ni entre deux personnes.

  C’est le premier point dans ce sermon : motivé par la religion, par la sagesse, ou par l'appartenance à ta nation, tes paroles doivent rassembler les gens et les unir, parce que nous sommes tous maintenant à bord du même bateau.

La carte gagnante des ennemis : le sectarisme

  Vous devez avoir la certitude, et j’insiste là-dessus, que notre ennemi détient une carte gagnante, et j’espère qu’elle soit unique, c’est celle de l’incitation aux dissensions sectaires. Cependant, nous pouvons gagner en faisant tomber cette carte gagnante et unique des mains de nos ennemis par notre prise de conscience, notre profonde réflexion, notre dévouement et notre souci de maintenir notre sécurité. La carte est l’incitation aux troubles sectaires, que cette carte soit un acte politique, une sagesse, ou une preuve de solidarité et de coopération, nous avons besoin de retirer de la main de nos ennemis, cette carte gagnante et unique qui est l’incitation aux émeutes sectaires, or, le pays voisin qui vit une guerre civile, est un bon exemple à évoquer. Cette guerre va inéluctablement se terminer par la division du pays ; d’ailleurs, les occidentaux ont commencé à y faire allusion.

  Chers frères, nous devons observer de près le procédé établi par nos ennemis pour mettre leurs plans à exécution. Nos ennemis ont commencé en cette période, plus précisément en ce mois-ci à immiscer le terme d’un nouveau Moyen-Orient, ce qui signifie l’instauration d’un grand nombre de petits États par la division. Toute race, tout peuple, toute secte aura un pays d’affiliation, avec un drapeau propre et des lois indépendants de ceux des autres états, en outre pour se déplacer d’un pays à l’autre, on aura besoin d’un passeport. Ces plans étaient cachés sous la table, maintenant ils sont notoires. C’est pourquoi nous avons un besoin pressant de nous associer et de coopérer tous ensemble jusqu’à ce que nous arrivions à invalider cette carte.
  J’ai apprécié le terme qu’a utilisé un savant quand il a qualifié le projet du nouveau Moyen-Orient de sale et méprisable.
  Chers frères, vous devez sans doute avoir la certitude qu’Allah sait tout ce qui se passe, et il est inconvenable à Sa Seigneurie et Sa Divinité de ne pas savoir, et le verset dit :

(…Et pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache… )

[Coran 6, Al-An’am, Les Bestiaux : 59]

  Que dire donc des missiles ? Des milliers de personnes sont massacrées, des dizaines de milliers de personnes sont expatriées. Il sait et nous devons avoir la ferme conviction qu’Il est Omnipotent et quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire ‘sois’, et la chose se réalise aussitôt, ‘disparais’ et elle disparaît.
  Je vous ai dit dans un sermon précédent que le tsunami est équivalent à un million de bombes atomiques, Allah est Omnipotent, Il sait tout et Il est capable de tout. Il reste une troisième illusion, est qu’Allah ne s’intéresse pas à ce qui se passe dans cette région, or ceci est contradictoire avec sa Divinité et Sa Seigneurie. Allah a dit :

(C’est Lui qui est Allah dans le ciel et Allah sur terre )

[Coran 43, Az_Zukhruf, L’ornement : 84]

  Il reste la quatrième possibilité indubitable est que tout se passe avec Sa connaissance et Sa planification pour une grande raison reconnue par le croyant et ignorée par celui qui a une faible foi.
  Chers frères, Allah exalté soit-Il, dit :

((Ô Mes Serviteurs Si les premiers d’entre vous et les derniers, si les hommes parmi vous et les djinns avaient dans le cœur, toute la piété des plus pieux d’entre vous, cela n’ajouterait rien à Mon Royaume.

((Ô Mes serviteurs, si les premiers d’entre vous et les derniers, si les hommes parmi vous et les djinns avaient dans le cœur toute l’impiété des plus impies parmi vous, cela ne diminuerait en rien Mon Royaume.

((Ô Mes serviteurs, si les premiers d’entre vous et les derniers, si les hommes parmi vous et les djinns, se tenaient tous sur la même parcelle de terre, si tous me demandaient quelque faveur et si J’exauçais tous ceux qui Me demandent, cela ne diminuerait en rien ce que J’ai, pas plus que la mer dans laquelle on plonge une aiguille n’est diminuée de cela.
((Ô Mes serviteurs, sachez qu’il s’agit de vous œuvres que Je recense pour vous, pour vous les rendre, Que celui qui trouve le bien adresse ses louanges à Allah, mais que celui qui trouve autre chose ne s’en prenne qu’à Lui-même))

[Moslim, Ahmad, at-Thirmidhi, Ibn Madja, Ad-Daarimi]

  Allah, exalté soit-Il, dit :

(Et ton Seigneur n’est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs. )

[Coran 11, HUD : 117]

La théorie du complot est l’argument des musulmans de foi ébranlée :

  C’est une grande vérité, mais malheureusement chez les musulmans l’analyse monothéiste n’est pas acceptée, tout comme l’analyse coranique, l’analyse de la foi et l’analyse provenant de chez d’Allah, ils n’admettent qu’une analyse terrestre, celle du complot et la théorie du complot est une théorie obsolète.
  L’homme, chers frères, a tendance à décliner toute responsabilité pour la rejeter sur les autres. À chaque fois qu’il manque à ses devoirs, qu’il fait preuve d’indolence, il trouve une justification : « c’est un complot, ils complotent contre nous ». Mais en vérité, une partie de leur puissance découle de notre faiblesse, une partie de leur pouvoir provient de note inaction. Cette théorie de complot, tu dois la fouler du pied. Les musulmans ont pris l’habitude dans leur histoire récente, de rejeter toute erreur dans leur vie sur le colonialisme, ou le sionisme ou sur l’impérialisme. Ce ne sont que des propos ridicules, l’erreur vient de nous-mêmes, de notre vulnérabilité, de l’absence de coopération, du manque de dispositifs contre l’ennemi. Cette réalité quelque amère fût-elle, devrait être mille fois meilleure que l’illusion commode.

   Réfléchissez-bien chers frères, c’est très confortable qu’à chaque fois qu’il nous arrive quelque malheur, nous en remettons la faute sur nos ennemis. C’est notre faute, c’est nous qui avons manqué à nos devoirs. Je vous le jure par Allah, la solution est à notre disposition :

(Mais si vous revenez, Nous reviendrons )

[Coran 8, Al-Anfâl, Le Butin : 19]

(En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes )

[Coran 13, Ar-Ra’ad, Le Tonnerre : 11]

(Et jamais Allah ne donnera une voie aux mécréants contre les croyants )

[Coran 4, An-Nisâa’ (Les Femmes) : 141]

(et que Nos soldats auront le dessus )

[Coran 37, Les Rangés : 173]

  Est-ce vrai que tu fais partie de l’armée d’Allah ?

(Nous secourrons, certes, Nos Messagers et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au jour où les témoins [les Anges gardiens] se dresseront (le Jour du Jugement) )

[Coran 40, Ghâfir (Le Pardonneur) : 51]

(Allah a promis à ceux d’entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu’Il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité. Ils M’adorent et ne M’associent rien et celui qui mécroit par la suite, ce sont ceux-là les pervers )

[Coran 24, An-Nûr (La Lumière) : 55]

  Telles sont les promesses d’Allah, et la disparition de l’univers est plus commode à Allah que de manquer à Ses promesses.
  Chers frères, l'Occident est fort, il est indifférent aux faibles, il fait la sourde oreille aux arguments du faible et ne se soucie pas de lui. C’est le cas de l’incroyant fort. Quand tu réfléchis à ses paroles tu le respectes, bien qu’il soit méprisable. Chers frères, mobilisez toutes vos forces et soyez à égalité de votre ennemi puis passez à l’action. L’occident qui possède la force ne respecte que les forts. Allah Le Tout-Puissant a dit :

(Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée )

[Coran 8, AL-ANFĀL Le Butin : 60]

  Hélas ! Nous sélectons de la religion ce qui nous plait, nous apprécions la Umra, la réduction des unités de la Salât pendant le voyage, la tradition du mariage, nous approuvons les choses les plus faciles, mais Allah nous dit :

(Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée )

[Coran 8, AL-ANFĀL Le Butin : 60]

  Partant, nous devons appliquer la Méthode d’Allah dans son ensemble. Est-il raisonnable de construire un pays en vingt-ans avec l’argent collecté d’un prêt usuraire, évalué à quarante milliards ; alors que la moitié du revenu brut du pays voisin est destiné à payer le service du prêt, c’est-à-dire venir à bout des intérêts du prêt et toutes les réalisations de ce prêt seront annulées en quatre jours. Quelle valeur une nation démunie de puissance peut-elle avoir ? Voire, quelle valeur les réalisations d'une nation sans une force de dissuasion aura-elle ?

  Chers frères, il parait que le piège le plus sérieux dans lequel les musulmans sont tombés, c’est de n’avoir pas eu une foi suffisamment profonde qui les inciterait à obéir à Allah. Je vous ai souvent dit qu’il y a un grand cercle, tous ceux qui sont à l’intérieur sont des croyants, et Ibliss (Satan) leur tient compagnie dans ce cercle d’après ce qu’il a avancé :

(Par Ta puissance ! )

[Coran 38, Sad : 82]

  Il a encore dit :

(Tu m’as créé de feu )

[Coran 38, Sad : 76]

  Puis, il a dit :

(Accorde-moi un délai, dit (Satan,) jusqu’au jour où ils seront ressuscités. )

[Coran 7, Al-A’araf : 14]

Deuxième clause : La véritable foi en Allah :

  La foi qui ne se traduit par en comportement n'a aucune valeur, c’est une foi de Satan. Il est rare de trouver quelqu’un qui dise qu’il n’y a pas de dieu. Même celui qui commet les péchés flagrants vous dit: « Allah m’a aidé à faire cela ». Donc, la foi sans pratique n’a absolument aucune valeur. Par conséquent, tous ceux qui sont à l’intérieur de ce grand cercle et qui disent qu’Allah existe, sont croyants en une des branches de la foi, c’est pourquoi Allah dit :

﴾ (Ô les croyants ! Soyez fermes en votre foi en Allah ) ﴿

[Coran 4, AN-NISA’, Les Femmes : 136]

  Le grand cercle implique un cercle plus petit. Qui se trouve dans ce cercle? Celui dont la foi amène à obéir à Allah, et jouit d’une foi protectrice. C’est la première condition qui assure la victoire, nous devons être de vrais croyants ; notre foi doit nous guider à obéir à Allah, à établir Son ordre dans notre conduite, au sein de nos demeures, et dans nos travaux. Cette première condition est une condition engageante mais insuffisante. Je vous parle conformément au Livre d’Allah pour comprendre ce qui se passe réellement. Selon le concept coranique, nous ne sommes pas des croyants. Le fait de reconnaitre qu’Allah existe n’ajoute rien à notre foi. Le Tout-Puissant a dit :

(Dieu n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux )

[Coran 8, AL-ANFĀL Le Butin : 33]

  Si la tradition et la méthode du Prophète sont appliquées dans tous les détails de notre vie, nous serons à l’abri du supplice d’Allah.

Troisième clause : La mobilisation des forces :

  Maintenant l’autre condition. Allah exalté soit-Il, dit :

(Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

[Coran 8, AL-ANFĀL, Le Butin : 60]

  Il ne suffit pas d’avoir foi et il ne suffit pas de se préparer, le châtiment d’Allah ne peut être repoussée uniquement par les épées mais par le repentir, par le retour vers Lui et ensuite par la préparation. Il n’existe d’autre voie qui puisse garantir la victoire que celle décrite dans le Saint Coran. Le Tout-Puissant a dit :

(Et c’était Notre devoir de secourir les croyants )

[Coran 30, Ar-Rûm, Les Romains : 47]

(Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force )

[Coran 8, AL-ANFĀL, Le Butin : 60]

  Allah, par sa miséricorde, nous a demandé de préparer ce que nous sommes en mesure de faire et non l’équivalent de la force de l’ennemi, quant à cette grande différence entre les deux forces, Allah prendra en charge de la combler par Sa miséricorde et Ses soins. De plus, une partie de la victoire réalisée par les croyants est due à la Grâce d’Allah, à Son aide, Son appui et à Son secours.

  Donc, chers frères, apprêtez-vous à admettre l'analyse monothéiste, l'analyse céleste et l'analyse du Coran, ne vous souciez pas des analyses matérialistes polythéistes. Entraînez-vous de nouveau à avoir foi en la solution coranique. Allah, Le tout-puissant dit :

(Dieu n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux )

[Coran 8, AL-ANFĀL, Le Butin : 33]

((Celui qui atteste à bon droit : « Il n’y a d’autre divinité à part Allah aura accès au paradis ». « quel est donc son droit ? Lui a-t-on demandé. Il a dit : « qu’elle le retienne d’accomplir les actes qu’Allah a prohibés. »))

[L’incitation à la vertu et la dissuasion selon Zayd Ibn Arqam selon une chaîne controversée]

  Il faut revenir à Allah, se réconcilier indispensablement avec Lui et surtout préparer ce qui est en notre pouvoir car Allah se chargera de combler notre défaillance. Il n’y a pas d’autre solution mais les gens cherchent inlassablement des solutions tierces : ce sont les conventions, la normalisation des relations, le soutien d’un État fort. Ils ne cherchent pas à changer, ils veulent poursuivre leur mode de vie plongés dans l’égarement, à satisfaire leurs désirs, à réaliser leurs intérêts tout en accordant peu d’importance à la loi divine. Je jure par Allah, il n’y a point d’espoir de remporter la victoire à moins de revenir vers Allah et de demander refuge auprès de Lui. Dans un deuxième temps, on prépare ce qui est en notre possibilité et on adopte l’analyse et la solution coraniques des événements.
  Chers frères, un autre point à signaler, si nous gagnons et j’implore Allah à cet effet, croyez-moi il y aura un Moyen-Orient nouveau mais purement islamique, à ce moment-là, nous deviendrons pairs à nos ennemis. A présent, ils nous ignorent, ne donnent aucune valeur à nos paroles ni à nos réunions. Ils nous voient faibles, sous-développés, découragés, divisés et dispersés. Mais dès qu’ils constateront notre force en étant unifiés, les choses changeront en notre faveur. Repentons-nous à Allah.
Par Allah, j’ai entendu des centaines de fois ce que disent nos ennemis sionistes : les musulmans nous vaincront si le nombre des fidèles à la Salât de l'aube sera équivalent à celui de la Salât du vendredi, j’ai entendu ces propos des dizaines de fois, citation des dirigeants de nos ennemis, quand allons-nous les vaincre ? Si le nombre des fidèles à la Salât de l'aube est semblable à celui de la Salât du vendredi.
  Chers frères, parfois les événements changent de cours et donnent aux croyants une nouvelle stimulation : celle de l’emporter sur leurs ennemis. Si nous pensons sérieusement au djihad, cela pourra nous donner une force efficace pour nous. Quand les gens perdent tout espoir, se résignent, se sentent frustrés, quand ils imaginent qu’Allah les a abandonnés et que plus jamais l’Islam n’occupera sa prééminence d’antan, Allah nous donne une poussée d’activation. Cet ennemi arrogant que les musulmans imaginent invincible, peut être roulé dans la boue, perdre la raison et douter de ses dirigeants. Nous étions vulnérables mais maintenant Allah dit :

﴾ (Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez ) ﴿

[Coran 4, n-Nisâ’, Les femmes : 104]

  Ils disposent de sirènes d’alerte, d’abris, d’expatriations, de blessés, de morts, de blocus économique, ainsi que de l’annulation de la saison touristique :

( Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d’Allah ce qu’il n’espère pas )

[Coran 8, AL-ANFĀL, Les Femmes : 104]

Vérités à mettre nécessairement au jour :

Première vérité : La victoire méritée

  Chers frères, il faut tirer au clair certaines vérités, lorsqu’Allah Exalté soit-Il, accorde sa victoire aux croyants parce leur croyance et comportement sont conformes à Ses exigences, Allah la leur accorde par Sa grâce, Sa miséricorde et Sa justice. Les savants ont qualifié cette victoire par la victoire méritée. Allah a dit :

(Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés )

[Coran 3, Âl-’Imrân, La famille d’Imrân :123]

Deuxième Vérité : La victoire de grâce :

  Alors que lorsqu’Allah accorde sa victoire aux croyants même si leur croyance et comportement ne sont pas conformes à Ses exigences, Allah la leur accorde par Sa grâce, Sa miséricorde et Sa sagesse au lieu de Sa justice. Les savants ont qualifié ce type de victoire de victoire de grâce, comme argument Allah a dit :

( Les Romains ont été vaincus, dans le pays voisin, et après leur défaite ils seront les vainqueurs, dans quelques années. A Allah appartient le commandement, au début et à la fin, et ce jour-là les Croyants se réjouiront )

[Coran 30, Ar-Rûm, Les Romains : 2-4]

  Cette victoire s’est passée à l’époque des compagnons du prophète, ceux qui se sont réjouis de cette victoire sont les compagnons du prophète, mais ceux qui ont gagné sont les gens du Livre sur les adorateurs du feu. Les gens du Livre ont gagné par la grâce d’Allah, Sa miséricorde et Sa sagesse. Pour cela il y en a qui implore Allah : O Seigneur, si nous ne méritons pas la victoire méritée accorde nous une victoire par Ta faveur, Seigneur de l’univers et n’entraîne pas nos ennemis à se réjouir de notre malheur.

Troisième vérité : l’évaluation des personnes revient à Allah seul :

  Chers frères, l’évaluation des personnes revient à Allah seul. Ne te fatigue pas par l’évaluation des gens. Le prophète paix et bénédiction sur lui était une fois chez un de ses compagnons qui est décédé et a entendu une femme dire :  « Grand bien te fasse Abû Assaib, Allah t’a honoré ».
  Si le prophète n’a pas commenté, les paroles de cette femme auraient été vraies. Mais il lui a dit :
  ((Comment peux-tu avoir la certitude qu’Allah l’a honoré ? Dis plutôt : j’espère qu’Allah l’honore. En tant que messager d’Allah, je ne puis savoir ce qu’il adviendra de moi ni de vous.))
  Ne te fatigue pas à faire l’évaluation des gens. Juge les gens à base de leurs apparences et laisse leurs intentions à Allah. Ne te considère pas un arbitre sur les musulmans. Ne les fais pas sortir de l’Islam en les désignant par leurs noms, dis plutôt : « celui qui dit telle chose n’est plus musulman (mais kafer ou incroyant) ». Il y a une incroyance (kofr) dans la conviction, dans les paroles, dans la pratique. Ne juge pas les gens selon leurs affiliations historiques, évalue-les selon leurs propos et leurs actions et laisse leurs intentions à Allah. Telle est l’attitude islamique correcte. On se contente des apparences et Allah prend soin de l’intention. Ne prends pas la place d’Allah et commence à juger celui-ci par l’incroyance et l’autre par la croyance, un tel ira au paradis et un autre finira en enfer, ce n’est pas ton affaire. Tu peux généraliser et qualifier d’incroyant celui qui dit une telle chose, cela fait partie de ton devoir mais ne le fais pas en désignant les personnes par leurs noms.
  Chers frères, L’Islam est unique et unifié, la guerre entre le bien et le bien ne peut exister ; celle entre le bien et le mal ne peut durer longtemps et celle entre le mal et le mal ne peut jamais se terminer.

Quatrième vérité : la victoire constitutive :

  Nous venons de traiter la victoire méritée et la victoire de grâce, nous soulevons à présent la victoire constitutive. Si les deux adversaires sont égarés du chemin d’Allah, le plus fort gagnera.   Celui qui possède des armes développées triomphera, celui qui possède des satellites triomphera, celui qui vit dans l’opulence gagnera, celui qui a les médias gagnera et celui qui dirige les alliances gagnera. Donc on est entre une victoire méritée, une victoire de grâce et une troisième constitutive.

Cinquième vérité : L’Islam est unique et unifié

  Je vous affirme une fois de plus que l’Islam est unique et unifié et que les divergences entre les groupes islamiques n’ont pas d’origine dans la religion, c’est bien nous qui les avons créées pour répondre à nos désirs et nos intérêts. Le Tout-puissant a dit :

(Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science )

[Coran 3, Âl-’Imrân, La famille d’Imran : 19]

  Il y a une divergence normale, celle due au manque d’information. Allah a dit :

( Les gens formaient (à l’origine) une seule communauté (croyante). Puis, (après leurs divergences,) Allah envoya des prophètes )

[Coran 2, AL-BAQARAH, La vache : 213]

  Alors que pour les gens du Livre, Allah a dit :

(Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science )

[Coran 3, Âl-’Imrân, La famille d’Imran : 19]

  L’agressivité signifie l’envie, donc l’Islam est unique et unifié ; de plus, les divergences entre les groupes islamiques n’ont pas d’origine dans cette religion.
  Je vous cite en exemple, quelques lignes écrites par Abou Bakr Mohammed Bin at-Tayeb Albaqlani dans son livre « Le caractère inimitable du Coran » à la page cent quarante-trois, le texte est trop long et dépasse les deux pages, quand Abou Bakr, qu’Allah soit satisfait de lui, a rendu l’âme, Ali Ibn Abi Taleb, qu’Allah soit satisfait de lui a dit : « Qu’Allah te fasse miséricorde Ô Abou Bakr, tu étais l’ami intime du messager d’Allah, paix et bénédiction sur lui, et son compagnon, tu étais pour lui son homme de confiance et son confident ; tu étais le premier à avoir embrassé l’Islam, ta foi était la plus pure, ta certitude était la plus évidente, tu craignais Allah beaucoup plus que les autres, ta religion était des plus solides, tu étais le meilleur compagnon, tu occupais le plus haut degré, tu ressemblais le plus au messager d’Allah par le Chemin Droit que tu suivais, par ta miséricorde et ton mérite, tu étais le plus noble. Qu’Allah te récompense pour l’Islam et son Messager. Tu étais sa vue et son ouïe, tu as cru en la véracité du Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) au moment où les gens l’avaient accusé de menteur, tu l’as soulagé lorsque les gens ont fait preuve d’avarice, tu étais avec lui alors que les gens s’étaient désisté et Allah t’a appelé dans Son livre As-Siddiq (le véridique) où Il, exalté soit-Il, dit :

(Tandis que celui qui vient avec la vérité et celui qui la confirme… )

[Coran 39, Az-Zumar, les groupes : 33]

  L’Islam est unique, toutes les divergences entre les groupes islamiques sont la création des musulmans, ils les ont inventées pour des intérêts privés et des passions personnelles. Le Tout-Puissant dit :

(Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux )

[Coran 3, Âl-’Imrân, La famille d’Imran : 19]

  Cela veut dire par envie entre eux.

Sixième vérité : L’islam est une religion prescrite qui ne supporte ni ajout ni élimination :

  Chers frères, encore une fois : cette grande religion est la religion d’Allah, elle est prescrite et n’accepte pas de suppression, si on en supprime un élément, on la condamne par l’ajout. Quand on en a enlevé le concept du jihad -et quelques temps auparavant, nul ne pouvait faire allusion au terme du jihad-. Donc, lorsqu’on a supprimé le terme du jihad, en faveur de deux prisonniers, un pays entier a été ravagé, son infrastructure a été détruite, ses bâtiments ont été anéantis, ses fils, ses femmes, ses enfants ont été massacrés pour deux prisonniers, alors que nos adversaires, détiennent dix mille prisonniers, huit ministres, trente membres du Conseil législatif, en plus du président du Conseil. Quelle unité de mesure utilisent-ils? Ce Conseil a été élu conformément aux règles démocratiques occidentales, d’un signe de leur part, sous leur supervision, et les voilà, ils sont tous captivés. Ce puissant ne cherche jamais à lui adresser la parole, sois à égalité de cet ennemi et frappe-le, parce qu'il ne respecte que les puissants.

Septième vérité : L’occident ne respecte que le puissant :

  Chers frères, l’histoire islamique nous enseigne que si on en supprime ce qui est connu comme nécessité comme le jihad on s’affaiblira et nos ennemis trouveront les moyens les plus vils pour nous vaincre, piller nos ressources, nous dominer, nous dicter leur volonté, nous imposer leur culture et nous empêcher d'enseigner à nos enfants les principes de notre religion. Cette obligation doit revenir comme elle était. C’est le seul moyen, nommez la si vous voulez, la résistance, mais sa terminologie dans la religion est le jihad. Nous devons être forts, pour échapper aux plans terribles qu’ils nous réservent. Nous implorons Allah de gagner cette sixième guerre. Si nous gagnons j’implore Allah de pouvoir instaurer un nouveau Moyen-Orient au lieu d’une fracture sale et minable.
  Honorables frères, faites vos comptes avant qu’on ne les fasse pour vous et pesez vos œuvres avant qu’elles ne le soient pour vous. Sachez que l’Ange de la mort nous a dépassés pour aller vers d’autres et qu’un jour il dépassera les autres pour nous ravir l’âme. Prenons nos précautions, le sage est celui qui agit pour après la mort et le malavisé est celui qui se livre à ses passions et se contente de s’adresser à Allah en se contentant de faire des vœux. Louange à Allah Seigneur de l’univers.

Deuxième sermon

  Louange à Allah Seigneur de l’univers. J’atteste qu’il n’y a d’autre divinité à part Allah le Souverain des vertueux et j’atteste que Muhammad, à la moralité éminente, est Son serviteur et Son messager. Ô Allah, bénis Mohammad, accorde-lui la paix et le salut ainsi qu’à sa famille et à tous ses Compagnons.

Histoire et leçon : l’unité, l’unité, prenez garde !

  Chers frères, veuillez réfléchir à cette histoire mentionnée dans les versets du coran. Le prophète, paix et bénédictions sur lui, avait de la compassion vis-à-vis de sa nation. En effet, il était soucieux de son unité et de sa puissance. Il a ordonné à cet effet, de mettre à exécution tout ce qui est susceptible de maintenir son unité, consolider sa puissance et serrer ses rangs et a interdit tout ce qui pourrait la séparer, la disperser et l’affaiblir. Le prophète, paix et bénédictions sur lui, a appelé à la véritable fraternité incarnée dans l'union et la solidarité, l’assistance réciproque et la collaboration, dans la coopération et l’entraide. Il a prémuni contre la dispersion, la discorde, l'inimitié, la haine et la dissension.
  Cela est évident à partir de sa tradition verbale et pratique (Salla Allahou Alaihi wa Sallam).

Développement de l’histoire :

  Il est arrivé à l’époque du prophète, paix et bénédictions sur lui, qu’un juif dans la Médina illuminée, fut enragé de constater la familiarité qui régnait parmi les musulmans et leur sérénité après de longues années d’hostilité et de haine qui les animaient avant l’Islam (Djahiliya). Alors il dépêcha un juif comme lui pour assister aux réunions qui avaient lieu entre les Aws et Khazradj (deux tribus de la Médina), leur rappeler la bataille de Buaath qui les a opposés et les jours qui ont précédé cette bataille, en outre il leur a rappelé les vers qu’ils avaient composés à cette occasion ; chacune des deux tribus s’est mise à faire l'éloge de ses combattants et dénigrait ses adversaires. Certains suggérèrent de se livrer bataille le jour même pour déterminer lesquels étaient supérieurs. La colère a eu des deux parties ; une émeute allait de nouveau les opposer.
  Lorsque la nouvelle est parvenue au Messager d’Allah il arriva en colère et leur dit : ((Ô vous les Musulmans! Rappelez-vous Allah, rappelez-vous Allah ! Vous évoquez des jours de l’ère préislamique et vous vous conduisez comme vous le faisiez auparavant alors que je suis toujours parmi vous après qu’Allah vous ait guidés à l’islam, vous ait honorés vous ait détournés des conduites erronées de la Djahiliya, vous ait délivrés de la mécréance du feu de Géhenne et ait uni vos cœurs par la foi ? ))
  Ils reconnurent immédiatement que ce n’était qu’un conseil pernicieux du diable qu'ils s'étaient laissé induire en erreur par leurs ennemis. En larmes, ils tombèrent dans les bras les uns des autres. Ils suivirent le Prophète, implorant Allah de leur pardonner.

Leçons à tirer de l’histoire :

  Le prophète paix et salut sur lui, a décrit les propos échangés au cours de cette dispute de blasphématoires (kofr) et Allah Le Tout-Puissant, après cet incident a révélé du coran et Il a dit :

(Et comment pouvez-vous ne pas croire, alors que les versets d’Allah vous sont récités, et qu’au milieu de vous se tient Son messager? Quiconque s’attache fortement à Allah, il est certes guidé vers un droit chemin. )

[Coran 3, Al-Imrân, La Famille d’Imran : 101]

  Djarir, qu’Allah soit satisfait de lui a rapporté que le prophète paix et salut sur lui a dit à l’occasion du pèlerinage d’adieu connu par « Hajjat Alwadaa’ » a prié les gens de se taire puis leur a dit :

(( Ne redevenez pas infidèles après ma mort, en vous égorgeant les uns les autres ))

Moslim

  Celui qui égorge son frère est infidèle (kafer) selon le contexte du hadith :

(( Ne redevenez pas infidèles après ma mort, en vous égorgeant les uns les autres ))

Ensemble pour annuler la carte pourrie de cette dissension :

  Encore une fois, nos ennemis détiennent une carte gagnante, nous espérons qu’elle soit la dernière si Allah le veut bien, c’est l’incitation aux émeutes sectaires, avec votre conscience, votre foi, votre dévouement, votre sagesse et votre souci à l’égard de votre nation, votre souci de son unité, vous devez la faire tomber de leurs mains. Ils ont voulu créer une grande fissure au Liban, mais ce qui est arrivé est l’inverse. Nous demandons la victoire d’Allah et Son appui.

L’invocation :

  Ô Allah, guide-nous parmi ceux que Tu as guidés, préserve-nous parmi ceux que Tu as préservés, prend-nous comme alliés parmi ceux que Tu as pris comme alliés, bénis ce que Tu nous as accordé, protège-nous du mal que Tu as décrété, car certes Tu décides et nul ne peut décider pour Toi. Celui qui Tu as soutenu, ne saurait être humilié, et celui que Tu as pris en ennemi ne saurait jamais être honoré Toute la gloire est à Toi, ô Allah, Le Très Élevé.
  Louange à Toi pour ce que Tu as décrété. Nous implorons Ton pardon, ô Allah, pour tous nos péchés, et nous nous repentons à Toi. Ô Seigneur, guide-nous vers les bonnes actions, nul autre bien inférieur à Toi ne peut nous y guider. Ô Seigneur, guide-nous vers les bonnes moralités nul autre que Toi ne peut nous en favoriser.
  Ô Seigneur, fais que notre religion soit impeccable car il y va de notre vertu; aménage notre monde ici-bas car il y va de notre vie et concilie-nous avec notre vie future où nous retournerons vers Toi.
  Fais que notre vie soit un surplus de bonnes œuvres et fais que notre mort nous délivre de tout malheur. Ô Allah, Tu es notre allié et le Seigneur de l’univers.
  Ô Allah, fais que Ton licite nous suffise pour nous dispenser de l'illicite, et fais que Ton obéissance nous suffise pour nous dispenser de Ta désobéissance et fais que Ta grâce nous suffise pour nous dispenser d’un autre que Toi. Ô Allah, fais que la bonne parole et l’Islam soient éminents; fais que l’Islam l’emporte sur les autres religions ; rends honneur à l’Islam et aux musulmans ; Humilie le polythéisme et les polythéistes, guide les gouverneurs des musulmans vers ce qui Tu aimes et Tu acceptes Ô Seigneur de l’univers, Tu es l’Omnipotent de tout ce que tu veux et Celui qui a tout le mérite pour nous répondre.

Télécharger le texte

Langues Disponibles

Masquer l'image